Algeria.com Discussion Forum - Powered by vBulletin


+ Reply to Thread
Page 1 of 2 1 2 LastLast
Results 1 to 7 of 10
  1. #1
    Guest 123 is offline Quarantined Users
    Join Date
    Jan 2006
    Posts
    0

    Les maladies de la peau :


    Jeudi 28 Mai 2009 -- Une campagne de prévention contre le cancer de la peau sera lancée, ce samedi 30 mai, dans la capitale de l'ouest du pays. Initiée par l'association des dermatologues de la wilaya d'Oran, cette opération, qui sera pilotée par un parterre de spécialistes du secteur privé et étatique, porte sur un dépistage précoce de cette maladie dont les études épidémiologiques effectuées au Maghreb ont révélé une prévalence de ce cancer de l'ordre de 10 à 15% par rapport aux années précédentes. Dans ce cadre, les deux services de dermatologie relevant du CHU d'Oran et de l'EHU, celui d'Ibn Sina et la polyclinique de Front de Mer, ont été mobilisés pour accueillir les citoyens désirant se faire dépister à l'occasion de cette campagne initiée au profit de la population. Onze dermatologues vont également prendre part à cette action de prévention et de sensibilisation, a précisé, hier, le Dr Boukerche, président de l'association des dermatologues d'Oran, ajoutant que l'examen sera simple et indolore. Tout en rassurant les citoyens sur l'efficacité de ce dépistage et son impact, notre interlocuteur a tenu à souligner que seul un dermatoscope et une loupe éclairante seront utilisés pour mieux détecter à travers la première épaisseur de la peau les tâches et les grains de beauté suspects. Il est également question d'apprendre au patient à surveiller et à prendre en charge les lésions précancéreuses. Un dépistage gratuit leur est offert de 9h à 16h à travers les services sus-cités, sachant que cette campagne qui sera dorénavant une tradition a déjà permis de réduire de moitié la prévalence du cancer dans les pays étrangers. À noter que des questionnaires seront remis aux dermatologues pour une évaluation de cette campagne. Une évaluation qui sera introduite dans les études nationales et présentées lors des prochains congrès, a souligné notre interlocuteur.

  2. #2
    Guest 123 is offline Quarantined Users
    Join Date
    Jan 2006
    Posts
    0

    Dimanche 31 Mai 2009 -- L'établissement hospitalier (EH) Dr Benzerdjeb de Aïn-Témouchent a organisé mercredi dernier «Les premières journées de dermatologie pratique», une rencontre ayant regroupé praticiens et spécialistes du domaine venus de plusieurs CHU du pays. Pour sa part, le wali de Aïn-Témouchent, M. Mohamed Bouderbali, invité à prononcer l'allocution d'ouverture, a estimé que la formation continue, devenue une tradition à l'EH, est un véritable creuset au sein duquel se conjuguent les efforts des uns et des autres et s'échangent les expériences visant à valoriser les intérêts de la médecine à même de consolider les connaissances des praticiens et de prendre en charge les problèmes de santé publique. Le psoriasis, pathologie dermique et épidermique, longtemps sous-estimée ou ignorée, revient en surface et inquiète davantage la santé publique, à tel point que pas moins de 5% de la population mondiale en souffre en permanence. Son incidence, dit le professeur O. Boudghène, chef du service de dermatologie du CHU de Tlemcen, ne cesse de croître. Il constitue une combinaison de plusieurs facteurs, dont la diminution de la couche d'ozone, l'exposition prolongée au soleil. Le Dr Dahmani, maître assistant du CHUT, a situé son intervention autour des aspects cliniques et des traitements. Les photos présentées montrant des cas de malades atteints de psoriasis étaient effrayantes. Parmi les cas subissant les affres de cette pathologie, l'intervenant estime que 30% ont un psoriasis familial. À vrai dire, le stress est extrêmement aigu et les évènements de la vie sont assez marquants. Cependant, le Dr Dahmani n'a pas manqué d'insister auprès de ses pairs sur le fait qu'il faut faire la différence entre psoriasis et parapsoriasis. Sur le plan des partenaires sociaux, l'orateur a remarqué l'inexistence d'association pour la défense des patients atteints de psoriasis et leur prise en charge dans la mesure du possible, comme le font d'autres associations. La nécessité de comprendre et d'écouter le malade par le médecin traitant fait partie de l'amélioration des relations entre eux.

