Jeudi 21 Avril 2011 -- Plusieurs points contenus dans l’étude de réalisation de la nouvelle ville d’Oued Falli (Tizi Ouzou) ont été revus, corrigés et présentés dimanche dernier lors du conseil de wilaya consacré à ce projet. Ce nouveau pôle urbain qui constituera un prolongement de la ville, qui connaît une grande saturation, sera réalisé sur une superficie de 902 hectares au lieu des 670 retenus au moment de l’inscription du projet. Ainsi, les deux zones d’urbanisation ont été intégrées au pôle d’excellence de Boukhalfa, autour du stade de 50.000 places actuellement en phase de réalisation. Plusieurs structures non prévues initialement ont été intégrées au moment où d’autres équipements ont été réadaptés aux nouvelles données. Cette étude, contrairement à celle présentée en 2009, prend également en compte l’aspect zonage, puisque les deux parties urbanisables serviront l’une aux habitations et l’autre aux équipements. Le projet connaîtra aussi une augmentation du quota de logements sociaux qui passera de 1.515 à 5.000 unités, auxquelles s’ajouteront 1.500 logements promotionnels aidés et 4.000 autres promotionnels, avec toutes les infrastructures culturelles, sanitaires et éducatives nécessaires. Des structures qui s’ajouteront à celles inscrites dans le projet de la nouvelle ville d’Oued Falli, notamment le stade de Boukhalfa, le CHU et la faculté de médecine, la salle de spectacles de 3.000 places, le musée, la gare routière, le complexe mère/enfant, l’hypermarché, la salle OMS, la piscine olympique, les tribunaux correctionnel et administratif, les sièges de directions de wilaya, la sûreté urbaine, l’unité de la Protection civile et l’administration des douanes, l’institut et le centre de formation professionnels et 400 locaux commerciaux. Pour ne pas refaire les erreurs du passé et éviter la réalisation d’une ville asphyxiante comme l’actuelle nouvelle ville de Tizi Ouzou, les responsables en charge de l’étude ont préconisé un espace de 165 hectares pour la réalisation d’un pôle urbain vert qui comportera des jardins résidentiels, des parcs et des espaces verts. Une superficie qui représentera 18% de la surface globale de la ville. Avec toutes ces capacités en matière de logements et d’équipements, le nouveau pôle urbain pourra abriter quelque 70.000 habitants, selon les estimations du bureau d’études. De grands espoirs sont donc mis dans ce mégaprojet qui constituera, selon les promoteurs, un véritable carrefour régional qui reliera Tizi Ouzou à Draâ Ben Khedda et mettra à profit la convergence de la RN 12, les deux rocades nord et sud de la wilaya et la pénétrante de l’autoroute Est-Ouest. Une ville qui pourra aussi dans l’avenir soulager la capitale à l’occasion des grandes manifestations, à travers la présence d’infrastructures qui répondent aux normes, telles que le stade de 50.000 places, la salle de spectacles de 3.000 places et le nouveau CHU.