+ Reply to Thread
Results 1 to 2 of 2
  1. #1
    Guest 123 is offline Registered User
    Join Date
    Jan 2006
    Posts
    0

    Lundi 22 Septembre 2008 -- Spécialiste de la pose de gazon synthétique, une petite entreprise entend passer un nouveau cap et veut désormais voir grand en se lançant dans une usine de fabrication de gazon synthétique. L'entreprise Derriche a déjà lancé la réalisation de ce projet de dernière génération à Boumerdès. Selon son promoteur, Derriche Hacène, l'achèvement de ce projet est attendu vers la fin 2008, échéance qui verra également son entrée en production. Le patron de l'usine a également précisé qu'il a obtenu le permis d'exploitation officiel de la part de la Fédération internationale de football (Fifa), certifiant la conformité de ce projet aux normes de cette instance sportive internationale. Il ajoutera que "ce projet doté d'un budget combiné estimé à plus de 5 millions de dollars est réalisé en partenariat avec le groupe hollandais Grinfield International, un des leaders mondiaux dans la production de gazon synthétique". S'étendant sur une surface de 7000 m2, cette usine de production de gazon synthétique emploiera 25 travailleurs permanents, en sus de 250 autres non permanents, indique-t-on par ailleurs, sachant qu'elle est la "première du genre à l'échelle du monde arabe et seconde à l'échelle africaine, après celle de l'Afrique du Sud"."Elle sera dotée d'une capacité de production progressive de 150 stades de football/an, dont une première moitié destinée à la couverture de la demande nationale estimée à 70 stades/an, et la seconde destinée à l'exportation vers quelque 26 pays africains figurant dans le permis d'exploitation de l'usine", a signalé M. Derriche, en faisant remarquer que "certains pays ont d'ores et déjà formulé des demandes dans ce sens, à l'exemple de la Tunisie et de la Côte-d'Ivoire". Cette conversion du domaine de l'importation vers l'investissement "véritable" en Algérie vise, selon cet investisseur, à "l'acquisition de la technique en usage en la matière", signalant qu'un "programme est en cours avec un encadrement étranger pour la formation de spécialistes en la matière pour l'utilisation de ces techniques en Algérie". M. Derriche ambitionne également de "s'engager dans le commerce extérieur avec comme objectif de faire baisser de 15% le cours actuel de ce produit", escompte-t-il. M. Derriche insistera également sur l'expérience cumulée par son entreprise depuis sa création en 1998. "Derriche pour la pose de gazon synthétique et pistes, m'a incité à investir le domaine de la production tout court", a-t-il souligné.

  2. #2
    Guest 123 is offline Registered User
    Join Date
    Jan 2006
    Posts
    0

    Dimanche 28 septembre 2008 -- L’Algérie aura sa première usine de fabrication de gazon synthétique. L’annonce a été faite hier par M. Derriche Hacène, patron de l’IRS, entreprise algérienne spécialisée dans la pose du tartan synthétique, et cela en marge de l’inauguration du stade de Boudouaou. D’un coût de 5 milliards de dollars, cette usine qui sera réalisée en partenariat avec une entreprise hollandaise Green-Fields, grâce à un financement combiné, sera implantée au niveau de Boumerdès. Selon M. Derriche Hacène, l’usine va créer dans un premier temps plus de 30 emplois directs et 200 autres indirects. Elle produira plus de 150 tapis de football réglementaires par an, sans parler d’autres types de tartan destinés aux autres disciplines sportives. Grâce à cette réalisation, l’Algérie pourra même exporter le gazon synthétique vers d’autres pays, notamment africains et asiatiques. Pour rappel, l’IRS a réalisé la pose du tartan pour la plupart des stades en Algérie, comme elle a réalisé plusieurs pistes olympiques dans celle du stade de Boumerdès, considérées comme les meilleures en Afrique.

Posting Permissions

  • You may not post new threads
  • You may not post replies
  • You may not post attachments
  • You may not edit your posts