Announcement

Collapse
No announcement yet.

OUYAHIYA RESTE ....MAIS ....

Collapse
X
  • Filter
  • Time
  • Show
Clear All
new posts

  • OUYAHIYA RESTE ....MAIS ....

    VISIGE EN BLANC....

    http://www.lesdebats.com/les%20debats.htm




    http://www.lesdebats.com/rubriques/dossier.htm#2

    Remaniement ministériel

    Un gouvernement pour la relance

    Le provisoire ne cesse de durer pour un gouvernement auquel on a confié la tâche ardue de mettre en application un programme de 55 milliards de dollars pour soutenir la relance économique ?* l’horizon 2009. L’échéance prend tout son sens dès que l’on évoque la composante du nouvel Exécutif d’où sont écartés Benachenhou et Belkhadem, tous deux ex-détenteurs de ministères de souveraineté.

    Le premier perd sa place pour avoir imposé durant son règne l’ultralibéralisme, ce qui s’avéra incompatible avec l’investissement sur fonds publics, sur lequel compte le Président pour honorer ses engagements électoraux. Le deuxième, qui a réussi un retour en force du FLN, est sacrifié au nom de l’équilibre politique recherché entre les différentes tendances et, par conséquent, les centres de décisions. Le grand gagnant est sans conteste le chef du gouvernement. Il gagne, ?* la faveur de ce remaniement, d’échapper aux griffes du FLN en évitant le passage obligé de la déclaration de politique générale, n’étant plus de mise maintenant qu’il doit se présenter devant les élus dans un autre cadre, celui de la présentation d’un nouveau programme, même de pure forme du fait qu’elle servira ?* mieux expliciter les détails du plan de relance.

    L’alliance représentée par les chefs

    Le fait marquant dans cette composante gouvernementale est que l’on retrouve les chefs des trois partis représentant l’alliance présidentielle. Il s’agit d’Ahmed Ouyahia (secrétaire général du RND), Abelaziz Belkhadem (secrétaire général du FLN) et Aboudjerra Soltani, nommé ministre d’Etat sans poste défini. Le calcul en termes de sièges pour la représentativité n’existe plus, au profit de l’octroi de postes de ministre d’Etat aux premiers responsables des formations concernées.



    A government that robs Peter to pay Paul can always depend on the support of Paul.
    By: George Bernard Shaw

Unconfigured Ad Widget

Collapse
Working...
X