Announcement

Collapse
No announcement yet.

Regime change via Western bombing : Libya on the brink

Collapse
X
  • Filter
  • Time
  • Show
Clear All
new posts

  • Regime change via Western bombing : Libya on the brink




  • #2

    Comment


    • #3
      Hamid Bahri :


      Mercredi 16 Février 2011 -- Des Algériens ont été arrêtés ce mercredi 16 février en Libye par la police libyenne après les violentes manifestations pour le changement du régime. La police de Kadhafi a procédé ?* des arrestations massives parmi les populations dont des Algériens qui se trouvent actuellement en Libye, selon des témoins. «On a été pris dans une rafle de la police», raconte ?* TSA un Algérien originaire d’Oran. «Mon ami, Ayache Djamel, d’Arzew a été arrêté et se trouve actuellement dans une prison ?* Tripoli», a-t-il ajouté. Mercredi matin, Benghazi, deuxième ville du pays, a été le théâtre d’affrontements entre les forces de sécurité et plusieurs centaines de manifestants dénonçant le régime. Des militants appellent sur Facebook et Twitter ?* une manifestation nationale jeudi pour réclamer le départ du président Kadhafi, qui dirige le pays depuis 1969, ainsi qu'une constitution et des réformes économiques et politiques d'ampleur. D'après l'organisation de défense des droits de l'Homme Human Rights Watch, neuf militants ont été arrêtés ?* Tripoli et Benghazi, pour les empêcher semble-t-il de participer aux manifestations prévues jeudi.

      Comment


      • #4

        February 16, 2011 -- Anti-government protests shook Benghazi on Tuesday (February 15th), following the arrest of a Libyan lawyer known as an outspoken government critic, BBC reported. The demonstration reportedly continued after the release of Fethi Tarbel. National television, meanwhile, aired video of Sirte, Sebha and Tripoli marches supporting Libyan leader Moamer Kadhafi. A Facebook-initiated protest is slated for Thursday.

        Comment


        • #5

          Comment


          • #6

            February 17, 2011 -- Libyan Jamahiriya protests turned deadly on Wednesday (February 16th). At least four protesters were killed during clashes with security forces in the eastern town of Al Baïda, according to several international NGOs. Earlier demonstrations in Benghazi left 38 injured. Protests also expanded to Zuwara, on the Tunisian border. "Our demands are for the better of our country and for cracking down on corruption and bribery," Libyan citizen Om Nouri told Magharebia. "Libya is the country of stability and security, and we don't want to see what happened in Tunisia and Egypt happening to us. We only want a few changes for the better of our country and children." Protestors plan to take to the streets again on Thursday.

            Comment


            • #7
              Rafik Tadjer :


              Jeudi 17 Février 2011 -- Après les États, les entreprises. Pour la première fois depuis le début des troubles en Algérie, une entreprise étrangère a exprimé son inquiétude concernant l’évolution de la situation. Jeudi, Alexandre Medvedev, numéro deux du géant gazier russe Gazprom, a exprimé des inquiétudes concernant les manifestations qui agitent actuellement l'Algérie et la Libye. «Nous sommes inquiets des scénarios possibles liés ?* l'évolution de la situation politique dans des pays pétroliers», a déclaré M. Medvedev lors d'une conférence de presse ?* New York. «Pour l'instant, les projets et leur mise en œuvre avancent comme prévu sans aucun problème», a‑t‑il ajouté. «Nous espérons qu'aucun événement radical ne se produira dans ces pays». En Algérie, Gazprom est présent dans le cadre d’un partenariat avec Sonatrach. En novembre dernier, les deux groupes ont annoncé deux découvertes de gisements d'hydrocarbures dans le bassin de Berkine, dans le sud du pays. Ce périmètre a été cédé par Sonatrach ?* Gazprom en janvier 2009. Situé ?* 500 km au sud d'Alger, il fait l'objet d'un partenariat entre les deux groupes. Sonatrach détient 51% et Gazprom 49%. En Lybie, le géant gazier russe a annoncé jeudi le rachat de la moitié de la participation de l'Italien Eni dans le projet «Elephant» pour 163 millions de dollars. Jusqu'?* présent, Eni détenait 33,33% dans ce gisement, dont les réserves de pétrole sont estimées ?* 110 millions de tonnes. Gazprom, qui mène des explorations en Libye depuis 2006, est actif sur plusieurs concessions. Au moins huit personnes ont été tuées mercredi et jeudi dans des affrontements entre manifestants et forces de l'ordre en Libye, au troisième jour d'un mouvement de contestation contre le régime du colonel Kadhafi au pouvoir depuis bientôt 42 ans.

              Comment


              • #8

                Comment


                • #9

                  Comment


                  • #10

                    Comment


                    • #11

                      Comment


                      • #12
                        Samia Amine :


                        Vendredi 18 Février 2011 -- Vingt‑quatre morts et plusieurs dizaines de blessés. Tel est le bilan du mouvement de contestation déclenché en Libye, il y a ?* peine trois jours. «Les attaques sauvages des forces de sécurité sur des manifestants pacifiques révèlent la réalité de la brutalité de Mouammar Kadhafi face ?* toute contestation interne», a affirmé Sarah Leah Whitson, responsable de HRW pour le Moyen‑Orient et l'Afrique du Nord, ce vendredi 18 février, dans une déclaration ?* l’AFP. Les centaines de manifestants sortis ?* Al Baïda, Benghazi, Zenten, Derna et Ajdabiya jeudi pour dénoncer le régime du colonel Khadafi ont été violemment réprimés par les forces de sécurité. «Selon de nombreux témoins, les forces de sécurité ont tiré et tué les manifestants pour disperser les protestations», a-t-il ajouté. Des sources médicales avaient, auparavant, fait état d’au moins neuf morts et des dizaines de blessés dans les heurts entre les protestataires et les agents de police. Ce mouvement de protestation contre le plus ancien dirigeant arabo‑africain, au pouvoir depuis près de 42 ans, avait été déclenché, il y a quelques semaines, avec des appels ?* manifester contre la corruption et le népotisme en Libye lancés sur Facebook. Mercredi, le sit‑in organisé par des manifestants contre le pouvoir du numéro un libyen avait été dispersé par les forces de sécurité. D’autres manifestations avaient été organisées parallèlement par les partisans du régime. Malgré les mises en garde faites par les gouvernements occidentaux aux pays arabes, le bilan des affrontements entre les deux parties en Libye risque encore de s’alourdir. Une riposte «violente et foudroyante» sera réservée «aventuriers» manifestant contre le pouvoir, préviennent les comités révolutionnaires, cellule de base du régime libyen. Précisant également que toute tentative de toucher aux lignes rouges serait un «suicide».

                        Comment


                        • #13

                          Comment


                          • #14

                            Comment


                            • #15

                              Comment

                              Unconfigured Ad Widget

                              Collapse
                              Working...
                              X