Announcement

Collapse
No announcement yet.

Tlemcen, capitale de la culture islamique 2011 :

Collapse
X
  • Filter
  • Time
  • Show
Clear All
new posts

  • Tlemcen, capitale de la culture islamique 2011 :


    TLEMCEN, Mercredi 30 Septembre 2009 -- La ministre de la culture, Mme. Khalida Toumi, a exposé dimanche ?* Tlemcen les grandes lignes du programme de la manifestation "Tlemcen, capitale de la culture islamique" prévue en 2011. Plusieurs opérations sont prévues pour la restauration de tous les sites et monuments historiques classés patrimoine national, notamment les mosquées, le palais royal du Mechouar et le complexe religieux de Sidi Boumédiène, outre l'initiation d'un plan de restauration et de préservation pour la vieille Médina, a indiqué la ministre lors d'une visite de travail et d'inspection effectuée dans la wilaya de Tlemcen.

  • #2

    Mercredi 30 Septembre 2009 -- Le coup d’envoi de la préparation de la manifestation internationale Tlemcen, capitale de la culture islamique, prévue en 2011, a été donné officiellement dimanche ?* Tlemcen. Lors d’une cérémonie organisée dans ce cadre, la ministre de la Culture, Mme Khalida Toumi, a procédé ?* l’installation de deux commissions de wilaya pour la préparation de l’événement. La première commission, présidée par le wali de Tlemcen, est chargée du suivi des infrastructures culturelles existantes ou en cours de réalisation. Elle est constituée de l’ensemble des responsables des directions de wilaya ayant un lien direct ou indirect avec la manifestation. La seconde, présidée quant ?* elle par le directeur de la culture de la wilaya de Tlemcen, est chargée des activités et des différents programmes qui seront élaborés pour l’occasion. Cette commission est composée de représentants de la société civile, du mouvement associatif, d’enseignants universitaires et d’artistes. Au cours de la cérémonie d’installation de ces deux commissions, Mme Toumi a mis l’accent sur l’importance de cet événement culturel international qui durera, a-t-elle rappelé, toute une année. Mme Toumi a déclaré ?* cet effet : «L’occasion est offerte d’abord pour doter la ville de Tlemcen d’infrastructures culturelles ?* la mesure de sa dimension historique et culturelle et ensuite pour donner une image saine et réelle de l’appartenance ?* la nation (oumma) islamique. Il convient de noter que la réussite de la manifestation Alger, capitale de la culture arabe et de celle du Festival panafricain «incite ?* redoubler et ?* conjuguer les efforts pour assurer un plein succès ?* la manifestation Tlemcen, capitale de la culture islamique, a-t-elle ajouté. La commission nationale chargée de la préparation de cette manifestation, présidée par le Premier ministre, a été installée jeudi dernier ?* Alger, rappelle-t-on. Plusieurs manifestations culturelles et religieuses auront ainsi lieu pour donner un allant dynamique ?* cette manifestation dans une ville qui s’est illustrée par la force de son histoire et sa présence comme lieu séculaire, où les savants et les exégètes les plus connus se sont retrouvés. Un naturel retour des choses pour la ville de Tlemcen, qui s’apprête ainsi ?* redécouvrir avec ses invités quelques valeurs civilisationnelles incontournables. En attendant l’année 2011, Tlemcen commence ?* se faire belle.

    Comment


    • #3

      Lundi 12 Octobre 2009 -- L’Office du tourisme de Tlemcen se prépare d’ores et déj?* ?* prendre une part active dans la célébration durant toute l’année 2011 de “Tlemcen capitale de la culture islamique”. Le nouveau président de l’Office, Hacène Abdesslam Boukli, par ailleurs directeur de l’hôte Agadir, a pris part, avec ses collaborateurs, ?* la réunion présidée dernièrement par le ministre de la Culture ayant trait justement ?* la préparation de cet important événement qui regroupera une cinquantaine de pays arabes. Au lendemain de la rencontre avec Mme Khalida Toumi, tous les membres de l’Office du tourisme se sont réunis en séance extraordinaire pour étudier les voies et les moyens ?* même d’assurer une meilleure coordination avec, notamment, les directions du tourisme et de la culture pour une contribution efficace au succès de cet important événement. Ainsi, il a été proposé la prise en charge de l’organisation d’un “son et lumière” sur le site historique de Mansourah et au niveau du complexe du Méchouar avec présentation de pièces de théâtre et projection de films en rapport avec les faits historiques de l’époque et notamment le rôle joué par la dernière dynastie des Zianides qui a marqué l’histoire de Tlemcen et sa région. En outre, les membres de l’Office, qui ont organisé dimanche dernier des portes ouvertes pour le public ?* l’occasion de la commémoration de la Journée mondiale du tourisme, veulent mettre ?* profit cette année exceptionnelle pour proposer des excursions guidées sous forme de circuits touristiques au profit des collégiens et lycéens en rapport avec leurs cours d’histoire et de géographie. “Ce sera l?*, ?* notre avis, la meilleure façon d’inculquer ?* nos enfants la culture ?* travers le patrimoine matériel et immatériel de la région”, a dit en substance le président, M. Boukli. Diverses autres manifestations sont également prévues pour permettre aux touristes venus de tous les pays arabes de découvrir les richesses de cette région qui recèle d’importants vestiges historiques et touristiques.

