Announcement

Collapse
No announcement yet.

Le rapport sur les droits de l’homme pour l’année 2010 sur le bureau du président :

Collapse
X
  • Filter
  • Time
  • Show
Clear All
new posts

  • Le rapport sur les droits de l’homme pour l’année 2010 sur le bureau du président :


    Mercredi 10 Novembre 2010 -- Président de la Commission nationale consultative de promotion et de protection des droits de l'homme (CNCPPDH), Farouk Ksentini a déclaré que celle-ci venait d’achever le rapport annuel sur les droits de l’homme en Algérie qui sera soumis au président au mois de décembre prochain. Il a assuré que le rapport contient de nombreuses recommandations pour le secteur de la justice, principalement l’amélioration des conditions en milieu carcéral, ajoutant qu’il recommandait également d’améliorer la qualité des jugements prononcés dans les tribunaux. Des propositions concernant une formation pour les avocats et les juges afin d’améliorer leur performances dans les tribunaux. Le rapport défend par ailleurs les catégories exclus de la charte pour la paix et la réconciliation nationale, puisqu’il a évoqué pour la seconde fois le dossier des détenus du Sahara, qui méritent selon lui une prise en charge physique et morale, ainsi que le dossier des victimes matérielles, et les dossiers des «patriotes». La commission a, ?* ce sujet, demandé la promulgation d’une loi qui reconnaitrait «les sacrifices qu’ils ont consenti durant la décennie noire». M Ksentini a également assuré que la commission inclus une recommandation portant sur la liberté d’expression et de la presse comme condition ciné qua non toute démocratie déclarant que «les journalistes doivent jouir d’une totale liberté d’expression dans l’exercice de leurs profession ?* condition d’éviter l’insulte et la diffamation». Il a concernant le dossier des Harragas affirmé qu’il «faut annuler l’immigration clandestine, et se contenter d’amendes» assurant que «ce sont les conditions sociales qui poussent les jeunes ?* risquer leur vies en mer. Le dossier des Harragas doit être traité dans son cadre social». Il souligne dans ce contexte que «le secteur de l’emploi est toujours loin des ambitions des jeunes, il faudra s’intéresser aux préoccupations des jeunes dans le prochain plan quinquennal qui devra s’axer sur l’emploi et l’habitat».

Unconfigured Ad Widget

Collapse
Working...
X