Announcement

Collapse
No announcement yet.

Illegal drugs in Algeria

Collapse
X
 
  • Filter
  • Time
  • Show
Clear All
new posts


  • Dimanche 2 Janvier 2011 -- La nuit du réveillon n’a pas été de tout repos pour les éléments de la division des douanes de Maghnia qui ont traqué les trafiquants de tout acabit. En effet, le 31 décembre, les douaniers ont réussi à mettre la main sur pas moins de 8.400 comprimés de Rivotril, un psychotrope dangereux prescrit pour les malades neurologiques. Le véhicule de type Dacia Logan, qui convoyait ce médicament importé clandestinement du Maroc, a forcé le barrage au niveau du lieu dit Legfef, à la sortie est de la ville. Pourchassé, il s’immobilisera quelques kilomètres plus loin avec un pneu crevé. Fouillée, la voiture contenait 8 400 comprimés Rivotril dissimulés dans le pare choc avant. Le propriétaire du véhicule a pris la fuite, tandis qu’un de ses acolytes a été arrêté et présenté au procureur de la république près le tribunal de la ville.

    Comment


    • Yazid Slimani :


      Dimanche 20 Mars 2011 -- Selon les résultats d'une enquête du Centre algérien d'études et d'analyses pour la population et le développement (CENEAP) rendue publique ce dimanche 20 mars, il y aurait 300.000 consommateurs de drogue en Algérie. Selon cette étude, 180.679 ont entre 20 et 39 ans, 94.438 ont plus de 40 ans, 24.675 ont entre 16 et 19 ans et 3.175 ont entre 12 et 15 ans. L'enquête a été réalisée sur un échantillon de 9.240 ménages répartis dans 46 wilayas. 2,15% des personnes interrogées ont affirmé avoir essayé une ou plusieurs drogues dans leur vie, 3,5% pour les hommes contre 0,96% pour les femmes. 15,04% des personnes interrogées disent également avoir connu des consommateurs de drogue dans la rue, 2,4% dans les milieux universitaires ou scolaires et 1,05% ont déclaré avoir vu des personnes se droguer au travail. C’est le grand Sud, malgré sa faible densité de population, qui enregistre la plus importante prévalence de consommation de drogue et de substances psychoactives. Viennent ensuite l'Ouest, l'Est et enfin le Centre. Par rapport à d’autres pays, la prévalence annuelle pour le cannabis (nombre de consommateurs de drogue par rapport à la population totale) est donc de 0,6 % pour l’Algérie, dont 1,06% chez les hommes et 0,03% chez les femmes, ce qui fait de l'Algérie l'un des pays du monde arabe où le niveau de consommation est le plus faible. Cette situation «ne réduit en rien l’importance de la consommation du cannabis et des risques relatifs à la drogue en Algérie», commentent cependant les enquêteurs.

      Comment


      • Nesrine Bensemra :


        Lundi 21 Mars 2011 -- La consommation de drogue dans notre pays a considérablement augmenté au cours de la dernière décennie. une enquête sur la prévalence de drogue a été menée durant la période allant de la fin 2009 au début de 2010 auprès de 9.240 ménages répartis à travers 46 wilayas. L’enquête menée par le CENEAP à la demande de l’Office national de lutte contre la drogue et la toxicomanie, sur la consommation de drogue en Algérie, menée sur quatre tranches d’âge de la population : 12-15 ans, 16-19 ans, 20-39 ans et plus de 40 ans, a révélé que pas moins de 180.000 personnes âgées entre 20 et 39 ans sur un total supérieur à 300.000 sont consommateurs de drogues en Algérie.

        «Parmi les 302.967 personnes consommateurs de drogues recensées en Algérie et âgées de 12 ans et plus, 180.679 sont âgées entre 20 et 39 ans», a indiqué le directeur des études au CENEAP, M. Hocine Tahar. L’enquête a montré aussi que 94.438 consommateurs de drogues sont âgés de 40 ans et plus, alors que 24.675 autres sont âgés entre 16 et 19 ans et 3.175 entre 12 à 15 ans. Elle a révélé que 2,15% de la population enquêtée a expérimenté une ou plusieurs substances psychoactives dans la vie et que les hommes (3,50%) en ont plus expérimenté que les femmes (0,96%). La tranche d’âge les ayant expérimentées le plus est respectivement celle des 20-39 ans (2,72%), suivie des 40 ans et plus (2,15%) puis des 16-19 ans (1,38%) et enfin les 12-15 ans (0,38%), selon les données livrées par cette enquête.

