Algeria.com Discussion Forum - Powered by vBulletin


+ Reply to Thread
Page 2 of 7 FirstFirst 1 2 3 4 ... LastLast
Results 8 to 14 of 47
  1. #8
    Guest 123 is offline Quarantined Users
    Join Date
    Jan 2006
    Posts
    0

    Dimanche 29 juin 2008 -- Enfin, enfin, Ouyahia de nouveau chef du gouvernement, l’espoir renaît ! Et c’est la première décision intelligente de Boutef depuis... » C’est ainsi que commence un échange dans un groupe algérien de Facebook, le plus grand réseau social virtuel mondial. Dans ce groupe, intitulé « Un grand NON au troisième mandat de Bouteflika », les réactions fusent. « Je n’irais pas jusqu’à dire que suis heureux de la nomination d’Ouyahia, n’oublions pas les ponctions sur les salaires, les lois liberticides et autres scandales politico-financiers... », réplique Youcef sur le même groupe ajoutant même : « Ouyahia n’a pas de qualités d’économiste exceptionnel, en tout cas ça ne s’est pas vu ! Mais c’est quelqu’un qui ne rechigne pas à faire le sale boulot... ». « Ouyahia n’ayant pas fini son œuvre en 1996, on le rappelle pour qu’il licencie le peu d’employés qui reste dans le secteur public », écrit Adel dans le groupe « Attention à l’abus de boulitik sur Facebook ». Sous une autre topique, « Ouyahia ou retour vers le futur 4 ! », Emir explique pourquoi le président Bouteflika a fait appel à M. Ouyahia : « Parce qu’il n’a pas le choix, hada makan (tout simplement). C’est le seul capable de gérer au mieux les questions économiques au jour d’aujourd’hui avec une telle manne financière et des réserves de changes records. Vous me direz qu’il y a aussi Benbitour (ancien chef du gouvernement) dont personne, et moi le premier, ne nie les compétences et la technocratie innée, mais ce dernier n’a pas les talents de diplomate d’Ouyahia qui à la limite n’en a qu’autant que le seul maître dans ce domaine, le Président lui-même. » Le même Emir poursuit sa logique : « Je persiste à penser que les qualités d’économiste, d’éradicateur et de leader d’Ouyahia sont incontestables pour gérer respectivement la manne financière, l’échec de la concorde et les compromis politiques au sein du pouvoir. » Parallèlement à ces débats sur la toile, il reste que les sujets dominants des discussions sur le Facebook algérien s’articulent autour du refus du troisième mandat présidentiel, la polémique autour de la grande mosquée d’Alger, la demande du retour au week-end universel, l’hommage au président défunt Mohamed Boudiaf, l’état de la culture en Algérie et les sorties entre amis des fins de semaine.

  2. #9
    Guest 123 is offline Quarantined Users
    Join Date
    Jan 2006
    Posts
    0

    Sonia Lyes :


    Mardi 30 Décembre 2008 -- Dans la vraie vie, Abdelaziz Bouteflika donne l'image d'un président coupé du peuple. Il communique peu avec les Algériens, n'accorde pas d'interviews à la presse nationale et quand il effectue des visites de travail à l'intérieur du pays, il évite la foule. Même dans les moments les plus difficiles - séismes, inondations ou attentats suicides - M. Bouteflika n'a pas été aux cotés de son peuple, accentuant le sentiment d'un vide au sommet de l'Etat et d'une rupture entre les Algériens et leur président.

    Sur Facebook, un monde virtuel sur Internet très fréquenté par les Algériens d'Algérie et de la diaspora, le président Bouteflika donne une autre image. Totalement opposée à celle du vrai personnage. Il communique souvent sur ses activités - dernier message posté, le dimanche 28 décembre : « Ghardaïa : 40 milliards de DA pour nos sinistrés » ou « voir Ghardaïa et rebondir », posté lundi. Il prend des positions sur des sujets internationaux et possède et commente parfois l'actualité nationale. Il possède près de 500 amis et les messages sur son mur - une sorte de messagerie publique - laissent entendre que de nombreux Algériens pensent avoir affaire au vrai président.

