Announcement

Collapse
No announcement yet.

Un Algérien surdoué

Collapse
X
 
  • Filter
  • Time
  • Show
Clear All
new posts

  • Un Algérien surdoué

    Il s’appelle Hakim Badis, c’est un surdoué en mathématiques et en informatique par le témoignage de ses professeurs à l’université de Paris XI à Orsay (France), où il fait une thèse depuis octobre 2002 en partenariat avec l’Inria.

    Il a dépassé tous les étudiants chercheurs, même ses professeurs, en publiant 36 articles de très haut niveau dans le domaine des réseaux mobiles et sans fil en l’espace de 3 ans, ce qui est incroyable (en général, les doctorants font 7 articles pendant 3 à 4 ans de thèse). Il terminera sa thèse vers la fin septembre prochain. Il a 26 ans (2 avril 1979), et il est né à Bordj Okhris, wilaya de Bouira. Grâce à ses travaux et malgré son très jeune âge, les chercheurs dans le monde entier l’ont sélectionné comme leader d’un groupe de discussions dans un organisme mondial de standardisation de protocoles (IETF) aux USA. Il est le chef, membre et organisateur, de plusieurs journaux et conférences scientifiques mondiaux dans le domaine des réseaux mobiles. Il a développé un protocole de communication dans le domaine des réseaux ad hoc (les réseaux du futur), et il est accepté largement par la communauté scientifique en France. Il se bat avec des chercheurs américains qui monopolisent le secteur pour le faire passer mondialement. Ce protocole sera utilisé prochainement dans des gares parisiennes et des musées (en Bretagne), aussi dans le cadre d’un projet nommé Safari sponsorisé par France Télécom, SNCF... Il était trop demandé par des entreprises et universités françaises et américaines pour intégrer leurs équipes après la thèse et, finalement, il a choisi Samsung pour faire un post-doc à partir d’octobre prochain et développé d’autres protocoles. Actuellement, il prépare un livre dans le domaine des réseaux du futur de 4e génération et un autre pour les mathématiques en réseaux mobiles et sans fil. Il a eu le diplôme d’ingénieur en informatique en 2001 à l’Institut national d’informatique (INI) à Alger, et il était parmi les premiers durant ses études. Il a même publié un article lors de son stage d’ingénieur. Il pense fortement à introduire l’Internet sans fil en Algérie pour une connexion n’importe où et n’importe quand.

    NB: je tiens a preciser qu'il n'etait pas major de promotion a l'INI

Unconfigured Ad Widget

Collapse
Working...
X