+ Reply to Thread
Page 1 of 2 1 2 LastLast
Results 1 to 7 of 14
  1. #1
    Guest 123 is offline Registered User
    Join Date
    Jan 2006
    Posts
    0

    43ème édition de la Foire Internationale d’Alger (FIA)


    Lundi 24 Mai 2010 -- « Algérie : des opportunités de partenariat stratégiques ». Tel est le slogan de la 43ème édition de la Foire Internationale d’Alger (FIA) qui ouvrira ses portes le 2 juin prochain aux Pins maritimes, dans la banlieue-est de la capitale. Cette manifestation, qui verra la participation de 43 pays – dont 39 sous pavillon officiel et 4 représentés par des entreprises-, plus de 700 exposants étrangers et 500 algériens, sera marquée par l’absence de l’Egypte. Pourtant l’édition 2010 de la FIA est placée sous le signe des relations algéro-arabes à travers la Jordanie, invitée d’honneur. Mouloud Slimani, directeur de la promotion et de la coopération à la Safex, n’a fourni aucune explication sur cette absence de l’Egypte. «Nous sommes les organisateurs, tous les pays ont été invités. Ceux qui viennent sont les bienvenus et ceux qui sont absents ont leur propres raisons » , a-t-il indiqué, lundi 24 mai, au cours d’une conférence de presse. « L’Egypte a été destinataire d’une invitation et n’a pas répondu », a précisé pour sa part Rachid Gacemi, le PDG de la SAFEX. « C’est pour des raisons commerciales et pas politiques. D’ailleurs d’autres pays ne vont pas être présents et d’autres vont diminuer leur participation du fait de la crise économique » a-t-il ajouté. Autre fait marquant, l’édition 2010 de la FIA n’a pas été impactée par les mesures contenues dans la loi de finances complémentaires (LFC) 2009, selon le représentant du ministère du Commerce. « La loi de finances 2009 n’a pas eu d’effets et d’incidence sur la présence des opérateurs étrangers puisqu’ils sont passés de 2009 où ils étaient 40 pays à y prendre part à 43 en 2010 », a expliqué Chérif Zaâf, directeur général du commerce extérieur au ministère du Commerce au cours de la conférence de la presse. « Il n’y a pas à travers les dispositions de la LFC une intention de réduire les importations, mais plutôt la maitrise du commerce externe », a-t-il précisé. Plusieurs pays participent pour la première fois cette année à la Foire d’Alger, comme la Serbie, le Yémen et le Mozambique.

  2. #2
    Guest 123 is offline Registered User
    Join Date
    Jan 2006
    Posts
    0

    أورد المدير العام للتجارة الخارجية بوزارة التجارة شريف زعاف أن ارتفاع عدد الدول المشاركة هذه السنة في معرض الجزائر الدولي يؤكد عدم التأثير السلبي لإجراءات قانون المالية التكميلي للسنة الماضية على المعرض المقرر أن يفتتح في2 جوان المقبل. أكد شريف زعاف في ندوة صحفية نظمت أمس بقصر المعارض في الصنوبر البحري، أن المشاركين الأجانب في معرض الجزائر الدولي المقرر أن ينظم ما بين 2 إلى 7 جوان المقبل، قدموا من 43 دولة. وأضاف أن 39 جنسية من المشاركين الأجانب يعرضون بصفة رسمية وممثلين لدولهم في حين أربع جنسيات أجنبية من المشاركين ذاتهم يعرضون سلعهم وتجهيزاتهم بصفة فردية. وبالمقارنة مع عدد الدول المشاركة في معرض الجزائر الدولي للسنة الماضية، فإن معرض السنة شهد ارتفاعا بـ 6 دول، إضافية حيث لم يتعد العدد 37 دولة. وهو ما اعتبره مدير التجارة الخارجية بوزارة التجارة ''أن الإجراءات الحكومية المتخذة في قانون المالية التكميلي للسنة الماضية لم تؤثر في اهتمام المستثمرين الأجانب بالجزائر خلاف ما تم ترويجه من إشاعات''. وأشار المتحدث إلى إلزامية إشراك الجزائريين في مستوى 30 بالمائة في شركات استيراد السلع وبيعها على حالها في السوق المحلية، وفي مستوى لا يقل عن 51 بالمائة بالنسبة لأي استثمار أجنبي علاوة على تبني الاعتماد المستندي كوسيلة وحيدة للدفع في التجارة الخارجية.