      Comment


      • #4

        TLEMCEN, Dimanche 10 Janvier 2010 -- Le ministre des Affaires religieuses et des Wakfs, Bouabdallah Ghlamallh, a appelé, jeudi ?* Tlemcen, les imams et autres cadres de son secteur ?* contribuer "efficacement" ?* la manifestation "Tlemcen, capitale de la culture islamique", prévue en 2011. Lors d’une cérémonie de remise de crédits bonifiés "qard hassen" ?* laquelle ont pris part des cadres de son secteur et des représentants locaux de la société civile, il a souligné l'importance de cette manifestation internationale, appelant les imams ?* y contribuer pour "faire découvrir aux invités de Tlemcen le patrimoine civilisationnel et la générosité des Algériens".

        Comment


        • #5

          Mercredi 13 Janvier 2010 -- Les autorités du pays mettent les bouchées doubles pour la réussite de cette manifestation qui se veut « une opportunité pour cette wilaya d’exporter vers d’autres cieux le patrimoine culturel islamique de la wilaya ». Plus de 300 spectacles et 12 pièces théâtrales, en plus de la réalisation d’un film long métrage sur la trilogie du romancier Mohamed Dib seront au menu de cet événement qui débutera du 1er au 31 décembre 2011. Pour être au rendez-vous, les autorités locales s’emploient ?* réaliser ou ?* restaurer plus de 50 sites, entre structures historiques, archéologiques, culturelles et artistiques. Mieux, le ministère de la Culture, celui des Affaires religieuses et des Waqfs et le wali de Tlemcen veillent au grain pour la réussite d’un programme très enrichissant ?* l’occasion de cet événement. Un événement où pas moins de 51 pays musulmans ont déj?* donné leur accord pour y prendre part. Il reste que le choix de la capitale des Zianides pour la tenue d’une telle manifestation n’était pas fortuit, car, comme tient ?* nous le préciser le wali de Tlemcen, M. Nouri, « Tlemcen détient plus de 70% des ressources islamiques nationales ». À ce titre, un comité national pour les préparatifs des festivités de cette manifestation a été installé depuis septembre dernier, et celui-ci a procédé récemment ?* l’installation des comités locaux qui seront chargés du suivi des activités et de la réalisation des infrastructures. « Nous avons déj?* réalisé 50% des projets », nous dit fièrement M, Nouri qui précise qu’en termes d’infrastructures, somme toute importantes, « il y a des projets programmés et vont être lancés incessamment ». Parmi ceux-l?*, qu’il qualifie de « projets d’urgence », il cite le Centre de la musique andalouse et celui d’études islamiques, mais aussi également la réhabilitation des anciens sites et cinémas.

          Un riche programme d’activités culturelles et religieuses est chapeauté par les ministères de la Culture, des Affaires religieuses et des Waqfs. À ce propos, M. Nouri cite notamment la poésie féminine, Tlemcen terre d’accueil, la musique andalouse et l’école de Tlemcen, la calligraphie arabe, le soufisme, le festival international de la danse populaire, l’architecture de Tlemcen, l’échange entre Béjaïa et Tlemcen sur les traces des Almohades et Almoravides, le patrimoine immatériel. Aux yeux de notre interlocuteur, cet événement portera sur toutes les richesses authentiques, comme l’Islam, les musiques ancestrales… Interrogé au sujet de l’enveloppe qui a été allouée pour cette manifestation, le premier responsable de la wilaya s’est contenté de dire que « les pouvoirs publics sont sensibles et conscients par rapport ?* cet événement ». Pour M. Nouri, « cet événement sera une occasion pour montrer aux autres nations que l Algérie est un grand pays qui a sa culture et une grande histoire ». « Ce sera également une occasion pour notre pays de reprendre sa place de droit sur la scène internationale. » Et comme la réussite de cet événement appelle d’autres réalisations, Tlemcen fait sa mue. « Des hôtels sont prêts et d’autres en voie de réhabilitation ou de réalisation », nous confie le wali qui précise qu’une nouvelle ville est en phase d’étude ?* Marsa Ben M’hidi. Et comme ce genre d’événement nécessite d’autres commodités, un pole universitaire, des musés et d’autres infrastructures sont également prévus.

