Announcement

Collapse
No announcement yet.

« MEDIAS, CENSURE ET ÉDUCATION »

Collapse
X
 
  • Filter
  • Time
  • Show
Clear All
new posts

  • « MEDIAS, CENSURE ET ÉDUCATION »

    Par Maidoc2, le jeudi 28 décembre 2000 - 05h56 :

    BONNE LECTURE ET BONNE FÊTE, LECTEURS


    VOICI DANS LA SÉRIE
    « MME STUDENT ET LE PRINCE DAVID SALOMON 60 EMME »

    LE CHAPITRE XV

    « MEDIAS, CENSURE ET ÉDUCATION »

    Exergue

    « Pour jouir de la liberté, il faut que chacun puisse dire ce qu’il pense… et pour la conserver, il faut encore que chacun puisse dire ce qu’il pense ». Montesquieu

    Texte

    _ Docteur, je demande votre intercession auprès de votre cerbère ( d’infirmière ) pour entrer vous consulter !
    _ C’est le monde à l’envers ! C’est moi qui ai l’honneur de vous voir m’entretenir et me rapporter de vos idées et de votre spectacle du monde !
    _ Dites-le lui ! Pour qui se prend-elle dans cette cour des miracles, Quasimodo ?
    _ Vous vous tromper de série, mme Student ! On n’est pas dans les Misérables ! Ton Prince est-Il là , pour t’entendre vitupérer de la sorte ? Et où est donc cette bonne amie Danielle ? Encore en train de livrer des oranges à son bon fils de Christian ?
    _ ( Salaud, tu ne pardonneras donc jamais à l’égérie du Polisario ! ) Et qu’elle sache, une fois pour toutes, que cette veille femme que je suis, habillée communément, humble dans son comportement, d’humeur courtoise est une agrégée de lettres, thésée d’université en 1930 !
    _ Et que vous avez formé bien des ministres au Maroc et des savants en France ! Et, que vous êtes la digne cousine et l’amante du Général Lyautey !
    _ L’amie seulement, Mondoc ! Dites-le à cette gamine ! Et qu’elle cesse d’entraver nos entrevues sous prétexte de rendez-vous fictifs de patients que je n’aperçois guère que dans votre passif ! Qu’elle s’agite à les chercher devant les chopes d’herboristes, là où ils sont livrés aux vendeurs sans conscience..
    _ Ce n’est pas son boulot ma chère Student ! Ils sont entravés plutôt dans les rets de charcutiers fonctionnarisés, qui valsent dans les tous les secteurs en narguant nos ordres et leurs ministères ! Qui, plus est, en arguant ostensiblement de « privilèges » éhontés !
    _ C’est ça les droits des gens à disposer d’eux-mêmes ? Et dire que « cela s’appelle encore des cadres, des éducateurs !
    _ Taisez-vous, je respecte mes profs, moi ! Ce sont des droits indus, ce sont leurs autres confrères de la santé Publique qui les singent jalousement et qui, insidieusement, ont élargi leurs prérogatives !
    _ Vous avalisez maintenant ces pratiques d’un autre âge et ces mentalités ottomanes ? Vous êtes un intellectuel ou un primitif, vous ? Des profs, cela, vous dites ? Le moyen-âge était moins perfide et moins permissif !
    _ Navrante évolution !
    _ Leurs dérives n’est pas plus qu’un « droit de cuissage sur les malades » des autres secteurs ! Racontez à d’autres vos pseudo convictions ! Vous êtes assez hypocrite, bien mûr pour faire de la politique…au rabais ! Bon à figurer dans un Parlement vide avec des cartes de parti changeantes et des partis de parade …
    _ Il y « aurait de petites choses » à supprimer chez nous, pour progressez, certes nous sommes en voie de… ! Vous avez raison, sauf que … !
    _ Admirez-le ! Vous « ne respectez pas » assez autrui ! Vous êtes des charognards ! Surtout si votre proie, votre client, votre voisin, votre piéton ou votre plaideur est un pauvre, un rural, un analphabète ou un montagnard ! Vous avez « niqué » votre morale, mon pauvre petit !
    _ Nous, assumer cette dérive de la morale ?! Jamais ! Vos incriminations, c’est du cirque ! Nous, prétexter le trop plein dans nos cabinets ? Au contraire nous accusons le vide sidéral dans nos consultes généralistes à cause des pirates en tous genres et au profit des charlatans de toutes espèces ! Nous appelons le fisc à faire Le constat et à verbaliser ! Et puis, mademoiselle, cessez votre diatribe syndicaliste, vous m’enfoncez ! Vous m’incommodez devant mes pairs des hôpitaux et mes confrères prescripteurs de comptoirs ! On n’est pas au zoo, dans cette demeure !
    _ Je n’incrimine personne ! Je NE critique pas le sacro-saint pilier de votre état, l’USFP ni son alter égo, le PI ! Je respecte la susceptible et vulnérable coalition qui vous sert d’alternance !
    _ Vrai ?
    _ Plus vraie que vous ! Il fallait bien qu’elle ose travailler de la sorte la Koutla ? Dans des conditions transitoires et qu’elle donne la certitude de sa patte blanche, la Gauche ! Votre vénérable et multiple Gauche est une battante qui n’a pas peur du risque. Elle s’accorde une majorité reconnue malgré la modicité des urnes ! Elle ne peut pas tout change en un bloc, c’est un fait…
    _ Elle a constaté la gangrène partout !
    _ Ça, ça ne change pas ça, ça s’ampute !
    _ Aïe, la pieuvre ! Va cracher ton venin sur d’autres terres ! On a besoin de voir pisser vos gaz toxiques ailleurs, sur nos adversaires !!
    _ La Vérité, la plus blessante, doit être assumée ! Le passé comme le passif !
    _ Vous prétendez que c’est interdit d’interdire ?
    _ Oui, même quand c’est légal et surtout encore quand on est là pour changer les lois coloniales qui réprimaient la Résistance et les extrémistes !
    _ Ma parole, vous voulez qu’on nous fasse la dictée à partir de journaux imprimés à l’étranger ! Que l’on nous donne des satisfecit et leçons sur notre Constitution ! Dans un pays libre, vous toléreriez que des Journalistes dirigent les opinions, sans freins et sans vergogne ? Que le « premier venu » dise au Premier Ministre, chaque semaine, sur sa feuille de choux de démissionner ! Entraînant par là son auditoire dans l'objection, l’abjuration..
    _ Oh, oh , ce n’est qu’un ministre , après tout ! Un être de chair…
    _ Tu es avec ceux, à ton âge ? Au lieu de défendre le vieil avocat ? Et de le soutenir ! Tu veux les laisser, jacasser et détruire ses aspirations et ses projets, tracés et défendus, ici et dehors, durant 40 ans ?!
    _ Ce n’est pas comme ça !!!!
    _ De laisser harceler le Premier, pour passer à l’autre et puis à un autre, tagguer jusqu’en haut de la pyramide, parce qu’on n’aime pas la tronche du vieux ou parce qu’en fait, il n’a pas les coudées libres ?
    _ Ou surtout parce la jeunesse, brimée par les urnes défectueuses et les partis blasés, s’est détournée, détournée de l’exercice civique, n’a pas bien saisi les limites tacitement consenties de l’Alternance ! Les jeunes ne veulent plus vieillir à la tache !
    _ Ils veulent tout, tout de suite : la pharmacie, la voiture, la femme, la ferme, la raquette, le bateau, un peu comme les trains de Noël ou les jouets de âachoura ! …Sinon, ils crient !
    _ La même chose pour le Pouvoir et tout changer le lendemain ! La direction du Parti, les portefeuilles… Sinon ils « s’écrivent » des pamphlets incendiaires qui nous retournent aux luttes aveuglées de l’époque.
    _ Et, vous pensez que c’est l’Etranger qui vous jette de mauvais sorts, à votre noble Constitution, par journalistes interposés ! Les guerres fratricides, les attentats, vous pensez que c’est l’étranger qui les commande et les fomente…
    _ Et vous pensez qu’il faut faire le dos rond, parce qu’un jour vous nous avez colonisés, et nous laisser continuellement faire, sans rien dire contre les élucubrations, sans interdire les excès « déplacés » ! Nous laisser gérer par vos fantasmes selon les lubies de vos penseurs du dimanche ! Nous laisser persifler par vos « muppet-choses » et autres guignols de la désinformation, qui manipulent nos gentils « croyants-médiateurs » de média-trust et bien d’autres agences ! La jeunesse est naïve, emportée et courageuse ! Elle a de bien aussi cette énergie, même dans le désespoir, pour faire pousser, ne serait-ce que les cris ! Sauf qu’il y des voisins, tout autour, qui ne nous veuillent pas que du bien et que se croient investis d’un droit de regard plus que divin, un sacro-saint devoir d’ingérence qu’ils fabulent et usent à l’envie pour leurs propres avantages, pour garder les peuples sous la coupe de leur arrogante hégémonie. Sachant qu’ils ont les mêmes tares et que le commerce de la corruption en tous genre est universelle…
    _ La preuve ?
    _ Jean Christian, untel autre ministre marchands de canons pour une Afrique niquée, amateurs de vins fins ou d’hectares, comptes en Suisse, et si c’était honnête ça devait rester dans son pays…Je saute : je laisse aux Africains de comprendre qu’ils sont encore colonisés ! Et, mieux encore, mondialisés, dans un seul sens …Celui qui arrange les grands riches et leur partouse qu’ils appellent : la mondialisation… ! Passons !
    _ Ouf ! Et que les meilleurs d’entre eux, se sont fait piéger par des affaires et se trouvent un jour devant le parquet pour examen ! De Gauche ou de Droite, impérialistes capitalistes ou d’essence socialiste.. .Passons !
    _ Tout ça, c’est le jeu de la démocratie ! C’est ce qui permet le libre contrôle ! Ave ces défections humaines !
    _ Le pouvoirs revisité à travers les médias ! Ce sont les médias qui mobilisent l’opinion des citoyens, laquelle donne un sens à son opinion, que les journaux publient et laissent débattre ! Pédagogie et information ! Ça n’empêche pas de réguler, mais faut-il encore que les Pontes, puisent fréquemment sortir de leur timide silence…Pas qu’en bandant les menaces et les interdits…
    _ Dites en brandissant ! Sinon on sort du sujet pour ouvrir les braguettes !
    _ Pardon maîtresse, vous êtes susceptible ! Je disais des ministres que leur pouvoir sécuritaire brandissait épisodiquement la pugnacité et les interdits dont-ils ont eux-mêmes souffert…Avocats ou pas, sortis d’exil, du terrorisme et des geôles du passé, il faut qu’ils expliquent et s’expliquent !
    _ Instruire les citoyens sur la loi n’est pas une honte ni un processus d’abaissement !
    _ Qu’ils dessinent les limites du droit, celles de leurs propres programmes, qu’ils dressent les contraintes rencontrées et qu’ils parlent à l’opinion, qu’ils la forment. Elle qui aura fait d’eux ce qu’ils représentent ! Et puis, zut ! Pédagogie et information, ce sont les cadres politiques ou techniques qui en ont les ressources ! Autrement, démocrates ou véreux de droite, on dégage !
    _ Oui ! Quand c’est transparent, pourquoi pas, montrer à vos électeurs les étapes parcourues, les jalons et les projets qui restent !
    _ Angélique ! Mais, qui la manipule cette information que vous allez servir et communiquer ! Les pressions, l’intoxication, la désinformation ? Ou le vieux mensonge et l’effrontée mystification ? Il y des spécialistes du maquillage des évènements qui savent façonner et travestir avant de les traduire en images inodores et en sons incolores !
    _ Il y d’autres presses pour contre balancer, réajuster, convaincre du contraire ! Bref, je déteste en tant que maîtresse de « faire taire » les expressions ? J’aurais l’impression de tuer des intelligences et de réduire la valeur de la science de la liberté et du savoir. De borner la hauteur de mes prestations. De nier la solidité de mes convictions, d’invalider mon pouvoir, de l’affaiblir face à des adversaires agaçants, des partenaires loquaces en tentant d’exclure ces derniers du dialogue !
    _ Même le boucan du fond de classe ne gênerait vos cours !
