Announcement

Collapse
No announcement yet.

Harragas, de Merzak Allouache

Collapse
X
 
  • Filter
  • Time
  • Show
Clear All
new posts

  • Harragas, de Merzak Allouache


    Dimanche 23 Août 2009 -- Le dernier film du célèbre réalisateur Merzak Allouache, Harraga, sera présenté en avant-première mondiale aux Journées des auteurs – Venice Days – la section indépendante, consacrée aux films d’auteurs de la Mostra de Venise. Comme son titre l’indique, l’œuvre d’Allouache aborde la question de l’immigration clandestine de ces «damnés de la mer» qui, sur une barque de fortune, tentent de rejoindre l’autre rive du rêve. Ce film tourné à Mostaganem et en France, notamment le port de Sète, compte dans son casting de jeunes acteurs prometteurs tels Nabil Acil, Lamia Boussekine, Seddik Benyakoub et Samir El-Hakim, lequel s’est déjà illustré au théâtre, en Algérie comme en France. Ces jeunes acteurs ont donc l’occasion de fouler le tapis rouge des Venice Days, section de la fameuse Mostra de Venise consacrée aux films d’auteurs, qui se déroulera du 3 au 12 septembre prochain. Le cinéaste nous a affirmé que le film sera projeté le 6 ou le 7 septembre, en présence de plusieurs réalisateurs et acteurs venus des quatre coins du monde. Cette édition 2009 des Venice Days sera marquée par une importante participation féminine. On peut citer notamment l’Italienne Marina Spada, qui revient aux journées avec Poesia che mi guardi (la Poésie que je cherche), l’Allemande Sherry Horman avec Desert flower, la Française Léa Fehner, qui présentera son premier film Qu’un seul tienne, les autres suivront. Citons également le duo père-fils Claude et Nathan Miller avec Je suis heureux que ma mère soit vivante, et le Serbe Goran Paskaljevic, qui propose une mosaïque haut en couleur bien de chez lui, intitulée Honeymoons. Merzak Allouache, quant à lui, présentera l’histoire tragique d’un groupe de jeunes harraga, dont une jeune femme, qui tenteront de «brûler» leurs vies passées à travers une périlleuse traversée de la Méditerranée vers une hypothétique terre de lumière et de liberté. Ce film à caractère sociopolitique tente de porter un regard différent sur le sujet qui, faut-il le rappeler, est assez à la mode depuis quelques années et retient l’attention de plusieurs cinéastes, écrivains et artistes. Le réalisateur de Chouchou promet donc de nous offrir un film sans concession, qui disséquera ce phénomène sans langue de bois ni démagogie. Sa sélection dans les prestigieux Venice Days, événement de haute voltige qui ne lésine pas sur la qualité esthétique de l’œuvre, en est la garantie.

  • #2

    September 15, 2009 -- The desperation of young Algerians risking life and limb to leave their country is the theme of vet helmer Merzak Allouache's unsatisfying Harragas. The first quarter nicely captures the hopelessness felt by large segments of the population, but a melodramatic plot turn and uninspired lensing when crossing the sea minimizes earlier effectiveness. With far better immigration dramas around, Harragas is unlikely to make a similar journey across the waters. The title, literally translated as "to burn," is slang for refugees smuggled out of Algeria who burn their documents in case they're captured. Rachid (Nabil Asli) reaches the breaking point when his best friend, Omar, kills himself, so he pays illegal smuggler Hassan (Okacha Touita) to get him across to Spain, and a new life. Joining him are Nasser (Seddik Benyagoub), Omar's independent sister Imene (Lamia Boussekine), and some Saharan peasants, but dirty cop Mustapha (Samir El Hakim) foolishly takes over and the open boat ride turns disastrous. Allouache ("Chouchou") seems stymied by the limited space within the dinghy, though earlier landscapes are beautifully shot. Rachid's ubiquitous narration has no need for obvious lines like "The bald guy was bad news."

    ***

    A Librisfilms (France)/Baya Films (Algeria)/France 2 Cinema (France) production, with the participation of Canal Plus, Cinecinema, France 2, Centre national de la Cinematographie. (International sales: Doc & Film Intl., Paris.) Produced by Veronique Rofe. Directed, written by Merzak Allouache.

    With: Nabil Asli, Samir El Hakim, Seddik Benyagoub, Lamia Boussekine, Mohamed Takerret, Okacha Touita, Abdelkader Mohamed, Abdelatif Benhamed, Yacine Naceur, Mebarek Faradji, Rachid Zamouche, Belkacem Bentata, Abdellah Besghir, Hamou Houidef.

    Camera (color, HD-to-35mm), Philippe Guilbert; editor, Sylvia Gadmer; music, David Hadjadj; production designer, Celine Marel; costume designer, Myrtille Cordier. Reviewed at Venice Film Festival (Venice Days), September 7, 2009. Arabic, French dialogue. Running time: 102 min.

    Comment


    • #3

      NAMUR, Vendredi 9 Octobre 2009 -- Le cinéaste algérien Merzak Allouache a présenté mardi soir son dernier film Harragas qui aborde la question de l'émigration clandestine à la 24e édition du Festival international du film francophone de Namur. Dans ce long métrage émouvant, proposé à la compétition officielle de cette nouvelle édition du festival, le cinéaste fait un constat sur les drames engendrés par ce phénomène qui va jusqu'à coûter la vie à des jeunes qui s'aventurent dans des embarcations de fortunes pour aller chercher ailleurs une vie meilleure. Pour échapper au chômage et à la malvie, quatre jeunes Algériens, dont une fille, et six autres candidats venus du Sahara, entreprennent de traverser clandestinement la Méditerranée avec l'espoir d'atteindre le sud de l'Espagne.

      Comment


      • #4

        October 25, 2009 -- Algerian film Harragas by Merzak Allouache beat out submissions from 13 Mediterranean countries to take the top prize in Spain at the 30th Mostra de Valencia Film Festival, APS reported on Saturday (October 24th).

        Comment


        • #5

          PARIS, Samedi 14 Novembre 2009 -- Harragas, le dernier film du cinéaste algérien Merzak Allouache, est en compétition officielle à la 29e édition du Festival international du cinéma d’Amiens (Nord de la France) qui débute vendredi. Harragas figure parmi les douze films sélectionnés briguant l'un des prix de ce festival. Parmi les autres concurrents figurent trois films arabes, Grenades et myrrhes de la palestinienne Nejwa Nejjar, Chaque jour est une fête de la libanaise Dima El Horr et Les secrets de la tunisienne Raja Amari. Dans la catégorie des courts métrages, sur les sept œuvres retenues figure celle de l'Algérien Khaled Benaïssa, Sektou (Ils se sont tus).

          Comment


          • #6

            PARIS, Jeudi 25 Février 2010 -- Le dernier film du cinéaste algérien Merzak Allouache, Harragas, sort mercredi sur les écrans français, après avoir été présenté dans de nombreux festivals et panoramas consacrés au 7ème art national et maghrébin. Le film sera sur les écrans dans une trentaine de villes de l'Hexagone. Merzak Allouache a été convié à animer de nombreux débats autour de sa dernière œuvre, dans plusieurs régions de France. "Harragas est une fiction dont la seule ambition est de montrer la situation d'un groupe de jeunes désespérés qui décident de se lancer dans une aventure périlleuse. Le film est dans la continuité de mes œuvres qui parlent de la jeunesse algérienne, de sa mal-vie, de ses doutes et de ses espoirs en une vie meilleure", explique Merzak Allouache, dans un de ses entretiens.

            Comment

            Unconfigured Ad Widget

            Collapse
            Working...
            X