+ Reply to Thread
Page 2 of 5 FirstFirst 1 2 3 4 ... LastLast
Results 8 to 14 of 29
  1. #8
    Guest 123 is offline Registered User
    Join Date
    Jan 2006
    Posts
    0

    Samedi 30 Mai 2009 -- Le rendez-vous annuel tant attendu par les opérateurs économiques nationaux et étrangers qu’est la Foire internationale d’Alger s’ouvre aujourd’hui, dans sa 42e édition, au palais des Expositions des Pins-Maritimes de la Safex, sur le thème «Un moment fort pour l’émergence d’une économie compétitive et performante». Cette manifestation incontournable, qui durera jusqu’au 4 juin et qu’accueille la capitale annuellement depuis de longues années, verra la participation de plus de 1 300 exposants, répartis en 447 nationaux et 870 étrangers. Ces derniers sont issus d’une quarantaine de pays, selon la Société algérienne des foires et exportations (Safex), organisatrice de l’événement, qui, dit s’attendre à un demi-million de visiteurs entre grand public et professionnels. La surface réservée à l’exposition s’étend cette année sur 67 217 m², dont 35 237 m² pour les exposants nationaux. La Chine, 3e fournisseur commercial de l’Algérie en 2008 avec plus de 3,9 milliards de dollars, sera, pour la première fois dans l’histoire de la FIA, le pays le plus représenté lors de ce carrefour avec 141 sociétés, selon l’APS qui cite la Safex.

    Les autres principaux partenaires de l’Algérie sont, quant à eux, présents à travers 273 exposants que se partagent la France (135 entreprises), l’Italie (79), l’Allemagne (33) et les Etats-Unis (26). En outre, le Maroc sera le pays arabe le plus représenté à la Foire avec 39 sociétés, suivi de la Tunisie (31), de la Jordanie (30) et de l’Egypte (25). À propos de la tradition établie depuis la 38e édition en 2005 de désigner un pays hôte d’honneur à la Foire, les organisateurs ont voulu «geler cette initiative pour cette année, dans l’attente de la mise en place d’un cadre réglementaire interne adéquat». Le Portugal a été le dernier hôte d’honneur lors de la 41e FIA en 2008, succédant à l’Italie (2007), à la Tunisie (2006) et au Maroc (2005). La participation nationale, largement dominée par le secteur privé avec 378 entreprises contre 69 pour le secteur public, sera représentée par une douzaine de secteurs d’activité. Il s’agit, notamment, de l’énergie-pétrochimie, de l’agroalimentaire, des grands travaux et bâtiment, des industries électriques et électroniques, des industries mécaniques, sidérurgiques et métallurgiques, des services ainsi que des activités d’artisanat.

    De hauts responsables étrangers attendus

    La manifestation commerciale proprement dite «sera doublée d’un programme assez varié d’animation économique, culturelle et artistique, alors que des ventes promotionnelles sont prévues dans les pavillons et stands nationaux». Ainsi, plusieurs visites de responsables étrangers sont annoncées lors de cette FIA, dont celles du président du Sénat de l’Indonésie, du vice-ministre chinois chargé du Commerce, du directeur général de la Foire internationale de Sanaa (Yémen) et d’une délégation d’Union monétaire ouest-africaine (UMOA). En outre, de nombreux exposants étrangers prévoient d’organiser des journées techniques et des conférences. La 42e édition de la FIA sera, par ailleurs, marquée par l’organisation simultanée du premier Salon algérien de l’exportation, du 31 mai au 3 juin, pour promouvoir les exportations hors hydrocarbures en partenariat avec l’Algex (Agence algérienne de la promotion des exportations) et la CACI (Chambre algérienne de commerce et d’industrie). Ce carrefour de rencontre et d’échange d’expériences, qui se déroulera également au palais des Expositions, verra la participation de 65 exportateurs en plus des différents acteurs et opérateurs liés au commerce extérieur, comme les douanes, les banques, les compagnies d’assurances et celles du transport maritime. Des trophées seront remis aux six meilleurs exportateurs hors hydrocarbures à l’issue de cette exposition, la première du genre en Algérie.