    لكن الأرقام التي قدمها مدير الترقية والتعاون بالشركة الجزائرية للأسواق والتصدير ''سافاكس''، مولود سليمان، تشير إلى خلاف ما فسره السيد زعاف؛ حيث أن عدد المشاركين الأجانب في معرض السنة الجارية قد تراجع مقارنة مع معرض السنة الماضية من 870 إلى 835 شركة أجنبية. وقد أعلن رئيس مجلس إدارة ''سافاكس'' رشيد قاسمي أن عدد المشاركين الإيطاليين والفرنسيين قد تراجع كما تقلصت المساحة المقرر أن يعرضوا فيها سلعهم وتجهيزاتهم على الرغم من كون إيطاليا وفرنسا أهم شركاء الجزائر الاقتصاديين. وبرر المتحدث هذا التراجع بالأزمة العالمية الاقتصادية وحاول أن يبعد الإجراءات الحكومية المتعلقة بالاستثمار والتجارة الخارجية بالأمر.

    وأمام اختيار الأردن المدعو الشرفي، فإن مصر لن تشارك في المعرض. وأكد قاسمي أن هذه الأخيرة قد عبرت عن رغبتها في المشاركة في معرض السنة القادمة، في رسالة وجهتها إلى شركته. ورفض المسؤول أن يربط المسألة بأي خلاف سياسي بين الجزائر ومصر.

    ويشار أن عدد المشاركين الجزائريين هذه السنة بلغ 368 مؤسسة.

  3. #3
    Guest 123 is offline Registered User
    Join Date
    Jan 2006
    Posts
    0

    Kahina Benarab :


    Mardi 25 Mai 2010 -- La participation à la 43e édition de la Foire internationale d’Alger s’est renforcée cette année avec plus de 368 participants nationaux et 43 pays étrangers dont neuf pays arabes, notamment le Yémen qui revient après des années d’absence. Seule l’Egypte va briller par son absence alors qu’elle avait l’habitude d’y participer. Après les événements footballistiques qui se sont produits entre l’Egypte et l’Algérie, le pays des pharaons a décidé faire une «halte» en attendant que les esprits s’apaisent entre les deux pays. Sa participation à la prochaine édition a été cependant confirmée par les organisateurs de ce rendez-vous économique. Ils ont, à cet effet, écarté tout lien avec le contentieux algéro-égyptien né au lendemain de la rencontre de football entre les équipes des deux pays. Le directeur général de la SAFEX, M. Gacemi, a avancé dans ce chapitre des raisons purement économiques. Il a illustré ses propos par le fait que même les autres pays d’Europe, à l’instar de l’Italie et de la France, ont décidé de réduire leur espace d’exposition en raison de la crise qui secoue actuellement la zone euro.

    La 43e édition de la Foire internationale d’Alger, qui se déroulera du 2 au 7 juin sous le thème «Algérie, des opportunités d’investissements stratégiques» drainera au moins 368 participants, les inscriptions étant toujours ouvertes. Le directeur général du commerce extérieur au ministère du Commerce, M. Chérif Zaaf, a indiqué, lors d’une conférence de presse tenue hier à la SAFEX, que les mesures introduites dans la LFC 2009, notamment l’instauration du crédit documentaire, ne semblent pas être une contrainte pour les partenaires étrangers du moment que la participation à ce rendez-vous économique s’est renforcée cette année par rapport à l’année dernière, soit 43 pays étrangers cette année contre 40 l’an dernier. «En dépit des nouvelles mesures imposées aux étrangers, il n’y a pas eu d’incidences», a-t-il souligné, tout en relevant que les mesures en question ont permis d’assurer un travail de traçabilité et de sécurité important auprès des institutions bancaires nationales. Il a fait savoir, en outre, que l’objectif de cette foire internationale est l’échange de savoir-faire et d’expériences dans l’ensemble des domaines. «Nous ambitionnons plutôt à inviter les partenaires étrangers à venir investir chez nous d’autant plus que le marché algérien est important», a-t-il affirmé.

    Le responsable de la SAFEX a fait savoir, quant à lui, que lors de cette prochaine édition, entre 350 000 et 400 000 visiteurs seront attendus, entre hommes d’affaires et professionnels des différents secteurs. Il a ajouté à cet égard que près de 835 firmes étrangères et près de 370 algériennes animeront cette édition durant six jours. Au chapitre des participants, la Chine s’est approprié depuis la dernière édition la première place en termes de surface d’exposition, suivie de l’Allemagne, de la France et de l’Italie. Pour l’exposition nationale, elle demeure aussi importante puisqu’elle représente près de 66,37 % du total de la superficie, dont plus de 85 % représentée par le secteur privé national.

