+ Reply to Thread
Page 4 of 5 FirstFirst ... 2 3 4 5 LastLast
Results 22 to 28 of 35
  1. #22
    Guest 123 is offline Registered User
    Join Date
    Jan 2006
    Posts
    0

    ALGER, Mardi 8 Juin 2010 -- Le programme d'investissements publics 2010-2014, adopté par le gouvernement et doté de 286 milliards de dollars, devra créer d'importantes opportunités d'investissement en Algérie, a souligné, dimanche à Alger, le directeur général des investissements au ministère de l'Industrie, de la PME et de la promotion des investissements, Hamoud Benhamdine. Ce programme "va créer d'innombrables opportunités d'investissement en Algérie, dans divers secteurs économiques, tels l'industrie, l'agriculture, la pêche et les ressources halieutiques, mais également dans le domaine du tourisme et des technologies de l'information et de la communication TIC", a indiqué M. Benhamdine lors d'une journée d'information sur les opportunités d'investissement en Algérie, tenue en marge de la Foire internationale d'Alger (FIA).

  2. #23
    Guest 123 is offline Registered User
    Join Date
    Jan 2006
    Posts
    0

    Mercredi 9 Juin 2010 -- Dans le plan quinquennal 2010-2014 adopté le 24 mai dernier par le Conseil des ministres, le secteur de la jeunesse et les sports aura une part de 1.130 milliards de dinars. Cette enveloppe servira à la réalisation de 80 stades de football, 750 complexes de proximité, 160 salles polyvalentes, plus de 400 piscines, plus de 3.500 aires de jeu, plus de 230 auberges et maisons de jeunesse et plus de 150 centres de loisirs scientifiques pour jeunes.

  3. #24
    Guest 123 is offline Registered User
    Join Date
    Jan 2006
    Posts
    0

    Imene Brahimi :


    Mardi 22 Juin 2010 -- La wilaya de Tizi Ouzou a bénéficié d’une enveloppe financière de 265,4 milliards de dinars dans le cadre du plan quinquennal 2010/2014. C’est le wali de Tizi Ouzou qui en a fait l’annonce, mardi 22 juin, devant les représentants de l’administration et les élus locaux, à l’occasion d’une journée d’information sur le programme de développement et d’équipement notifié à la wilaya par les services centraux du gouvernement. Cette cagnotte servira à financer plusieurs grands projets structurants dans la wilaya. Il s’agit notamment de deux barrages hydrauliques, d’une pénétrante sur l’autoroute Est-Ouest, du dédoublement de la nationale 12, de la modernisation du chemin de fer Thenia-Tizi Ouzou et son extension vers Azazga, de l’éradication du préfabriqué dans le secteur de l’éducation, d’une seconde université de 25.000 places, de 45.000 logements, de trois hôpitaux et de deux décharges intercommunales. Ce montant n’englobe pas le reliquat du programme antérieur qui est estimé à 110 milliards de dinars. Mais le wali a mis l'accent sur la nécessité d'améliorer les capacités de réalisation des acteurs nationaux et locaux, sans lesquelles ce développement sera un vain mot. Le président de l’APW, Mahfoud Belabbas, a déploré l’absence de débat sur ce plan quinquennal destiné à une wilaya qui accuse un retard énorme dans tous les domaines.

  4. #25
    Guest 123 is offline Registered User
    Join Date
    Jan 2006
    Posts
    0

    Riyad Hamadi :


    Mardi 22 Juin 2010 -- La wilaya d'Alger a bénéficié d'une enveloppe financière d'un montant de 935 milliards de dinars dans le cadre du plan quinquennal de développement 2010-2014. Le chiffre a été communiqué mardi à l'ouverture de la session ordinaire de l'Assemblée populaire de la wilaya (APW). Le secteur du logement a eu la part du lion de cette enveloppe, avec 286 milliards de dinars. Il est suivi de la jeunesse et des sports (130 milliards de dinars), des ressources en eaux (71 milliards de dinars), des transports (281 milliards de dinars), des travaux publics (48 milliards de dinars), de la santé (46 milliards de dinars), de l'éducation nationale (34 milliards de dinars) et de l'enseignement supérieur (26 milliards de dinars).