    Mais c'est sur la boite email personnelle que le « président » Bouteflika reçoit le plus de messages. Une vingtaine par jour, en moyenne. Cela va du demandeur d'emploi à l'investisseur d'origine algérienne qui souhaite mettre son savoir-faire au service de son pays, en passant par un repenti vivant en Allemagne qui se plaint du comportement du Consul à son égard. Des Algériens écrivent également à « Bouteflika » pour afficher leur soutien à un troisième mandat. Il y a aussi ceux qui l'accusent dans leurs messages d'être la cause des problèmes de l'Algérie.

    Le « président » chatte également régulièrement avec les Algériens sur Internet. Il s'adresse à ses interlocuteurs, en utilisant le mot « mouatine » (citoyen). "Je reçois beaucoup de messages ou de contacts pour le chat. Souvent, mes interlocuteurs pensent avoir affaire au vrai président. Mais ce qui ne surprend le plus c'est que les gens donnent l'impression de savoir que ce profil est un faux mais ils sont tellement désespérés qu'ils envoient des messages et essaient de me parler », souligne « Abdelaziz Bouteflika ». Dans ses réponses, le président parle de généralités. « Tout au plus, je demande des précisions sur les attentes des uns et des autres. Je ne veux pas leur donner de faux espoirs », explique-t-il dans un échange de mails avec toutsurlalgerie (tsa-algerie.com).

    Le président accepté de partager avec nos lecteurs quelques messages reçus.

    Yasmina, qui souhaite un coup de pouce pour un logement AADL en échange d'un soutien au troisième mandate

    « Je suis la pour vous soutenir comme pour le 1er le 2ème, avec toi pour le 3ème mandat. Si vous êtes mon ami, j'ai fait une demande de recours ma demande se trouve toujours gelée au niveau de l'aadl esq vous pouvez m'aider pour acquérir mon logement ,si vous le faite je vous soutien pour votre 3èmemandat et je vous es soutenu pour le 1er , et 2ème et je suis membre du comité nle. des sympathissant et je serai reconnaissante pour ce jeste merci je vous ai adressé un recours avec réssament pour le ok . mekki yasmina dossier n°1627A00729 j'ai un fils de 23 ans orphelin depuis sa naissance jamais connus son père. avec tous mes respects meilleures salutations»

    Un Repenti en Allemagne qui réclame son passeport :

    « 11 décembre à 14:51 Bismi allahi arrahmani arrahim. Aid moubarek said monsieur le président, Je vous ai envoyer plusieurs lettres par E-mail, mais toujours pas de réponse. Le consul General d´Algerie à Bonn (allemagne) refuse de m´octroyer un Passeport Algerien depuis plus de Deux annee malgre que jái remplis le formulaire du projet de Charte pour la paix et la Reconcilition Nationale. Veuulez ageer monsieur le president mes Salutions les plus distingues. »

    Un chercheur qui réclame son prix

    « Votre excellence, si par mes multiples messages je n arrive pas a vous convaincre de l objet de ma requete, et que je constate que vous aviez pleinement le temps d ordonnez la programmation et la remise du prix qui date depuis plusieurs annees c est que le service du protocole ne vous reseigne pas et ne vous consulte pas sur le sujet. voudriez-vous monsieur le president avoir l obligence de tenir vos engagements car ce prix arabe de la medecine,je ne l ai pas mendie mais me revient de droit

    Extraits de chat (Dialogue entre le president et des Algériens)

    Le 27 décembre, avec Idir, un demandeur d'emploi :


    Idir
    salam sid erayes

    Bouteflika
    bonjour mouwatine idir

    Idir
    mai mowatin son mai droit ??

    Bouteflika
    pouvez vous donner un peu plus de détails ?

    Idir

    mai droit : logement + elkhadema ....

    Bouteflika

    vous ne travaillez pas ?

    Idir

    oui

    Bouteflika

    avez vous un diplome ? age ?

    Idir

    j TS en informtiq j 29 ans

    Bouteflika

    avez vous fait des demandes ?

    Idir

    les demande en algerie, chipa wa rechwa c'est pa led dem..

    Bouteflika

    vous travaillez la nuit?

    [Idir

    oui avec mon pc

    Bouteflika
    bonne chance dans votre travail mouwatine idir

    Idir

    merci mai j s8 pa mowatin ...ok

    Bouteflika

    vous etes mouwatina alors ?

