+ Reply to Thread
Page 2 of 3 FirstFirst 1 2 3 LastLast
Results 8 to 14 of 16
  1. #8
    Guest 123 is offline Registered User
    Join Date
    Jan 2006
    Posts
    0

    Dimanche 25 Mai 2008 -- La Société des centres commerciaux d'Algérie (algéro-suisse) va investir 200 millions d'euros en cinq ans pour la création de centres commerciaux et de loisirs en Algérie, a annoncé dimanche à Alger son directeur général Alain Rolland.

    Deux de ces centres seront réalisés à Alger et les trois autres à Oran, Sétif et Tlemcen, a précisé M. Rolland lors d'une conférence de presse. La société est en train de terminer la constrution d'un centre commercial à Bab-Ezzouar (banlieue est d'Alger) dont l'entrée en service devrait avoir lieu en avril 2009. S'étendant sur 100.000 m2, il côutera 53 millions d'euros.

    Ce centre sera doté d'espaces de loisirs, notamment un bowling et un multiplex de 8 salles de cinéma et plusieurs restaurants. La Société des Centres Commerciaux d'Algérie est une société de droit algérien qui compte parmi ses actionnaires les sociétés suisses Valartis et Jelmoli.

  2. #9
    Guest 123 is offline Registered User
    Join Date
    Jan 2006
    Posts
    0

    Farah Bachir-Cherif :


    Lundi 26 mai 2008 -- Le centre commercial et de loisirs de Bab Ezzouar ouvrira ses portes le 22 avril 2009, a annoncé le directeur général de la Société des centres commerciaux d’Algérie (SCCA), M. Alain Rolland, lors d’une conférence de presse animée hier au niveau du chantier du futur centre commercial. Près de 5,1 milliards de dinars sont investis dans ce projet en cours de réalisation depuis juillet 2007, a expliqué le directeur de la SCCA. S’agissant du choix de l’emplacement du centre commercial, M. Rolland dira qu’«il se situe dans le nouveau quartier d’affaires de Bab Ezzouar, à Alger. Celui-ci représente un emplacement stratégique, non loin de l’aéroport international d’Alger et à 15 minutes du centre-ville». Concernant l’architecture, il dira qu’elle est d’une «qualité et d’un concept d’exception qui donneront à ce centre commercial une dimension nouvelle et unique, jusqu’à présent inconnue en Algérie».

    Le centre est construit sur 3 niveaux et comprend un parking de deux étages de 850 places, plusieurs espaces de restauration, huit salles de cinéma qui répondent aux normes internationales, un bowling, une garderie d’enfants, un hyper marché UNO d’une superficie de 7 232 m2 et dont le chiffre d’affaires prévisionnel est de 1,5 milliard DA en année pleine, des magasins de vêtements et de chaussures de marque internationale tels Lacoste, Naf Naf, Puma… Il y aura également un centre de fitness. Par ailleurs, dans le secteur de l’alimentation et de la restauration, on retrouvera Hippotamus, Casa Italia et Jeff de Bruges… Dans l’espace santé et beauté, il y aura une pharmacie et une parapharmacie, Yves Rocher, Afflelou et JC Biguine, et d’autres secteurs comme la décoration, l’électronique, la bijouterie et l’horlogerie et, enfin, une zone de loisirs, service et presse (les Relais d’Alger, Djezzy, BNP Paribas…). Les espaces qui tiendront le plus de place seront l’alimentation et la mode en général avec 23% de l’espace loisirs et 9% pour le sport, jouets et librairie. Il y aura également deux tours de bureaux de 3 étages, soit 16 000 m2.

    Pour l’avancée des travaux de ce projet, 100% du terrassement (160 000 m3 de terrain) est réalisé. Et aussi 25% d’avancement du gros œuvre. Les entreprises de réalisation sont, entre autres, GREP, Consortium SFMAL, Eurl Suitty, alors que les bureaux d’études et de contrôle sont la SCTE, LNHC, GLOBAL HOUSING. Reste à réaliser les dalles de 4 parties, les planches R-1 de 5 parties et la superstructure, et des consultations sont engagées pour les lots ascenseurs, monte-charges, travelators, escalators, électricité et fluides ainsi que des lots secondaires. Après l’Algérie, «nous étudions actuellement plusieurs nouveaux sites d’implantation. Nos investissements à terme en Algérie pourraient atteindre les vingt milliards de dinars d’ici à 5 ans», affirme Allain Rolland.