  2. #9
    Guest 123 is offline Registered User
    Join Date
    Jan 2006
    Posts
    0

    Samedi 30 Mai 2009 -- L’opérateur de téléphonie mobile Wataniya Télécom Algérie annonce sa participation à la Foire internationale d’Alger, qui se déroulera à la Safex à partir d’aujourd’hui jusqu’au 4 juin. C’est pour la 5e année consécutive que Nedjma est présente à ce rendez-vous économique de grande envergure qui réunit plusieurs entreprises nationales et étrangères. Une occasion pour l’opérateur «de faire découvrir au grand public ainsi qu’aux opérateurs économiques les dernières nouveautés en matière d’offres et de services». Le stand Nedjma, explique l’opérateur dans un communiqué, qui est situé face au pavillon central de la Safex, est abrité par un immense chapiteau de 200 m². Pour cette année, «Nedjma a choisi d’habiller son chapiteau sous la thématique du football, renforçant ainsi son image d’entreprise soutenant le sport et la jeunesse». Cinq kiosques aux couleurs de l’opérateur sont disposés à différents endroits stratégiques de la Safex et assurent la vente de toute la gamme de produits et services Nedjma. En plus des kiosques, quatre chapiteaux sont installés pour les distributeurs, partenaires de Nedjma, Time.com, MCS, GY+ et XO-DIS, pour la mise en vente de ses produits ainsi que des appareils de téléphones mobiles. Pour faire connaître ses toutes dernières nouveautés au public et aux professionnels, le stand Nedjma s’étend sur plusieurs espaces : un espace Zhoo où les visiteurs pourront jouer à Real Player 2009 en attendant la configuration de leurs téléphones, un espace animation et un espace informations et accueil qui servira à informer et conseiller les visiteurs et à la vente exclusive des cartes de recharge à l’effigie de l’équipe nationale. Pour tout achat ou rechargement durant les six jours de la manifestation, les clients Nedjma pourront participer à la supertombola, qui sera organisée le jour de la clôture de la foire et offrira la chance aux participants de gagner en exclusivité la nouvelle Peugeot 206 Plus. Cette rencontre est une occasion pour Nedjma de promouvoir son image et de faire connaître sa gamme de produits large et variée aux visiteurs de la foire, affirme l’opérateur en guise de conclusion.

  3. #10
    Guest 123 is offline Registered User
    Join Date
    Jan 2006
    Posts
    0

    Ali Idir :


    Samedi 30 Mai 2009 -- La 42eme édition de la Foire internationale d'Alger (FIA) ouvre ses portes, samedi 30 mai, au Palais des expositions aux Pins maritimes d'Alger. Cette manifestation économique réunira plus de 1.300 exposants dont 870 étrangers représentant une quarantaine de pays, et 447 nationaux, sous le thème de « l'émergence d'une économie compétitive et performante".

    Elle se déroule dans un contexte particulier marqué par la crise économique mondiale et le durcissement des conditions d'importation et d'investissement étranger en Algérie.

    C'est la première grande rencontre entre opérateurs nationaux et étrangers depuis les nouvelles mesures prises par le gouvernement, fin 2008, concernant les conditions d'investissement et d'importation. Les sociétés importatrices étrangères sont obligées d'ouvrir leur capital à hauteur de 30% pour accueillir des partenaires algériens et les investisseurs étrangers sont tenus de céder la majorité du capital (51%) à des locaux dans tout projet d'investissement. Tous les secteurs sont concernés par cette dernière mesure.

    Mécontents, les opérateurs étrangers, notamment français, allemands et américains ont décidé de geler leurs investissements en Algérie, en attendant la publication des textes d'application de ces mesures. Récemment, les ambassadeurs de ces pays sont montés au créneau pour exprimer publiquement leurs inquiétudes. Mais le gouvernement tient bon : il promet de ne pas reculer sur des décisions « souveraines ».

    La Foire qui s'ouvre aujourd'hui, par la qualité de ses exposants et de ses résultats, constitue un véritable test pour les nouvelles mesures relatives au commerce et à l'investissement prises par gouvernement. Y aura-t-il à la fin de la FIA la signature d'accords de partenariats entre des Algériens et des étrangers ou ces derniers se contenteront-ils de chercher uniquement à vendre leurs produits en Algérie ?