    Idir[

    no je s8 miet on alger

    Bouteflika

    excusez moi, je ne vous comprends pas

    Idir

    no bouteflika ryah ma tokhret 3lina ok f latele tespiki al3arbia wahna lala comment ??

    Idir

    ??

    Bouteflika

    je vous comprends parfaitement
    mais je n'ai pas compris

    Idir

    vous parlez l arab , = cadavre

    Bouteflika

    je vous comprends maintenant mouwatine idir

    Idir

    no por la 10000000000....foi j s8 pa mouwatine
    rak hakem essirio rak 3adjebni yakho

    Bouteflika

    si vous avez un passeport algerien, vous etes mouwatine

    Idir

    walah ma3endi, alors ::?

    Bouteflika

    vous avez quel age mouwatine idir ?

    Idir[

    tu 8 oubliez dija 18 ans

    Bouteflika

    vous etre encore jeune, il faut garder espoir

    Idir

    vous ete psychologue ?

    Bouteflika

    non mouwatine idir

    Avec Baya, une « compétence algérienne à l'étranger » qui souhaite revenir investir sans argent dans les centres d'appels

    Baya

    Bonjour, Mr le Président.
    Je souhaite savoir ce que vous pensez du développement des Centres d'appel en Algérie ?

    Bouteflika
    si vous nous créez de l'emploi et que vous respectez les normes de travail...ce serait bénéfique

    Baya
    oh !! je vous assure que je ne demande que cela. J'ai pris mon fils sous le bras il y a 6 mois et je suis venu en Algérie
    pour apporter mes 16 années d'expérience à ce pays qui a toute les chances de réussir dans ce domaine.
    J'étais pleine d'enthousiasme, j'ai refusé des postes à + de 3500 euro par mois à Paris
    car je voulais revenir au pays sans argent à investir mais avec tout mon savoir faire.
    Mais j'ai l'impression que les investisseurs préfèrent faire confiance aux consultants étrangers
    (qui facture très cher leur prestation) et non pas à une femme seule avec un enfant sans argent à investir.
    Il y a vraiment beaucoup de chose à faire. Mais je m'accroche et j'espère que mon fils tiendra le coup aussi.
    Je trouverai bien quelqu'un qui comprendra que la réussite des centres d'appels passe avant tout par un bon management
    et surtout le respect des ressources humaines (ce n'est pas ce que je vois tous les jours ....
    Je souhaiterai travailler sur le cadrage et le respect de ce nouveau métier en Algérie !!

    Bouteflika

    On en reparlera dans quelques mois ...

    Bonne journée !

  3. #10
    Guest 123 is offline Quarantined Users
    Join Date
    Jan 2006
    Posts
    0

    Jeudi 8 Janvier 2009 -- Que ce soit dans les forums, les sites (et logiciels) de tchat, par courriel, Gaza est incontournable sur la toile. La “tendance” est mondiale et elle est encore plus persistante chez nous. Depuis le 27 décembre dernier, c’est surtout Facebook, le réseau social mondial de la toile, qui est devenu pour les internautes algériens un véritable exutoire. C’est sur ces pages qu’ils expriment le plus leurs “sensations” et frustrations devant le génocide que subit Gaza. Il ne se passe pas un jour sans que des Algériens ne créent un nouveau groupe sur l’holocauste que subissent les Palestiniens. Les groupes mondiaux aussi sont “envahis” par nos internautes qui donnent l’impression de chercher n’importe quel espace dans lequel ils peuvent se défouler. C’est aussi une autre preuve de l’absence totale d’espaces d’expression. C’est aussi la preuve bien tangible de la défaite des partis politiques dont c’est le premier rôle de canaliser toutes les forces. Mais ceci est bien un autre sujet.

    En revenant à Facebook, et pour avoir une idée sur la déferlante actuelle, il suffit de surfer sur les nombreuses pages pour en être établi. Des chiffres ne peuvent qu’aider à y voir plus clair. Pour le début de la journée d’hier, et sur les 20 derniers groupes créés sur le réseau, pas moins de 13 concernent Gaza. Les titres et énoncés sont dans toutes les langues : arabe, français, anglais et autres. Ça va de “Let's collect 500 000 signatures to support the Palestinians in Gaza”, ou encore “khalina anchoufe idha moumkine nedjmaê malyoune chakhsse arabi dhida israel khilal 90 yawme” (qu’on puisse voir si c’est possible de réunir 1 million d’Arabes contre Israël en 90 jours) jusqu’à “une prière pour Gaza”. Nous avons même trouvé beaucoup d’Algériens membres d’un groupe au nom aussi annonciateur de leur état d’esprit actuel “Les signes de fin du monde”, dont le nombre d’adhérents avoisine les 18 000.