          Comment


          • #6

            TLEMCEN, Mercredi 3 Février 2010 -- Le ministre de l'Aménagement du territoire, de l'Environnement et du Tourisme, Cherif Rahmani, a indiqué lundi ?* Tlemcen que l'adoption d'un plan de qualité dans la gestion du secteur du tourisme est capable de conférer ?* la ville un aspect reluisant lors de la manifestation "Tlemcen, capitale de la culture islamique en 2011". Ce plan doit être mis en place en coordination avec un bureau d'étude ?* la lumière de données scientifiques respectant les normes écologiques et les potentialités de la wilaya, afin d'améliorer les prestations et les promouvoir ?* la dimension de cette manifestation culturelle internationale, a affirmé M. Rahmani lors d'une séance de travail tenue ?* la salle de conférences de la maison du parc de "Lalla Setti", ?* laquelle ont pris part les autorités locales, des élus et des investisseurs du secteur touristique de la région.

            Comment


            • #7

              Lundi 22 Février 2010 -- La wilaya de Tlemcen reste, depuis une année entière, sans directeur de wilaya pour l’environnement, quoiqu’elle s’apprête ?* abriter le festival : « Tlemcen capitale de la culture Islamique » dans les quelques mois ?* venir. Il est prévu que 52 Etats Islamiques se rendront ?* la capitale des Zianides. Serait-il logique de dépenser des milliards de dinars pour réaliser des projets et structures pour les accueillir, sans qu’on prête, toutefois, d’importance au rôle de l’environnement ? Cherif Rahmani avait promis, rappelle-t-on, lors de sa dernière visite ?* Tlemcen, ?* résoudre les problèmes de cette ville et de désigner un directeur d’environnement dans les brefs délais.

              Comment


              • #8

                Samedi 6 Mars 2010 -- Les secrétaires au trésor public et le secrétaire au trésor de la wilaya de Tlemcen ont reçu une instruction émanant du premier ministre les sommant ?* attribuer tous les projets inscrits dans le cadre de l’évènement « Tlemcen capitale de la culture islamique », selon le mode de passation de gré ?* gré après consultation. Ceci dit que l’instruction a enfreint le code des marchés publics, car les marchés en question peuvent pas être soumis ?* des appels d’offres et ne répondent pas aux conditions du mode de passation de gré ?* gré. Dans ce cadre, El Khabar dispose d’une note signée le 30 décembre dernier par le directeur général de comptabilité du ministère des finances, et adressée par les secrétaires du trésor public d’Alger et celui de la wilaya de Tlemcen, portant sur des marchés relatifs ?* la réaménagement des structures existantes et la réalisation d’autres qui abriteront l’un des plus grands évènements sur le plan arabe. « J’ai l’honneur de porter ?* votre connaissance que conformément aux instructions du premier ministre, les marchés de restauration et de réalisation de nouveaux structures destinées pour abriter les activités de l’évènement «Tlemcen capitale de la culture islamique», bénéficieront exclusivement des procédures du gré ?* gré après consultation », lit-on dans la note du premier ministre n° 693 du 25 décembre 2009. Si l’on compare la teneur de la note avec les articles du code des marchés publics adopté en 2002, on constate que les instructions données aux secrétaires du trésor public et celui de la wilaya de Tlemcen, sont contradictoires ?* la réglementation en vigueur. Il y a lieu de souligner que le code des marchés publics dans son article 38 a précisé le type de marchés qui doivent être conclus selon le mode de gré ?* gré. À signaler que le recours ?* ce mode de passation ne peut être légal que dans le cas où l’offre est déclarée infructueuse ou bien dans le cas où aucune offre n’est présentée. Au moins 12 projets, dont le coût de réalisation est estimé ?* des milliards de dinars, sont concernés par ce mode de passation, sans oublier les 150 projets de restauration des sites historiques.