  3. #10
    Guest 123 is offline Registered User
    Join Date
    Jan 2006
    Posts
    0

  4. #11
    Guest 123 is offline Registered User
    Join Date
    Jan 2006
    Posts
    0

    Lundi 26 mai 2008 -- Le plus grand centre commercial et des loisirs, jamais réalisé en Algérie, sera réceptionné l'année prochaine. Implanté à Bab Ezzouar, à l'Est d'Alger, l'ouvrage qui offrira quelque 31 000 m² de surfaces commerciales, 850 places de parking et 16 000 m² de bureaux, sera inauguré durant le printemps de l'année prochaine a indiqué hier, M. Alain Rolland, directeur général de la société des centres commerciaux d'Algérie (SCCA), une société suisse de droit algérien, en charge de la réalisation du projet. Au cours d'une conférence de presse organisée au siège de la société, à proximité du chantier de réalisation du projet, le directeur général de la SCCA a affirmé que l'édifice sera encore meilleur que celui construit, il y a quelque temps, dans son propre pays, la Suisse.

    D'un coût total de 5,1 milliards de DA, soit 53 millions d'Euros, le centre commercial et des loisirs se propose ainsi, selon ses concepteurs, d'être une « destination incontournable » pour ce qu'il offrira de services et de commodités, à des prix raisonnables, soutient M. Alain Roland. Ce dernier, visiblement enchanté par l'état d'avancement du chantier qui a démarré en juillet 2007, a tenu à faire savoir que les investissements de la société pourraient atteindre d'ici les 5 prochaines années quelque vingt milliards de DA. Il soulignera à ce sujet que la société qu'il représente est en train d'étudier les possibilités de réaliser des projets similaires, notamment à Oran, Tlemcen, Sétif ainsi qu'un autre, probablement à l'ouest de la capitale.

    Selon lui, le centre commercial et des loisirs de Bab Ezzouar n'est qu'une première étape d'un développement dans le reste du pays. Les investissements propres, engagés dans le premier projet, témoignent, dit-il, de tout l'intérêt que porte sa société, à long terme, au marché algérien. «L'Algérie, deuxième puissance économique en Afrique, séduit de plus en plus d'investisseurs étrangers suite à la libéralisation progressive de son économie », souligne-t-on dans une note distribuée à la presse et qui poursuit, que la construction du centre commercial et des loisirs de Bab Ezzouar s'inscrit dans le cadre de ce « développement rapide et prometteur » de l'Algérie.

    Il faut noter, concernant le centre de Bab Ezzouar, que 61 % des surfaces commerciales sont déjà louées ou réservées. Les marques de renommée mondiale, telles que Lacoste, Swatch, Yves Rocher, Alain Afflelou, Carré blanc ont déjà signé pour une location, a annoncé le patron de la SCCA qui soulignera par ailleurs, que l'hypermarché, d'une superficie de plus de 7.000 m² (le pus grand en Algérie) dont disposera le centre commercial et des loisirs de Bab Ezzouar, sera exploité par le conglomérat CEVITAL, à travers sa société Numidis. A terme, ce sont environ quelque 1.000 emplois qui devront être créés, a déclaré M. Alain Rolland. Ce dernier, concernant le retard de trois mois qu'a connu le projet, a indiqué que cela était dû à la sélection des entreprises de gros oeuvres, dont certaines ont fait des offres qui dépassaient, a-t-il précisé, jusqu'à 50 % leurs prévisions. Finalement c'est un consortium, constitué d'entreprises chinoise et algérienne, notamment la « Société de Fabrication Métallique et Industrielle» qui ont remporté le marché.