    D’ailleurs nous avons fait un petit effort arithmétique pour essayer de connaître le nombre des membres des 13 groupes et nous en avons dénombré presque 330 000 entre Algériens et autres. Dans tous ces groupes, les messages sont très nombreux et tous vont dans le même sens : dénonciation de l’agression sauvage de Tsahal, et surtout très grande émotion devant les images des victimes. Au passage, les dirigeants arabes ne sont évidemment pas épargnés par les critiques les unes plus acerbes que les autres. Aussi sur la majorité des profils, les photos “perso” ont disparu et ont été remplacées par les drapeaux palestiniens et les “tous avec Gaza”.

    Facebook a également ses “envoyés spéciaux” algériens, matérialisant ainsi une des nouvelles facettes de ce que certains nomment le journalisme citoyen. C’est que beaucoup parmi ceux qui ont participé aux manifestations de soutien au peuple palestinien ont mis sur leur page des photos et des vidéos prises lors des nombreux rassemblements qui se sont déroulés dans plusieurs villes à travers le monde. Les manifestations de Paris et de Montréal ont été celles qui ont suscité le plus grand nombre de commentaires surtout qu’on pouvait remarquer de très nombreux drapeaux algériens brandis sur place.

    En plus des groupes et des reportages “citoyens”, le réseau social est aussi une vitrine pour lancer des initiatives. Aux premiers jours des attaques israéliennes plusieurs tentatives de meeting ont été lancées. De l’appel à l’aide du genre “je cherche de l'aide pour organiser un regroupement à la rue Victor-Hugo (du côté d’Alger-Centre, ndlr) le plus vite possible !” vers les SOS du genre : “Y en a marre de la hogra. Je veux faire quelque chose mais je ne sais pas quoi ! Qui peut m’aider ? J’ai envie de faire quelque chose…n’importe quoi pour au moins exprimer ma haine d’Israël.”

    Cependant, et avec la “prolongation” du massacre permanent des Palestiniens de Gaza, les initiatives deviennent plus au moins mieux élaborées sur Facebook. Nous avons pu en dénombrer au moins deux qui donnent rendez-vous pour ce jeudi. La première consiste en une manifestation à laquelle ont appelé plusieurs jeunes (des étudiants dans leur majorité) pour une marche “pacifique et silencieuse” du côté d’Alger-Centre. La seconde concerne le 7e art et est lancé par l’organisation d’un ciné-club dédié aux Palestiniens et qui est prévu pour demain à 15h au cinéma Takafa (Ex-ABC) d’Alger. Entre temps, la mort à Gaza n’est pas virtuelle. Sur place les touches de clavier sont remplacées par les bombardements et… l’écran est rouge de sang.

  4. #11
    Guest 123 is offline Quarantined Users
    Join Date
    Jan 2006
    Posts
    0

    Lundi 12 janvier 2009 -- Sur Facebook, le célèbre site communautaire, on ne badine avec l'image d'un chef d'Etat. Le compte du célèbre personnage du président Bouteflika, dont toutsurlalgerie (tsa-algerie.com) a raconté l'histoire le 30 décembre dernier a été bloqué, dimanche 11 janvier dans la soirée. La raison ? «Facebook n'a pas expliqué pourquoi. Dans un message, il a vaguement parlé d'une usurpation d'identité », explique le titulaire du compte à toutsurlalgerie. Ce dernier, grâce au personnage du président de la République, était devenu l'un des Algériens les plus célèbres de Facebook. Il recevait une vingtaine de messages par jour, émanant d'Algériens à la recherche d'un dialogue avec «leur président» ou de simples curieux qui cherchaient à tester le personnage.