  3. #3
    Guest 123 is offline Quarantined Users
    Join Date
    Jan 2006
    Posts
    0

    Mercredi 3 Juin 2009 -- La salle de conférences de l’établissement hospitalier spécialisé Dr Benzerdjeb d’Aïn Témouchent a abrité, mercredi, la première journée de dermatologie pratique à laquelle ont participé les médecins de la wilaya hôte et ceux de Tlemcen. Cet événement, le premier du genre, organisé dans la wilaya d’Aïn Témouchent, fait suite, selon le Dr Assi, directeur de l’EHS, à la hausse sans cesse croissante du taux de cas de cette pathologie par rapport au nombre de consultations médicales. Selon ce dernier, ce taux avoisine actuellement les 10% du nombre total des consultations. Lors de son allocution d’ouverture de cette événement scientifique, M. Mohamed Bouderbali, wali d’Aïn Témouchent, n’a pas tari déloges sur les efforts consentis par l’EH Dr Benzerdjeb qui demeure un creuset de la formation continue et ce, en termes d’actions réalisées qu’il encourage, à l’image des nombreuses interventions chirurgicales de pointe qui se sont déroulées avec succès. Plusieurs thèmes ont été abordés lors de cette journée, dont celui de la maladie dite psoriasis présenté par Dr Dahmani, maître-assistant au CHU de Tlemcen. Selon le conférencier, le psoriasis touche environ 3% à 5% de la population toutes tranches d’âge confondues et dont les causes sont dues essentiellement au réchauffement de la planète, au stress, à la consommation de l’alcool et au tabagisme. Une telle maladie qui est caractérisée par une inflammation dermique influe négativement sur la vie sociale, professionnelle. Les autres facteurs pouvant aggraver la maladie sont dus aux infections, à certains médicaments et au stress, à l’origine d’un événement de vie marquant, comme un décès. Toujours selon le conférencier, certaines formes graves de psoriasis peuvent amener jusqu’au suicide et nécessitent donc l’hospitalisation urgente du patient. De son côté, le Pr Boudghène Stambouli, chef de service de dermatologie au niveau du CHU de Tlemcen, a abordé le thème d’une ulcération génitale, une infection sexuellement transmissible due à une perte de substance. Selon le professeur Boughène, la wilaya de Tlemcen à elle seule compte pas moins de 200 cas recensés. Il précisera en outre qu’une ulcération génitale peut être un prélude au VIH. Le troisième thème abordé lors de cette journée a été consacré au diagnostic sérologique de la syphilis. Une maladie sexuellement transmissible qui se présente en quatre formes distinctes (primaire, secondaire, latente et tertiaire) et dont l’unique diagnostic demeure la sérologie. Le dernier thème a été consacré à la maladie dite “carinomes cutanés” présenté par le Dr Samira Ilès, assistante à l’EH d’Aïn Témouchent, suivi d’un symposium des laboratoires Abdi-Ibrahim sur les mycoses lequel fut clôturé par un débat.

  4. #4
    Guest 123 is offline Quarantined Users
    Join Date
    Jan 2006
    Posts
    0

    Samedi 13 Juin 2009 -- Le Docteur Kamel Messaoud-Nacer, spécialiste en dermatologie, exerçant à Oran, s’est vu décerner le premier prix de la meilleure présentation scientifique par un jury lors de sa participation durant la première semaine du mois de juin à Paris, au Dixième Congrès International de Lasers Dermatologiques. Cette rencontre a réuni quelque 450 spécialistes venus d’Europe, d’Amérique et du Maghreb. D’ailleurs, l’exposé scientifique, qui a été présenté par Dr Kamel Messaoudi, a été retenu par l’une des plus grandes sociétés internationales américaines spécialisées dans la fabrication des équipements lasers utilisés dans le domaine médical. L’on saura que cette nouvelle consécration du spécialiste algérien vient après celle obtenue aux Etats-Unis en avril 2008 lors du Congrès Annuel de l’Association Américaine des Lasers Médicaux et Chirurgicaux (ASLMS) tenue à Orlando en Floride. Dans une déclaration à la rédaction locale, Dr Kamel Mesaoud-Nacer, l’un des pionniers à Oran, pour avoir introduit et utilisé le laser dans le traitement médical de la peau et le cuir chevelu, rappelle que « cette distinction de la médecine algérienne à l’étranger vient à point grâce aux efforts accomplis dans ce domaine, notamment de la dermatologie. Elle mérite à présent d’être soulignée par rapport à ce domaine de pointe où excellent, depuis une quarantaine d’années, des spécialistes américains inventeurs de cette technique de l’utilisation du laser en médecine. » Le spécialiste annonce, à cette occasion, que son centre de traitement implanté à Oran (rue Larbi Ben M’hedi), sera doté d’équipements lasers de dernière génération. Ils permettront à l’avenir un traitement sophistiqué des affections fréquentes de la peau qui sont difficilement guérissables par les thérapies habituelles. L’acquisition d’un tel équipement va constituer une première à l’échelle du Maghreb.

