+ Reply to Thread
Page 2 of 2 FirstFirst 1 2
Results 8 to 11 of 11
  1. #8
    Guest 123 is offline Registered User
    Join Date
    Jan 2006
    Posts
    0

    Jeudi 27 Novembre 2008 -- La première édition de la Foire maghrébine a ouvert ses portes hier au Palais des expositions des Pins-Maritimes à Alger. Sur une surface de plus de 12 100 m2, la manifestation regroupera quelque 267 exposants. Les nationaux sont au nombre de 189, dont 147 relèvent du secteur privé. Organisée par la Société algérienne des foires et expositions (Safex), cette foire verra ainsi la participation de représentants de la communauté d'affaires de pays membres de l'Union maghrébine (UMA). L'organisation de cette manifestation économique régionale a été officiellement annoncée en janvier 2008, à Tripoli (Libye), lors de la signature du protocole instituant l'Union maghrébine des foires (UMF) par les membres fondateurs que sont les organisateurs de foires et salons dans les pays du Maghreb.

    Placé sous le haut patronage du président de la République, cet événement économique, commercial et culturel ambitionne de réunir des sociétés, entreprises, organismes et institutions qui auront, à court terme, la lourde responsabilité d'insuffler un nouvel élan au développement et à la promotion des échanges multisectoriels entre les pays maghrébins. Ce nouveau forum d'échanges, initié déjà depuis 2007 par les principaux organisateurs maghrébins des foires et salons, suite à plusieurs démarches de la Safex, se veut une nouvelle dynamique et un espace propice au renforcement des échanges économiques, de la coopération et du partenariat entre les pays de la région, et les potentialités que recèlent, globalement ou individuellement, les pays du Maghreb, mais aussi mettre ensemble leurs forces pour réussir l'intégration et la complémentarité des économies maghrébines pour l'avènement d'une puissance régionale à même de faire face, de façon homogène, aux défis extérieurs.

  2. #9
    Guest 123 is offline Registered User
    Join Date
    Jan 2006
    Posts
    0

    Jeudi 27 novembre 2008 -- "Dans la perspective de contrôler la hausse des prix qui enflamme actuellement les marchés, notamment, en ce qui concerne les produits alimentaires à large consommation, il est impératif d'établir des offices." C'est en ces termes que le ministre du Commerce El Hachemi Djaâboub a réagi, à une question relative à la flambée des prix, hier, en marge de la tenue de la première édition de la Foire maghrébine. En effet, les cours des produits alimentaires importés ou fabriqués localement sur la base de matières premières importées restent inchangés et ce, en dépit de la tendance baissière qu'ils connaissent actuellement sur les marchés extérieurs. Depuis octobre dernier, le riz, denrée de base très appréciée, a connu une baisse significative. Baisse résultant bien sûr de la chute des prix sur le marché mondial. Aussi, l'huile comestible, autre produit de base, a été revue à la baisse. D'autres denrées alimentaires, à savoir les légumes secs, les conserves et les jus de fruits ont suivi. Dans tout ce contexte mondial marqué par une revue à la baisse de pratiquement tous les produits alimentaires, pourquoi les prix de ces produits en Algérie demeurent inchangés et parfois même revus à la hausse ? s'est demandé le ministre. A ce titre, le ministre a recommandé "la réactivation des offices nationaux de l'importation et de commercialisation afin d'éradiquer la spéculation".