        En outre, l’enquête a permis de relever une proportion de 15,04% des enquêtés ayant déclaré avoir connu des personnes qui s’adonnent à la drogue dans la rue, contre 2,40% dans les milieux universitaires ou scolaires, alors que 1,05% ont déclaré avoir vu des personnes se droguer au travail. Selon les grandes régions géographiques, c’est le grand Sud, en dépit d’une faible densité de la population, qui enregistre la plus grande prévalence de consommation de drogues et de substances psychoactives. La région qui arrive au second rang est l’Ouest, suivie de l’Est, alors que la région Centre est celle où l’on recense le moins de consommateurs de drogues, selon les mêmes conclusions.

        Par rapport à d’autres pays, la prévalence annuelle pour le cannabis est de 0,6% pour l’Algérie, dont 1,06% chez les hommes et 0,03% chez les femmes de 12 ans et plus. L’Algérie se situerait ainsi à un niveau de consommation inférieur à celui de tous les autres pays arabes. Cette situation «ne réduit en rien l’importance de la consommation du cannabis et des risques relatifs à la drogue en Algérie», commentent les enquêteurs. L’enquête a révélé une proportion de 53,29% des chefs de ménage qui optent plus pour le dialogue avec leurs enfants drogués, 10,18% pensent consulter un spécialiste et 7,85% seulement optent pour l’hôpital.

        S’agissant du comportement vis-à-vis des toxicomanes et des drogués, 56,82% des enquêtés proposent les soins appropriés comme attitude à adopter, 22,58% une aide à cette catégorie de personnes et 14,40% seulement ont recommandé la sanction ou la prison. La segmentation des déclarations selon les groupes d’âge a donné des résultats favorisant l’assistance et les soins plutôt que la répression, et ce, quel que soit l’âge du répondant. Evoquant les sources d’information privilégiées, l’enquête a démontré que la télévision constituait la source principale qui permet de s’informer sur la drogue pour 35,20% des enquêtés contre 19,83% qui ont cité le médecin et 6,79% le travailleur social. Les autres sources proposées sont, dans l’ordre, réparties entre l’Internet, la police, la radio, l’école, l’université, la presse, la famille, la mosquée, les amis et les voisins.

        Comment



        • ALGIERS, April 1, 2011 -- Algerian police have arrested members of a drug cartel in the east of the country and seized three tonnes of hashish bound for the Middle East, press reports said on Thursday, citing the police. The drugs, worth an estimated $2.1 million were discovered in Biskra, more than 400 kilometres southeast of Algiers, by paramilitary gendarmes after a tip-off from an arrested dealer. His confession also led to the arrest of seven accomplices, according to Colonel Moustepha Lelmas, head of the gendarmerie in the administrative district of Batna, cited by the dailies Liberté and El-Khabar. The hashish, of Moroccan origin, was hidden in 25-kilogramme boxes destined for the Middle East and Europe via Tunisia, Egypt and Libya, where security has become less tight because of popular uprisings and conflict.

          Comment



          • Dimanche 3 Avril 2011 -- Trois trafiquants de drogue ont été condamnés dimanche à la réclusion criminelle à perpétuité à Oran après la découverte de 1,100 tonne de kif, apparemment en provenance du Maroc. La peine prononcée à l'encontre des accusés a été celle requise par le représentant du ministère public, a rapporté l'agence APS. La drogue avait été découverte en août 2009 dans une habitation proche d'Oran et l'enquête avait permis l'arrestation de trois hommes. L'instruction de l'affaire avait mené jusqu'au Maroc, premier producteur de haschisch de la région. La semaine dernière, la presse avait rapporté l'arrestation d'un réseau de trafiquants dans l'est algérien qui cherchaient à acheminer trois tonnes de kif marocain à destination du Moyen Orient et de l'Europe. D'importantes saisies de drogue marocaine sont régulièrement effectuées en Europe, impliquant des dizaines de tonnes de cannabis acheminées sur différentes voies avant d'arriver sur ce marché.

