Announcement

Collapse
No announcement yet.

Press and other media in Algeria

Collapse
X
  • Filter
  • Time
  • Show
Clear All
new posts

  • Press and other media in Algeria

    CAPSULE REPORT: Journalist sentenced to six months in prison, another released; RSF urges European Parliament to take diplomatic steps to press for free expression

    Country/Topic: Algeria
    Date: 03 March 2006
    Source: Reporters Without Borders (RSF)
    Person(s): Mohamed Benshicu, Ali Dilem, Kamel Busaad, Berkan Buderbala, Bashir al Arabi, Hakim Laalam
    Target(s): editor(s) , journalist(s)
    Type(s) of violation(s): released , imprisoned , sentenced
    Urgency: Flash
    (RSF/IFEX) - The following is a 2 March 2006 RSF letter to European Parliament President Josep Borrell Fontelles:


    Reporters Without Borders plea to EP President Josep Borrell over free expression in Algeria

    On the eve of Josep Borrell's official visit to Algeria from 6-12 March 2006, Reporters Without Borders called on the President of the European Parliament to take diplomatic steps to press for human rights and free expression in the country.

    Mr Josep Borrell Fontelles
    President of the European Parliament
    Rue Wiertz
    B-1047, Brussels

    Paris 2 March 2006,

    Dear Mr President...

  • #2
    I wonder if he could make a change to it

    Comment


    • #3
      I am sure he won't

      Comment


      • #4
        Add this to the list

        L’auteur de la célèbre phrase-ritournelle, le chroniqueur du journal Le Soir d’Algérie, Hakim Lâalam, vient d’être condamné par la cour d’appel d’Alger * six mois de prison ferme. En première instance, Lâalam avait écopé de la même peine, mais avec sursis.
        Le cauchemar continue, en effet, pour la petite communauté de journalistes algériens dont trois membres sont déj* sous les verrous. Le rouleau compresseur actionné par la justice, un certain 14 juin 2004, date * laquelle Mohamed Benchicou, directeur du Matin, avait été jeté en prison et son journal liquidé, continue * broyer inexorablement les professionnels des médias privés dans une indifférence quasi totale.
        Une menace avérée pèse sur au moins 18 journalistes condamnés en 2005 * de lourdes peines de prison. Trois directeurs de journaux : Fouad Boughanem (Le Soir d’Algérie), Ali Djerri (El Khabar) et Omar Belhouchet (El Watan) cumulent * ce jour respectivement, 13, 11 et 10 condamnations pour délits de presse. Le caricaturiste du journal Liberté, Ali Dilem, lauréat de plusieurs prix internationaux, a été condamné 12 fois pour délit d’humour, alors que Benchicou, harcelé par la justice jusque dans sa cellule de prison, totalise pour l’instant, * lui seul, 32 procès pour délit de presse.
        De l* * considérer les journalistes et les dirigeants de journaux parmi les plus importants, faut-il le rappeler, comme “délinquants multirécidivistes”, il n’y a qu’un pas que l’appareil judiciaire, totalement inféodé au régime, n’a pas hésité * franchir, ravalant l’Algérie * un rang indigne des sacrifices de ses enfants.
        Face * ce vrai putsch contre les libertés constitutionnelles, le Comité Benchicou pour les Libertés ne cessera pas d’alerter l’opinion interne et internationale sur ces atteintes multiples * la liberté de la presse et, * travers elles, * l’idéal démocratique dans ce pays.
        Convaincu que la liberté de presse est un acquis citoyen et sa défense un devoir qui s’impose * tous, il appelle, de nouveau, les Algériennes et les Algériens * s’opposer, dans un sursaut pacifique et émancipé, aux actes liberticides du régime en place en disant non * la mise * mort de la liberté de la presse.

        Comment


        • #5
          Borrell will treat today the file of Human Rights and Journalists' imprisonment

          From Elkhabar

          Farouk Ksentini, president of the Consultative Commission for the Protection and Promotion of Human Rights, has indicated that he will expose his preoccupations concerning journalists' imprisonment and Judicial suits during the meeting which he will have today with the president of the European Parliament Josep Borrell. They will talk about human rights' situation in Algeria.
          Ksantini has indicated, in a declaration to "El khabar" yesterday, that he will transmit his fears concerning the situation of the Algerian press to the president of the European Parliament " I will talk with Mr. Borrell about the pressure exercised on the press and will express my fears concerning journalists imprisonment. I think that we can not incriminate any journalist for his writings, there are other ways to punish him if the accusation of defamation is proved, but his imprisonment is unacceptable". It is an allusion to the manager of "Le Matin" Mohamed Benchico, Sâad Boukahal manager of "Ikra" and Borkane Bouderbala manager of "Eressala".

          Comment


          • #6
            The latest edition of the French weekly 'Jeune Afrique' harshly criticised the Algerian government for censoring the press, after the Algerian cabinet blocked the distribution of an issue of the magazine last month for an article on Madani Mezrag, the former leader of the armed wing of the Islamic Salvation Front. "We aren't the only victims of Algerian censorship. Since the beginning of the year, almost 50 episodes of censorship have targeted French papers ... including Le Monde, L'Express and Paris Match," the editorial said.....

