+ Reply to Thread
Page 1 of 12 1 2 3 11 ... LastLast
Results 1 to 7 of 82
  1. #1
    Guest 123 is offline Registered User
    Join Date
    Jan 2006
    Posts
    0

    Des négociations pour l’implantation d’un groupe automobile étranger en Algérie :


    Jeudi 29 Mai 2008 -- L'Algérie négocie actuellement avec un groupe étranger l'installation d'une usine de construction automobile, en partenariat avec un Algérien, a annoncé jeudi le ministre de l'Industrie et de la Promotion des Investissements Abdelhamid Temmar. La négociation porte notamment sur le taux de participation du partenaire algérien et le nombre d'emplois, a indiqué M. Temmar à la presse en marge d'une réunion du Sénat, sans donner le nom des candidats en lice. "Ils seront connus dans les deux à trois mois à venir", a-t-il dit.

    M. Temmar a indiqué que le projet prévoit à moyen terme un taux d'intégration de 40% des composantes du véhicule fabriquées sur place. Le parc automobile algérien a enregistré ces dernières années une augmentation constante. Fin 2007, il comptait deux millions de voitures légères, 57.000 véhicules utilitaires et 54.000 camions. Les importations de véhicules ont atteint 3 milliards de dollars en 2007. Le marché algérien est le deuxième plus grand marché africain après l'Afrique du Sud, selon M. Temmar.

    Les noms de plusieurs constructeurs mondiaux, dont des Français, des Italiens et des Asiatiques - circulent à Alger pour la construction d'une telle usine, alors que Renault-Nissan a récemment opté pour un investissement d'un milliard d'euros pour s'intaller au Maroc, dans la zone du nouveau port de Tanger.

  2. #2
    Guest 123 is offline Registered User
    Join Date
    Jan 2006
    Posts
    0

    Samedi 31 mai 2008 -- Le ministère de l'Industrie et de la promotion des investissements poursuit toujours ses négociations avec de grandes entreprises européennes et asiatiques en vue de la création d'une entreprise spécialisée dans la construction automobile en Algérie. C'est ce qu'a annoncé, jeudi, le premier responsable du secteur, Abdelhamid Temmar, qui a précisé que les négociations en cours portent sur les postes d'emploi qui seront créés grâce à ce projet et le lieu de son implantation. Le ministre, qui s'exprimait en marge d'une séance plénière du Conseil de la Nation consacrée aux questions orales, a, d'autre part, indiqué que le partenaire étranger et le taux de participation de la partie algérienne dans la création d'une entreprise automobile, seront connus dans les deux à trois mois à venir.

    Temmar n'a pas écarté, également, l'éventualité d'une participation étrangère individuelle en matière de montage automobile en Algérie. Selon la formule adoptée dans le cas où ce projet venait à se concrétiser, 40% des composantes du véhicule seraient, à moyen terme, de fabrication nationale. Temmar a souligné, à ce titre, que plusieurs sociétés industrielles nationales sont pionnières en la matière, affirmant que l'Algérie possède un tissu industriel important en matière de sous-traitance industrielle relative à la construction de véhicules.

    Auparavant, et en réponse à une question d'un membre du Conseil de la Nation sur les perspectives de développement de l'industrie automobile en Algérie, Temmar a indiqué que des contacts ont été entrepris par son département avec deux sociétés internationales pour le développement de la fabrication des accessoires automobiles en Algérie en partenariat avec des Sociétés algériennes de sous-traitance, ou la fabrication de pièces détachées en collaboration avec de grandes entreprises internationales. Les produits fabriqués seront destinés à l'approvisionnement de l'industrie automobile nationale ou à l'exportation, a précisé le ministre. Ce denier a, par ailleurs, rappelé que l'Algérie dispose d'importants atouts pouvant faciliter la concrétisation de ces projets de partenariat. Il citera, à ce titre, la présence de centaines de sociétés de sous-traitance industrielle qui traitent essentiellement avec des sociétés nationales spécialisées.

    Temmar a également évoqué une base industrielle nécessaire à la création de l'industrie automobile, notamment la sidérurgie, le plastique, l'industrie du verre ainsi que divers produits pétroliers. Le ministre a souligné, dans ce contexte, que le marché algérien des véhicules est prometteur en égard au volume du parc automobile national qui enregistre une augmentation, d'année en année. Le nombre de véhicules a dépassé, fin 2007, les deux millions de voitures légères, 57.000 véhicules utilitaires et 54.000 camions. En égard à la valeur des importations de l'Algérie en véhicules qui ont atteint 3 milliards de dollars l'année dernière, dont 90% ont été importés par des concessionnaires de sociétés étrangères, Temmar a indiqué que l'Algérie est considérée comme le deuxième plus grand marché au niveau continental après l'Afrique du Sud. Enfin, et concernant le « retard » enregistré par l'Algérie dans le domaine de l'industrie automobile, par rapport aux autres pays en développement, Temmar a indiqué qu'il est dû à « la situation difficile qu'a connue l'économie nationale dans les années 90 ».

