Announcement

Collapse
No announcement yet.

Personnes en détresse, appelez le 15 27

Collapse
This is a sticky topic.
X
X
  • Filter
  • Time
  • Show
Clear All
new posts

  • Personnes en détresse, appelez le 15 27


    Lundi 21 Avril 2008 -- Vous êtes en détresse, vous êtes maltraité, violenté, sans domicile fixe ou dans tout autre situation vulnérable et vous avez besoin d’un conseil ou d’une orientation : appelez le 15 27. Peut-être trouverez-vous une solution ?* votre cas.

    C’est un numéro vert, donc gratuit, et l’anonymat est garanti. Cette initiative est l’œuvre du ministère de la Solidarité nationale et il n’est jamais trop tard pour bien faire. Le ministère met ainsi une équipe pluridisciplinaire composée de psychologues cliniciens, de sociologues et de juristes ?* la disposition des personnes vulnérables. Ces dernières peuvent appeler ?* n’importe quelle heure de la journée pour être écoutées, orientées et, le cas échéant, prises en charge dans le cadre des prérogatives du secteur de la solidarité nationale.

    Le numéro vert est opérationnel 24h/24, tout au long de la semaine. Opérationnel en fait depuis 2007, selon Mme Balbal, responsable de la communication au niveau du ministère de la Solidarité national, ce numéro vert reste encore méconnu de la population. Serait-il inefficace ? Non, nous répond notre interlocutrice qui défend l’idée selon laquelle il ne s’agit que d’un problème de communication, la population étant mal informée. Le ministère compte donc lancer une grande campagne de sensibilisation pour convaincre les personnes en détresse d’appeler ce numéro.

    Mais les personnes vulnérables auront-elles confiance en ce dispositif ? Aussi, les efforts doivent-ils se concentrer essentiellement sur le comportement de cette frange de la population qui a perdu tout espoir d’une prise en charge décente.

    Ce dispositif d’écoute, annonce le communiqué du ministère rendu public hier, sert également ?* accompagner les personnes vulnérables en leur apportant un soutien moral. Des psychologues et autres spécialistes sont exclusivement formés pour écouter les doléances des autres et pouvoir les orienter. Les solutions que le ministère promet d’apporter seront définies au cas par cas. «Pour chaque besoin, nous essayons d’apporter un accompagnement adéquat et une solution idoine», précise Mme Balbal. La louable initiative du réseau Nada n’a visiblement pas laissé le ministère de la Solidarité indifférent.

Unconfigured Ad Widget

Collapse
Working...
X