            Comment



            • ALGIERS, April 3, 2011 (KUNA) -- A criminal court in the city of Oran, western Algeria, sentenced three drug traffickers to life imprisonment on Sunday. The case dates back to August 2009, when police raided a private home in Al-Sediqiah district, eastern Oran city, and founded 1,100 Kgs of cannabis. The preliminary investigations led to the arrest of the three suspects pending investigations. After completing their work, the investigators revealed a cross-border dimension to the case. Investigators found out that the arrested traffickers have connection with a gang in Morocco.

              Comment


              • Rania Slimane :


                Dimanche 8 Mai 2011 -- Dahou Ould Kablia, ministre de l’Intérieur, participera les 9 et 10 mai à une conférence des ministres de l’Intérieur du G8 élargi sur la lutte contre le trafic de drogue transatlantique. Le président français Nicolas Sarkozy recevra lundi à l'Élysée les ministres participant à cette réunion présidée par M. Claude Guéant, ministre français de l'Intérieur. Cette réunion a pour objectif de «proposer des solutions pour lutter contre le trafic de drogue, notamment dans la région du Sahel et dans les pays d’Amérique latine», a indiqué à TSA Dahou Ould Kablia. L’Algérie va «exposer sa stratégie de lutte contre la drogue, particulièrement la cocaïne et le cannabis», a ajouté le ministre qui a insisté sur «la coopération internationale en matière de lutte contre ce fléau». L’Algérie est d’autant plus concernée que le trafic de drogue est devenu l’une des principales sources de financement du terrorisme au Sahel. Les groupes terroristes s’associent avec la mafia et les barons de la drogue. Ce qui constitue un véritable danger pour le développement économique et social des pays de la région.

                La réunion regroupera, outre les pays du G8 (États‑Unis, Canada, Japon, Russie, Royaume‑Uni, Italie, Allemagne), les pays les plus directement concernés d’Europe, d'Amérique latine et des Caraïbes, d'Afrique de l'Ouest et du Sahel (Pays‑Bas, Espagne, Mexique, Colombie, Pérou, Bolivie, Brésil, République dominicaine, Algérie, Maroc, Sénégal, Ghana, Nigeria, Afrique du Sud), ainsi que les représentants des organisations internationales et régionales actives sur le sujet (Commission européenne, ONUDC, OEA, OMD, Interpol, Europol, Banque Mondiale, Banque Interaméricaine de développement, Bureau des Nations Unies pour l' Afrique de l'Ouest), précise un communiqué de la Présidence française publié ce dimanche. Cette initiative débouchera sur l'adoption d'un plan d'action qui sera soumis aux chefs d'État et de gouvernement à Deauville, selon le communiqué de l’Élysée.

                Comment



                • ALGIERS, May 8, 2011 (KUNA) -- On Sunday Algerian border guards aborted an attempt to smuggle 23 kilograms of drugs into the country from Morocco through cross-border trafficking bands. In a press statement the Algerian Border Guards authority said a group of smugglers had used an animal to take the drugs to the other side of the border at night. This is third drugs smuggling operation derailed by the border guards over the past three days, the statement said, noting that one of those operations included 130 kilograms of drugs also coming from Morocco. Moreover, on Saturday the border guards aborted the smuggling of 7,000 liters of gasoline from Algeria to Morocco. They also arrested nine illegal migrants who were trying to enter the country without valid visas.

                  Comment



                  • May 11, 2011 -- Algeria, Morocco and 18 other African and Latin American countries affected by the transatlantic drug trafficking crisis attended a Group of Eight conference in Paris, AFP reported on Tuesday (May 10th). At the close of the "G8+Ministerial Meeting", the United Nations Office on Drugs and Crime (UNODC) was entrusted with setting up a fund to fight the phenomenon, El Khabar reported. UNODC chief Yuri Fedotov on Monday discussed links between the cocaine trade and al-Qaeda in the Islamic Maghreb. On the sidelines of the G8 event, Morocco and the United Kingdom pledged to strengthen bilateral security co-operation, MAP reported.

                    Comment

                    Unconfigured Ad Widget

                    Collapse
                    Working...
                    X