    Bien avant l'annonce officielle des négociations entamées par son département avec des sociétés automobiles étrangères pour la création d'une entreprise spécialisée dans la construction automobile, Temmar avait, à maintes reprises, souligné que la branche mécanique du secteur de l'industrie reste l'une des plus importantes pour l'économie nationale. Il précisera, dans ce contexte, que l'Algérie ambitionne à moyen terme de développer l'industrie automobile, notamment la fabrication de véhicules de tourisme. C'est d'ailleurs à ce titre qu'il avait rappelé à deux importants concessionnaires automobiles français, installés en Algérie, que l'Etat algérien n'allait pas laisser son marché ouvert éternellement.

    Le ministre avait d'ailleurs proposé à ces deux concessionnaires de lancer des projets d'investissement, en Algérie, telle que l'installation d'une usine de fabrication de voiture, sans toutefois avoir de réponse. Lors de la dernière assemblée générale de l'Union professionnelle de l'industrie mécanique et automobile (UPIAM), les présents avaient insisté sur la nécessité d'encourager la création d'un réseau de PME-PMI, fabriquant d'équipements de véhicules particuliers et utilitaires ce qui favorisera et encouragera l'émergence d'une nouvelle classe d'équipementiers. Le ministre, qui était convié à cette AG, avait exhorté les privés à s'impliquer dans ce processus, leur promettant des facilitations. Temmar a aussi invité, à l'occasion, les équipementiers étrangers à investir en Algérie en leur rappelant que l'Etat leur offrira toutes les conditions nécessaires à leur installation. Concernant la situation actuelle de nos entreprises spécialisées, le ministre avait indiqué que 78% de ces entreprises peuvent disparaître au vu de leur fragilité.

  3. #3
    Guest 123 is offline Registered User
    Join Date
    Jan 2006
    Posts
    0

  4. #4
    Guest 123 is offline Registered User
    Join Date
    Jan 2006
    Posts
    0

  5. #5
    Guest 123 is offline Registered User
    Join Date
    Jan 2006
    Posts
    0

    June 1, 2008 -- The Algerian government is engaged in negotiations with a foreign motor group to launch the construction of a car-assembly industrial unit, in partnership with a national investor, indicated the Algerian industry and investment development minister, Abdelhamid Tammar, as reported in the local daily Sawt Al Ahrar.

    The foreign partner and the share of the national investor in the future motor company will be known within the coming two to three months, said the minister. The negotiations involve major European and Asian manufacturers and include the potential employment opportunities the project will open, he added.

    According to the newspaper, the minister refused to give a date for the launch of the project, but he confirmed that a major manufacturer will enter the Algerian car assembly industry.

    The future plant will ensure Algeria’s mid-term supplies in assembled vehicles and will use national components at a level of 40 per cent, he further indicated.

    Algeria’s fleet totalled two million light vehicles at the end of 2007, 57,000 utility vehicles and 54,000 heavy vehicles, indicated Sawt Al Ahrar.

  6. #6
    Guest 123 is offline Registered User
    Join Date
    Jan 2006
    Posts
    0

    June 4, 2008 -- Algeria's first car-making factory will soon open, local press quoted Algerian Industry and Investment Promotion Minister Abdelhamid Temmar as saying on Monday (June 2nd). Temmar said negotiations between Algerian and foreign partners would conclude "within two or three months". The minister added that the factory aims to meet at least 40% of national demand. In 2007 Algeria imported vehicles worth a total of $3 billion.

  7. #7
    Guest 123 is offline Registered User
    Join Date
    Jan 2006
    Posts
    0

    Tehran, July 14, 2008 (IRNA) -- Leading Iranian automaker Saipa will export over 20,000 cars to Algeria within three years, the export manager of Saipa said in Tehran on Monday.

    Referring to the inauguration of a Saipa sale office in North Africa, Mohsen Javan noted that Algerian market is one of the biggest target markets in the North Africa.

    Given that Saipa products are in high demand in the North Africa markets, he added Saipa has planned a long-time program for establishment of assembly lines in Algeria.

    A sales office in North Africa for Saipa was inaugurated in Algeria in a ceremony attended by Housing Minister Mohammad Saeedikia and senior Saipa officials on July 14.

    Meanwhile, Iran Khodro is planning to establish an auto assembly plant in Algeria in near future, Algeria's Famoval Company said.

    Speaking on the sidelines of the Algiers International Automobile Exhibition, Hakim Ekini said that everything is ready for establishment of Iran Khodro Company (IKCO) assembly plant.

    "Some 1,000 vehicles of various types have been sold here," he said, adding the automobiles are being distributed officially by 10 representative offices in the cities of Algiers, Oran, Constantine and Annaba.

    Ekini announced that the number of distribution centers will double in near future and be extended to other Algerian provinces.

    "The after-sale services and auto parts have completely satisfied customers," he said.

+ Reply to Thread
Page 1 of 12 1 2 3 11 ... LastLast

Posting Permissions

  • You may not post new threads
  • You may not post replies
  • You may not post attachments
  • You may not edit your posts