  5. #12
    Guest 123 is offline Registered User
    Join Date
    Jan 2006
    Posts
    0

    May 28, 2008 -- SCCA (Société des centres commerciaux d’Algérie) will build five shopping malls and leisure centres in Algeria for a global investment worth 20 billion dinars by 2013, SCCA General Manager Alain Rolland announced Monday (May 26th). The first shopping mall planned for the new business square of Bab Ezzouar in Algiers will be followed by another in the capital. Shopping malls are also slated for Oran, Setif and Tlemcen.

  6. #13
    Guest 123 is offline Registered User
    Join Date
    Jan 2006
    Posts
    0

    Lundi 13 octobre 2008 -- Le futur centre commercial de Bab Ezzouar à Alger ne fait pas l'unanimité parmi les patrons algériens. La cause ? Le promoteur du projet, la Société des centres commerciaux d'Algérie (SCCA), a réservé la grande majorité des boutiques à des marques franchisées étrangères. Une décision qui ne plaît au Forum des chefs d'entreprises (FCE). Les patrons algériens ont demandé lors d'une récente réunion avec les responsables de la SCCA de revenir sur sa décision et de permettre aux sociétés algériennes d'aquérir des boutiques afin de promouvoir la production nationale. "Les promoteurs de ce centre ont tout réservé aux marques étrangères franchisées. Ce n'est pas normal d'exclure la production nationale", a déclaré à TSA (tsa-algerie.com), un membre du FCE et directeur d'une société privée.

    Outre la quasi exclusion des entreprises nationales, les patrons du FCE ont soulevé un autre problème lié à l'exiguïté du parcking réservé à la partie bureaux du futur SCCA. "Nous avons évoqué avec les responsables de cette société sur plusieurs problèmes dont l'exiguïté du parking de la partie du centre réservé aux bureaux et des prix élevés de location des bureaux. Le nombre de places de parking ne correspond pas au nombre de bureaux", a ajouté le même membre.

    La SCCA va investir 200 millions d'euros en cinq ans pour la création de centres commerciaux et de loisirs en Algérie, selon son directeur général Alain Rolland. Deux de ces centres seront réalisés à Alger et les trois autres à Oran, Sétif et Tlemcen, a précisé M. Rolland lors d'une conférence de presse. La société est en train de terminer la constrution d'un centre commercial à Bab-Ezzouar (banlieue est d'Alger) dont l'entrée en service devrait avoir lieu en avril 2009. S'étendant sur 100.000 m2, il côutera 53 millions d'euros. Ce centre sera doté d'espaces de loisirs, notamment un bowling et un multiplex de 8 salles de cinéma et plusieurs restaurants. La Société des Centres Commerciaux d'Algérie est une société de droit algérien qui compte parmi ses actionnaires les sociétés suisses Valartis et Jelmoli.

  7. #14
    Guest 123 is offline Registered User
    Join Date
    Jan 2006
    Posts
    0

    Hana Menasria :


    Samedi 3 Octobre 2009 -- “Le premier centre commercial de loisirs et d’affaires de Bab-Ezzouar ouvrira ses portes avant la fin de l’année 2009”, a déclaré M. Alain Roland, le directeur général de la Société des centres commerciaux d’Algérie SPA (SCCA). Il faut savoir que cette initiative est une première du genre dans le pays. Mais d’autres projets sont en discussion dans plusieurs villes comme Oran, Sétif et Tlemcen. Par ailleurs, cette firme spécialisée dans la construction de centres commerciaux est à 100% suisse, et compte plusieurs centres à son actif en Suisse et en Russie. “Ce centre est comme un village, où les gens pourront se rencontrer et recréer une petite vie”, a précisé Fabrice Broto, le chargé du développement commercial. Implanté sur une superficie de 100 000 mètres carrés dans un quartier d’affaires à proximité de nombreux sièges de sociétés nationales et internationales à Bab-Ezzouar, le centre est composé de trois niveaux, plus un sous-sol. “Nous allons créer un vrai centre où toutes les normes sont respectées. Les gens pourront faire du shopping, se distraire ou se reposer, mais aussi nous offrons un business center pour une autre catégorie de clients”, a ajouté M. Broto.