            French weekly criticises Algerian Press freedom

            Comment


            • #7
              The directors of two weekly newspapers Errisala and Essafir, who were arrested for republishing the blasphemous cartoons of Prophet Mohammad (PBUH), have been released, the Algerian press has reported.

              Berkane Bouderbala (Errissala) and Kamel Boussad (Essafir) were sent to prison in February on a warrant issued by the Algerian Ministry of Communication, on the basis of Penal Code articles that prohibit all blasphemy against the Prophet and Islam.

              The two weeklies were suspended after they republished the cartoons as part of articles that denounced the drawings.

              Other Algerian journalists working for the news office of the Algerian television have been arrested on similar charges.

              Source : Morocco Times

              Editors released as cartoon scandal cools down

              Comment


              • #8
                Leader of Algerian party not allowed to enter newspaper premises

                Comment


                • #9
                  Committee to Protect Journalists urges Algeria’s Bouteflika to repeal decree limiting free expression

                  Comment


                  • #10
                    Après la publication de deux articles sur le GSPC
                    Un journaliste d’El Khabar interrogé par la police


                    Par : Rédaction de Liberte
                    Lu : (97 fois)

                    Le journaliste du quotidien arabophone El Khabar, Mourad Mohamed, auteur de deux articles sur “la diffusion de tracts” du Groupe salafiste pour la prédication et le combat (GSPC), parus lundi et mercredi derniers, a été conduit, jeudi matin, au siège de la sûreté urbaine de la rue docteur Saâdane * Alger d’une “manière humiliante”. Selon un communiqué d’El Khabar, le but de cette “opération” était de “contraindre” le journaliste * révéler ses sources. Le journaliste a fait l’objet d’un “interrogatoire” au cours duquel les policiers ont usé de “tous les moyens de provocation”, de “menaces” et d’“intimidation physique et morale”, précise le journal. El Khabar dénonce ces “pratiques policières” qui sont, souligne-t-il, en “contradiction” avec la loi sur l’information qui assure au journaliste le droit au “secret professionnel et * la protection de ses sources” et de “ne les révéler que devant la justice”. Le Syndicat national des journalistes (SNJ) “s’indigne de ce que l’on arrive * ce genre de pratique avec la corporation, comportement que rien ne peut justifier”. “S’il admet le caractère hautement sensible de l’information sécuritaire, le syndicat ne peut, par contre, tolérer la façon avec laquelle a agi un corps de sécurité dont la mission première est de faire respecter la loi”, affirme le SNJ dans un communiqué. “Or, la justice * laquelle il appartient de statuer sur ce type d’affaires se trouve superbement ignorée”, fait encore remarquer le Syndicat des journalistes qui interpelle “les autorités publiques pour mettre fin * ces pratiques d’un autre âge et revoir radicalement le rapport avec la communauté médiatique”.

                    Comment


                    • #11
                      Amnesia is the price of Algerian peace and reconciliation

                      Comment


                      • #12

                        The story of my interrogation at police station
                        "We will incarcerate you and get someone to be in charge of you"


                        It was half past six, on Wednesday, when my friend Rabah has received a phone call from one of his neighbours informing him that security services were looking for him or. "They are looking for "Rabah" the friend of the journalist Mourad...", he told him.


                        El Khabar's journalist interrogated and humiliated by police

                        Comment


                        • #13
                          Instructing magistrate at the court of Sidi M'hamed, Algiers, has ordered journalist of El Khabar Mourad M'hamed to be placed under judicial control. He is accused of "publication of information likely to harm national interest".

                          Mourad M'hamed was heard by the prosecuting attorney before he appeared in front of the instructing magistrate yesterday morning.

                          Mourad M'hamed left the court along with with the editor of El Khabar, M. Ali Djerri, and the newspaper's lawyer Khaled Bourayou at 6:00 p.m., after the instructing magistrate ordered the provisional detention [of] the two policemen, indicted in the same case, and the journalist's friend, accused of contributing the information in question.

                          Mourad M'hamed has already been held, for long hours, at Algiers Central police station to force him to reveal the sources of his information published in El Khabar daily, concerning the Salafist Group for Preaching and Combat (GSPC) which called on the terrorists released within the framework of national reconciliation, to join the organization.

                          The journalist's appearance before the prosecuting attorney took place without the defendant's lawyer.

