Announcement

Collapse
No announcement yet.

Mon ivresse ..

Collapse
X
 
  • Filter
  • Time
  • Show
Clear All
new posts

  • #31
    Originally posted by elghoul
    Originally posted by l-Algerois
    "j'ai effacé mon visage
    "l'on fait ca quand on est laid ou laide..."

    passé ma main sur l'image de mon gouffre
    "pauvre de moi je souffre"

    j'écris dans la solitude face à la porte de proie
    " bien sur c'est pas de moi que tu parles je crois"

    je me suis vu un autre dans le miroir
    "il s'est pas brise par hasard"

    j'avais un manteau d'ombre ou s'abreuvait la folie
    "n'oublie pas tes medicaments a la pharmacie"

    autrefois l'aveugle me cousait à la peur
    "oui mais c'est plus l'heure"

    car j'étais cet aveugle qui cingle les mots
    "oui on est cingle de trop"

    je me tiens dévasté
    "prends une boisson lacte mon vieux"

    j'écoute le cri dément qui efface tout
    " voila la crise qui saisit le coup "

    j'attends mourir dans l'oiseau qui s'enfuit
    " une conscience sous tous ces debrits "

    autrefois j'étais le même
    " il y'a longtemps quand meme "

    je passais mes doigts dans le courant
    " doucement couillon "

    je désirais un monde
    " on desire on desire, beaucoup de demande "

    le silence pétrifiait mon présent
    " toujours le meme moment prescient "

    j'avais des solitudes d'atrocité
    " ca arrive quand on est une calamite "

    je tournais à l'absence
    " bien la nature est sans essence "

    pourtant j'étais réel
    " les nombres aussi, c'est pareil "

    je poursuivais ce qui n'était plus des chimères
    " toujours perdu en croisire "

    que dire du feu qui nous a dévoré
    " plutot cervelle perforee "

    j'ai tué en moi la bête qui chante
    " alors on a une voix qui hante "

    afin que ma parole hante
    " tu fais que ca a longueur tu chantes "

    et la forêt impénétrable tombe sur la dureté de la table
    " atelier ou la bete serpente "

    et sonde de nouveau l'aurore osseuse
    " allez, je passe j'ai un film a voir "

    comme un corps disloqué
    " idem "

    dans le four des morts
    " quand on est con on est deja mort "

    j'ai tué mon visage de vertige
    " idem "

    noir quelque part
    " idem "

    le ciel roule vers le bas de la fontaine
    " idem "

    où j'attends les hordes invisibles
    " idem, ca fait longtemps que l'on joue l'invisible "

    jusqu'au sang de la mémoire
    " idem "

    ma parole remonte avec l'oiseau des tôles
    " idem "

    chaque pas davantage lourd me contraint tout au bord
    " idem "

    où le bois serre
    " idem "

    puis les cris percutent le flanc puis la main lâche
    " idem "

    prise au fond du corps
    " idem "

    sur la page j'écarte tout du vide qui me détruit ...
    " ca pese beaucoup, surout la nuit "

    Ainsi soit-elle .. la douce torpeur qui m'énivre ...
    " oui il y'a aussi l'effect des medicaments "

    bla bla bla bla, mon vieux avec une vie pareille
    j'espere qu'on est vieux et on est a mi chemin...

    pardon non singulatite mais tu n'eveilles plus
    ma curiosite...


    Je crois que j'ai trouvé le sujet dont je parlais entre les lignes de cet ode ^^
    la personne concernée par l'ode s'est maniféstée , tel est pris qui croyais prendre
    Silence.

    Comment


    • #32
      Mon cher elghoul ..
      Tu viens de déccrocher le premier role dans la pièce que je viens d'écrire .
      Toutes mes félicitations
      Silence.

      Comment


      • #33
        Originally posted by elghoul
        Originally posted by l-Algerois
        Mon cher elghoul ..
        Tu viens de déccrocher le premier role dans la pièce que je viens d'écrire .
        Toutes mes félicitations
        bla bla bla bla
        Tu as une belle voix en plus !
        J'ai un autre rôle pour toi
        Silence.

        Comment


        • #34
          Originally posted by elghoul
          Originally posted by elghoul
          Originally posted by l-Algerois
          Originally posted by elghoul
          Originally posted by l-Algerois
          Mon cher elghoul ..
          Tu viens de déccrocher le premier role dans la pièce que je viens d'écrire .
          Toutes mes félicitations
          bla bla bla bla
          Tu as une belle voix en plus !
          J'ai un autre rôle pour toi
          bla bla bla bla
          traduction: bla bla bla bla ( echec et mat )
          Kayna Amer Azzahi , kayna
          Silence.

          Comment

          Unconfigured Ad Widget

          Collapse
          Working...
          X