  5. #5
    Guest 123 is offline Quarantined Users
    Join Date
    Jan 2006
    Posts
    0

    Samedi 27 Juin 2009 -- La dermatite atopique, une autre pathologie d'actualité, a été au centre d'une rencontre scientifique organisée à l'hôtel Royal par Hispa Pharma, une société algéro-espagnole de droit algérien basée à Oran. Ce symposium auquel ont été conviés les dermatologues de la région occidentale du pays a été une occasion pour expliciter les stratégies thérapeutiques de cette maladie et les traitements préconisés selon les différentes phases de son évolution. En effet, l'intervention du Professeur Manuel Asin, de l'université d'Alicante, a permis de retracer la nécessité d'un diagnostic différentiel afin d'évaluer la gravité de cette maladie. Selon l'intervenant, 80 % des patients souffrent de cette pathologie et son traitement doit prendre en considération différents paramètres dont l'âge, l'étendue, le degré, la présence d'une surinfection, le pouvoir d'achat, l'évaluation de la gravité et autres indicateurs. Autant d'éléments qui permettront aux spécialistes de contrôler les facteurs déclencheurs et de les traiter, toujours selon la gravité, a souligné l'orateur. Ainsi, et tout en axant son intervention sur la nécessité de traiter l'environnement avant de passer à l'entourage notamment la famille, le Professeur Manuel a tenu à rappeler que l'élaboration d'une fiche de contrôle alimentaire reste indispensable pour permettre aux médecins de s'enquérir sur une quelconque réaction entre les produits consommés et le patient qui est généralement un enfant en bas âge ou un adolescent jeune.

    Des recommandations sur le respect des règles d'hygiène et d'entretien ont sanctionné ce symposium destiné à encourager la formation continue médicale au profit de la corporation des dermatologues. Parmi ces mesures initiées figure le maintien de l'allaitement de l'enfant pendant six mois, éviter les vêtements à fibres irritants, les adoucissants, les vêtements moulants et autres produits tels le tabac, les bains trop chauds, etc. Outre ces dispositions d'hygiène et d'entretien de l'environnement, d'autres traitements sont également préconisés, notamment l'utilisation des corticoïdes, les inhibiteurs de la calcineurine, sachant qu'en Espagne, des études cliniques sont lancées concernant l'utilisation d'une fougère importée du Guatemala, l'Anapsos. Il s'agit de déterminer l'efficacité de cette plante dans le traitement de la dermatite. Notons que cette rencontre s'inscrit dans le cadre du développement de la recherche scientifique et le renforcement de l'espace d'échanges et de concertation entre les spécialistes du secteur. D'autre part, le Docteur Boukerche, président de l'Association des dermatologues d'Oran, a salué cette initiative au profit de la corporation et a procédé, jeudi, au lancement du site Web de l'association, rappelant qu'un important programme scientifique a été retenu pour juin 2010 dans le cadre des quatrièmes journées de dermatologie.

  6. #6
    Guest 123 is offline Quarantined Users
    Join Date
    Jan 2006
    Posts
    0

    Djamila Kourta :


    Dimanche 31 Janvier 2010 -- De l’acné au psoriasis en passant par l’eczéma et autres problèmes de la peau. Il est établi que la peau est un organe qui protège les autres organes du corps des infections et surtout des rayons nocifs du soleil. Un arsenal thérapeutique est aujourd’hui disponible pour venir à bout de tous ces problèmes de santé publique. Le point avec le Pr Benkaïdali, dermatologue et chef de service à l’hôpital Mustapha Pacha à Alger : pour lui, il est aujourd’hui indispensable de prendre en charge toutes ces pathologies qui nécessitent dans certains cas des hospitalisations. Les moyens de prise en charge existent ; donc, il faut les utiliser et traiter ces affections afin d’éviter des complications, a-t-il déclaré en marge de la conférence de presse organisée jeudi par les laboratoires Pierre Fabre, leader mondial spécialisé dans les maladies de la peau, sur les marques Avène et Klorane.

    Des produits disponibles en Algérie et distribués par le laboratoire Mag Pharma, spécialisé dans les produits de phytothérapie. Une riche gamme est actuellement sur le marché, notamment en pharmacie pour prendre en charge toutes ces affections de la peau. Pour une meilleure connaissance des produits, des cycles de formation ont été organisés par les laboratoires Pierre Fabre au profit des médecins généralistes et dermatologues sur le territoire national. Des dispositions sont prises aussi pour lutter contre la contrefaçon puisque ces produits porteront des étiquettes avec le logo du laboratoire Mag Pharm, distributeur exclusif et les principales mentions en langue arabe, ont expliqué les responsables du laboratoire. Pour la directrice de Pierre Fabre Algérie, Nawel Bab Ahmed, la dermatite atopique est en constante augmentation. Ces irritations peuvent être atténuées et des produits sont aujourd’hui accessibles pour agir et restaurer la fonction barrière de la peau et en réduisant sa réactivité.