  5. #26
    Guest 123 is offline Registered User
    Join Date
    Jan 2006
    Posts
    0

    Samedi 3 Juillet 2010 -- Le secteur de l’artisanat necessite qu’on lui donne encore plus d’importance en lui insufflant une nouvelle impulsion afin qu’il puisse contribuer aux efforts du developpement global et a la resorption du chomage, a affirme le ministre du tourisme et de l’artisanat, M. Smaïl Mimoun, a l’ouverture des travaux de l’assemblee generale de la chambre nationale de l’artisanat et des metiers, avant-hier a Alger. Le ministre a preconise, dans le meme ordre d’idee, l’importance de l’evaluation et de la prospection des actions futures par la mise en place de programmes prometteurs a même, a t-il dit, de promouvoir l’economie nationale et d’ameliorer les revenus des artisans, apres avoir rappele la creation de chambres d’artisanat a travers l’ensemble des wilayas, une operation qui visait a appuyer les actions d’accompagnement et a faciliter la communication entre les parties concernees pour concretiser les objectifs traces.

    S’agissant de l’assemblee generale de la chambre nationale de l’artisanat et des metiers, M. Mimoun a indique qu’elle constituait «un tournant decisif» pour la survie du secteur, qui a connu des «mutations radicales et des sauts qualitatifs» grace aux «nombreux programmes dont il a beneficie durant la derniere decennie». Il a rappele, dans ce sens, les grands projets inscrits dans le cadre du programme quinquennal 2005-2009 marque par la realisation de 62 maisons d’artisanat, des centres et des espaces d’exposition et de vente, des musees, des centres pour mettre en valeur les competences locales et d’autres pour la labellisation des tapis pour un montant de 3,9 milliards de dinars. À ces realisations, a-t-il ajoute, viendront s’ajouter d’autres projets dans le cadre du programme quinquennal 2010-2014 avec pres de 72 nouvelles structures a travers le territoire national outre des projets «d’envergure nationale» à l’instar d’un centre d’excellence de ceramique et de poterie à Tipasa, un centre de polissage des pierres precieuses à Tamanrasset, un centre de bijouterie à Batna et la rehabilitation du village de l’artisanat de Sidi Fredj.

    La dynamique de developpement ayant marque le secteur de l’artisanat a contribue, selon le ministre, en «grande partie» au developpement des indices de developpement soulignant que les inscriptions avaient enregistre une «hausse notable» durant les sept dernieres annees, le nombre des activites artisanales ayant passe de 63.500 en 2003 à 176.946 à juin 2010, a releve M. Mimoun. La production du secteur de l’artisanat s’eleve durant la meme periode a environ 110 milliards de dinars, a rappele M. Mimoun selon qui quelque 27.000 artisans ont beneficie de locaux dans le cadre de l’initiative du president de la republique. Pour ce qui est de la mise a niveau des ressources humaines et la formation des artisans dans differentes specialites, plus de 10.000 artisans en ont beneficie. Le ministre a, par ailleurs, mis en evidence l’importance des systemes locaux de travail estimes à 14 avant d’atteindre 20 à la fin de l’annee, estimant qu’il s’agit la de «projets prometteurs qui constituent la pierre angulaire de l’instauration des bases du travail organise». Ce type d’organisation, a dit le ministre, a permis aux artisans d’acceder à la «demande publique envue de decrocher des projets, ameliorer leurs revenus, elargir leur activite et creer davantage d’emplois».

  6. #27
    Guest 123 is offline Registered User
    Join Date
    Jan 2006
    Posts
    0

    Mardi 6 Juillet 2010 -- Le secteur de l'hydraulique est doté de pas moins de 1.375 milliards de DA durant les 5 prochaines années. Cette enveloppe considérable sera consacrée notamment à la réalisation de barrages pour sécuriser durablement l'alimentation en eau potable des citoyens. C'est ce qu'a déclaré hier M. Tira Messaoud, directeur de l'hydraulique au ministère des Ressources en eau. Intervenant à l'occasion d'une journée portes ouvertes» organisée par SEAAL et parrainée par le département de Sellal, le responsable de l'hydraulique a rappelé les efforts consentis par le gouvernement entre 2000 et 2009 avec la construction notamment de 21 barrages pour une capacité de 3 milliards de m³. Il ajoute qu'actuellement 35 autres barrages sont en chantier, ce qui démontre, affirme-t-il, tout l'intérêt que portent les pouvoirs publics au problème de l'eau qui a constitué un véritable «casse-tête chinois» il y a seulement quelques années. Il rappellera à ce sujet qu'en 2005 la quasi-totalité des barrages étaient presque à sec, les puits étaient taris et les sources asséchées. Cette situation, poursuit-il encore, a amené les responsables au plus haut niveau à réfléchir à une stratégie de gestion du liquide précieux d'où justement la décision de créer une entreprise spécialisée. C'est à partir de là que le français Suez Environnement a fait son apparition avec la naissance de SEAAL, un opérateur public de droit algérien détenu également par l'Algérienne des eaux et l'Office national de l'assainissement et dont la mission est la gestion de l'eau et de l'assainissement sur l'ensemble de la wilaya d'Alger.