  4. #11
    Guest 123 is offline Registered User
    Join Date
    Jan 2006
    Posts
    0

    Samedi 30 Mai 2009 -- La 42e édition de la Foire internationale d'Alger (FIA), où la Chine est fortement représentée, s'est ouverte samedi sous le signe « d'une économie compétitive et performante », a constaté un journaliste de l'AFP. Plus de 1.300 exposants dont 870 étrangers venus de 41 pays parmi lesquels la Chine, venue en nombre avec plus de 140 entreprises, participent à cette foire inaugurée par le président Abdelaziz Bouteflika.

    La Chine a surclassé pour la première fois la France (135 sociétés) et l'Italie (79) tandis que l'Allemagne aligne 33 exposants contre 26 pour les Etats-Unis, selon la Société algérienne des foires et expositions (Safex), organisatrice, qui veut faire de cette manifestation "un moment fort pour l'émergence d'une économie compétitive et performante".

    "La baisse de la participation française à cette foire est due notamment au développement des salons spécialisés qui attirent davantage d'exposants français", explique à l'AFP, Kader Kheroua, directeur adjoint de la Chambre française de commerce et d'industrie en Algérie (CFCIA). "Sur l'année, le nombre d'entreprises françaises qui participent à des foires et des salons spécialisés en Algérie est resté stable autour de 750 exposants", ajoute t-il.

    Le Maroc est le pays arabe le plus représenté (39 sociétés) devant la Tunisie (31), la Jordanie (30) et l'Egypte (25). Près de 450 sociétés algériennes publiques ou privées sont présentes, principalement dans les secteurs de l'énergie-pétrochimie, l'agroalimentaire, le bâtiment et travaux publics, les industries électriques et électroniques, les industries mécaniques, sidérurgiques et métallurgiques, les services ainsi que l'artisanat.

    Cette 42e édition est couplée à un Salon algérien de l'exportation où 65 sociétés locales, des banques, les Douanes, les assurances ou les entreprises de fret maritimes ont été conviées pour promouvoir la production algérienne.

  5. #12
    Guest 123 is offline Registered User
    Join Date
    Jan 2006
    Posts
    0

    Ali Idir :


    Samedi 30 Mai 2009 -- La 42eme édition de la Foire internationale d'Alger (FIA), ouverte samedi 30 mai au Palais des expositions aux Pins Maritimes, a été marquée par une faiblesse de la présence française. Pour la première fois, les entreprises françaises ne sont pas les plus nombreuses à participé à cet événement économique et commercial. Elles sont devancées par leurs concurrentes chinoises.

    En fait, depuis 2006, le nombre d'entreprises françaises qui participent à cette manifestation économique ne cesse de diminuer. Il est passé de 365 à 135 sociétés en 2009. « Une diminution due en partie au développement des salons spécialisés en Algérie », tente d'expliquer Kader Kheroua, directeur-adjoint de la Chambre de commerce et d'industrie en Algérie (CFCIA).

    Outre la baisse de participation à la Foire d'Alger, les entreprises françaises ont décidé de bouder la Foire internationale d'Oran, un autre événement important qui se tient chaque année en automne. Elles ont également décidé de geler de nombreux projets d'investissement en Algérie, en attendant la clarification des mesures du gouvernement sur l'investissement étranger et l'importation.

    Pourtant, la crise mondiale actuelle constitue un élément positif en faveur de l'Algérie pour attirer les exportateurs étrangers, notamment occidentaux, confrontés, dans leur pays, à la récession économique et à la baisse de leur croissance. L'Algérie a décidé de lancer un plan de développement des infrastructures de base de 150 milliards de dollars durant les cinq prochaines années. Il vient renforcer le précédent plan quinquennal doté également d'un montant de 150 milliards de dollars.

    Mais les récentes mesures sur l'investissement étranger et les sociétés d'importation ainsi que les tensions politiques récurrentes entre Alger et Paris ont sans doute joué un rôle dans ce retrait graduel des entreprises françaises du marché algérien.

