Announcement

Collapse
No announcement yet.

E-Learning in Algeria

Collapse
This is a sticky topic.
X
X
  • Filter
  • Time
  • Show
Clear All
new posts

  • E-Learning in Algeria


  • #2

    Comment


    • #3

      Comment


      • #4

        Comment


        • #5

          Comment


          • #6
            Mercredi 4 juillet 2007 -- La première promotion des licenciés en solution e-learning ou l’International computer draving licence (ICDL) est sortie hier. Une cérémonie de remise de diplômes a été organisée par le Centre national d’enseignement professionnel ?* distance (CNEPD), qui a suivi et évalué cette formation, et ayant une certification internationale. D’une durée d’une année, cette formation a été lancée ?* la rentrée universitaire 2006-2007, via le réseau Internet du CNEPD. Le programme a été, quant ?* lui, élaboré par des enseignants qualifiés dans ce domaine.

            Pour rappel, l’ICDL est une formation standard qui permet ?* tout un chacun de suivre des cours de perfectionnement dans son domaine d’activité. L’avantage et le privilège dans ce système de formation, c’est qu’il est encadré par les compétences internationales de renommée. Le CNEPD, qui couvre 45.000 stagiaires, offre également une quarantaine de formations dans plusieurs domaines, notamment les finances, l’administration, le tourisme, le bâtiment, le management, les langues étrangères et les transports.

            Comment


            • #7
              Dimanche 15 juillet 2007 -- La 9ème université d’été de formation des formateurs a ouvert ses portes hier ?* l’Institut national de la Poste et des Technologies de l’information et de la communication des Eucalyptus. Quelque 320 enseignants prennent part, jusqu’au 19 juillet, ?* cette rencontre qui sera axée sur «les situations d’apprentissage dans la formation ouverte ?* distance» et dont les travaux sont répartis entre 6 ateliers thématiques.

              Parmi les objectifs de la 9ème université d’été figurent le développement du mode pédagogique d’enseignement ?* distance, la définition de la notion de cours en ligne et la formation des formateurs au e-tutorat. Dans son allocution d’ouverture, le recteur de l’université de la formation continue, le docteur Abdeldjebar Lemnouar, a fait ressortir la particularité de cette 9ème édition qui «se positionne sur l’intégration des technologies de l’information et de la communication [TIC]», dans le but de «favoriser l’utilisation pédagogique de ces outils dans la formation».

              De son côté, le chef de cabinet au ministère de l’Enseignement supérieur et de la Recherche scientifique et représentant du ministre, M. Brahim Osman, a affirmé que «les TIC ont donné un nouvel élan ?* l’enseignement ?* distance et ?* la formation continue ?* distance», ajoutant que «le travail collaboratif des campus numériques supprime l’obstacle de la mobilité physique, donnant la possibilité aux universités de sortir de leur isolement et de s’insérer dans les réseaux nationaux et internationaux de l’enseignement supérieur et la recherche scientifique».

              Il y a lieu de relever que l’utilisation des technologies dans la formation ouverte et ?* distance offre plusieurs avantages, dont l’accès ?* des ressources multimédias, la possibilité d’échanger ?* partir de préoccupations pédagogiques et une plus grande autonomie offerte pour réaliser des apprentissages dans ces espaces numériques. M. Osman a énuméré un certain nombre d’actions entrant dans la stratégie d’intégration des TIC dans le cadre des réformes engagées par le secteur.

              Il s’agit notamment de l’informatisation du secteur en développant un Intranet qui assure la diffusion de l’information et l’analyse des données, le soutien de projets intégrant les TIC, la formation continue des formateurs en lien avec les TIC (plus de 1 200 formateurs ont été formés ?* ce jour). Il a également mis l’accent sur les nouvelles missions confiées ?* l’UFC par la tutelle, telles que la mise en œuvre de la télévision universitaire du savoir et le développement des formations diplomantes prenant en compte l’adoption de la référence LMD ?* travers l’offre de licences professionnelles dans un dispositif de formation ouverte et ?* distance. Certains modules des cursus LMD seront produits conjointement par l’UFC et les autres universités et mis en ligne.

