Announcement

Collapse
No announcement yet.

Les armées arabes face ?* la révolte des populations

Collapse
X
  • Filter
  • Time
  • Show
Clear All
new posts

  • Guest 123
    started a topic Les armées arabes face * la révolte des populations

    Les armées arabes face * la révolte des populations


    Dimanche 20 Mars 2011 -- Les révoltes arabes confirment deux choses que l’on savait déj?* mais la stabilité précaire des états arabes ne permettait pas d’en mesurer l’ampleur. Elles confirment que la sécurité nationale dans le monde arabe se résume ?* celle du régime en place, ?* celle de la famille régnante pour les monarchies et ?* celle de la minorité stratégique pour les républiques. L’absence de notion de sécurité nationale montre ?* quel point des dirigeants sont disposés ?* sacrifier l’Etat au profit du régime. Cette confusion, créée et entretenue, entre Etat et régime fait que les dirigeants élèvent toutes manifestations ou émeutes au rang de menace stratégique ?* leur survie. Et puisque le dirigeant arabe est ?* la fois prince et imam, il met en garde contre la fitna. Curieusement, la fitna est accolée seulement ?* ceux qui s’opposent au statu quo. Le discours religieux est ainsi mobilisé pour délégitimer la révolte et la région sombre dans des guerres de fetwa et contre-fetwa, comme ce fut le cas lors de précédentes crises régionales (guerres du Golfe et invasion de l’Irak).

    Les révoltes confirment aussi que la fonction de l’armée dans ces pays et peu conventionnelle. Logiquement, la mission assignée ?* toute armée est d’agir contre l’ennemi extérieur, celui qui menace la sécurité nationale. Mais puisque celle-ci est réduite ?* celle des gouvernants, il est logique que l’armée vienne ?* leur secours. Et même lorsque des armées arabes sont engagées dans des dispositifs de défense commune, on leur assigne une fonction policière pour la protection des régimes. Le cas de l’intervention des forces du Conseil de Coopération du Golfe ?* Bahreïn témoigne de cette dérive historique des armées arabes qui perdent face ?* l’ennemi (extérieur) et s’enlisent dans des répressions locales. Voil?* qu’une force commune destinée, théoriquement, ?* protéger les émirats contre des menaces régionales de grande ampleur se voit confiée une mission de répression de manifestants. L’appareil répressif national peut désormais compter sur un appareil répressif régional. De plus, pourquoi dépenser autant d’argent pour acquérir des armements sophistiqués si la finalité est leur utilisation dans la répression localement. Le cas de la Libye est ?* cet égard lourd de sens et de conséquences. Kadhafi emploie des armements lourds et des moyens aériens selon des schémas de guerres interétatiques pour finir ?* bout de manifestants, devenus, par la force des choses, des insurgés. Des rebelles. L’attitude des armées tunisienne et égyptienne restera-t-elle l’exception qui confirme la règle ?

    Au plan régional interarabe, le précédent bahreïni est de mauvais augure. Imaginons en effet un instant la nature des relations entre un «nouveau» Bahreïn et l’Arabie Saoudite. Ce qui se jeu ?* Manama n’est donc pas seulement l’avenir du régime en place mais aussi la nature des relations entre les monarchies du Golfe. Animée par la logique de la sécurité du régime, l’Arabie Saoudite risque d’ouvrir la boite de Pandore dans la région qui finira par avoir le contraire de l’effet initialement escompté. Les deux cas libyen et bahreïni montrent ?* quel point l’espace arabe demeure une zone d’intervention – interne et externe – par excellence. En Libye on veut intervenir pour sauver la population contre le régime (opération internationale de maintien de l’ordre), et ?* Bahreïn on est intervenu pour sauver le régime contre la population (opération interarabe de maintien de l’ordre). Or, dans les deux cas, toute proportion gardée, il s’agit d’aspirations ?* la liberté et ?* la démocratie. Certes, le régime libyen est-allé nettement plus loin que le régime bahreïni, mais au fond c’est une différence de degré et non de nature.

  • Sh.Remitti
    replied
    A great & rich thread!

    My conclusion: Arabs don't deserve Democracy..well, I prefer to change/// Democracy doesn't suit Arabs! (because 'deserve" means that democracy is good )

    Leave a comment:


  • Guest 123
    replied

    Leave a comment:


  • Guest 123
    replied

    Leave a comment:


  • Guest 123
    replied

    Leave a comment:


  • Guest 123
    replied

    Leave a comment:


  • Guest 123
    replied

    Leave a comment:


  • Guest 123
    replied

    Leave a comment:


  • Guest 123
    replied

    Leave a comment:


  • Guest 123
    replied

    Leave a comment:


  • Guest 123
    replied

    Leave a comment:


  • Guest 123
    replied

    Leave a comment:


  • Guest 123
    replied

    Leave a comment:


  • Guest 123
    replied

    Leave a comment:


  • Guest 123
    replied

    Leave a comment:

Unconfigured Ad Widget

Collapse
Working...
X