+ Reply to Thread
Page 1 of 2 1 2 LastLast
Results 1 to 7 of 9
  1. #1
    Guest 123 is offline Registered User
    Join Date
    Jan 2006
    Posts
    0

    Le gouvernement lance un audit sur la gestion des eaux par les groupes étrangers


    Dimanche 27 Décembre 2009 -- Le gouvernement va engager un audit global pour évaluer la gestion par les groupes étrangers des eaux d’Alger, d’Oran, de Constantine et d’Annaba. L’annonce a été faite, dimanche 27 décembre, par Abdelmalek Sellal, ministre des Ressources en eau, qui était l’invité de Chaîne III de la radio nationale. « L’Algérienne des eaux et l’Office national d’assainissement ont lancé un appel d’offres national pour établir un audit externe pour vérifier avec exactitude l’exécution des contrats », a-t-il précisé. Selon M. Sellal, les objectifs n’ont pas été atteints en matière d’assainissement à Alger. « Nous voulons que les prestations s’améliorent dans ce domaine », a-t-il souligné. Mais « la distribution d’eau s’est nettement améliorée dans la capitale. Les choses sont en train de se faire en matière de formation et de transfert de technologie. Les temps d’intervention pour réduire les fuites sont meilleurs par rapport au passé », a-t-il ajouté. Mais cette amélioration n’a pas été constatée à Constantine où la gestion déléguée est assurée par le français Marseillaise des eaux. Outre la Marseillaise des eaux et Suez, l’allemand Gelsenwasser gère les eaux de Annaba et l’espagnol Agbar Agua celles d’Oran. Le résultat de l’audit déterminera si les contrats seront renouvelés ou reformulés.

  2. #2
    Guest 123 is offline Registered User
    Join Date
    Jan 2006
    Posts
    0

    Riyad Hamadi :


    Mardi 1 Juin 2010 -- L'Algérienne des eaux (ADE) veut réaliser un audit de la gestion des eaux d'Oran par la société espagnole Agbar agua. L'ADE a en entamé les démarches pour recruter un bureau spécialisé dans la réalisation de cette mission d'audit externe de la gestion déléguée de la société Seor (Société des eaux et d'assainissement d'Oran). Agbar agua avait entamé mardi 1 avril 2008 la gestion des eaux d'Oran pour une période de cinq ans et demi et pour un montant de près de 30 millions d'euros. La société espagnole, filiale du groupe français Suez, fournit l'assistance technique nécessaire à la Société des eaux d'Oran nouvellement créée, pour prendre en charge la gestion de l'eau potable et de l'assainissement dans la deuxième ville du pays. Les gestionnaires espagnols ont pour mission principale l'amélioration de la distribution de l'eau potable à Oran. Ils doivent fournir les solutions nécessaires pour permettre aux Oranais d'avoir dans moins d'une année de l'eau 24 heures sur 24 dans leurs robinets. À Oran, la gestion des Espagnols est décriée par une partie de la population. Les coupures d'eau non signalées et les perturbations dans la disttribution n'ont pas cessées, malgré la disponibilité de l'eau. Des centaines de foyers notamment à l'est d'Oran se plaignent d'avoir reçu des factures représentant des consommations fictives antérieures à l'installation des compteurs d'eau. Les habitants nouvellement connectés au réseau d'alimentation en potable ne comprennent pas pourquoi ils doivent payer des factures alors qu'ils n'étaient pas branchés au réseau.

  3. #3
    Guest 123 is offline Registered User
    Join Date
    Jan 2006
    Posts
    0

    Merouane Mokdad :


    Mercredi 3 Novembre 2010 -- La gestion de l’entreprise allemande Gelsenwasser qui s’occupe de la distribution de l’eau à Annaba sera soumise à un audit. «L'Algérienne des eaux (ADE) vient de lancer un appel d’offres pour recruter un auditeur. Cet auditeur va faire une évaluation de la gestion des eaux à Annaba. Cette évaluation déterminera la nature des mesures à engager. Si c’est bon, on continue. Dans le cas contraire, chacun prendra sa route», a déclaré Abdelmalek Sellal, ministre des Ressources en eau, invité mercredi de la chaîne III de la radio nationale.

