Announcement

Collapse
No announcement yet.

Naufrage rythmé, de Belkacem Rouache

Collapse
X
 
  • Filter
  • Time
  • Show
Clear All
new posts

  • Naufrage rythmé, de Belkacem Rouache


    Jeudi 25 Février 2010 -- L’écrivain Belkacem Rouache, édité par Nounou en cette année 2010, nous invite à la lecture d’une histoire véridique, mais romancée. Pas seulement romancier, Belkacem Rouache est également poète, nouvelliste, scénariste et journaliste. Pour son nouveau roman, Naufrage rythmé, éditions Nounou 2010, il est allé faire des dédicaces, le samedi 20 février, à la librairie la Renaissance de Ryad El-Feth. Nombre de personnalités des arts et de la culture étaient présentes, ce jour-là, pour le rencontrer et découvrir le rythme de son naufrage romancé. Ce nouveau titre est inspiré d’une histoire véridique, d’après son auteur qui aborde dans son œuvre l’amour, l’identité et les traditions. Un bébé est repêché dans la mer, les vagues l’ayant fait ressortir dans un port de pêche. Il est adopté et devient joueur de flûte dans un groupe, avant de mourir à l’âge de 70 ans. Dans le roman, ce personnage est plutôt artiste peintre, choix de l’écrivain. Et c’est une histoire triangulaire qui se déroule entre cet artiste amnésique et une journaliste, rencontrée dans une zaouïa dans le sud du pays. Il avait découvert cette région lors d’une campagne de volontariat, dans le contexte des traditions algériennes. Pour cet écrivain, natif de Dellys en 1951, ville côtière à l’est d’Alger, la mer apparaît comme un personnage primordial. À la question de savoir pourquoi elle est omniprésente dans ses œuvres, il dit sans hésiter : «Lorsque je n’avais que quatre ans, j’ai failli me noyer, et ce choc ne m’a jamais quitté.» Partir d’un vécu pour produire une fiction semble l’une des principales forces de l’écrivain. Des lecteurs ou des artistes peintres comme Valentina Ghanem ont affirmé qu’ils appréciaient ses écrits, que ce soit dans la presse ou dans ses livres. Pour Belkacem Rouache, cette vente-dédicace lui a permis de rencontrer des amis qu’il n’a pas vus depuis des décennies.

    Feuilleton

    Le voilà qu’il s’apprête à voir le tournage des Folies de l’amour, un feuilleton télévisé de 22 épisodes dont il est le scénariste. Il nous a affirmé que ce nouveau scénario, retenu par la commission de lecture de la télévision nationale, est notamment inspiré d’El-Moutanabi et de Gibran Khalil Gibran, mais repose sur la réalité algérienne. C’est l’histoire «d’une famille qui s’est honnêtement enrichie. Puis, la jalousie due à l’héritage l’a dispersée. Il a fallu la sagesse d’une mère pour résoudre le conflit». Toujours selon l’auteur, ce feuilleton comporte du suspense, nombre de péripéties et de changements de situation, non sans fantaisie et esthétique. Le journaliste qu’est Belkacem Rouache (ex-chef de la rubrique culture du Jeune Indépendant) compte également publier un recueil de poésie : Lorsque la pierre a soif, elle retourne à la mer. De même qu’il s’attend à la publication d’un autre nouveau roman : l’Homme qui contemplait la mer. Autant de titres qui font de cet auteur un homme fidèle à son grand bleu.

Unconfigured Ad Widget

Collapse
Working...
X