    _ Je n’appelle pas le Proviseur ou le Recteur pour donner la fessée au dernier des cancres de la classe, s’il est bruyant, j’en fais mon affaire devant les élèves et cela servait de leçon aux agitateurs des autres classes!
    _ Vous aimez travailler dans la foire !
    _ C’est le contraire : les gosses se tiennent à carreau, ils apprennent leur leçons et font leurs devoirs : pas d’échec, sauf…
    _ Pour ceux pour qui vont en psychiatrie, deviennent pédés ou contractent des maladies psychosomatiques..
    _ Vous êtes cruel et mal informé sur les questions d’enseignement et sur la psychologie des gosses !
    _ La claque et la taloche ? Falaqa ?
    _ Vous dites bien Al âssa limane âssa !
    _ Oui vous êtes une race de maîtres éteinte ! Mas il reste ailleurs dans l’opposition et dans les abysses du pouvoir de vos excellents élèves : des poches de résistance avec des sauriens comme vous ! Des gens cariés !
    _ Maidoc ! Sois gentil mon toutou ! Moi j’assume les différends et les différences dans ma classe ! J’arase les difficultés, je rabote juste les aspérités !
    _ Des lames de scie sans dents, une mer sans vagues et que sais-je, un ciel sans pluie, des classes anesthésiées, amidonnées, repassées, savamment pliées !
    _ Vous savez, entre eux, les élèves parlent des maîtres, dans la cour ! La mauvaise réputation du maître le fait craindre des générations durant !
    _ Aazek Allah a si Tbib ! Il y a une différence que tu n’as pas saisie !
    _ Laquelle, s’il plaît à Dieu !
    _ Le secret, est je laisse l’élève en classe !
    _ Kaïe boul fe houaîjou ?!
    _ Il fait son énurésie chez lui ! Pas d’incontinence devant moi ! Ma différence, cesse de me couper STP, est que je ne renvoie personne dans la rue ! L’élève est à moi ! Il me serait dommage de grossir la rue, ses dangers et ses rumeurs, par des insatisfaits notoires, des gens violents ou bavards, qui n’ont rien compris ! Ils risquent de faire, à l’extérieur, plus de tords à ma réputation et de me priver de leurs services, de l’apport de leur compétence, si j’arrivais pas à les « domestiquer ». Mais il faut qu’ils se sentent aimer !
    _ A les dresser tu veux dire ?!
    _ On dresse même les fauves ! Les gens viennent au cirque pour admirer les prestations des dompteurs !
    _ Pauvres lions : c’est pour cela qu’il n’y a plus de fauves dans l’Atlas ! Les derniers lions se sont éteints à cause de vous !
    _ Vos insanités sont puériles !
    _ Même chose des insanités qui paraissent régulièrement sur Maroc Hebdo ? Les plus que suffisantes admonestations, les insinuations insidieuses de l’impondérable et irrévérencieux S’himi
    _ Le narquois transfuge ?
    _ Vous connaissez même nos vilains critiques ?
    _ Certes, il est tellement fort qu’il n’as pas encore trouvé un maître pour le plaquer !
    _ Même s’il erre de revue en revue, comme un fantôme qui ne trouve pas de corps pour se réaliser !
    _ Il est plus fort que vous dans sa matière ! Il n’as pas trouvé de « chair » à sa taille ! Dommage que vos partisans et autres démocrates n’aient pas su l’engager dans leurs rangs !
    _ Il n’en est devenu que plus pervers et pernicieux à leur égard, depuis qu’on le traite d’Algérien dénaturé !
    _ Dénaturalisé ! Hchouma alikoum !
    _ Je n’ai pas dis naturalisé !
    _ Vous devriez être honoré d’une plume pareille ! Et même d ‘admirer vos adversaires ! Ça vous élèverait , Maidoc ! Dites-le à Naïm Kamal qui l’a servi sur son Opinion !
    _ Mme Student, vous êtes comme un phare aveugle, plongé sous la mer, en quête de sous-marins ! Vous scannez tout ce qui bouge ! Telle un journaliste mercenaire, frappé d’exil subit, vous poussez les honnêtes contribuables à s’attirer des ennuis pour emplir vos gazettes de leurs récriminations ! Vous leur calquez vos délires laïques et républicains !
    _ Quifach, a tbib ?
    _ Vous leur déversez des topos civilisationnels, des catalogues de calomnies, des pastiches pour potaches, des chapitres scatologiques, élevant aux nues votre subjective démocratie, comme une « plate forme de référence », pour y plaquer votre idéal passé sur notre avenir ! Mais, vous trichez dans les données du problème ! Vous voulez méconnaître nos contraintes et obvier nos paramètres locaux ! Cessez de racoler notre « société civile » qui pète selon vos programmes, qu’elle singe en miroirs malheureux, à l’envers du décor ! Comme un écho atteint de maladie de Parkinson !
    _ Nos lecteurs sont blasés par votre paranoïa et vos sarcasmes iconoclastes !
    _ Mme Student, ma montre indique que vous avez dépassé l’heure de la consultation !
    _ Laisser-moi vous former et vous entendre jaser : je fais votre analyse !
    _ Il y des malades qui attendent ! On ne pas aller en profondeur….Pour être intéressants, utiles et efficaces !
    _ N’insinuez pas à votre satanée infirmière de venir nous déranger ! Qu’elle ne vous souffle une autre urgence, pour se débarrasser de moi ! Je ne vais pas vous bouffer ! Est-elle jalouse des fois ?
    _ Voyons ! Pas de vous, mamy !
    _ Et, qu’elle cesse d’entraver nos entrevues ! Qu’elle aille un peu molo avec vos visiteurs, ça soignera peut-être mieux votre passif ! On vous voit péricliter devant les progrès des chopes d’herboristes, maugréer des vendeurs sans conscience, sans diplôme ni formation ! Il n’y a de Ministres chez vous, pour arrêter ces dérives des « leaders » du sous développement ? Vos apprentis sorciers prescrivent sans autorisation , ni assurances, ni science ! Sinon celles des chiffres de vente, qu’ils doivent forcer pour gagner leur salaire !
    _ Yehdiq Allah a Student ! Laisse les pauvres gens manger une croûte avec les pharmaciens ! Chouêlek hatta hada ? C’est la faute des colons qui n’ont prévu d’écoles pour vendeurs en pharmacie…
    _ On va revenir vous coloniser …Lydec, Vivendi…Lydec, Vivendi , Lydec, Vivendi !
    _ Enfin une première …La vérité sort de la bouche des vieilles ! Le protectorat découvre ses sorcières ! C’était un colons, à notre insu !
    _ On va revenir.. .
    _ Vive la mondialisation qui permet aux revenants de sucer en plein jour.
    _ On va revenir pour tenter de terminer vos programmes incompris et vous donner un quitus afin que vous vous occupiez mieux de vos affaires…
    _ Sans insidieux parrainages !
    _ Ni autres tuteurs no plus ! Car on est jaloux, les Latins !
    _ Le MAROC, c’est la mare vostrum !
    _ Dites, je croyais que je vous aidais à critiquer ce système…où les gens ne respectent pas leur choix initial ni leur fonction et cumulent trop de fonctions pour faire chômer d’autres ou assurer des fonctions pour lesquels ils ne sont guère préparés !
    _ Sancho Pança n’est pas fatiguée ? Il n’y a pas de moulin à vent pour vos philippiques, ici !? Venez à la maison ! C’est plus intime et il y moins de queue pour vous !
    _ Non mais ! Moi, faire la queue, chez vous, à mon âge !
    _ Vous auriez peur de mes harcèlements ? Ou des attentes ?
    _ Où est donc la courtoisie ? On ne me la fait pas à moi, la queue ! Et le GSM et les carnets de rendez-vous et mes aides de camps…
    _ Et tout le bataclan du Prince qui est aux petits soins avec vous et remplit son office à vos services ! C’est un fait, Princesse !
    _ Ici, je suis dans un lieu public et je vous obligerais pas à de grandes diafas * avec des réceptions grandioses et dispendieuses eu égards à S.E. mon compagnon, Le Prince David Soliman LX ème !
    _ Venez quand même, c’est l’Aïd, on ne se coupera pas en quatre pour vous offrir le thé à la menthe et les gâteaux de semoule !
    _ Et les cornes de gazelle ?
    _ Vous n’avez pas besoin de vitamines, et le Prince est trop jeune pour manger des amandes ! Venez on parlera de Barak et de Moubarak, de Bush et de Clinton, des jeux de pierre et des dessins au sang sur les ruelles de Palestine ! Venez, on verra où loger les millions de Palestiniens, chassés de leurs Terres et qu’on massacre par erreur ! On y verra comment trouver une solution honorable à Al Qods ! En attendant faisons une prière pour le Pape qui courageusement nous fait passer au deuxième millénium, alors qu’avec le nôtre, on patine au XIV ème siècle !
    _ A bon , vous y êtes déjà ? !
    _ Tchao ! Permettez que je vous quitte pour aller enterrer ma tante Ghita, à Fez !
    _ Ne profitez pas de son trou pour grossir la dynastie des disparus !
    _ Elle est morte plus jeune que vous ! J’espère vous retrouver à mon retour !
    _ Je vous survivrais ! Sans languir !
    _ Si vous vous faites musulmane, je vous assure d’un sépulcre gratis, parmi les miens ! Et je vous enseignerai la prière ! L’obéissance aux hommes, le respect des traditions, la crainte du makhzen et la vénération !
    _ Macho ! J’ai le dos trop raide pour me courber ! Je n’aime pas les génuflexions…
    _ On t’enterrera debout, après usage….!
    _ Mon arthrose, qui me bloque, me donne suffisamment de tenue pour rester verticale !
    _ Mieux que le formol, je vois !
    _ Tu as la langue de flammes !
    _ Pour t’avoir trop léchée, fourchue caudine !
    _ Vermine, je suis trop salée pour toi !
    _ Ne parle pas de malheurs ! Je serais parmi les vers dans ta carne , ma chère ! Je ne te lâcherais pas aux autres ! Le Pr Ben Omar de Témara, me laissera bien une concession, pour toi, dans sa célèbre préfecture.
    _ Tu incinères qui là ? Le « Omar m’a tuer » ou le Ben-omar, l’attaché de cardio ? Le Pontife qui a laissé un juge moisir sans soins sur son escalier ! Fautes de provisions certifiées ! Vous êtes devenus ainsi les Toubibs , des arnaqueurs ! Rien ne vous sépare des marchands de canons et des vendeurs de drogues !
    _ Mouimety, Mme Student, hemaqiti ? ! Tu es une honte pour mes textes ! Je te répudie de mon livre ! Pitié, confrères , ce n’est pas de vous qu’elle parle…Le Patron n’a rien fait pour déplaire à la justice des juges ! Ce n’est pas lui qui décide de qui va faire un infarct dans ses marches….
    _ Vous faites chanter les malades et vous demandez des rançons pour les soulager !
    _ Sauvez-vous, mégère, tant qu’il est encore temps, sinon vous allez vous faner ! Et, je n’ai pas assez de réa pour vous, ici ! Ce sont vos juges qui réclament des « rançons » pour libérer des Prévenus notoires de parmi les Notables en examen ! Des châtiments proportionnels aux affaires ! Mais ce sont vos chantages hexagonaux ! Je ne fais pas dans l’ingérence, moi !
    _ Infirmière , faites entrer le Prince !
    _ Votre Altesse David Salomon, venez à mon secours mon grand ! venez re prendre votre vénéneuse préceptrice !
    _ Hé là, Mondoc, elle est sacrée et vénérée ma tutrice ! Elle n’est pas venimeuse, non ! Vous l’auriez ingérée ?
    _ Sauvons-nous, David, le Toubib est trop énervé. On le dirait sevré d’amour ! Ou, qu’il n’a pas fumé de « hache » tout ce Ramadan !
    _ Il ne vous a pas touchée ?! On reviendra avec Bush la prochaine fois, quand on aura un autre Consul, ici ! Promis ! Mais vous n’aurez rien, comme d’habitude !
    _ Des promesses, quand même ? Sous votre égide, Prince !
    _ Oui ! On ne va pas vous enlever ça, quand même ! Infirmière…Infirmière .. !!
    _ Venez , Cerbère , reprendre votre patron ! Et qu’il aille chez sa tante, enfin ! Sinon , je me plaindrai au Ministre , pour qu’il le dépose !
    _ Vrai, qu’il dépose bien des médecins !
    _ A chaque saison, ses feuilles mortes…
    _ Bon vent !