    Ce qui était invraisemblable il y a seulement cinq années est devenu une réalité. En effet, depuis quelques mois toute la capitale est dotée de l'eau 24 h sur 24. Ce résultat a été présenté, hier, par le directeur général de SEAAL, Jean-Marc Jahn, comme un véritable trophée. Cela n'aurait jamais pu exister sans la collaboration à tous les niveaux et une coopération de tous les secteurs, a-t-il déclaré, en rappelant que de l'eau H24 représentait un véritable défi au départ. Il affirmera que grâce au travail engagé depuis la naissance de SEAAL, plus de 100.000 clients ont été intégrés dans le réseau de distribution. «En matière d'eau et d'assainissement, l'Algérie est réellement engagée dans les objectifs du millénaire», a déclaré le directeur général de SEAAL. Il faut savoir que l'expérience réussie de SEAAL est reconduite dans la wilaya d'Oran avec la création de SEOR, une entreprise créée en partenariat avec les Espagnols. Même si aujourd'hui en terme de stockage d'eau et grâce à l'interconnexion de plusieurs barrages, la wilaya d'Oran est la mieux lotie et dépasse même la capitale, il n'en demeure pas moins que la gestion de l'eau nécessite également une vraie stratégie. M. Tira Messaoud qui pense que la wilaya d'Oran qui a le plus souffert du manque d'eau sera désormais à l'abri et disposera à son tour de l'eau H24 à l'instar de la capitale.

  7. #28
    Guest 123 is offline Registered User
    Join Date
    Jan 2006
    Posts
    0

    Mardi 6 Juillet 2010 -- Les modalités de fonctionnement du compte d'affectation spécial n° 302-134, intitulé «Fonds de gestion des opérations d'investissements publics inscrites au titre du programme de consolidation de la croissance économique 2010-2014», ont été fixées par le décret n° 10-151 daté du 17 juin de cette année. Le texte en question vient en application des dispositions de l'article 70 de la loi 09-09 du 30 décembre 2009 portant loi de finances 2010. Le compte d'affectation spéciale 302-152 est défini comme étant ouvert dans les écritures du trésorier central et des trésoriers de wilaya, avec comme seuls ordonnateurs les ministres et les walis pour les opérations concernant leurs secteurs respectifs. L'article 3 du texte en question précise que le programme de consolidation de la croissance économique couvre les opérations d'investissements publics pour le quinquennat 2010-2014, y compris celles prévues pour le secteur de l'habitat. Le compte cité précédemment retrace les recettes, à savoir les dotations budgétaires allouées annuellement pour le plan de consolidation, ainsi que les dépenses liées à l'exécution des projets adoptés pour la même période. L'article 5 stipule que les dotations budgétaires font l'objet d'une décision de notification par le ministre des Finances aux ordonnateurs concernés. En matière de dépenses inhérentes à ce programme, l'article 6 précise qu'elles sont exécutées conformément à la législation et à la réglementation en vigueur et que leur paiement s'effectue par le comptable public concerné tel qu'il est défini par la législation. Le décret précise dans son article 7 que le programme de consolidation de la croissance économique est mis en oeuvre à travers les programmes d'actions adoptés dans le cadre de la loi de finances. Ce texte a été promulgué alors que le programme quinquennal devrait être adopté par l'APN lors de sa session d'automne, comme l'avait indiqué Abdelaziz Belkhadem, le secrétaire général du parti du FLN, qui intervenait lors d'une réunion du bureau politique de sa formation politique, rappelant que le montant mobilisé pour le présent quinquennat est estimé à 286 milliards de dollars.

Posting Permissions

  • You may not post new threads
  • You may not post replies
  • You may not post attachments
  • You may not edit your posts