  4. #4
    Guest 123 is offline Registered User
    Join Date
    Jan 2006
    Posts
    0

    May 25, 2010 -- Hundreds of African, Arab, Asian, European and American companies are slated to participate in the 43rd International Fair of Algiers. "The increase in the number of foreign participants shows their growing interest in our economy," Trade Ministry official Cherif Zaaf said at a press conference held Monday (May 24th) in Algiers to promote the June 2nd-7th event.

  5. #5
    Guest 123 is offline Registered User
    Join Date
    Jan 2006
    Posts
    0

    Mardi 1 Juin 2010 -- Pour la 11e année consécutive, l’Allemagne participe à la 43e Foire internationale d’Alger (FIA) avec une trentaine d’exposants. S’étalant sur une superficie de 1 500 m2, le pavillon allemand regroupera plusieurs firmes activant notamment dans les secteurs des matériels de génie civil, des véhicules industriels et des machines-outils, a affirmé hier l’ambassadeur d’Allemagne en Algérie, Matei I. Hoffmann, lors d’un point de presse consacré à cet événement. Le diplomate a mis en exergue la portée des relations algéro-allemandes, en affirmant que Berlin est prête à «contribuer et à participer amplement au développement économique de Algérie en participant à la réalisation des projets lancés par les pouvoirs publics». La FIA représente «une très bonne opportunité» pour les entreprises allemandes qui cherchent à conclure des accords de partenariat intéressants avec les acteurs économiques algériens. «Ce partenariat, a-t-il assuré, est basé fortement sur le transfert de savoir-faire et la formation professionnelle.»

    Il a par ailleurs estimé que le nombre des entreprises allemandes représentées en Algérie ne cesse d’augmenter. Il a estimé que les relations algéro-allemandes ont connu un développement très positif au cours de ces dernières années, notamment en termes d’échanges commerciaux. En 2009, les exportations de l’Allemagne vers l’Algérie ont atteint 2,74 milliards de dollars. Les principaux produits fournis sont notamment les machines, les véhicules et les produits électroniques et chimiques. Pour la même période, les importations de l’Allemagne en provenance de l’Algérie se sont élevées à 654 millions de dollars. Outre la coopération entre l’Algérie et l’Allemagne qui « s’avère particulièrement fructueuse dans le secteur environnemental», l’ambassadeur a rappelé l’importance de l’initiative DESERTEC. L’Allemagne soutient fortement l’objectif de ce projet qui est de développer l’utilisation des énergies renouvelables en incluant l’Algérie comme principal partenaire. Il a tenu a affirmer que plusieurs banques allemandes ont manifesté leur intérêt à la contribution à ce mégaprojet. Le but fixé est de produire suffisamment d’énergie pour couvrir environ 15 % des besoins en électricité de l’Europe et une part considérable des besoins en électricité des pays industriels.

  6. #6
    Guest 123 is offline Registered User
    Join Date
    Jan 2006
    Posts
    0

    Nordine Mzalla :


    Mercredi 2 Juin 2010 -- C’est à l’occasion de la 43e édition de la Foire internationale d’Alger (FIA) que l’ambassadeur de Serbie en Algérie a animé un point de presse hier en sa résidence. M. Kohut Vladimir n’a pas caché sa grande satisfaction de voir enfin son pays reprendre part à cet événement commercial après une longue absence : «Nous sommes en phase de revenir aux relations étroites qui ont toujours lié nos deux pays depuis l’indépendance de l’Algérie». Le diplomate rappelle alors cette amitié serbo-algérienne à l’époque de l’ex-Yougoslavie. Emouvants souvenirs d’une coopération bénéfique dans de nombreux secteurs impliquant 17 entreprises en pleine activité en Algérie jusqu’aux années 1990 que Son Excellence évoque, en connaissance de cause, comme une période de troubles pour les deux peuples frères. Mais il semble bien que, depuis quelques années, la tendance serait à la reprise des échanges dans les domaines de l’hydraulique et de la pétrochimie notamment. Ainsi, une commission mixte permet, depuis 2007, de faire le point sur les projets de partenariat qui sont en cours de discussion. «La Serbie entend bien tisser des relations durables dans le cadre du partenariat négocié et non pas seulement vendre des produits finis», insiste l’ambassadeur, très attentif aux orientations formulées par l’Algérie. Il enchaîne sur le secteur de la formation en nous apprenant que notre pays fait partie des cinq sélectionnés pour l’attribution de bourses d’études supérieures en Serbie : «Ce n’est pas par hasard que nous avons choisi l’Algérie, c’est aussi la preuve de notre grande tradition d’amitié et nous souhaiterions développer la formation au profit des Algériens en participant au transfert technologique dans les disciplines que nous maîtrisons.»