                          April 2nd: Algeria : El Khabar's journalist under judicial control

                          Comment


                          • #14
                            Résultats du sondage Immar
                            Les Algériens et l’impact des médias


                            Par : SAMIA LOKMANE
                            Lu : (337 fois)

                            Liberté est le premier quotidien francophone en termes d’audience * l’échelle nationale. Un sondage d’opinion réalisé pendant une année (2004-2005) sur un échantillon de 2 505 personnes âgées de 15 ans et plus et réparties * travers 11 points d’enquête (Ouargla, Tiaret, Tlemcen, Oran, Médéa, Alger, Tizi Ouzou, Sétif, Annaba, Constantine et Batna), place le journal en première position (avec 17,8% de taux de pénétration sur le marché) devant El Watan (13,4%), Le Soir d’Algérie (13,2%), le Quotidien d’Oran (11,9%), l’Expression (5,2%), Horizons (5,2%), El Moudjahid (4,8%), La Dépêche de Kabylie (3,4%) et la Tribune (3,1%). Les résultats de ce sondage ont été dévoilés hier * l’hôtel Sofitel par son concepteur et réalisateur, la société immar
                            (International Medias Marketing and Research). Ce bureau de recherche et consulting établi * Paris est présent dans 25 pays. En 2001, une antenne avait été créée au Maghreb. Ses investigations ciblent un certain nombre de secteurs comme la grande consommation, les télécommunications, le médicament et les médias. En 2004, Immar Maghreb avait réalisé un sondage d’opinion sur la présidentielle d’avril. Depuis, il se concentre sur le monde de la communication. Selon Brahim Saïl, son directeur général, l’enquête qui vient d’être achevée est illustrative des choix des Algériens en matière de consultation médiatique. Outre la presse écrite, les questions ont été élargies au domaine de la télévision et de la radio. Première conclusion de Immar : “L’algérien est surinformé.” Sa claustration pendant les longues années de terrorisme et l’indigence culturelle ont aiguisé sa boulimie médiatique. Chez les lettrés, la préférence va aux journaux. Sacré premier titre national, toutes catégories confondues (quotidiens et périodiques en langues arabe et française), El Khabar accapare 38,9% du lectorat. À l’est, il est talonné par Enasr (en 2e place parmi les quotidiens arabophones, devancé par Echourouk El Youmi), * l’ouest par le Quotidien d’Oran et au sud par Liberté qui lui ravit la vedette au centre du pays avec 32,9% de taux de pénétration.
                            À l’est comme * l’ouest, Liberté figure * la 5e place. Le profil des lecteurs fait ressortir quelques similitudes. Hormis Le Quotidien d’Oran se caractérisant par un lectorat élitiste (24,6% de cadres universitaires), les lecteurs d’El Khabar, Liberté, El Watan et Le Soir d’Algérie, dans leur majorité, ont un niveau d’enseignement secondaire (34%) et sont relativement jeunes (entre 20 et 29 ans). À quelques exceptions près, ils sont constitués * parts presque égales d’hommes et de femmes. Cette proportion bascule d’un côté ou de l’autre quand il s’agit de parutions spécialisées. Si en règle générale, ce créneau demeure encore inexploré, des titres existant ont réussi * s’imposer. C’est le cas des journaux sportifs qui, comme El Hadaf (bihebdomadaire), occupent une place prépondérante sur le marché et des magazines people qui sont également en plein essor. Avec 2 millions d’exemplaires vendus par jour, contre 400 000 au Maroc, les journaux algériens font le bonheur des annonceurs. Leur part dans le marché publicitaire oscille entre 40% et 55%. En France, elle est de 12% * peine. Toutefois, en dépit de son impact, la presse écrite a du mal * détrôner les médias audiovisuels. D’emblée, le sondage montre que 95% des ménages algériens sont dotés d’un poste de télévision ou plus. 72,6% des foyers ont la parabole. L’avalanche des chaînes étrangères a ébranlé le monopole de l’ENTV qui est passée de 87,9% de parts de marché en 2004 * 80,2% en 2005. L’enquête d’Immar fait ressortir que l’Unique est surtout regardée pendant le mois de Ramadhan et plus par les femmes férues de mousselsalate et de telenovelas sud-américaines que par les hommes. Ce que l’ENTV a perdu, les chaînes satellitaires étrangères l’ont gagné dans la fidélisation d’un plus grand nombre de téléspectateurs.
                            Berbère TV (de droit français) est passée du simple au double en matière d’audimat (8,1% en 2004 contre 13,6% en 2005). Du côté de l’Orient, Iqra’ connaît le même engouement.
                            En une année, elle a quadruplé son audience en Algérie, notamment * l’est où 65,3% des sondés affirment la regarder. Outre-Méditerranée, TF1 est aussi prisée ici qu’en Hexagone. Elle est suivie dans l’ordre par M6, France 2 et France 3. Si les télés françaises ont fait une incursion réussie dans le champ audiovisuel algérien, des radios comme RTL, RMC, etc. ont disparu des ondes. Leur place ayant été occupée par des chaînes exclusivement algériennes, dont une flambée de radios locales. 78,3% des questionnés disent les écouter.

                            SAMIA LOKMANE

                            Comment


                            • #15
                              European Parliament invited to determine its position as to press freedom in Algeria
                              The International Federation of Journalists has expressed yesterday its "serious concern" as to the declarations of Mr Josep Borell Fontelles, President of the European Parliament concerning the situation of press in Algeria and the imprisoning of the editor of "Le Matin", Mohamed Benchicou since two years.

                              http://www.elkhabar.com/FrEn/lire.php?ida=25819&idc=52

                              Comment

                              Unconfigured Ad Widget

                              Collapse
                              Working...
                              X