              Comment


              • #8
                Médéa :

                Mardi 31 Juillet 2007 -- Dans l’objectif de faire connaître l’éventail des spécialités offertes, le Centre national de l’enseignement ?* distance (Cnepd) de la région d’Alger a organisé des journées d’information au profit du public, des organismes et des administrations. Ces journées d’information, qui se sont déroulées du 28 au 30 juillet ?* la maison de la culture Hassan-El-Hassani de Médéa, ont permis aux personnes intéressées de mieux s’imprégner des différentes actions de formation et leur adaptation en fonction des besoins ressentis. Selon Kamel Bellamine, directeur du Cnepd, ce mode de formation présente plusieurs avantages eu égard ?* la flexibilité de sa démarche qui réduit “les contraintes liées aux déplacements, ?* l’absentéisme, au rythme d’apprentissage, etc.”. Le Cnepd, fait-il remarquer, dispense des cursus préparant ?* des diplômes d’État dans 14 spécialités et des formations qualifiantes dans de nombreux métiers, tels que la réparation TV, l’informatique, la photographie, l’optique et la lunetterie. L’introduction du système ICDL (International Computer Driving Licence), dispositif de formation on line, est la principale nouveauté dans l’éventail des spécialités dispensées.

                Comment


                • #9

                  Comment


                  • #10
                    Mardi 18 septembre 2007 -- L’antenne régionale du Centre national de l’enseignement professionnel ?* distance (CNEPD) a intensifié ces derniers mois sa campagne de sensibilisation et d’information ?* travers les wilayas de Tizi Ouzou, de Boumerdès et de Bouira.

                    Ces campagnes ont pour objectif de vulgariser ce mode de formation dans de meilleures conditions pour permettre aux stagiaires d’accéder ?* des diplômes reconnus par l’Etat, ont souligné les responsables du centre. Pour plus d’efficacité, le CNEPD a envoyé ses conseillers dans les établissements scolaires (lycées et collèges). « Le CNEPD assure des formations initiales et conventionnées pour toutes les catégories d’âge. Ce type de formation arrange surtout les fonctionnaires qui souhaitent se perfectionner dans leurs domaines sans concours et avec une somme annuelle de 3900 DA au maximum, ce qui les satisfait largement », a déclaré M. Hadjout, chargé ?* l’information et ?* la communication ?* l’antenne de Tizi Ouzou.

                    Pour le 1er semestre de cette année, le CNEPD a enregistré 327 inscrits en formations initiales et 805 autres en formations qualifiées. Pour le métier de chauffeur de taxi, l’on enregistre 622 inscrits. S’y a joutent aussi 180 stagiaires pour la formation au métier de moniteur d’auto-école. Concernant les métiers réservés traditionnellement aux femmes, le centre a enregistré uniquement deux inscrits dans la formation en tailleur dames. Par ailleurs, le CNEPD a signé des conventions avec les Maisons d’arrêt de Tizi Ouzou et d’Azazga où il dispense des formations qualifiantes aux détenus afin de leur permettre une meilleure réinsertion sociale et professionnelle, une fois libéré de la prison. Le centre a enregistré 8 inscrits pour la formation de dépanneurs en radio-télévision et 12 stagiaires pour l’initiation en informatique.

                    Selon M. Hadjout, le CNEPD s’est lancé dans la formation on-line. Cette formule qui s’appelle ICDL (International Computer Driving Licence) a été lancée depuis plus d’une année. Adoptée par plus de 140 pays au monde avec plus de 25 langues, l’ICDL est dispensée en Algérie en langue arabe, française et anglaise. « En lançant cette nouvelle formation en Algérie, notre but est de permettre ?* chaque inscrit de développer ses compétences en informatique et d’accéder ainsi ?* un emploi en tout lieu », lit-on dans une brochure éditée par le CNEPD.

                    Une autre formation « force et technique de vente » a été aussi lancée par cet établissement en mai dernier. Des regroupements d’une semaine ont été déj?* organisés au profit du personnel du CNEPD afin de les préparer ?* l’enseignement de cette nouvelle filière. Dans le but de former des secrétaires en bureautique, le CNEPD a récemment signé une convention nationale avec le ministère des Finances. Cette opération a débuté en juillet dernier ?* Tizi Ouzou pour une durée de 15 jours et un volume horaire de 60 heures. Une autre nouvelle formation en optique-lunetterie a été également lancée.

                    Comment


                    • #12
                      Jeudi 15 novembre 2007 -- Dans le cadre du programme national de formation ?* distance via Internet, la Chambre de l’artisanat et des métiers Skikda-Guelma a bénéficié des opportunités de formation en plomberie. A cet effet, elle vient d’inaugurer la première plate-forme de formation Zaâtar au profit de 60 artisans. Selon M. Boukaâbache , président de la Chambre de l’artisanat et des métiers, ces derniers auront ?* poursuivre, sur une période de six mois cette formation où ils apprendront, par ailleurs, les techniques d’installation et de maintenance. « Un diplôme sanctionnera cette formation qui serra assurée par un expert de la formation professionnelle », précisera-t-il.