    «À Alger, Suez a fait un travail correct jusqu’à maintenant particulièrement en terme de réhabilitation de la distribution de l’eau. Avec Agbar Aqua de Barcelone, qui gère les eaux d’Oran, la tendance est également correcte. C’est moins correct pour la Marseillaise des eaux à Constantine et nettement moins correct pour Gelsenwasser à Annaba. C’est la raison pour laquelle nous suivons de près ces deux wilayas», a-t-il ajouté. Il est notamment reproché à Gelsenwasser et à La Marseillaise des eaux, qui ont signé les contrats en 2007, le non règlement du problème des fuites d’eau, la distribution non continue et le non respect des programmes de formation des personnels.

    Revenant sur ses déclarations faites à Washington, le ministre a précisé que l’Algérie a toujours cherché à rendre son marché concurrentiel. «Nous cherchons les meilleurs au prix le moins cher. Aux Etats-Unis, des opérateurs pensent que l’Algérie donne la préférence aux entreprises européennes du fait qu’elle soit liée par un accord d’association à l’Union européenne. Aussi ai-je tenu à dire que marché algérien est ouvert à tous les pays amis de l’Algérie, l’essentiel étant que nos partenaires nous offrent les meilleures prestations», a-t-il expliqué. Il a cependant noté que la priorité sera toujours accordée à l’entreprise algérienne.

  4. #4
    Guest 123 is offline Registered User
    Join Date
    Jan 2006
    Posts
    0

    Sonia Lyes :


    Jeudi 30 Décembre 2010 -- Une réunion d’évaluation de la gestion des eaux par des entreprises étrangères engagées dans quatre grandes wilayas du pays aura lieu mardi prochain, a annoncé jeudi 30 décembre sur les ondes de la Chaîne III, le ministre des ressources en eau Abdelmalek Sellal. «Nous allons faire l’évaluation, et quelle que soit la situation, nous devons absolument consolider les acquis obtenus à ce jour. Il y a eu de bons résultats qu’il faut aussi consolider», a affirmé M. Sellal. «Il y a eu de bons résultats au niveau d'Alger. Il y a une tendance à avoir de bons résultats sur Oran. Il y a une stagnation au niveau de Constantine et il y a une insuffisance à Annaba», a-t-il dit à propos des quatre entreprises. À Alger, les eaux sont gérées en partenariat avec Suez. À Oran, c’est l’espagnol Agbar qui assure la gestion. Pour Constantine, c’est un autre français : la Marseillaise des eaux. Enfin, la gestion des eaux de Annaba est confiée à l’allemand Gelsenwasser. Selon le ministre, des mesures seront prises à l’encontre des entreprises dont la gestion est en deçà des attentes des autorités. «Nous sommes en train de booster ces entreprises, si ça ne donne pas de résultats nous allons prendre les mesures conséquentes», a-t-il dit. Par ailleurs pour lutter contre l’utilisation «intempestive» de l’eau, une «police de l’eau» va commencer sa mission prochainement. 450 postes budgétaires ont été crées à cet effet dans le cadre de la loi de finances.