                Comment


                • #9

                  TLEMCEN, Mardi 6 Avril 2010 -- La ministre de la Culture, Khalida Toumi, a exprimé, dimanche ?* Tlemcen, sa satisfaction quant au rythme imprimé aux préparatifs de la manifestation "Tlemcen, capitale de la culture islamique 2011". "Les travaux des projets avancent ?* un rythme acceptable, ce qui nous permettra d'être prêt pour cet événement international", ?* souligné la ministre lors d'un point de presse animé ?* l'issue de sa visite d'inspection ?* Tlemcen. Mme Khalida Toumi a exprimé sa satisfaction quant aux efforts consentis en prévision de cette manifestation, tout en félicitant les autorités locales pour le suivi permanent des différents projets. La ministre a également mis en exergue la collaboration étroite entre les services de son département et les autorités locales afin de coordonner les efforts et garantir une organisation parfaite de cette manifestation, en déclarant "nous sommes tous concernés par cet événement culturel international et sa réussite honore l'Algérie entière".

                  Comment


                  • #10

                    Dimanche 4 Juillet 2010 -- La Direction de la jeunesse et sports de la wilaya (DJS) de Tlemcen s'apprête ?* organiser un meeting international d'athlétisme durant la manifestation “Tlemcen, capitale de la culture islamique”, a indiqué son directeur ?* la clôture du championnat national d'athlétisme qu'a abrité Tlemcen du 29 juin au 1er juillet. M. Saïd Aoukas a souligné que “des pourparlers sont en cours avec la Fédération algérienne d'athlétisme et les autorités locales pour l'aboutissement de ce meeting auquel sont attendus les meilleurs athlètes mondiaux dans différentes spécialités et épreuves d'athlétisme”. “Cette manifestation sportive de niveau mondial permettra au secteur du sport de contribuer avec les autres secteurs concernés ?* donner un plus ?* la manifestation (Tlemcen, capitale de la culture islamique de l'année 2011).”

                    Comment


                    • #11

                      قال سفير الهند بالجزائر كولديب بهاردواج، خلال ندوة صحفية عقدها، صبيحة أمس، بقاعة ''الموفار'' في الجزائر العاصمة، إن وزيرة الثقافة السيدة خليدة تومي وعدته بتخصيص أسبوع ثقافي للهند ضمن تظاهرة ''تلمسان عاصمة الثقافة الإسلامية ''2011، سيشمل مختلف أنواع الفنون والثقافات الهندية، من معارض للكتب، الصور الفوتوغرافية، الفنون التشكيلية، الأفلام السينمائية، العروض الفلكلورية وغيرها.

                      وأوضح السفير كولديب بهاردواج ''أن تنظيم أيام السينما الهندية بالجزائر التي ستحتضنها قاعة ''الموفار''، ابتداء من يوم غد الخميس وإلى غاية 2 أكتوبر القادم، بالتنسيق مع الديوان الوطني للثقافة والإعلام، يعدّ الخطوة المبدئية التي من شأنها تحقيق التعاون المشترك بين الجزائر والهند، خصوصا إذا ما علمنا بأن الفن السابع يعدّ من بين أنجع الطرق للتقريب ما بين ثقافات الشعوب، فضلا عن الدور الكبير الذي تلعبه في التعريف بالزّخم الثقافي والفني لأيّ بلد''. ليعرّج بعدها إلى المهرجان الدولي للسينما الهندية، المزمع تنظيم فعالياته شهر نوفمبر القادم، بمشاركة الجزائر ممثلة بالبالي الوطني.

                      Comment


                      • #12
                        Sonia Lyes :


                        Samedi 18 Décembre 2010 -- Après le gouffre financier du Panaf en 2009 (100 millions d’euros dépensés), l’Etat algérien, via le ministère de la Culture, s’apprête ?* casser sa tirelire une nouvelle fois pour financer un festival. La manifestation «Tlemcen, capitale de la culture islamique» coûtera au trésor public la coquette somme de 10 milliards de dinars (près de 100 millions d’euros environ). Cette fois, contrairement au Panaf, le chiffre est public. Il été dévoilé, samedi 18 décembre, par la ministre de la culture Khalida Toumi. Mme Toumi, qui était l’invitée d’une émission politique de la radio chaîne III, a détaillé les projets prévus dans le cadre de cette manifestation. En plus de la réhabilitation de plusieurs sites, des projets hôteliers, comme la réalisation d’un hôtel « Marriott» cinq étoiles, ont été également engagés. Ils seront entièrement financés par l’Etat. Mais la ministre de la Culture n’est pas entièrement satisfaite. Elle a avoué être déçue par l’action des partis de l’Alliance présidentielle au sein de l’exécutif quand il s’agit de promouvoir le secteur qu’elle dirige mais aussi le dossier des femmes. «Sur la culture et sur le dossier des femmes, ils (les partis de l’Alliance, ndlr) sont comme l’opposition. Ils jugent que ces dossiers ne sont pas importants». «Oui, je suis insatisfaite du rôle de l’alliance, mais je le dis avec amitié», a-t-elle toutefois tempéré.