                      Comment


                      • #13
                        Algiers, November 19, 2007 -- The general manager of Eepad, Mr Nouri Harzellah, has announced that the Algerian education system will soon benefit from a large ICT facility being provided by the country's private Internet Service Provider (ISP), known as Eepad.

                        Harzellah said the facility is being provided through a partnership with Algerie Telecom, the country's public telecoms operator.

                        Harzellah said he hoped that the facility would enable the country's education sector to catch up with developments in the telecommunications field in general.

                        Eepad, adds Mr Harzellah, has set up a new strategy based on two main objectives. First, it will continue to develop its ADSL Assila network in all the 48 districts (wilayas) of the country to reach one million subscribers by 2010 and secondly to establish consistent e-learning platforms for 500,000 students and increase that to one million.

                        Harzellah has also called for more Algerian content on the local websites which is currently lacking and said that can only be achieved when there is a consistent content policy on the ground.

                        He decried the fact that Algeria is ranked 97th in the area of ICT accessibility by the ITU and the whole country has only 5 000 web sites; most of them being hosted abroad while the DZ. domain is hosting a mere one thousand addresses.

                        According to Harzellah, there is total disaffection with the DZ. domain and it currently caters for only 5 ISPs compared to the 100 ISPs registered in 1999.

                        He said "what is amazing about the current situation is that ISPs have almost no interconnection between them and this is again not very helpful as a motivating indicator to develop ICT content and for education and knowledge."

                        Comment


                        • #14
                          thnx..........

                          Comment


                          • #15

                            Mardi 22 avril 2008 -- Un colloque international a été organisé hier, ?* l'hôtel El-Aurassi, et a été consacré ?* « l'école numérique », qui a connu un développement formidable dans certains pays d'outre mer.

                            Chez nous, un projet existe et est initié depuis quelque mois, par l'EEPAD, une entreprise spécialisée dans les Telecom et l'Internet Services Provider, qui a introduit ce nouveau « concept pédagogique » dans une dizaine d'écoles ?* travers le pays qui ont adhéré ?* cette démarche novatrice.

                            Selon les responsables de l'EEPAD, ce projet d'école numérique est une solution complète et évolutive qui permet ?* l'école de mieux intégrer et développer les usages des technologies de l'information et de la communication (TIC).

                            Cette solution, note-t-on également, est construite autour d'une plateforme pédagogique qui met en réseau les différents acteurs de l'école que sont l'administration scolaire, les enseignants, les élèves ainsi que leurs parents.

                            Cette plateforme est structurée, selon les explications fournies hier en cinq « bureaux virtuels », ?* savoir un bureau de l'académie, un bureau de l'administration de l'école, un autre pour l'enseignant, un bureau de l'élève et enfin, un autre bureau réservé aux parents d'élèves qui pourront suivre la scolarité de leurs enfants en utilisant son micro-ordinateur de n'importe quel endroit.

                            Selon le PDG de l'EEPAD, M. Nouar Harzallah, qui a présenté hier des démonstrations de cours dispensés via le Net, une centaine d'écoles ont été sélectionnées dans le cadre de ce projet expérimental baptisé « TARBIATIC ». Ce dernier renferme aujourd'hui, explique-t-on également, près de 600 cours et 4.000 exercices avec corrigés couvrant les classes d'examens de 4ème année moyenne et de 3ème année secondaire.

                            Ainsi, grâce ?* cette mobilité de la technologie proposée dans ce projet, qui utilise l'Internet haut débit sans fil (WIFI), les enseignants ont la possibilité d'animer des activités collectives au profit des élèves et utiliser l'Internet en tout lieu de l'école pour, souligne-t-on ?* l'EEPAD, « parfaire et compléter ses enseignements », sans avoir ?* rechercher des salles équipées libres ou des prises Internet et électriques pour se connecter.

                            « Cette technologie est une ouverture vers de nouvelles orientations pédagogiques », a déclaré le représentant du ministère de l'Education nationale en rappelant que la stratégie du département de Aboubekeur Benbouzid, depuis 2002, était d'introduire graduellement l'informatique dans tous les paliers.

                            Il soulignera, ?* cet effet, que plus de 16 milliards de DA ont été consacrés par le gouvernement au développement et l'intégration des technologies de l'information et de la communication dans les collèges. L'objectif, note le représentant du ministère qui a lu un message au nom du ministre de l'Education, c'est de doter d'ici l'année 2009 toutes les écoles de laboratoires qui disposeront tous d'un équipement informatique complet et cela, dira-t-il, entre dans le cadre des réformes engagées dans le secteur de l'Education.

                            Comment

                            Unconfigured Ad Widget

                            Collapse
                            Working...
                            X