    «Je suis effondré. En bloquant le compte, Facebook a tout effacé. J'ai perdu tous les messages et tous les dialogues avec les Internautes. C'est franchement triste. Je voulais garder ces messages et poursuivre mes dialogues pour comprendre la relation entre les Algériens et le président », explique encore le titulaire du compte. Il vient d'en créer un second avec l'espoir d'atteindre le même succès qu'il a eu avec le premier.

    Reste à savoir pourquoi Facebook a pris une telle décision. Habituellement, le site suspend des comptes de membres considérés comme dangereux : des pédophiles potentiels, des groupes racistes, des réseaux de prostitution etc. Dans le cas du président Bouteflika, le mystère reste entier. Un membre peut difficilement convaincre Facebook de suspendre le compte d'un autre membre. À moins que c'est la présidence de la République elle-même qui ait pris contact avec Facebook pour demander cette suppression. À quelques mois de la présidentielle, M. Bouteflika craint-il son double virtuel ?

  5. #12
    Guest 123 is offline Quarantined Users
    Join Date
    Jan 2006
    Posts
    0

    Nesrine Sellal, Samedi 24 Janvier 2009 :

    L’Algérie sur Facebook, cette semaine

    L'événement : une «cybermiss» pour l'Algérie

    Une première : un concours destiné à élire Miss Algérie 2009 est ouvert sur Facebook. Pour participer, il suffit de contacter l'administrateur du groupe « Miss Face Book Algérie », créé par Tarik Benouali. Un formulaire en version PDF est à remplir. Les membres du groupe pourront voter pour l'une des participantes dont les identités seront prochainement dévoilées. Une seule photo par postulante et un seul vote par membre sont autorisés.

    Le groupe comptabilise actuellement 95 membres et 14 photos sont disponibles sur son interface. Mais la beauté sera-t-elle l'unique critère pour élire Miss Algérie sur Facebook ?

    Le groupe 1 : Bouteflika interpellé pour déposer une plainte contre Israël pour crimes de guerre

    Nom du groupe : dépôt symbolique d'une plainte contre Israël pour crime contre l'humanité

    Créateur : Rafie Labidi Lartiste et Nasser Cinquante Quatre

    But : interpeller le président de la république algérienne afin de déposer une plainte contre Israël pour crimes de guerre.


    Les 129 membres du groupe « Dépôt symbolique d'une plainte contre Israël pour crimes contre l'humanité » adresse une véritable requête au président Bouteflika. Administré par ses deux créateurs, ce groupe exhorte le président de la république à saisir le Conseil de Sécurité de l'ONU et le procureur de la Cour Pénale Internationale de la Haye à propos de «faits de crimes de guerre commis sur la terre palestinienne de Gaza, à compter du 27 décembre 2008.»

    Sont sommés de répondre de leurs actes: Shimon Pérès, Président de l'État d'Israël, Ehud Olmert, Premier ministre, Tzipi Livni, Premier ministre suppléant et ministre des Affaires étrangères, Ehud Barak, Premier ministre adjoint et ministre de la Défense et « toute autre personne que l'enquête établira ».

    Le Groupe 2 : George Bush criminel de guerre ?

    Nom du groupe : pour que G. W. Bush soit jugé pour crimes de guerre/crime contre l'humanité

    Créateur : Youness Nassir-Sahli

    Pour les créateurs du groupe, George W. Bush est responsable de crimes de guerres et de crimes contre l'humanité. «Pour que G. W. BUSH soit jugé pour crimes de guerre/crimes contre l'humanité » demande à ce que l'ancien président américain, responsable de « nombreuses guerres dans les pays du Moyen-Orient » et d'une « politique désastreuse tant sur le plan économique des Etats-Unis que sur le plan international» soit appelé à répondre de ses actes.

    Sont décriées : son incursion en Afghanistan en 2001 sous couvert de guerre contre le terrorisme et l'invasion de l'Iraq trois ans plus tard pour possession d'arme de destruction massive. Des dizaines de milliers de morts plus tard, aucune arme n'aura été découverte.

    Insolite : à quoi reconnaît-on un algérien ?

    À quoi reconnaît-on un Algérien ? Quelles sont les particularités que partagent une majorité d'Algériens ? Le groupe « Tu sais que t'es algérien(ne) quand » suggère quelques éléments de réponses. Autodérision, humour et sarcasme sont les maitres mots de ce groupe créé par Fadila Slimani.