    Pour le Pr Benkaïdali, entre 2 à 3% de la population algérienne est atteinte du psoriasis. Cette maladie multifactorielle touche les deux sexes. Il faut dire qu’elle se manifeste par des poussées et rémissions. Les traitements actuels aident à soulager les patients, mais la maladie est incurable. Le Pr Benkaïdali a insisté sur la prévention en ayant une hygiène de vie saine. Il signale que les malades souffrant de pathologies liées au syndrome métabolique (obésité, cholestérol élevé, maladies coronariennes) sont prédisposés à présenter un psoriasis. Il préconise ainsi des traitements locaux à base de crème pour lutter contre la sécheresse cutanée. Il plaide aussi pour la création d’une association des malades afin de faire valoir leurs droits en termes de prise en charge et de remboursement des médicaments. Il est aussi important que des cures thermales, a-t-il ajouté, soient prescrites afin de lutter contre ces maladies de la peau dont certaines sont graves et incurables. L’eczéma, l’asthme et les infections cutanées sont les plus répandus chez les enfants. Il a signalé que l’acné, qui touche essentiellement les adolescents, dont un quart d’entre eux en souffre, est facile à traiter et ce, sans laisser de cicatrices. Le Pr Benkaïdali met en garde contre l’utilisation des produits procurés dans des commerces qui peuvent être à l’origine d’autres affections encore plus graves.

  7. #7
    Guest 123 is offline Quarantined Users
    Join Date
    Jan 2006
    Posts
    0

    أكد، أمس، البروفيسور عمار خوجة، اختصاصي الأمراض الجلدية أن 25 بالمائة من الجزائريين يعانون من مختلف أنواع الأمراض الجلدية أوما يعادله جزائري من 4، مضيفا أنه يتوجب على كل مصاب بأي مرض جلدي أن يعالج مرضه الجلدي قبل التوجه إلى شواطئ البحر أو المسابح لاتقاء انتقال العدوى وانتشارها.

    احتضن، أمسية أول أمس، فندق السوفيتال بالجزائر العاصمة أشغال اللقاء العلمي الذي نظمته مخابر ''نوفارتيس'' ، والذي تطرق للإصابات الجلدية التي من شأنها أن تكوّن مشاكل صحة عمومية إذا لم يتم التكفل بها مبكرا.

    وتعتبر الفطريات الجلدية التي تعاني منها نسبة كبيرة من الجزائريين أكثر الأمراض الجلدية انتشارا، حيث تنمو تلك الفطريات في وسط رطب، وتكون عادة أنسجة القدم وما بين الأصابع بصفة خاصة موطنا مفضلا لها، حيث تشكل الأحذية والجوارب بيئة ملائمة لها، وهو ما من شأنه أن يمثل خطورة على صحة فئة من الناس خاصة مرضى السكري الذين عادة ما تتسبب تلك الفطريات في مضاعفات صحية لهم خاصة أن المعروف عن رجل مريض السكري تأثره الشديد بمختلف المؤثرات الخارجية، ما قد يؤدي إلى بترها.

    وعن انتشار الأمراض الجلدية في أوساط الجزائريين أكد البروفيسور عمار خوجة أنها متفشية بكثرة، مشيرا إلى أن 25 بالمائة من مجموع سكان الجزائر يعانون من مختلف الأمراض الجلدية أو ما يمثله شخص على أربعة معرض لتلك الإصابات، مضيفا أن عدوى انتشارها متفشية بكثرة. واغتنم فرصة اقتراب فصل الصيف لتقديم نصائح صحية للأشخاص الذين يعانون من أمراض جلدية، والذين يتوجب عليهم التكفل بمعالجة أمراضهم الجلدية قبل التوجه لشواطئ البحر والمسابح العامة، والتي من شأنها أن تشكل بؤر عدوى جماعية. وقد تم عرض دواء ''لاميسيل'' على شكل مرهم وبخاخ والذي اعتبر أول علاج موجه للتقرحات الجلدية، حيث ينصح به المختصون في الأمراض الجلدية لمكافحة مختلف الفطريات والتقرحات الجلدية بما فيها تقرحات رجل مريض السكري.

Posting Permissions

  • You may not post new threads
  • You may not post replies
  • You may not post attachments
  • You may not edit your posts