    Pour Abdelkader Raffed, représentant de la Région Lorraine, le recul de la participation française à cette foire s'explique par trois facteurs: «la multiplication des salons spécialisés, la crise économique qui touche le monde entier et le désagrément de l'année passée due au retard dans l'inauguration de la foire. Ce retard avait fait perdre trois jours d'activités aux exposants». « L'année passée, la Foire est restée fermée durant trois jours à cause du retard dans son inauguration par le président Abdelaziz Bouteflika. Cet incident a impacté la présence française cette année. Beaucoup d'exposants avaient juré de ne plus y remettre les pieds », confirme pour sa part un patron français qui a requis l'anonymat.

    M. Raffed déplore également le manque de communication de la part du gouvernement sur les nouvelles mesures relatives à l'investissement et à l'importation qui « ont bouleversé l'esprit de libéralisation de l'économie algérienne ». « L'Algérie n'explique pas assez sa politique économique. Ce n'est pas parce que le pays vit une situation d'aisance financière qu'il peut se comporter de cette façon », estime M. Raffed.

    Le retrait graduel des entreprises françaises du marché algérien profite déjà à la Chine, l'Espagne et l'Italie. Les entreprises de ces trois grands partenaires commerciaux de l'Algérie ont raflé la mise dans le bâtiment, les travaux publics et les chemins de fer. Elles devraient profiter pleinement des contrats futurs qui seront attribués.

  6. #13
    Guest 123 is offline Registered User
    Join Date
    Jan 2006
    Posts
    0

    ALGIERS, May 31, 2009 -- The Islamic Republic of Iran is participating in the 42nd Algiers International Trade Fair (FIA 2009) which opened on Saturday, said Iran’s commercial attaché to Algeria here on Saturday. IRNA quoted Majid Qorbani-Faraz as saying that 12 private Iranian companies that are active in the fields of food, energy, and textiles have attended the fair. “The event is a great opportunity for Iranian and Algerian industrialists to promote bilateral trade and economic cooperation,” he said. The 42nd edition of FIA opened at the Algiers Exhibition Center with the participation of more than 1,300 exhibitors, including 870 representing about forty foreign countries. The six-day trade event is being held under the theme “Together for a competitive and successful economy,” and is expected to attract about half a million visitors a day.

  7. #14
    Guest 123 is offline Registered User
    Join Date
    Jan 2006
    Posts
    0

    Dimanche 31 Mai 2009 -- Dans le cadre de la participation de l’Indonésie à la 42e édition de la Foire internationale d’Alger qui se déroule au Salon des expositions des Pins-Maritimes (Safex), l’ambassadeur indonésien organise demain une rencontre d’affaires au niveau de son pavillon installé au bâtiment U de la Safex. Cette rencontre, qui regroupera plusieurs opérateurs de ce pays, verra également la présence de personnalités politiques et économiques de haut niveau tels le président du sénat indonésien le docteur Hidayat Nur Wahid, son vice-président, Bra Mooryati Soedibyo ainsi que le gérant de la firme de cosmétiques Asie Mustika Ratu. À l’occasion de sa présence à Alger, le président du Sénat indonésien s’est entretenu hier avec le président du Conseil de la nation, M. Abdelkader Bensalah, pour discuter des moyens de promouvoir les relations bilatérales. Neuf sociétés indonésiennes représentant plusieurs secteurs sont présentes à cette 42e FIA qui se déroule depuis hier et jusqu’au 4 juin prochain. Il s’agit notamment du secteur de la construction représenté par les entreprises Wijaya Karya et Duta Graha Indah et de celui du pneumatique représenté par la société Multistrada Arah Sarana. À travers leur participation à cette manifestation économique et commerciale, les entreprises indonésiennes veulent accroître les exportations de leurs produits vers l’Algérie et rechercher d’éventuels partenariats avec des entreprises algériennes. Le montant des exportations de l’Indonésie vers l’Algérie au cours de l’année 2008 s’est élevé à 378,27 millions de dollars, soit une augmentation de 122,6 % par rapport à celui de l’année 2007, qui était de 169,92 millions de dollars. Au-delà des relations commerciales, les entreprises indonésiennes veulent avoir leur place dans les grands chantiers de l’Algérie lancés dans le cadre du développement économique et social du pays.

Posting Permissions

  • You may not post new threads
  • You may not post replies
  • You may not post attachments
  • You may not edit your posts