    Exemples : on peut aussi bien se sentir Algérien lorsque l'on est fière que l'équipe nationale de football ait remporté le match contre l'équipe allemande en 1982 ou lorsqu' on pense que le Ramadan est l'unique mois de l'année pendant lequel on peut suivre les programmes de l'ENTV. Une chose est sûre : un véritable Algérien se reconnaitrait sans doute dans l'une ou d'autre de la multitude de spécificités qu'énoncent le groupe.

    Et vous, comment vous sentez-vous Algérien ?

    Le Classement de la semaine : Top 5 des groupes liés à l'Algérie

    1 Combien d'Algériens sommes nous sur Facebook? 14 847 membres

    2 J'en ai marre des attentats en Algérie 10 698 membres

    3 GAD ELMALEH: Tournée en Algérie!!!! 6 470 membres

    4 La Méga Rencontre d'Alger 4 321 membres

    5 Mémoire aux journalistes tués en Algérie 1 738 membres

  6. #13
    Guest 123 is offline Quarantined Users
    Join Date
    Jan 2006
    Posts
    0

    Nesrine Sellal, Samedi 31 Janvier 2009 :



    Gouvernement parallèle et présidentielles virtuelles sur Facebook

    L'événement de la semaine : Abdel Belloum, élu président virtuel de l'Algérie sur Facebook

    La première véritable application algérienne sur le site Facebook a pour objectif l'élection d'un président algérien. En ajoutant l'application « Le président algérien » à son profile, chacun peut désormais se présenter aux élections ou élire un utilisateur. Le principe est simple : se rendre sur la page de l'application fait gagner cinq points par jour à son utilisateur et dix votes que celui-ci pourra utiliser pour contribuer à l'ascension de ses amis dans la hiérarchie. Chaque utilisateur de l'application est le candidat d'une wilaya dont ses amis, selon le nombre des voix obtenues sont Wali, Chef de daïra, maire...et ainsi de suite vers la base de la pyramide du pouvoir jusqu'au chauffeur. Le cumul des points permet de gravir cette pyramide jusqu'au sommet ou tout un gouvernement de 13 ministère est formé. Abdel Belloum est l'actuel président de la république de ce gouvernement virtuel et Rahim Hafafsa son premier ministre avec respectivement 568 et 440 voix. L'application compte 10 537 utilisateurs actifs par mois et 1 150 personnes se déclarent fans de « Le président algérien ».

    Les personnalités de la semaine : un gouvernement algérien parallèle

    Les grands noms de la sphère politique algérienne ont rejoint le désormais célèbre Abdelaziz Bouteflika factice sur Facebook. Ahmed Ouyahia, Yazid Zerhouni, Liamine Zeroual, Chadli Bendjedid Chakib Khelil ou encore Khalida Toumi ont désormais des profils sur le site communautaire. Sur Facebook, ces « décideurs » virtuels s'interpellent les uns les autres ou commentent l'actualité à l'image de Liamine Zeroual qui s'interrogeait cette semaine sur la désertion de la scène politique. Ils proposent des débats comme celui lancée par Khalida Toumi sur le retour du week-end universel mais surtout dialoguent avec les « facebookists » algériens. Souvent, ceux qui s'adressent à ces politiciens virtuels ne sont pas dupes, ils n'ignorent pas qu'ils ont affaire à des personnages factices mais ils ne manquent pas de profiter de cette occasion pour, qui chanter ses louanges, qui déverser sa hargne.

    Le groupe de la semaine : débat sur l'élection présidentielle 2009 en Algérie

    Décidemment, les présidentielles sont le principal centre d'intérêt de la communauté algérienne sur Facebook. Plusieurs groupes dédiés au débat autours des futures élections d'avril 2009 fleurissent au quotidien ou les uns et les autres défendent leurs opinions à bâtons rompus. Parmi ces groupes : « Débat sur l'élection présidentielle 2009 en Algérie » créé par Sofiane Lamra. Son texte de présentation, extrait d'un article de la plume de Hassan Moali paru au quotidien El Watan dans son édition du 14 septembre 2008, axe le débat sur la léthargie du peuple algérien et de la classe politique algérienne à quelques semaines du scrutin. Seulement 13 membres animent le débat actuellement.