    FIN DE « PARTIE »


    POUR LE GARS QUI M’A DEMANDE MON ADRESSE, LA VOICI :

    Dr IDRISSI My Ahmed, 112, Avenue Med DIOURI, Tel 037376330 KENITRA, MAROC

    MERCI ENCORE DE VOTRE LECTURE LIBEREE.

    Maidoc2@menara.co.ma ou maidoc2@caramail.com



    QUELQUES RÉACTIONS


    dans « www.salamagazine.com/forum »

    Par Melomane , le vendredi 29 décembre 2000 - 01h21 :
    Une autre Jardatoun kabiiratoun /festin de l'Aid (rkhisssa wa law fi baghdad) APRES NOUS AVOIR IMPOSE LE JEUNE PENDANT TOUT UN MOIS- Quelle coïncidence !-
    Je me suis bien régalé` sur ta table de cuisine (d'opérations chirurgicales )comme d'habitude et tout le crédit revient au cuisinier- Gosh! comme j'aime ta cuisine faite de recettes aux herbes fines et de cocktails d'épices spéciales du genre Raas al Hanout -Si j'avais le temps et aussi la patience , j'aurais pu commenter chaque ligne de ce chef d’œuvre d'un bel esprit invitant a la réflexion profonde de ce qu'on communique a voix basse ou de bouche a oreille et qu'on n'ose pas encore exprimer clairement -Que Vive la tradition
    Plus il y a de démocratie, plus ça change jamais -
    J'AI BEAUCOUP APPRÉCIE LES IMAGES PARABOLIQUES DRESSÉES AU SOMMET DE relais des antennes plantées aux sommets de quelques collines de l'Atlas-
    "On dresse même les fauves ! Les gens viennent au cirque pour admirer les prestations des dompteurs ! Pauvres lions : c’est pour cela qu’il n’y a plus de fauves dans l’Atlas ! Les derniers lions se sont éteints à..." Cette citation de génie vous vaudra l'immortalité-

    " Comme un écho atteint de maladie de Parkinson "!
    Ma main est en train de trembler comme un poisson qui perd son oxygène au contact de l'air pur -

    "Tchao ! Permettez que je vous quitte pour aller enterrer ma tante Ghita à Fez ! " C'est de la mauvaise publicité pour un docteur Mondoc!

    "_ On vous enterrera debout.... ! "... comme une vipere" ( )-

    Merci pour cet effort intellectuel pour nous émerveiller -
    Vous méritez toute mon estime et mon admiration
    pour votre très beau talent -
    A la prochaine Mondoc- -

    Melomane -

    *********************************************************

    DE FAHIR MAJDOULINE LU LE 14 01 0 1

    MONSIEUR,
    VOTRE INTELLIGENCE A DEBORDE LES LIMITES.D'ABORD,PERMETTEZ MOI DE VOUS INFORMER QUE JE SUIS UNE FILLE TRES SIMPLE. JE SUIS DE KENITRA,MAIS J'AI QUITTE LE MAROC IL YA BIEN 20 ANS.JE VIS AUX ETATS UNIS D'AMERIQUE.MON FRANCAIS EST TRES LIMITE,(PARDONNEZ MOI MES FAUTES DE GRAMMAIRE ET D'ORTHOGRAPHE),J'AI BIEN HONTE DE VOUS ECRIRE,MAIS J'AI DECIDE QUAND MEME DE COMMENTER SUR VOS"LIVREES" QUI M'ONT CAPTIVE ET CAPTURE MON ATTENTION. VOUS ETES UN VRAI GENIALE. SACHEZ BIEN MONSIEUR QUE J'AI RENCONTRE DES GENS DANS MA VIE.DES DOCTEURS,DES GENERALS,DES AVOCATS ET DES INTELLECTUELS MAIS JE N'AI JAMAIS EU L'HONNEUR DE LIRE DES CHOSES DE MERVEIL COMME CE QUE VOUS AVIEZ ECRIS JUSQUE LA. C'EST VRAIMENT UN "WORK OF ART". VOUS ETES TROP INTELLIGENT POUR VOTRE TEMPS.VOUS ETES UN HOMME DE FUTUR ET NON DU PRESENT. TROP AVANCE ET JE SUIS TRES FIERE DE VOUS COMME MAROCAIN. JE SAVAIS TOUJOURS QUE LES MAROCAINS ETAIENT INTELLIGENTS MAIS JAMAIS AUSSI PUISSANTS QUE VOUS.JE N'AI PAS BIEN COMPRIS TOUT CE QUE VOUS AVIEZ ECRIS,MAIS J'AI RETENU CE QUI EST IMPORTANT. j'AIME VOTRE STYLE D'EXPRESSION ET D'ECRIRE. JAMAIS DIRECT MAIS TRES CLAIR EN MEME TEMPS.NE CESSEZ JAMAIS D'ECRIRE CHER MONSIEUR,CHER"GENIUS",FAITES LE POUR MOI,POUR L'AMOUR DU DIEU,CAR JE SERAIS TOUJOURS TA LECTRICE FIDELE. C'EST PROMIS.VOUS ETES VRAIMENT MON ASPIRATION. JE VOUS ESTIME BEAUCOUP ET J'AI TANT D'ADMIRATION POUR VOTRE INTELLECT. JE VEUX TELLEMENT M'EXPRIMER DAVANTAGE,MAIS J'AI TELLEMENT PEUR QUE VOUS ME TROUVERIEZ OU PLUTOT TROUVER MON FRANCAIS SI MAL QUE VOUS NE ME FASSERIEZ AUCUNE ATTENTION. AIEZ PITIE DE MOI MAIDOC,JE VEUX TELLEMENT ETRE COMME VOUS,TRES INTELLECTUELLE ET AVOIR LE SAVOIR QUE VOUS POSSEDEZ. CE QUE JE VOUS DEMANDE C'EST DE ME REPONDRE ET DE M'ACCEPTER,MEME SI JE NE SUIS PAS AUSSI "SHARP" QUE VOUS. MEME SI JE NE SUIS PAS A VOTRE NIVEAU. JE VEUX TE CONNAITRE DAVANTAGE.VOUS ETES TROP PROFOND, UN ESPRIT ELARGI, UNE PERSONALITE EXTRAORDINAIRE. J'AI UNE SIMPLE QUESTION POUR VOUS MONSIEUR. QUEL EST TON IQ? REPONDEZ MOI S'IL VOUS PLAIT. JE NE VOUS FLATTE PAS,VOUS DEVEZ SAVOIR LA VERITE VOUS MEME.MON ADRESSE D'EMAIL EST QUEEN@KENITRA.NET. MERCI INFINIMENT.
    SINCEREMENT.


    MAJDOULINE queen@kenitra.net


    idrissi

  • #2
    MADAME STUDENT, chapitre XIX , LE RETOUR




    MADAME STUDENT, LE RETOUR 20 08 01

    Accouchement difficile après une absence prolongée ! Tel est le retour en ce 20 août de Mme Student. En préparant son entrée en scène, les protagonistes nous livrent une leçon d’hygiène civique !