  5. #5
    Guest 123 is offline Registered User
    Join Date
    Jan 2006
    Posts
    0

    Samir Rahim :


    Dimanche 30 Janvier 2011 -- Le contrat de partenariat qui lie depuis l’année 2008 le ministère algérien des ressources en eau et la firme étrangère allemande GelsenWasser donnant naissance à la Société des Eaux et de l’Assainissement d'El Tarf et de Annaba (SEATA) devrait être dénoncé dans les prochains jours. C’est ce qu’a appris TSA auprès de Mohamed Ghazi, le wali d’Annaba. Le 1er responsable de la wilaya a précisé que la décision de résiliation du contrat par la partie algérienne est motivée par la défaillance du partenaire allemand dans la réalisation de nombreux marchés d’adduction et de distribution d’eau potable ainsi que la rénovation et la réhabilitation du réseau de voirie dans la commune chef-lieu. «Les nombreuses mises en demeure adressées aux responsables de la Seata sont restées sans suite. Nous ne pouvons admettre qu’une grande de partie de la ville reste confrontée aux problèmes de voirie, de distribution d’eau potable et de routes impraticables pour cause de chantiers à l’arrêt, suspendus ou travaux non lancés», a estimé Mohamed Ghazi. Cette menace de résiliation de contrat avec les Allemands avait déjà été exprimée par Abdelmalek Sellal, le ministre des Ressources en eau. C’était à l’occasion de la visite d’inspection de son secteur qu’il a effectuée courant 2010 à Annaba. Au siège de la firme en Allemagne où il a été convoqué dans l’urgence, M Seamers, président directeur général de la Seata, aura à expliquer les défaillances que lui reproche la partie algérienne.

  6. #6
    Guest 123 is offline Registered User
    Join Date
    Jan 2006
    Posts
    0

    Samir Rahim :


    Jeudi 31 Mars 2011 -- Le ministère des Ressources en eau a mis fin dès aujourd'hui au contrat de partenariat signé en 2008 avec la firme allemande Gelsenwasser pour la gestion déléguée de l’eau dans la wilaya de Annaba et d’El Tarf. L’information a été communiquée par M. Boulahbel, directeur de l’hydraulique d’Annaba. Ce responsable a par ailleurs précisé que le conseil d’administration de la Société des Eaux et de l’Assainissement d’El Tarf et Annaba (SEATA) issue de ce partenariat tiendra une assemblée générale extraordinaire dans les prochains jours. Il aura pour mission d’étudier les formalités de résiliation à l’amiable ou par contentieux à soumettre à l’institution en charge du commerce international. Cette résiliation a été approuvée par les élus représentatifs de la wilaya dans les deux chambres hautes ainsi que par les élus locaux. Elle intervient après trois mises en demeure adressées au partenaire allemand Gelsenwasser qui aurait été défaillant dans l’exécution des projets qui lui ont été confiés dans le cadre des activités de SEATA.

  7. #7
    Guest 123 is offline Registered User
    Join Date
    Jan 2006
    Posts
    0

    Dimanche 24 Avril 2011 -- Comme nous l'annoncions le 30 mars dernier, le contrat de gestion déléguée des eaux des villes d'Annaba et d'El Tarf attribué à l'opérateur allemand Gelssen-Wasser, a été résilié. C'est ce qu'a confirmé ce dimanche 24 avril le ministre des Ressources en eau, Abdelmalek Sellal. "Le contrat avec Gelssen-Wasser a été résilié la semaine passée et nous avons désigné un intérimaire algérien pour assurer la continuité de la gestion", a déclaré M. Sellal lors d'un point de presse. Selon le ministre, la société allemande s'est "montrée incapable d'honorer ses engagements en matière d'alimentation en eau potable et d'assainissement dans ces deux villes". Le contrat avait été attribué à Gelssen-Wasser en 2007 pour près de 50 millions d'euros. Concernant la ville d'Alger, M. Sellal, cité par l'agence de presse APS, a indiqué qu'une offre de prolongation de trois à cinq ans supplémentaires du contrat de gestion a été récemment soumise à la société française Suez-Environnement. La gestion déléguée des eaux de la capitale avait été confiée au groupe français par l'Algérienne des eaux et l'Office algérien de l'assainissement en 2006 pour cinq ans et demi à Suez-environnement pour 120 millions d'euros.

Posting Permissions

  • You may not post new threads
  • You may not post replies
  • You may not post attachments
  • You may not edit your posts