    M. Kohut nous indique alors que 35 entreprises seront représentées à la FIA, qui ouvre ses portes aujourd’hui avec un forum qui réunira près de cent hommes d’affaires afin d’éclairer les éventuels partenaires algériens au sujet des perspectives dans les travaux publics, l’hydraulique, l’industrie pharmaceutique, l’agro-mécanisation et d’autres activités au profit du développement. «L’Algérie figure parmi les rares pays solvables bénéficiant de ses propres ressources financières, et nous pensons avoir identifié certains de ses besoins pour lesquels nous pouvons proposer notre savoir-faire.» Accrédité à Alger depuis quatre années, l’ambassadeur de Serbie termine son exposé en nous invitant à visiter le stand serbe de la Foire sur un ton d’optimisme manifeste qu’il résume par cette formule : «Aucun dossier ni incident ne gêne nos relations bilatérales ; j’ai un grand plaisir à travailler en Algérie pour consolider ces liens historiques en espérant le meilleur pour l’avenir.» Plus qu’une tirade diplomatique, le ministre plénipotentiaire de la République de Serbie a clairement reconnu l’intérêt que suscite l’essor de notre pays chez des alliés de longue date. Coïncidant avec l’annonce de notre plan quinquennal aux budgets colossaux, la FIA pourra nous renvoyer l’image de notre pays dans le monde comme le miroir de nos grandes ambitions…

  7. #7
    Guest 123 is offline Registered User
    Join Date
    Jan 2006
    Posts
    0

    Kahina Benarab :


    Mercredi 2 Juin 2010 -- La 43e édition de la Foire internationale d’Alger ouvrira ses portes aujourd’hui pour accueillir au moins 40.000 visiteurs durant les six jours que durera cette manifestation économique à laquelle prendront part 43 pays en plus des exposants nationaux. L’invité d’honneur, cette année, de cette manifestation, est la Jordanie qui sera représentée par quelque 80 entreprises de tous secteurs confondus. «Notre objectif est de faire de l’Algérie un pays de partenariat influent de sorte à accéder par la grande porte à l’Afrique», a indiqué le représentant de la Jordanie, M. Yahroub El Khodat, hier, lors de la conférence de presse tenue au siège de la Safex. Il a relevé à cet effet que «les deux pays frères maintiennent depuis des lustres de bonnes relations, notamment en matière d’échange commercial».

    Cette relation se traduit, a souligné M. El Khodat, par le volume des échanges commerciaux entre les deux pays qui connaît une stabilité depuis cinq ans maintenant. «La moyenne de la croissance des échanges commerciaux entre la Jordanie et l’Algérie se chiffre à 7 %, en dépit des différentes crises qu’a connues le monde économique», a-t-il noté. Et d’ajouter que les médicaments représentent 70 à 75 % des importations globales nationales en provenance de la Jordanie. «Avec cet important volume d’exportations, l’Algérie attire les opérateurs économiques jordaniens», reconnaît-il tout en précisant que le taux global des investissements jordaniens représentent 20 % des investissements globaux en Algérie. Sur la même lancée, ce responsable a fait savoir que les réserves de son pays sont de l’ordre de 11 milliards de dollars. Par ailleurs, en s’exprimant sur cette manifestation économique, le représentant du royaume hachémite a avancé que l’ensemble des secteurs y seront présents, particulièrement l’industrie, la pharmacie, le cosmétique, le secteur des services ainsi que le tourisme de santé entre autres.

    Il convient de signaler que la participation étrangère à cette édition est plus consistance que l’année dernière en termes de surface d’exposition (plus de 5 %) malgré une stabilité relative en matière de nombre d’exposants. Certains pays absents, depuis longtemps, reviennent à cette foire, le Yemen pour le groupe des pays arabes enregistre 9 participants, le Cameroun et le Mozambique qui tentent de revenir dans le cadre de la promotion des échanges interafricains. Aussi, 835 firmes étrangères et près de 370 algériennes animeront cette édition. Concernant les autres pays, il y a lieu de souligner la participation de la Chine qui s’est appropriée, depuis la dernière édition, la première place en termes de surfaces d’exposition et de nombre d’exposants, suivie de l’Allemagne, de la France et de l’Italie. Pour ce qui est de l’exposition nationale, elle demeure aussi importante puisqu’elle représente près de 66,37 % du total de la superficie de la foire.

Posting Permissions

  • You may not post new threads
  • You may not post replies
  • You may not post attachments
  • You may not edit your posts