    _ Bon retour, Docteur ! Passé de bonnes vacances ?
    _ Paradoxales et symboliques ! Au total on oubli qu’on en a profité ! Ingratitude ou insuffisance ? L’homme ne reconnaît Dieu, qu’à travers la souffrance !
    _ Et le malade son médecin qu’à travers le mal !
    _ En pleine morosité, la reprise est asthénique ! Et les obligations de dépenses sont inamovibles et incompressibles ! Les charges, le personnel, que ça tourne ou pas…Vos congés sans fin…
    _ Il est des dates symboliques, Patron ! Nous devons le peu de repos, que l’exploitation des hommes nous concède, à ces rares fêtes nationales que notre histoire fabrique pour nous les rappeler ! Les sacrifices de tous les jours ne sont pas reconnus ! Vous ne supportez pas le repos des subalternes. Vous aimez les voir ramer comme des forçats et ne jamais cesser de trimer pour le plaisir de gagner plus et posséder davantage !
    _ Je ne comprends pas cette densité optique ni ces insinuations qui pétaradent à l’intérieur de ta phraseuse ! Ni en quoi elles me concernent !
    _ Pardon, j’ai essayé de parler comme vous ! Vaseusement éloquent ! A l’occasion des fêtes qu’il vous fâche de nous laisser chômer ! 3 jours et demi légaux, ça vous révolte messieurs les producteurs !
    _ Je vois le 20 Août 1956, c’est ta date de naissance, Chipie ?
    _ Demain, c’est le 20 août 1953, la date souvenir de la Révolution du Roi et du Peuple. La date du forcing à l’exil de M V ! Le Roi, au lieu de se la couler douce, comme les sultans antiques, s’est sacrifié pour le Peuple ! Après la grève du sceau, Il a fait de la résistance pacifique, comme Ghandi. Au lieu d’accepter d’être un pantin, un figurant à la merci des colons, un préposé à la signature ! Il a dit non à l’esclavage de son peuple !
    _ Désolé, mais qui est M V ?
    _ Non ! Vous me prenez pour une abrutie! On voit son nom sur tous les boulevards ! J’ai un poster de Lui, représenté dans la Lune, avec la famille royale ! C’est le grand père de M VI !
    _ Il faut dire Mohammed V ma chère, sans raccourci ni contraction ? On parle plus poliment de nos Rois ! Le Roi est doué d’une autorité morale, il représente toute la Nation !
    _ Comme un drapeau ?
    _ Oui, si le drapeau est un symbole, le Roi est un gestionnaire, doté du pouvoir arbitral ! Un chef d’orchestre au dessus de la mêlée ! Un acteur éminent, une Majesté ! Sa Haute Grandeur ne supporte pas la familiarité des mots et encore moins les diminutifs ou les sobriquets ! Il est un symbole vivant et sacralisé ! On n’est pas en Gaule ici, pour souffrir que l’on écorne l’image du Roi !
    _ Oui, Patron, pas de caricatures coupables !
    _ Fussent-ils des intellectuels, ils ont étés instrumentalisés comme de vulgaires mercenaires à la solde des médias étrangers ! Ces pontes opèrent dans les blockhaus sanctuarisés des grands journaux, d’où ils manipulent les nôtres et opèrent des menées subversives pour infléchir nos réactions et nous dicter des conduites !
    _ Je vous soutiens Patron, contre ces ingérences qui amoindrissent notre prestige et nos libertés !
    _ Ces arts insolents ont quelque chose d’iconoclaste qui nous consterne et nous répugne sans nous amuser ! Nous nous amusons d’autres choses ! Hez sa3ak ou dhak 3alih !
    _ Mais je ne l’ai pas dis exprès ! Je sais tout ça ! Je n’ai pas besoin de cours ou qu’on me racle les oreilles, à mon âge ! J’ai une fille qui fait la fac ! De plus j’ai étudie ça en instruction civique !
    _ Tu devais faire alors pratiquer les cours de l’école buissonnière !
    _ Les Buissons, je ne connais pas ! Moi, par contre, j’ai fait le Grand Lycée de la Forêt ! Près de l’Hôpital du même nom !
    _ La jungle et ses lois y sévissent encore ! Répétez-le à votre Ministre des Soins ! Ce n’est pas le gardien qu’il fallait y changer, quoiqu’il ait bonne presse ! C’est toute la ménagerie !
    _ Vous voulez dire que le Ministre doit changer nos mentalités ! Il faut qu’il se lève tôt ! 30 millions de magouilleurs et moi et moi ! Ça fait beaucoup de perfusions, pour changer tous ces sangs viciés ! Et on n’a pas assez de stations services et de bidons, ni personne pour exporter tout ça !
    _ Hchenma labla ! Heguértih hit machi tbib ! Tu le mésestimes, par ce qu’il n’est pas de la profession ?! Ils ne sont pas meilleurs les toubibs qu’il a pris dans ses filets, la main dans la nasse d’autrui !
    _ Le Lycée de la Forêt ! Vous ne connaissez pas, parce que vous n’êtes pas d’ici ! C’est tout près de l’Hôpital de la Jungle et de la voie ferrée qu’on traverse pour y accéder !
    _ Oh, c’est vrai ! Il y a tellement de trous qu’on l’a appelée Kénitrou ! Vous traversiez, dangereusement la voie ferrée, pour éviter de vous noyer en hiver ou vous perdre dans les trous de vos rues !
    _ Non il y a des trous ailleurs ! Dans les budgets et dans leurs cervelles de pov’types inciviques et malhonnêtes !
    _ Ah bon, tu les as audités ! Abrège et passons aux chose sérieuses ! Qui a sonné ?
    _ Ouallah ma yeemechiou illa lennar ! Ils ont tué cette ville ! Ah si les Américains pouvaient revenir ! Ou le Pacha Abdelhamid El Alaoui !
    _ Le retour des Sherifs ! Quoi !
    _ D’ailleurs plus personne ne veut rester dans le pays ! Même les cadres s’envolent !
    _ Autant, qu’ils volent ailleurs ! Au moins on gagnera des TME riches !
    _ Après les Juifs qui sont partis, celui des Arabes nantis et pervertis ! Et la terre reviendra à nos ancêtres purs, les Imazighen !
    _ Mais, ils partent aussi ! Le Rif est vide , il n’y a que de la mauvaise herbe qui poussent !
    _ L’armée espagnole a tué tous les braves ! Là où elle passe, rien ne repousse ! Après les Incas ruinés, le nettoyage ethnique des Maures !
    _ Les poissons ne sont pas morts ! On leur fait des nettoyages techniques ! C’est plus radical avec des usines flottantes ! La guerre est livrée aux poissons ! Par des gens qui ont de longues carrières derrière eux !
    _ La curée est générale ! Pas seulement espagnole ! Les restants se sont bien reproduits ! Ça repousse maintenant On pourra les rappeler dès s’ils ne soutiennent plus le Polisario qu’ils avaient procréé avec l’égérie, d’à côté !!
    _ Je vous disais que la guerre est livrée contre les poissons ! Par des gens à craindre, qui ont de grandes carrières derrière et devant eux !
    _ Ailleurs ! En Allemagne, en Espagne ou en Hollande ?
    _ Bref, c’est bien troué, Pas que dans les sables et les carrières, dans les montagnes aussi !
    _ Merci les ingénieurs et les présidents de communes et de nos destinées ! Allez continuer votre retraite dans vos fermes, avant qu’elle ne se la ferme, celle-là ! C’est vous les cadres qui vouliez libérer les femmes ! Alors goûtez-moi de ce prototype ! Et, supportez leurs querelles civiques ! Même en dehors de vos ménages ! Les hommes ne sont pas assez réveillés ! Sinon on tuerait pour des crimes civiques !
    _ Mois, j’adore Smit’Sidi ! Et je déteste les rompus ! Je ne fais ni dans les dentelles ni dans les galons ! Li 3arf ba yed3ih ! D’ailleurs, mon idole et mon protecteur, c’est le Roi des pauvres ! Le protecteur des faibles et des handicapés !
    _ Pas que des humbles seulement !
    _ Il s’intéressera aussi aux ouvrières que nous sommes, pas qu’aux seuls TME ! Nous sommes plus méritoires que ces hirondelles ! Puisque nous ne brûlons pas les frontières ! Nous faisons de la résistance pacifique, sur place, contre le sous-développement ! Sans nous exiler et sans fuir le champ de bataille ! Dans ce pays, que vous les riches, quels que soient vos clans tribaux, avaient pris !
    _ Zidini, zidini 3ilma !
    _ Les fêtes nationales qui vous obligent de nous lâcher, sont des fêtes doublement symboliques pour nous, les exploitées travailleuses !
    _ Et les chômeurs ?!
    _ C’est, ce sont de futurs exploités ! Ils seront logés à la même enseigne que nous, dès qu’ils auront un peu de chance ! Ils seront heureux d’être embrigadés et corvéables comme nous !
    _ On dit embauchés !
    _ Nous disons débauchés et embrigadés ! Pour un peu vous changeriez nos rois et nos dieux en nous donnant un travail ! Pour un peu vous nous pendrez en noir et habillerez de rouge !
    _ Tu fais plus de travail syndical que la CDT, l’UGTM et Lénine réunis ! Malgré les périodes de vacances !
    _ Les vacances c’est pour vous !
    _ Lalla zina zina, wa nouwerha nour el hammame !
    _ Le contrat du travail n’est pas un mode d’exploitation, comme celui du mariage !
    _ Sans papiers ! Mieux avez la flexibilité pour vous ! Et vous, les machos vous vous octroyez des faveurs en plus ! Des heures sup, non payées !
    _ Abrège, et venons-en au fait ! Ce n’est pas en cinq pages que tu vas me réviser la Constitution du Royaume, les stances féministes et la dialectique des travailleurs !
    _ Ne m’étouffez pas ! Laissez-moi m’expliquer, je ne suis pas comme les épouses dociles !
    _ Qu’est-ce que ça vient faire ici, les épouses au milieu du travail ! Tu te trompes d’adresse !
    _ Nous sommes mariés à notre travail ! Nous respectons le malade et l’infirme, le pauvre et le riche !
    _ Le riche surtout ! ( L3aqa, Lecteur ! )
    _ Vous nous harcelez pour le rendement !
    _ Ya Latif ! Baïd labla a khouïty ! !
    _ Au lieu d’avoir quatre infirmières pour le cabinet…
    _Je ne suis qu’un citoyen ! Je n’ai pas de harem !
    _ Vous exploitez deux femmes et vous leur faites faire le travail de tout un service ! C’est des sévices !
    _ Des amalgames et de la démagogie, bradés par une matrone infirmière !
    _ Bla kh’ta naâmasse ! Vous avez appris à votre personnel de vous respecter en le respectant !
    _ Venons en aux faits ! Je sais que tu es stressée parce que tu n’as pas pris de vacances !
    _ Ou bache ? Fine houma l’merda s’hab lpourboirate ! Vous qui parlez des riches ! On ne voit que les indigents qui n’ont pas de quoi payer les hôpitaux devenus payants ! Je suis l’amie des mendiants, des portefaix, des cafetiers et des cireurs !
    _ Bravo Mama Térésa ! Je sais que ce ne sont pas les quelques sous qui paient tes vacances ! Je sais que cet énervement provient de ta fille Zahra !
    _ Qu’est-ce qu’elle vous a fait ma fille Sara, s’il vous plait, Docteur !
    _ C’est bien toi qui m’avait appris qu’elle avait réussi, mais qu’ils ne l’ont pas affichée sur la liste des admis à l’institut !
    _ Les salauds opèrent dans l’enseignement ! Il est plus urgent de le corriger ! Bien avant la justice ! C’est là qu’en apprend à tricher et corrompre les sujets !
    _ Y a-t-il quelqu’un dans la salle de consultation, Betty ?
    _ Heureusement que j’ai appris à vous connaître, sinon ! Des menaces ?
    _ Hacha, Hacha, Hacha ! Sinon, j’aurai émigré aux States ou au Canada !
    _ C’est bien la fête de la Révolution du Roi et surtout du Peuple ! Tu te révoltes contre le patronat !
    _ Mais non ! J’aurai exilé !
    _ Pardon, il faut dire « je me serais exilée » !
    _ C’est ça que vous cherchez depuis tout à l’heure ? A m’humilier devant les lecteurs pour faire le prof et le patron !
    _Tu es susceptible !
    _ Je ne suce rien ! Je ne suce pas mon pouce ! Je m’exilerai quand même !
    _ Voilà ! Prends toutefois tes malades avec toi, Mama Téma !
    _ Je partirai et je laisserai tomber le cabinet !
    _ Et l’on verra ce que tu vaux et ce que j’aurais fait sans toi !
    _ Vous irez faire parlementaire ! Ou ouvrir un resto suspendu, à la place du cabinet, pour les délégués médicaux ! Si au moins on avait un Ministre des Loisirs pour développer cette indispensable industrie et rentabiliser cette fonction ! J’aurais soufflé votre nom à qui de droit ! Pour nous désennuyer un peu !
    _ Ils n’y a pas de fête qui tienne ! Si c’est ce que tu cherches !
    _ Les urgences d’abord ! On n’est pas des militaires ni des hospitaliers !
    _ Le métier se perd mon Dieu ! J’ai mal réussi ta formation ! Je m’en veux de t’exiler au Canada ! Même les cafetiers, les épiciers, les marchands de légumes respectent leurs clients et ne font pas tant de fêtes ! Nous sommes une nation orgiaque ! Des fainéants et des festoyeurs!
    _ Ça va Docteur ! Je vais mettre ma blouse ! A la guerre comme à la guerre ! Mais je veux une augmentation de ma solde !
    _ Température ambiante de la salle d’attente ?
    _ Il n’y a pas d’urgence vraie !
    _ Mais que des gens pressés !