    Il faut savoir que le centre commercial est réparti sur 31 000 mètres carrés sous le centre d’affaires et contient “92 commerces qui sont déjà loués”. L’objectif des investisseurs étant d’attirer le plus grand nombre de visiteurs, un grand parking a été mis à la disposition des clients qui est constitué de “deux sous-sols pouvant contenir jusqu’à 850 véhicules. La différence avec les autres centres est que les niveaux ne sont pas répartis d’une manière aléatoire, et ce, afin de permettre une bonne circulation dans les étages”. Cela est le cas au rez-de-chaussée, où un hypermarché de 6 500 mètres carrés occupe la moitié du niveau. “Cet hypermarché visera toute la clientèle. Toutes les classes sociales pourront faire leurs emplettes. Cette surface existe déjà à Alger, mais sa superficie au centre est multipliée par 2,5 par rapport à la précédente.” À ce niveau, se trouvent d’autres commerces, comme des pharmacies, des opérateurs téléphoniques et des banques. “Il y a même un service du net, pour résoudre les problèmes que connaissent les habitants de Bab-Ezzouar”, ajoute-t-on. Chaque niveau compte 10 000 mètres carrés.

    Au bonheur des dames, le premier niveau est constitué d’une trentaine de boutiques de mode, de jouets et de décoration. Toutes marques confondues, hommes et femmes trouveront chaussures à leur pied, mais le plus important est que toutes les bourses pourront y trouver leur compte. Au deuxième niveau, les jeunes ne seront pas déçus. C’est le niveau qui accumulera sûrement le plus de monde avec ses huit salles de cinéma de 2006 mètres carrés, qui diffusera quatre à cinq séances par jour. Mais le plus de ce pôle est surtout la salle de bowling de 3 175 mètres carrés. “Pour les tarifs, nous en avons discuté, il y a un moment, durant la journée, il y aura normalement des tarifs étudiants et le soir d’autres prix spécial soirée”, a encore précisé M. Broto. En revanche, une grande nouveauté en Algérie sera comprise dans ce centre commercial et de loisirs qui fera certainement plaisir aux mamans : une halte garderie pour les enfants. “Maintenant, les mamans pourront faire leur shopping tranquillement en laissant leurs enfants à la garderie et ne seront pas obligées de les trimballer avec elles.” Aussi, les clients pourront manger dans les restaurants et fast-foods du deuxième niveau. “Ce sera pour tout le monde, les fast-foods qui ne coûtent pas cher, des restaurants pour les hommes d’affaires et d’autres à des prix raisonnables, il y a même une sorte de terrasse où les clients peuvent emporter leur nourriture et se reposer. Entre autres, le pôle contient une galerie d’art, un podium pour d’éventuelles représentations comme des concerts de musique et une salle de fitness. Ce centre commercial met à la disposition de la clientèle des escalators et des ascenseurs panoramiques. Par ailleurs, à chaque niveau se trouvent plusieurs portes de sortie de secours et sans compter qu’il est constitué d’une dalle de béton anti-sismique”, a souligné M. Broto.

    Concernant le troisième niveau de 20 000 mètres carrés, le business center est constitué de deux tours de quatre niveaux. “Le premier étage des petits bureaux a été réservé par des sociétés locales. Mais les grands sont pris par des sociétés étrangères dont le staff est algérien.” Depuis la promulgation de la loi de finances complémentaire, la situation a connu quelques changements. “À cause de la loi, des investisseurs tunisiens qui devaient s’installer ici se sont rétractés.” “Pour la location des bureaux, les locaux sont fournis bruts ou alors aménagés et ce, selon la demande du client. Mais, il y a des normes à respecter”, selon M. Broto. Pour assurer une bonne sécurité au troisième niveau, tous les bureaux auront des cartes magnétiques. Ce projet d’envergure a coûté la somme de 6,1 milliards de dinars. “Malgré les autres projets en cours dans les autres villes, celui-ci est pour nous le plus important”, a conclu M. Roland, le directeur général.

Posting Permissions

  • You may not post new threads
  • You may not post replies
  • You may not post attachments
  • You may not edit your posts