    Le débat de la semaine : les algériens sur la route

    Depuis les chiffres alarmants révélés par le ministre des Transports Ammar Tou, à savoir celui de 4 151 morts sur nos routes en 11 mois avec la mise en cause du facteur humain comme principale cause, le sujet du code de la route préoccupe particulièrement les Algériens sur Facebook. Parmi les discussions les plus animées : « Automobilistes et code de la route à Alger », une discussion ouverte au sein du groupe « Hygiène, propreté et civisme à Alger ». Etat de délabrement des routes, respect des priorités, encombrement ou non respect du code de la route sont autant de thèmes abordés dans cette discussion ou fusent constats navrants, plaintes désespérées et anecdotes insolites. Réagissant à une déclaration, Mounir avance: « Le changement ne peut commencer que par soi-même, si je change de comportement, peut-être que les autres finiront par suivre... » Le conducteur algérien serait-il enfin prêt à se remettre en question ?

  7. #14
    Guest 123 is offline Quarantined Users
    Join Date
    Jan 2006
    Posts
    0

    Nesrine Sellal, Samedi 7 Février 2009 :

    Les Algériens sur Facebook, cette semaine

    Le groupe de la semaine : des articles à débattre

    Un article paru dans la presse nationale ou internationale vous interpelle et vous souhaitez donner votre avis et en débattre ? Il vous suffit de déposer un lien vers l'article choisi dans « Articles de presse », un nouveau groupe algérien. Initié par Massi Bouagache, le groupe invite ses membres à poster les divers articles de presse qui éveillent leur intérêt dans le but de « pouvoir discuter le contenu ». International, politique, économie ou société...Ils sont déjà quelque 86 membres à débattre régulièrement de sujets aussi vastes que la question palestinienne, l'émigration ou la violence à l'école. En français, en arabe ou en anglais, toutes les langues mènent à l'information !

    L'évènement de la semaine : un vernissage virtuel sur Facebook

    Ils sont jeunes, passionnés d'art et surtout volontaires. L'espace tangible ne suffit plus au collectif d'artistes plasticiens BOX24 pour exposer librement leurs œuvres, ils ont trouvé la parade : un vernissage virtuel sur Facebook. Une expérience originale et pleine d'esprit initiée par ces jeunes de la scène artistique algérienne. Ledit vernissage aura lieu le dimanche 8 février à 21h : des œuvres spécialement élaborées pour l'événement seront en ligne sur la page RELOADED. Tout le monde est invité à donner son avis concernant les œuvres et à poser des questions sur le mur de la page.

    Autre expérimentation, par la même occasion : le buffet virtuel. Chaque invité est libre de choisir une photo de son gâteau préféré et « la regarder sur son écran jusqu'à satiété » tel qu'il est proposé par Mourad Krinah, membre du collectif BOX24. 94 invités sont d'ors et déjà confirmé pour cette belle initiative.

    Insolite : Yassine Balhi président !

    Si la scène politique semble manquer de candidats pour les prochaines élections présidentielles, la sphère Facebook ne manque pas de volontaires. Parmi eux : Yassine Balhi, 19 ans, représentant du « parti de la jeunesse perdue ALGERIENNE ». En effet, quoi de plus naturel pour une pays constitué d'une majorité de jeunes qu'être gouverné par ....un jeune, souligne-t-il! Mais, les avis demeurent partagés et un tantinet défaitiste parmi les 123 membres du groupe « YASSINE BALHI candidat au nom de la jeunesse perdue ALGERIENNE ».

    Il ne reste plus à notre graine de président qu'à se construire un programme pendant ces 20 prochaines années, l'âge minimum légale pour se présenter aux présidentielles en Algérie étant de 40 ans révolus...

    Top 5 des groupes en relation avec l'Algérie

    1 Combien d'Algériens sommes-nous sur Facebook? Rejoins le groupe pour savoir 15 869 membres

    2 Tous pour l'ouverture des frontières entre l'Algérie et le Maroc 13 317 membres

    3 GAD ELMALEH: Tournée en Algérie!!!! 6 726 membres

    4 Rassembler tous les facebookistes d'origine Algérienne est ce possible? 6 452 membres

    5 La Méga Rencontre d'Alger 5 725 membres

Posting Permissions

  • You may not post new threads
  • You may not post replies
  • You may not post attachments
  • You may not edit your posts