    _ Même pas ! Un mendiant aveugle dirigé par un bon-voyant !
    _ Lumineux ! Ils se sont trompés de mosquée ! Wazir al awqaf, c’est un étage plus haut ! Et puis, qu’y a-t-il comme autres questeurs ?
    _ Le concierge qui apporte une ordonnance !
    _ Trouvée par terre ? Dis-lui de boucher les cuves de poubelle ! Ça sent d’ici !
    _ Nadifa a déjà versé du sanicroix sur le trottoir !
    _ A ma charge ! Et la municipalité ?
    _ Il n’y a personne pour cette ville !?
    _ Elle devrait utiliser du phénol ou du crésyl !
    _ Ça ne réveillera pas le propriétaire à ses obligations pour autant ! Et aura l’impression de travaille dans une pissotière ! Vous les riches, tous les mêmes ! Ça pue chez nous, mais ça sent chez vous
    _ L’ordonnance du concierge , qu’est-ce qu’elle a ?
    _ C’est celle de sa fille qui a mijoté une fièvre typhoïde ! Il n’a pas de quoi lui acheter ! Il veut des échantillons !
    _ Donne !
    _ J’ai déjà donné !
    _ Et puis…qui d’autre ?
    _ Je ne peux pas « tout » vous dire !
    _ Ose, quand même !
    _ J’ai ouvert deux grandes enveloppes ! Pour cette grande blanche, je craignais que ce soit une résiliation de votre convention avec l’Office ! Je craignais de vous causer une « infrastructure aux myocarde » ! Mais heureusement, c’était des réponses polies aux vœux que vous avez adressés aux nouveaux PDG des Sociétés d’Etat !
    _ A la bonne heure ! Et puis, après ?
    _ Un sexagénaire qui veut faire un certificat d’aptitude pour le mariage ! Il a demandé combien !
    _ Je lui ai dis que c’est fonction des chevaux de la carte grise ! Comme il n’a pas compris, j’ai assuré que c’est fonction de l’âge de la victime !
    _ Et là ?
    _ Il a été fâché et il est reparti en titubant dans sa djellaba blanche avec des rayures jaunes, au point que j’ai pensé qu’il avait perdu une raie de celles-ci !
    _ Il n’a rien fait tomber !
    _ Non c’est resté attaché ! Il m’a quand même payé en me traitant de machiste au féminin et de catin ! En dialecte berbère ! C’est à croire que les plus verts des vieillards perdent le sens de la plaisanterie quand il s’agit d’allusion au sexe ! Ils se sentent comme visés ! N’est-ce pas Docteur !
    _ Scouti a lebla, khlass! Tu vises qui, là-dedans ? Les vieux médecins ou les noceurs âgés ? Et puis, tu étais franchement sarcastique là, en raillant le vieux fiancé !
    _ Je plaisantais uniquement, je vous jure que je ne m’en moquais pas ! Au contraire, j’étais contente pour lui ! Ça ferait un homme de moins sur le trottoir ! Vous allez encore me faire la leçon et me rappeler « qu’on ne plaisante pas ici ! Avec les étrangers du moins ! Ceux dont on ne connaît pas le profil. Que les malades ou les gens pressés pour l’obtention d’un document, vu leur état de stress, ne sont pas toujours l’humeur d’admettre ou de recevoir les plaisanteries des gens qu’ils ne connaissent pas et qui les doivent respecter !
    _ Sais-tu, Téma, qu’avant l’ère du Sida, qu’on se mariait avec une simple lecture de la Fatiha !
    _ Quelle chance ! C’est ce qu’il me faut à chaque fois que j’y pense ! Mais ça remonte très loin quand même !
    _ Ils se mariaient sans avoir besoin ni de nos certificats, devenus du bide, ni du témoignage des Adouls ? Encore moins besoin des singeries de fastes et de leur snobisme ostentatoire et généralisé ! Des dépenses qui découragent bien amants et empêchent les couples légaux de se faire, multipliant les abus divers et la prostitution ! Des fêtes coûteuses, des orchestres chers et bruyants et toute la panoplie jetable des habits excessivement chers et de la bouffe gaspillée!
    _ Vous parlez comme si vous aviez à faire ! Une dépense mortifiante !
    _ C’est pour cela que vous, les femmes, vous restez longtemps solitaires !
    _ Qui vous l’a dit ?! On a nos préférés et, ka ne 3ichou, nous vivons nos libertés !
    _ La liberté ce n’est pas que d’écrire son Nom sur les cahiers ! La Liberté, c’est avec le sang que ça s’achète et avec la chair que ça se vie !
    _ Je n’ai rien vu !
    _ On n’est pas dans un loft caméra-télévisé ! La discrétion est le talisman de l’amour ! Vous ne vous en doutiez pas des fois, un peu, beaucoup, pas du tout, Docteur ? L’attirance, le sexe-appel, le succès, font partie de la biologie des femmes ! On n’enseigne pas ça à un médecin, voyons !
    _ Avec quels risques libertaires et liberticides, pour les adeptes de ces nouvelles philosophies du pis-aller sexuel ?
    _ Attention, là vous allez trop loin dans l’existentialisme suicidaire ! Je n’ai pas du tout envie d’atteindre ces hauts lieux d’évolution ! D’autant que la philosophie du plaisir et des jouissances, l’hédonisme m’a-t-on dit, n’est pas nouvelle et les risques conjugués sont partagés ! C’est vous, les ringards…
    _Pardon ! Ce sont les ringards, les archéo reptiles qui habitent les poches de résistance …
    _ Là pardon, tu confonds les casiers … !
    _ Oué, ce sont des dromadaires, des sauriens qui n’évoluent pas avec l’accélération de l’histoire ! La côte, les restos, le motel ! Mec, la vie c’est ça aussi !
    _ Docteur, pas encore Mec, s’il vous plait, je ne suis pas évolué, selon votre système métrique!
    _ Pardon, on dit mec à tous les hommes ! Qu’on aime bien...
    _ Merci pour le sens de l’humour !
    _ Les mecs, c’est les plus virils ! Vous n’avez pas de paraboles à la maison ? La mondialisation, ce sont les mœurs aussi ! Pas que l’argent et les multinationales qui avalent les sociétés d’état des PSD, sans défense ni pétrole, comme le nôtre !
    _ Scout a lebla !
    _ Je ne suis pas une infirme politique ! J’ai le devoir de donner mon opinion ! Je l’assume !
    _ Tu m’assommes ! Maintenant que Basri est exclu, toutes se mettent au braille…ment !
    _ Je ne suis pas aveugle !
    _ Nous, non plus ! Tu brailles !
    _ Et je cris ! Oué, on vend tout le bled aux colons pour payer les fonctionnaires !
    _ Non on laisse un peu, voyons !
    _ Dans la poche ! Pour payer des factionnaires « en surplus » ! Des tricheurs qui ne veulent pas vous faire le moindre papier, auquel vous avez droit !
    _ Et on, s’étonne que l’Espagne nous renvoie nos milliers de harragas !
    _ Des saigneurs qui vous pompent et vous sucent en plus des privilèges qu’ils s’octroient impudemment sur toutes les routes et les croisées de chemin ! Des coupeurs de gorge !
    _ Des cambrioleurs ?!
    _ C’est ça : des cambrioleurs qui sont aussi les gardiens des magasins ! On est quel pays de Cocagne pour payer des Parlementaires analphabètes et des conseillers primitifs et inutiles ?
    _ Parle doucement, on nous entend de la salle d’attente ! Et puis au boulot ! Fait passer les malades !
    _ Je fais passer ma colère d’abord ! Ne me coupez pas Docteur ! Pourquoi payer une Chambre vide et une chambre fantôme ?! Pourquoi les gros salaires des cadres et des gouverneurs « placardisés », pénalisés, qui continuent à Nous ponctionner de leurs gros salaires !
    _ C’est le prix de la démocratie ! Ils ont des frais, ils ont des habitudes, on ne peut laisser passer nos secrets, ceux qu’ils détiennent, dans les bars !
    _ Nos adversaires savent tout de nous ! Ils ont des espions et des espionnes infiltrées même dans nos familles ! A fortiori dans les administrations du makhzen !
    _ Il est des gouverneurs, injustement pénalisés et plaqués sous le régime de plomb ancien !
    _ C’est comme l’amour, le placard est plein de vieilles robes polluées ! Un jour on jouit, on dit oui ! Un jour on dit non ! On regrette, pour un mot déplacé ou de travers et on plaque le bonhomme !
    _ Même si l’on vécu avec lui des nuits inoubliables et de longues années ! Seuls les enfants cimentent un bon foyer !
    _ Je ne vois pas comment les « cadres » peuvent nous faire des enfants ? Pour nous coller et rester ad vitam, parmi nous ! Nous enculer, va ! On a l’habitude ! Mais nous faire des bambins ? Allah yestir, vive la flexibilité ! Qu’ils partent et vivement des neufs !
    _ Même pour les ouvrières et les infirmières qui plongent leur racines sous le béton des usines et des administrations !
    _ Wa khlass, a Tbib, ha nta katejbedni ! On est de petites créatures inintéressantes ! Parlons des cadres !
    _ Leurs enfants ce sont les projets réalisés ! Les campagnes de propreté, les égouts qui marchent, les trottoirs libres et sécurisés, les constants ouvrages de salubrité, une police polie et propre et bien payée
    _ Les quatre « P », quoi !
    _ Un bon ménage solide avec les préfets et les conseillers, ce sont les usines créées pour l’emploi, l’habitat, la santé, les sports, le tourisme, et accessoirement la culture §
    _ Mais surtout, qu’on les sente parmi nous ! Marcher comme nous, à pied ! Emprunter les mêmes dédales aux façades hideuses qu’un peu de chaux, obligatoire peut ravaler ! Tomber et se casser les talons dans les mêmes trous de chaussées qui nous font boiter ! User des mêmes trottoirs, sales et rendus exigus par les travaux et les chaises de cafés ! Que leur présence physique, visible et affable, dans les rues et sur les boulevards nous rassurent sur leur bons sentiments !
    _ C’est ça la proximité !
    _ Parce qu’un travail de bureau pour la Zone-Sud ça se peut faire à Tanger ! C’est ça le nouveau concept du pouvoir ! Sinon on n’a besoin de personne ! Qu’on garde les vieux loups ! Ils sont au moins rassasiés et près de faire leur trou dans le nocarde ! Welli t3arfou khir mni jdid !
    _ Ah hebsi a sitti ! Diri lefranate, oula siri 3aliya min had lwaraqa !
    _ Tout ça nous éloigne de l’amour, des libertés et surtout du travail pour lequel on paie des charges et des impôts ! Fais entrer les malades ! Stp !
    _ Mais où sont les malades ? Ils n’ont pas besoins de généralistes ! Si vous voulez travailler venez avec moi au Canada ! Hezkoum lma n3amase ! Goulouha leseltane ! Les cliniques, les spécialistes, les prédateurs, c’est bien beau ! Mais les conventions de soins avec les mutuelles vous ont exclut ! Où sont les malades ! Je vais vous les inventer ! Il n’y que nous !
    _ Oui, Docteur, entre l’ambition, le paraître et la possession, la femme « recluse », marginalisée ou délaissée, verse dans un autre secteur ! Faute de créer une famille , elle verse dans l’oubli onaniste de soi !
    _ Comment ?
    _ Ou carrément dans les rêves volages ou les passions de passage ! »
    _ Vous êtes cruel ! Ou elle est possédée par l’homme ou par le diable au corps ! Rien entre ces deux esclavages ! Vous ne voyez qu’un vagin dans une femme, Docteur !
    _ Moi, c’est ma profession ! Je suis payé pour le faire ! Mais d’autres oublient que vous avez une tête qui trône sur cet organe ! Une tête plus adorable et moins fendue ! Un cerveau et une âme en plus dessus ! Un esprit qui aspire au succès et qui mérite les hommages !
    _ La wah lhisse ! C’est de a pommade thuriféraire ! Que ce baume embaume ! Mais il n’est pas de vous ? Qu’est ce que vous en attendez ?
    _ Tu n’as rien qui m’oblige à cela !
    _ Bessah, ici, c’est le travail ! Dehors, c’est le goulot après le boulot ! Ici que les emmerdes et les chicanes !
    _ Hachak !
    _ N3am Sieydi, Hachak a Moulay ! D’habitude vous ne parlez que cervelles, d’injections pelviennes, d’hystériques inassouvies, de cartomanciennes, de fqih de bkhor et de tbared ! Voire d’instincts ou d’hormones en parlant des femmes ! Comme si les hommes en étaient démunis !
    _ Ce n’est pas mon langage !
    _ Je ne vous vise pas, Maître ! C’est celui des hommes !
    _ Je respecte mon personnel et mes patients sont sacrés, impudente !
    _ Pardon ! Là je vais m’en aller et vous laisser seul avec votre sacrée gand amour ! Avec cette satanée vieille Mme Student !
    _ Pourquoi tu ne m’as pas dit qu’elle était là ! Ça fait quatre mois qu’elle me manque ! Je n’ai pas entendu venir sa smala de motards et ses innombrables du corps ! Et son fils, SA le Prince des Juifs, David Salomon 60 ème, il est avec elle ?
    _ Oui, il a grandi le Prince d’Israël et grossi comme Charogne ! Depuis qu’ils bouffent des Palestiniens et tirent sur leurs autorités à coups d’obus et de torpilles !
    _ Charonne pas Charogne ! Respecte les généraux !
    _ On se dispute à chaque fois qu’elle vient au cabinet ! Comme s’il n’y avait pas assez de médecin en France ou en Israël !