                        Comment


                        • #13
                          Merouane Mokdad :


                          Mardi 1 Février 2011 -- «Nous sommes ?* 70% de l’état d’avancement des travaux de restauration ?* Tlemcen», a annoncé Abdelwahab Zekkar, directeur général de l'Office national de gestion et d’exploitation de biens culturels protégés, invité mardi de la Chaîne III de la radio nationale. Selon lui, tout le patrimoine de la ville (mosquées, mausolée, hammam, murailles, ruelles, fours ?* bois, etc) est pris en charge par l’Etat. «Il ne s’agit pas uniquement de Tlemcen mais de toutes les villes environnantes comme Nedroma, Sebdou ou Honaïne», a-t-il dit. Ces opérations sont menées pour préparer Tlemcen ?* être capitale de la culture islamique ?* partir de la mi-février 2011 (l’ouverture officielle est prévue le 16 avril 2011).

                          Abdelwahab Zekkar a précisé que 23 bureaux d’étude algériens ont été mis ?* contribution dans cette opération ainsi qu’une cinquantaine d’entreprises dont 80% sont locales. Il a indiqué que des fouilles archéologiques engagées ?* l’intérieur de la citadelle d’Al Mechouar ont permis de découvrir l’ancien palais royal de Tlemcen. Il a également évoqué la restauration d’une mosquée de l’époque Zianide, de la grande mosquée, des petites mosquées de quartiers et de la muraille d’El Mansourah. «Il n’y a pas que les monuments historiques qui sont restaurés. Il y a aussi la réhabilitation des salles de cinéma et d’un théâtre de verdure de 2500 places. C’est également une occasion pour la ville d’avoir des hôtels nouveaux», a-t-il noté.

                          Selon lui, de 30 ?* 40% des monuments restaurés seront livrés ?* la mi février 2011. «Et le 16 avril prochain, la livraison peut atteindre les 80%. La restauration se poursuivra durant les festivités, une occasion de montrer aux étrangers comment on procède », a-t-il souligné. Une enveloppe de 1,3 milliard de dinars a été dégagée pour financer les opérations de restauration. «C’est peu ! Le patrimoine d’un pays n’a pas de prix. Tlemcen renferme 70% des monuments historiques islamiques du pays. C’est l’occasion ou jamais pour les restaurer. À l’étranger, ces opérations sont quatre fois plus chères. Nous travaillons avec ce que l’Etat nous a donné», a-t-il déclaré. Samedi 5 février, Khalida Toumi, ministre de la Culture, dévoilera le programme de la manifestation, «Tlemcen, capitale de la culture islamique», lors d'une conférence de presse prévue ?* Alger.

                          Par ailleurs, Abdelwahab Zekkar a annoncé que le plan permanent de sauvegarde de la Casbah d’Alger attend l’aval du gouvernement pour être mis ?* exécution et obtenir les financements nécessaires. Il a révélé que certains propriétaires refusent la restauration de leurs maisons ?* la Casbah. «Ils attendent que celles-ci s’écroulent pour récupérer le terrain et reconstruire une autre habitation. L’Etat ne pourra pas les laisser faire car la Casbah est dans un secteur sauvegardé qui appartient ?* tous les Algériens. L’Etat peut même passer ?* l’expropriation pour l’utilité publique», a-t-il relevé. Il a regretté les pertes enregistrées ?* la Casbah de Constantine et ?* Sidi El Houari ?* Oran.