    Concernant, la foire, le ministre dira que "c'est l'occasion de se juger et de se jauger". Et d'ajouter que "c'est une opportunité pour essayer d'établir une concurrence bénéfique entre les pays maghrébins. Un espace pour les échanges commerciaux tout en espérant que ces échanges transformeront dans peu de temps en coopération industrielle pour les projets mixtes au niveau de la zone maghrébine dans le souci de rassembler les éléments constitutifs pour parvenir, à long terme, à une intégration économique", a-t-il dit . Inaugurée, hier après-midi, par le ministre du Commerce, cet événement commercial a accueilli, selon les responsables de la Société algérienne des foires et expositions (Safex), organisatrice du salon, un bon nombre d'exposants des pays de la région, à savoir l'Algérie, la Tunisie et le Maroc, alors que la Mauritanie est l'invité d'honneur, malgré son absence. Comptant plus de 267 exposants des pays de la région, cette manifestation commerciale sera également un atout important pour l'appel à l'Union économique du Maghreb et à une intégration à long terme et l'identification des opportunités d'affaires entre les opérateurs économiques des pays. Dans le même ordre d'idées, à titre d'exemple, le volume des échanges entre l'Algérie et ses voisins maghrébins (Maroc, Tunisie, Libye et Mauritanie) a atteint 1,14 milliard de dollars durant les neuf premiers mois de l'année, selon les statistiques douanières algérienne (Cnis). Quant aux importations de l'Algérie en provenance de ces pays, elles ont atteint 884 millions de dollars alors que ses exportations n'ont pas dépassé les 251 millions de dollars. Par ailleurs, le volume des échanges intermaghrébins, faut-il le rappeler, demeure très insignifiant et ne dépasse pas les 3% des 105,7 milliards d'euros des échanges globaux des pays membres de l'UMA.

  3. #10
    Guest 123 is offline Registered User
    Join Date
    Jan 2006
    Posts
    0

    Samedi 29 Novembre 2008 -- «Un pas important vers la création d’un marché commun»«C’est un pas important vers la création d’un marché commun qui constitue un des instruments de l’unité maghrébine.» C’est en ces termes que le SG de l’UMAM. Habib Ben Yahia, a qualifié la première Foire maghrébine qui se tient à Alger. Cette manifestation exprime «la volonté des opérateurs économiques des pays de la région de construire un partenariat inter-maghrébin basé sur la complémentarité et l’échange de bénéfices», soutient-il, estimant que le secteur privé peut contribuer amplement à l’émergence d’une complémentarité entre les pays du Maghreb. Cette foire, pour rappel, inaugurée mercredi dernier par le ministre du Commerce, M. El Hachemi Djaaboub, se poursuivra jusqu’au 1er décembre prochain. Elle réunit 267 exposants, dont 189 entreprises algériennes (147 privées et 42 publiques), 35 libyennes, 32 marocaines et 11 tunisiennes.

  4. #11
    Guest 123 is offline Registered User
    Join Date
    Jan 2006
    Posts
    0

    Mercredi 3 Décembre 2008 -- La première foire maghrébine d'Alger, ouverte mercredi dernier, a été clôturée lundi après-midi avec des mises en contact entre des opérateurs maghrébins devant se traduire, d'ici la fin 2008, par la signature d'une dizaine d'accords, selon le secrétaire général de l'Union maghrébine des employeurs (UME), Rabah Boucebha. Cette première édition "a permis aux opérateurs de mieux se connaître et d'échanger des informations sur leurs produits respectifs", a-t-il ajouté, estimant à cette égard que cela augure déjà de "bonnes perspectives" pour l'intégration économique maghrébine. Rappelant, dans ce contexte, que les échanges inter-maghrébins ne représentaient que 1% du volume des échanges réalisés dans la région, M. Boucebha a avancé que ce chiffre devrait atteindre 4 à 5 % dans le courant de l'année 2009, grâce notamment à la concrétisation de plusieurs projets d'investissement intra-maghrébins. Selon lui, le nombre d'entreprises tunisiennes activant en Algérie va atteindre, à fin 2008, les 872 sociétés contre 842 à la fin du première semestre 2008. L'accord commercial préférentiel des échanges commerciaux algéro-tunisien, signé le 14 novembre 2008, devrait également permettre d'avancer dans l'intégration maghrébine qui, a-t-il souligné, est "inévitable" et passe par la réalisation de "projets fédérateurs". Il est à noter que cette première foire maghrébine, qui a occupé une surface totale de 12 100 m2, a présenté des produits relevant de plusieurs secteurs (agroalimentaire, sidérurgie, mécanique et métallurgie, énergie, chimie et pétrochimie, industries électriques et électroniques...). Cette manifestation économique a regroupé 267 exposants, dont 189 entreprises algériennes (147 privées et 42 publiques), 35 libyennes, 32 marocaines et 11 tunisiennes.

Posting Permissions

  • You may not post new threads
  • You may not post replies
  • You may not post attachments
  • You may not edit your posts