    A SUIVRE

    Dr IDRISI My Ahmed

    maidoc2@caramail.com

    KENITRA LE 20 AOUT 2001

    BONNE LECTURE ET BONNE FETE


    idrissi

    Comment


    • #3
      INGERENCE POLITIQUE ET JOURNALISME DE SUBVERSION

      A SMITH ET TUQUOI SUITE A VOTRE INSOLENT « EN ATTENDANT MOHAMMED VI ! » PARU SUR LE MONDE «
      LA CAMPAGNE DE DESTABILISATION DU « MONDE »
      OU INGERENCE POLITIQUE ET JOURNALISME DE SUBVERSION
      Tout ce qui insulte « Dieu, la Patrie et le Roi » nous ulcère, nous attriste et nous concerne ! Alors nous y répondons, à ces arrogances itératives, timidement conspuées, sans complaisance, sans complexes ni réserves ! Par un cri, impossible à contenir, nous nous sentons spontanément interpellés, pour la défense de notre patrimoine. Sacré ou séculier, le Roi est notre Emblème ! Qui plus est, on est en état de droit de réponse à l’adresse de l’ignominieuse paire d’incinérateurs que furent Smith et Tuquoi, dans leur article « En attendant Mohammed VI » Expression qui renvoie théâtralement à votre « Gaudot » et à son arrivée moqueuse et improbable ! Si nous sommes pour certains, dans la société urbaine, attentifs à ce qui fait le charme et l’esprit gaulois, nous ne faire notre ni admettre ses outrageuses perversions, sitôt qu’elles deviennent fades, grotesques et inutilement méchantes ! Pour ne pas dire minables !
      Donc réponse sans silence de réserve obligé. Devoir de réagir pour soi aussi refuant vos images de « tournesols » qualifiant tous les Marocains ! Réponse donc, tout aussi névralgique, contre ces félons dévoyés ! Nous sommes devant un système rodé d’intrus internationaux, des déviationnistes, qui ont créé une dérive de l’éthique journalistique. Le « journalisme de coercition politique » est né ! Il n’est ni de l’info ni de l’investigation ni de la propagande ! Ces pinailleurs inopportuns font dans l’ingérence caractérisée, par médias interposés ! Leurs articles sont de véritables boulets politiques, tirés à bout portant, comme des actes de guerre. Intrigants et subversifs, ils agissent comme des dictateurs, abrités dans leur bunker du journal Le Monde. Cette dernière immixtion est un cas notoire de crime de lèse majesté, une traîtrise à l’encontre de nos fondements ! Campés dans un siège hostile et frontal, ils ciblent éclectiquement le Maroc en ne ménageant personne : ni les Marocains ni leur Roi !
      Tout copinage avec les adversaires de nos causes sacrées, toute accointance avec l’ennemi, nous fera douter des meilleurs des nôtres, fussent-ils nos fils. Fusent-ils des héros ou des progressistes, des leaders de partis ou d’opinions ou des agents-doubles qui ignorent qu’on ne fait pas dans la charité dans ces sphères là ! Stop donc au délire de suffisance, stop au forfait culturel ! Stop à la mainmise ! Ouvert, pour nous, n’est pas synonymes de faiblesse ou d’esprits colonisés ! Le « Monde », repaire de corsaires, est tombé dans les frasques des pseudo articles, vendeurs ! Voici un visage caricatural du Monde, échardé de mots sanglants, rédigés dans le but d’exciter la chicane et les gauloiseries des autochtones. Indigence pénible de ces extrémistes de nouveau genre. Suite donc à leurs néfastes et miasmatiques pulsions régicides et à l’adresse de ces impudents troskystes de la dernière heure, voici Ma réponse en guise défense de nos nobles causes