                          Comment


                          • #14
                            Merouane Mokdad :


                            Samedi 5 Février 2011 -- Les festivités de la manifestation «Tlemcen, capitale de la culture islamique» débuteront officiellement le samedi 16 avril 2011. Une cérémonie populaire est prévue une journée auparavant pour lancer la manifestation internationale. «Il y aura un lancement national des activités le 15 février 2011 avec la célébration du Mawalid ennaboui», a déclaré Khalida Toumi, ministre de la Culture, lors d’une conférence de presse samedi 5 février ?* la salle Frantz Fanon, ?* l’Office Riadh El Feth ?* Alger. Selon elle, 29 pays, membres de l’Organisation islamique de l’éducation, les sciences et la culture (ISESCO), ont confirmé leur participation ?* la manifestation. Une douzaine d’autres pays, non membres de l’ISESCO, seront également présents ?* Tlemcen. Il s’agit, entre autres, de l’Inde, la Chine, les États‑Unis, l’Espagne, Cuba et le Portugal. «Leur présence entre dans le cadre du dialogue entre les cultures qui représente l’un des fondements conceptuels de la philosophie des capitales culturelles», a‑t‑elle indiqué.

                            Plusieurs projets en voie d’achèvement seront bientôt inaugurés ?* la faveur de cette manifestation. Il s’agit d’un palais de la culture, du centre des études andalouses, d’un théâtre de verdure d’une capacité de 2.000 places, d’un centre du manuscrit, d’une bibliothèque principale, de deux palais d’exposition et de quatre musées : art et histoire de Tlemcen, calligraphie arabe, archéologie islamique et costume traditionnel tlemcenien. La salle de cinéma «Le Colisée», détruite par les terroristes durant les années 1990, a été réhabilitée. «Ces projets ont mobilisé 8 bureaux d’études algériens et près de 100 entreprises algériennes», a‑t‑elle précisé.

                            En matière de restauration du patrimoine culturel immobilier, 99 projets ont été lancés. Ils concernent, entre autres, les écoles coraniques, les mosquées, les bains maures, le palais royal des Zianides. Khalida Toumi a également détaillé le programme des festivités avec l’organisation d’une douzaine de rencontres scientifiques, la présentation de 10 expositions artistiques et d’une vingtaine de pièces de théâtre ainsi que la production d’une cinquantaine de films documentaires. Il est prévu également la publication de 365 livres et de l’édition d’une version luxueuse du coran Al Roudoussi, retranscrite, au début du XXe siècle, par le calligraphe algérien Mohamed Safati. Pour ce qui est des arts lyriques, 200 concerts sont programmés avec l’invitation de 1.000 artistes algériens représentant les diverses sonorités de la musique algérienne.

                            Chaque pays participant animera des journées culturelles durant cette année. Khalida Toumi n’a pas voulu communiquer le budget alloué ?* cette manifestation mais a reconnu la faiblesse des sommes qui lui sont affectées. «Notre budget arrive ?* peine ?* 0,76 % du budget de l’État pour 2011. Cette manifestation est surtout l’occasion de relancer la création artistique et culturelle chez tous les artistes algériens dans tous les domaines de l’art, de la culture et de la pensée», a‑t‑elle dit. «Le ministère de la culture considère le concept de ‘‘capitale culturelle’’ comme l’occasion de réaliser des infrastructures culturelles, des projets de restauration et de valorisation du patrimoine culturel», a‑t‑elle ajouté. Selon elle, le choix de Tlemcen n’est pas fortuit puisque près de 80% du patrimoine culturel islamique se trouve dans cette ville. Elle a souligné l’apport des Zénètes, des sultans Zyanides et des Andalous ?* cette civilisation.

                            Comment


                            • #15

                              Mardi 15 Février 2011 -- Une première inauguration de la manifestation "Tlemcen, capitale de la culture islamique 2011", rassemblant une quarantaine de pays, est prévue mardi soir ?* l'occasion de la fête de la naissance du prophète. L'inauguration officielle, en présence du président Abdelaziz Bouteflika et d'hôtes étrangers, a été fixée au 16 avril. Des personnes de différents âges devaient passer la nuit ?* réciter des versets du Coran. Et au petit matin devait commencer le traditionnel cortège populaire qu'organisent les Tlémceniens pour fêter le Mawlid Ennabaoui, avec des arrêts devant des mausolées de saints patrons. Y participeront différentes troupes folkloriques locales ou venues d'autres régions du pays, avec des groupes religieux en première position du cortège, selon un rituel longuement préparé. Une quarantaine de pays, dont 29 musulmans, participeront ?* la manifestation qui doit présenter tout au long de l'année pas moins de 19 pièces de théâtres, des films et documentaires et de très nombreux concerts de musiques locales et andalouses. À cela s'ajoutent des expositions dans quatre musées et des colloques sur l'histoire extraordinaire de Tlemcen, ville habitée dès la préhistoire.

                              Comment

                              Unconfigured Ad Widget

                              Collapse
                              Working...
                              X