+ Reply to Thread
Results 1 to 2 of 2
  1. #1
    Guest 123 is offline Registered User
    Join Date
    Jan 2006
    Posts
    0

    Lundi 29 Mars 2010 -- La production forestière nationale a enregistré un bilan négatif en 2009 avec un recul de la production de cette filière agricole et une baisse des exportations de liège, provoquant une chute drastique des recettes provenant du secteur, selon les dernières données de la direction générale des forêts (DGF). «2009 a connu de grosses méventes dans la filière du liège», a indiqué le directeur général des forêts, M. Tahar Mahdid, précisant que les exportations de liège constituent la principale source de recettes en devises du secteur. La production nationale a quasiment été divisée par deux passant à 51 075 quintaux (qx) en 2009 contre 90 321 qx en 2008, alors que la production nationale sur les dix dernières années a été de l’ordre de 1,3 million de qx. Sur ce point, il est à préciser que la production mondiale de liège est concentrée dans les pays de la Méditerranée occidentale, et ce à hauteur de 81 % dans les pays de l’Europe et de 19 % dans les pays du Maghreb (Algérie, Maroc et Tunisie). La crise économique mondiale, qui a été l’autre revers pour la filière nationale du liège, «a fortement influé sur nos ventes sur le marché international» et dont les principaux clients sont la France, l’Italie, l’Espagne et les Etats-Unis. Ainsi, les exportations algériennes de liège ont baissé à 50,73 millions de dinars en 2009, contre une moyenne annuelle de 300 millions de dinars au plus fort de la demande mondiale de liège. Par ailleurs, sur ses 4,7 millions d’hectares (ha) de forêts, l’Algérie compte actuellement un peu plus de 440 000 ha de forêts de chênes dont 229 000 ha de chênes-lièges. Cette superficie de subéraie place le pays en troisième position au niveau méditerranéen, derrière le Portugal et l’Espagne, avec ses différents types de chênes productifs, principalement ceux de la partie est du pays où se concentre l’essentiel des petites et grosses unités de production. S’exprimant sur le programme de reboisement 2009-2014, M. Mahdid a fait savoir qu’il porte globalement sur une superficie de 1,245 million d’hectares, dont 80 000 hectares en chênes-lièges. Le secteur des forêts assure également des recettes financières pour d’autres sous-produits même si, dans le cas de l’alfa, une des meilleures matières premières pour la fabrication de pâte à papier, la production est en constante régression.

  2. #2
    Guest 123 is offline Registered User
    Join Date
    Jan 2006
    Posts
    0

    Lundi 29 Mars 2010 -- La subéraie de la wilaya d’El-Tarf, qui représente près de 37 % de la superficie forestière évaluée à plus de 160 000 hectares, sera prise en charge par des actions visant à assurer sa pérennité et à permettre d’augmenter la production, déclinante, de liège. Les prévisions de production de liège pour l’exercice en cours se chiffrent à 15 000 quintaux, alors que cette matière était auparavant produite à raison de 22 000 quintaux par an, a souligné le conservateur des forêts, M. Mohamed Teyar. Si cette chute de production est imputée en premier lieu à la lente régénération des superficies déjà exploitées, il n’en demeure pas moins que les responsables du secteur des forêts songent, selon le responsable du secteur, à arrêter à une série de mesures pour valoriser et développer la subéraie, et ce d’autant plus que les menaces pesant sur sa régénération naturelle sont identifiées, à l’instar des parcours et du déliégeage (retrait de la couche de liège mâle) incontrôlés, en plus des maladies qui peuvent affecter le chêne-liège. Le conservateur des forêts a souligné, à ce propos, que les déliégeages affaiblissent l’arbre, tandis que la forêt vieillit plus vite et menace de disparaître au cas où l’exploitation de liège n’est pas soutenue, en amont, par des actions de régénération et des traitements appropriés afin d’offrir de meilleures possibilités pour cette industrie. Le reboisement de 8 000 hectares en chêne-liège durant le programme quinquennal 2010-2014 constitue, dans ce contexte, une alternative pour le développement de la subéraie dans cette région du pays qui pourra ainsi reconquérir son aire écologique, a ajouté M. Teyar.

    Il sera par, ailleurs, procédé durant cette même période, selon ce responsable, à la mise en place d’une banque de données par le recensement des subéraies en fonction des facteurs écologiques, de la typologie des peuplements et des stations ainsi que de leurs potentialités de production pour une meilleure intervention et une exploitation plus rationnelle. Le conservateur des forêts a souligné que le programme de plantation de chêne-liège s’appuie également sur l’identification des peuplements porte-graines à réaliser en vue d’une production suffisante de plants, de la normalisation des techniques de plantation et de l’assurance d’une meilleure gestion des reboisements en association avec les populations riveraines. La reconstitution de la subéraie et son développement feront également appel à une contribution des populations dans la préservation du patrimoine, et ce à travers les différents dispositifs d’intégration existants, ainsi que par la mise en œuvre d’autres mesures incitatives pour les intéresser à cette œuvre d’envergure. M. Teyar a indiqué, à ce sujet, que la subéraie peut profiter aux populations riveraines, d’où, selon lui, la nécessité d’identifier et de répertorier les usages, les produits ainsi que les actions à mener dans ces milieux susceptibles de générer des richesses et de l’emploi. De même que la préservation et le développement durable de cette ressource forestière passent inévitablement par une mise à niveau des connaissances techniques d’exploitation pour sa régénération rapide, en qualité et quantité, afin d’accompagner les efforts mis en œuvre pour redonner à la subéraie la place qui lui revient dans l’espace forestier de la wilaya d’El-Tarf, a conclu le premier responsable de la Conservation des forêts.

Posting Permissions

  • You may not post new threads
  • You may not post replies
  • You may not post attachments
  • You may not edit your posts