      UNE SUITE A L’ARTICLE ORDURIER DE SMITH & TUQUOI.
      Pilonnage, interpellations, calomnies, procédures d’intimidations et d’ingérence périmées ! Les imprécateurs médiatiques, sont-ils une nouvelle race de vigiles, ou les nouveaux agents de la recolonisation des Africains ? Mais où se trouve alors La Résidence, depuis ? Ces sentinelles s’arrogent un quatrième pouvoir, autant dire un « devoir de regard » sur les anciennes colonies ! Nous disons non à ce droit d’aînesse, autoproclamé, non à l’existence du paternalisme politique et de ses diktats culturels, non au nouveau matronat* réducteur, non aux exactions ! Non aux incendiaires et autres oiseaux de mauvaises augures ! Non aux formulations lapidaires, incendiaires et barbares ! Ils veulent détruire le Maroc ! Non aux propos propagandistes et accusateurs, suffisants et immodérés ! Non aux anathèmes sordides ! « Missié » les sentinelles, faites la police d’abord chez vous et ouvrez vos secrets-défense avant de faire la curée et les gendarmettes chez vos voisins ! Ce qui nous est pénible, c’est que nous aimons la France, dans sa coopération devenue respectueuse et que paradoxalement, avec ambivalence nous sommes frontalement attaqués par les siens ! Cette conduite donne tout l’air d’une ligne politique clairement définie, celle la carotte et du bâton, envers cet ancien protectorat, constamment revisité ! Bref nous sommes encore dûment aliénés !
      Quand on est impliqué, de par les siens et soi sans doute, dans un complot fomenté et perpétré par un sbire notoire de la coloniale, un maniaque du stylet, tristement infiltré dans les rouages d’un jeune état, et qui a fait école, qu’on n’aille pas, par pudeur, verser dans l’incohérence des propos ! Qu’on se retienne de l’insolence caractérisée et de l’amnésie rétrograde ! Qu’on obvie l’impudence des propos offensants et des rumeurs diffamatoires ! Par ce qu’il n’y a rien de plus odieux qu’un esclavagiste et qu’un colon, qui rabaisse l’homme au stade d’animal ! Et ne venez pas maintenant nous barber avec des « droit de l’homme » après les avoir tellement bafoué et exploité ! Oublier vos actes expéditionnaires et vos guerres coloniales c’est faire dans le révisionnisme ! Qu’on indemnise d’abord et qu’on demande pardon aux « aborigènes » pour les années d’outrages et de souffrances perpétrées sur leurs peuples soumis par le fer et le feu de vos armées impérialistes ! Si l’autocritique et le mea culpa ne parviennent pas à vos esprits torturés, ayez au moins l’intelligence de ne pas nier votre culpabilité excessive dans le meurtre de millions de résistants ! Faites-vous autant de chagrin pour les milliers d’Algériens qu’on égorge sous vos yeux ?! Car vous niez dans vos propos tout ce qui a été fait de positif depuis votre départ des colonies.
      Ces « audacieux » journalistes du nouveau « Monde ont « commis des investigations », autant dire des banalités indigentes, en fait, des balivernes creuses, faute de publier dans le sensationnel des caniveaux ! Des « infos » vieillies, mal ressassées, rageusement outrées, caricaturalement montées en épingle, pour la pub et la vente ! Pratiques qui vont leur servir de formulaires ou peut-être d’alibis pour l’extorsion d’avantages ! Donc, si nous avons compris, ou presque, ces esprits tortueux, nous leur dirons de ravaler ces insanités putrides ! Faux dévots des médias, halte aux outrages et aux diffamations infâmes, sur le dos des seuls Marocains ! Allez voir ailleurs, ou, pour vous mieux vous connaître, regardez en vous-mêmes ! Ça vous glace le bec !
      Sachez qu’on ne veut pas de Ben Arafa ici ! Même si c’est un Chérif de sang royal qui cultive le courage citoyen de vous livrer périodiquement ses opinions civiques ! Respecté pour son essence, sa grande culture et son appartenance à la famille, qu’il reste le bon Prince qu’il est et ne cède point à vos séditieuses sirènes ! Le Prince ne veut pas devenir émir à la place de l’Emir. SA, non plus, ne voudrait pas qu’on ternisse son nom ni ses propos et qu’on attente au Roi, auquel sans doute vous le saviez, il a voué, en la signant il y a deux ans, sa Haute Allégeance ! Soufflez vos vents malsains sur d’autres contrées ! Manipulez vos « muppet-show » sur d’autres tréteaux ! Et pour commencer, faute de pouvoir ôter la paille de l’œil du voisin, occupez-vous des asticots qui vous sortent des groins ! Laissez-nous évoluer en paix ! C’est clair, ou ça vous donne des stimuli et du souffle, pour mieux nous invectiver et mieux nous faire tordre ! De rires, pardi ! Parce que la caricature réussie, c’est sérieux, ! La vôtre, c’est de la rigolade !
      On ne peut pas comparer les acquits financiers, sociaux et culturels, ni les progrès de la France coloniale ou actuelle à ce qu’elle a laissé dans nos rues et autres campagnes, avant de faire semblant de déguerpir ! Les bataillons de la coloniale profitent de la mondialisation pour se refaire une virginité, dans le même grand œuvre civilisationnel et ne pas trop quitter leurs conquêtes antérieures ! Fidélité, quand tu nous tiens ! ! L’Europe a système de penser, son rythme accéléré de développement, sa dynamique de révolutions et ses guerres faciles pour fermenter tout ça ! La culture marocaine est faite d’ondulations rythmées par les seuls moyens des siens ! Pas de pétrole, peu d’eau pour peu d’agriculture et presque pas d’industrie avancée, malgré un siècle de copinage avec les pays industriels jaloux de garder leur savoir et si avides de nos avoirs ! Mais on tient la gageure de nous développer, mieux que d’autres, malgré la haine, l’ingratitude et la jalousie ! Les impulsions sauvages, fomentées de l’extérieur rencontreront constamment des obstacles ! Sachez-le ! Ne serait-ce que ce que par ce que nous gardons comme lenteur orientale !
      Tout le monde ne peut pas vibrer au rythme de l’Europe avec les concepts qui lui sont propres et des moyens qui ne sont pas ceux des Français ni des Américains. Nous sommes une nation immunisée, fière de ses régions et de ses multiples cultures. Ici, nous sommes fiers de notre patrimoine, de ce que nous sommes culturellement, même si nous aspirons à plus de richesses et de progrès pour tous les nôtres ! Mais vous, vous nous avez laissé un bel héritage : des frontières à l’intérieur d’une même nation ! Autant dire des mines à retardement ! Dommage aussi, que vos colonies aient tracé tellement de douanes entre nos peuples et tribus ! Pourtant , épris de paix, et malgré vos freins, pas toujours clairs, malgré les oppositions que vous nous créez, nous réparons, comme nos moyens nous le permettent, les avatars de plus de vingt cinq années de guéguerres larvées, dictées par vos penseurs à nos charmants voisins ! Sans compter les déracinements provoqués par vos incursions intarissables !
      Aguerrie, mais normalement pacifiste et tolérante, notre civilisation est faite depuis des siècles de sérénité, de politesse et de tolérance. Toutes les violences subies par les nôtres ne furent que des réactions, gauches ou imparfaites, contre la mainmise extérieure et la volonté de puissances des impérialistes de l’époque. Les pernicieuses sollicitations et les débauches pulsées de l’extérieur par des traîtres ou de jeunes ambitieux à la solde de l’étranger, se sont à chaque fois heurtées à une opposition musclée. Celle-ci, est personnifiée par le Roi ou le Sultan, ( étymologiquement, le Pouvoir ), qui ne vivait et ne justifiait sa poigne que pour sauver l’unité du pays ! C’est cette dimension de protecteur et d’unificateur du pays que vous voulez vider. Elle seule justifiait l’inébranlable puissance du makhzen ! Franco, De Gaule ou Hassan II, avaient une mission ! Sauver un pays et l’unir après les fractures coloniales et les invasions ! Ils se devaient d’être puissants ou de ne pas être ! Les dérives et les bavures auxquelles vous faites allusion, si fâcheuses soient-elles sont très regrettables pour nous. Mais ces mêmes déviations, partagées par nos truands, sont si peu avouées de vos gestionnaires ! Cependant, et ce n’est pas pour vous exonérer, ce sont des incidents moins graves que ne furent vos guerres imposées, au millions de cadavres, vos Vel’hiv et autres campagnes de pacifications qui jetèrent bien des nôtres dans les fosses communes. Résultat de votre acharnement de Conquistadores, les deux blocs n’ont pas encore cessé de s’égorger, à nos portes mêmes ! Il faut dire que nos voisins de frères, ne ce sont pas encore aperçus de la « baisse du rideau de fer », et continuent pour leur compte, à gérer notre perte ! Vous les aidez, certes !
      Sérieusement, vous faites exprès de ne pas comprendre, ou c’est physiologiquement inscrit dans votre génome ?! Malgré les déboires et les insuffisances, on ne peut pas scientifiquement comparer trente cinq ans de monarchie, légitime et pugnace, ( parce qu’elle se le devait, nous l’avons expliqué ), à deux ans de règne sur la voie inéluctable et sincère de la démocratie ! _ Et, vous nous donnez à comprendre dans votre texte « En attendant Mohammed VI » que vous admiriez les régimes sévères plutôt que les gants de velours _ Qu’ont laissé vos colons, ici, en un siècle de manipulations et de protectorats déchirants ? Confrontez l’état des gens et des lieux aux résultats de trente-cinq années de règne hassanien ! Ecoles, facultés, barrages, fermages, industries, habitations, venez voir les photos d’avant et après et comptez par vous mêmes ! Et encore, vous l’avez tellement importuné et préoccupé que son règne fut une longue saga, une épopée de luttes contre la hargne délirante et vos délictuelles attaques ! Comment-voulez-vous comparer, ( pour les opposer sournoisement et nous décontenancer ), trente cinq ans de souveraineté, sur la scène d’un pays convoité de toutes parts, au milieu d’un combat mortel entre les Deux Blocs, et deux années de règne, harmonieusement proches du Peuple et des citoyens, en bonne voie de transition et de démocratie sociale ?! Les concepts de famille, de chef de foyer, de monarchie sont constitutifs de la pensée du Marocain. Cessez de nous inoculer vos poisons et vos venins ! La Monarchie marocaine est mithridatisée ! S.M. Hassan II vous aurait répliqué « que les murs de notre demeure sont d’airain et notre toiture en fer » ! Sidi Mohammed, est aussi diplomate et réfléchi. Il vous laissera vous dégonfler tout seuls ou éclater par vous-même ! Mais vous ne savez pas apprécier l’amitié des Marocains, grands ou petits, vous aimez barboter dans la rancune et les eaux troubles.
      « La caravane passe et les chiens aboient » ! C’est un peu chez nous que l’on a inventé ce proverbe.. Des hyènes impudentes et plus cyniques dans leur caricature ricanent de nous encore ! Des comparses hyper shootés et mal dessaoulés de leurs niaises gauloiseries, font les concierges de service, accrochés sur nos mœurs, comme dans un webbcam ! Voyeuristes, sentinelles à l’affût de ce qui se passe dans le trou de serrure du voisin ! Les chiens, comme se plaisait à les étiqueter le sphinx de l’Elysée, lorsqu’ils révélèrent au public ses faiblesses de vieux monarque ! Un pharaon, amateur des muses et des musés grandioses, qui s’était trompé de millénaire en tombant de sa pyramide sur Paris. Ce loup des mers, expert de la politique, ne s’était pas trompé sur le vice de forme de ce genre de journaleux ! Voilà que des ennemis notoires des Marocains, faute de trouver intéressantes les frasques de leur « loft politic story », viennent à nous enseigner notre bon droit ! Invectives moqueuses, affronts et partis-pris caricaturaux, mépris pour tout le peuple des « tournesols », propos diffamatoire, quolibets et railleries, rien d’utile en fait ni de précis dans ces articles ! Je ne veux pas répéter tous les mauvais propos pour ne pas y adhérer ni faire boule de neige. Que des mots qui pètent plus qu’ils ne parlent ! Des procédés orduriers, impropres à notre culture certes, impropres aussi sans faconde à la qualité célèbre du « Monde », ravalé, ( pauvre de ns exemples ! ) à une presse de caniveau ! Bis repetita !
      Péremptoires et gauches, en mal de se faire une place, comme scribes intrigants, ces comploteurs prennent plaisir à noircir les cœurs des leurs, sport favori et à braver les bons nôtres : culture d’appoint ! Ces magouilleurs à la petite semaine, ne doivent être que les plus visibles des prête-plumes, à la solde des sycophantes et autres putschistes ! Des mafieux instruits par des délateurs ! Et de quoi, en fait ? Des nègres, ce Smith et Tuquoi, réduits à l’état de pigistes de bas acabit par ce forfait, se sont fait un nom, c’est vrai, en officiant pour des indics ou des espions ! Des journalistes « couscous » qui aiment « châtrer du Marocain » et le médisent en sortant de son hospitalière pastilla ! Incapables qu’ils semblent d’aller railler l’Algérie ou de titiller le « nif » de nos frères de sang ! Des ploucs, quoi, inaptes à partir aux Amériques, pour guetter et voir ce qui se fait de mieux ailleurs ! Voila donc que ces aventuriers de la plume, ces mercenaires de dortoirs, type Smith, Tu-qui-ou-quoi, qui nous ont repus de leurs jacasseries antérieures, qui planchent sur des bidets pleins et sur la façon d’étaler des sobriquets sur le dos des Rois ! Tellement insalubre comme bravade, au point de laisser coite la société civile, confondue avec les balivernes et les confabulations! Et dire que le Peuple qui attend avec espoir et bonheur son développement, constate déjà les prémisses de progrès ! Ça ne doit pas se voir sur le tableaux de chasse noirci de ces prédateurs ! Ils auraient voulu que « M6 », en un tour de main, qu’il récupère les défections que les leurs nous ont laissées ! Qu’Il mette à jour les deux calendriers et leurs cinq siècles d’écart ! Sans quoi, il ne voteraient pas pour Lui ! Smit’Sidi, n’est pas Merlin !
      C’est à croire que les « affairettes d’états » où se mouillèrent leurs respectables Présidents et leurs nombreux Ministres, ( cruel destin d’être régulièrement passés en instruction ), leurs donnent des airs de supériorité pour nous faire des leçons de moralisme politique ! Flagorneries de colons attardés ! Fantasmes et transfert psychotiquement cristallisés sur les Marocains ! Ces journalistes sont les porte-paroles de parrains ! Sans plus, avec le brio en moins ! Des chercheurs es-frasques coloniales, en retard de deux guerres, qui remuent et bidonnent de quoi s’éclabousser d’étrons, en mettant à nu leur superbe nullité ! Ces amuseurs de la galerie hexagone n’ont pas su étancher leur soif avec les meilleurs des leurs qui brillent de noms prestigieux ! Ils nous souillent, pour sentir moins fort ! Psychothérapie , vous dites !
      Ces malades qui nous informent écrivent pour qui ? Pour qui encore roulent-ils, ces diables infâmes ? Pour combien ? Dites-nous le ! Qui les paie en fait ? Et pourquoi donc ? Pour la conscience professionnelle, l’engagement de journalistes aux pieds-nus, l’éthique universelle ?! S’ils nous bassinent, disais-je, c’est pour arriver à quoi au juste ? A la Révolution, la guerre civile comme en Algérie, à la Sécession ? S’ils jettent leur dévolu sur un maillon aussi « fragile » ou le minent pour le déstabiliser en sapant le Roi, c’est à dire les fondements, c’est pour le compte de quel Etat ? Qui a intérêt à faire tomber la Monarchie marocaine ou à en réduire la forte représentation, la force de cohésion millénaire, dans notre vieil état ? Des arrivistes jaloux qui nous distillent leurs luttes tribales pour succomber dans la même dérive ! Pour plaire à Yassine et Chafik ou pire ? A Serfaty et consorts ? A Abdelaziz et ses sbires ? Ou aux maestros et instructeurs des maîtres d’Alger ! Ce n’est pas pour faire dans l’autoflagellelation ni dans la paranoïa, mais avouez, qu’on aura récolté, un peu grâce à l’entêtement superbe, de notre défunt Roi, bien des antipathies ! Poisson, fleurs, tomates, oranges, tissus, tout y passe ! Si le capital de sympathie que le nouveau concept du pouvoir, amorcé par SM Sidi Mohammed, engrange bien des hommes d’état dans le monde , ce n’est de pas l’avis de nos futés négateurs du Monde !
      On se demande qui veut encore poursuivre Hasan II et pour quel bénéfice des Marocains ? Est-ce un calcul de grands politiciens, pour une Grande puissance ou pour une petite Prusse qui veut s’accaparer plus de territoires qu’elle n’en a jamais vu avant d’être décolonisée ? Des journalistes, çà ? Non ! Non, c’est l’expression éhontée et élémentaire d’une vulgaire phalange de plagiaires. Installés dans les médias, comme ils peuvent l’être dans un autre « ministère », ils sous-traitent pour un cartel de séides qu’ils honnissent ! Voilà ce que sont ces gens, des vilains, des ratés, des loubards ! Des nains serviles, aux vertes philippiques, emportés par de soi-disant courants « libérateurs », qui ne savent même pas qu’ils se sont tristement vendus à une cause de larrons ! Y croient-ils des fois, à ces causes universelles, ou je le rêve pour eux, pour les dédouaner ? Par leurs actes ignominieux, ils voudraient se rapprocher des « maîtres » factuels de leur « ancien département » et de leur « riche » position stratégique en Afrique ! Aussi, jettent-ils leur dévolu sur le maillon, le plus loyal, le plus fiable, le plus tempéré, celui qui occupe une réelle place géostratégique, stabilisée et enviée, pour faire vendre cette « position » et la céder à d’autres mains ! Crimes et trahisons ! Mais, Ils se trompent, le match est vendu ! L’Afrique sera ainsi offerte par leurs soins aux Américains ! Une Afrique plus meurtrie qu’elle ne l’ait jamais été ! Les sbires du « Monde » jouent contre les intérêts de leur propre Pays, la France. L’ancienne grande métropole qui voit ses intérêts décroître, sa présence et ses prestations en Algérie, lui échapper des mains !
      Vengeance socialiste des amuseurs retardés ? Champions esbroufeurs de la galerie, les gladiateurs du nouvel âge, se sont-ils trompés d’ennemis ?! Non nous sommes leur cible organique ! S’ils font dans la critique tendancieuse de notre Souverain, est-ce pour nous exporter la Révolution et nous délivrer de la Monarchie ? Sont-ce un nouveau genre de Messagers, pour un Nouvel Ordre de la Mondialisation ? Sont-ils les premiers E.T d’un nouvel angélisme ? Les pionniers de parmi les Evangélistes matérialistes athées ? Issus des médias ou les infiltrant, ils brandissent leurs papiers comme autant de Tables de la Loi ! Ces étrangers, sans grâce, se permettent de tancer nos Institutions Sacrées ? Ils nous jugent, nous condamnent et nous exécutent ! Selon eux, c’en est fini de la Monarchie au Maroc, elle est à tilt ! Ils ne doivent pas regarder nos infos et ne croient qu’à ce qu’ils veulent !
      Ils ont décidé de nous humilier de la sorte, en insultant tout un Peuple, en tentant de rabaisser son symbole vivant et pérenne depuis 13 siècles ! LE ROI ! Les iconoclastes veulent entacher l’image du Souverain et l’abattre, en prophétisant son crépuscule ! On veut bessif bouffer du Marocain, parce nos adversaires qu’ils desservent et détestent sont plus riches et prometteurs de gigantesques marchés qu’ils ont promis aux Ricains ! On veut nous faire courber l’échine pour ne pas nous laisser tomber dans l’escarcelle texane ! Ou bien nous préoccuper par des querelles intestines pour nous éloigner d’un rôle positif sur la scène du Moyen Orient. On craindrait pour Israël un rôle fédérateur et uniciste arabe ! En tout cas un challenger promaghrébin ! Tiens, ce n’est plus notre rôle, de courtiers de la paix, qui est recherché avec flagornerie pour le Moyen Orient ! Souhaités ou monnayés, ce ne sont plus nos poissons ni nos phosphates « d’affameurs notoires » qui sont stipendiés ! Rempart de l’Islam, fief de l’Emir des Croyants, nous ne serions plus cet ultime rempart contre l’immigration africaine clandestine et l’invasion terroriste intégriste pour qu’ils s’intéressent à nous ! !Non ! C’est peut-être une vengeance de femmes ! Une vengeance froide de femelles de vieux mammouths ! Accrochées à un NOM qu’elles ont toujours voulu abaisser et qui fut celui d’un Roi, un Sultan orgueilleux et fier de son pays et qui ne se laissait pas édicter des conduites ! Parce qu’il représentait pour la défendre l’intégrité du Pays !
      Bateau ivre mort, pour de vrai, smala des scorpions et meute cynique, elles sont en train de se noyer dans les récifs de leurs conjurations passéistes ! Accrochées aux abysses dépassées, elles veulent tirer tout le monde vers le gouffre dont elles incarnent le danger ! Leur but est de nous faire chavirer et advienne ce que voudront leurs commanditaires ! Chacune de son côté, elles veulent abattre le fils après avoir été tenues en échec sur Le Père ! Machinations, intrigues, complots, amours du pouvoir, Corneille, Racine et Shakespeare en eurent fait une tragédie pour ces femmes sardoniques ! Hé les vieilles sorcières des sérails politiques, laissez nos Chefs vivre leur vie, loin de vos menées et vos connivences ! Elles veulent, faute de sexe tragique, et à leur âge, nous octroyer et nous permettre de vivre dans la démocratie ! A l’aune de leur instinct de revanche ! L’instinct humanitaire et l’esprit civilisateur, vous y croyez, chez des nécromanciennes ?! Non, c’est par vengeance, qu’elles veulent nous donner la Démocratie ! Or, c’est notre droit de vivre en Monarchie, chez nous, sans le carcan ni les ingérences des fils de colons, des femmes de présidents, des épouses de leaders défunts, encore moins des viragos de putschistes haïs ou de la cabale avachie des vieux prisonniers ! Responsables et irresponsables, induits, dans les tentatives de coup d’état par air ou sur mer ! Inassouvies, les journaleux nous ont donné à vomir de ce cru s d’exactions posthumes de la colonie ringarde, comme de nous abreuver du nectar empoisonné de la République ! Et pourtant on aime la France ! Celle des arts, des vins, des fromages et des parfums ? Oui mais aussi celles techniques, des lettres et encore, des sciences !
      KENITRA LE 31 07 2001








      DR IDRISSI MY AHMED 112, AVE DIOURI, KENITRA , MAROC , TEL FAX 00212373763330


      POUR LIBERATION ET SES COURAGEUX JOURNALISTES !



      AUCUN MAROCAIN NE PEUT SUPPORTER CE SILENCE ! POURQUOI TAIRE NOS REACTIONS FACE A LA HARANGUE ENNEMIE ? UNE LETTRE AU MONDE A SMITH ET TUQUOI AU TON QUELQUE PEU GAULOIS ! LE 20 AOUT SIGNIFIE-T-IL ENCORE QQ CHOSE ? LE CIVISME ETOUFFE ET L'ECHINE COURBEE POUR QUE LA MONDIALISATION REDUISE TOUT NATIONALISME CHEZ LES " INDIGENES".

      RAPPEL DE MA LETTRE

      REVISEE LE 20 08 01
      LIBEREZ-LA DANS VOS PAGES LIBEREES ! CAR LIBERATION DONT LA VERVE EST CONNUE ET LES REACTIONS CRAINTES N'EST PAS INTIMIDEE PAR LES DIMENSIONS DU " MONDE " !

      BON POUR PUBLIER ! A MOINS QU’IL NE FAILLE PARTOUT COURBER L’ECHINE POUR NE PAS SE VOIR REFUSER « UN VISA » ET FAIRE DANS LE SILENCIEUX « POLITICALY CORRECT » POUR NE PAS S’ATTIRER LES FOUDRES DE TELLE CHANCELLERIE NI CELLES DES PATER NOSTER DES METROPOLES !

      idrissi

      Comment

      Unconfigured Ad Widget

      Collapse
      Working...
      X