Announcement

Collapse
No announcement yet.

Algerian astronomers

Collapse
X
  • Filter
  • Time
  • Show
Clear All
new posts

  • #16

    Dimanche 30 Novembre 2008 -- Les Algériens, dans plusieurs wilayas du pays, auront l'occasion demain d'assister ?* un phénomène astronomique assez inhabituel, ?* savoir l'occultation de la planète Vénus par la Lune. Seule une perturbation météorologique pourrait les priver d'un tel spectacle. C'est ce qu'a annoncé hier un communiqué émanant de l'association Sirius d'astronomie. Selon la même source, outre le fait qu'elle soit inhabituelle, il s'agit de loin de la plus belle occultation planétaire cette année. Ce phénomène assez rare, qui sera visible de l'Europe et de l'Afrique du Nord, pourra être suivi de notre pays dès le début du coucher du soleil. Sirius souligne que l'occultation d'un astre par la Lune consiste en sa disparition brusque derrière le disque lunaire lorsque la Lune le dépassera. Le communiqué souligne en outre que l'occultation se déroulera demain ?* partir du bord obscur de la Lune ?* 17h02 ?* Alger, 17h13 ?* Constantine et 16h49 ?* Oran. Le petit disque vénusien ne mettra que quelque 45 secondes ?* s'éclipser derrière la Lune. Elle se déroulera alors que la Lune se situera assez bas au-dessus de l'horizon Ouest. Malgré les lueurs du crépuscule, Vénus étant ?* sa magnitude maximale, le spectacle pourra être suivi assez aisément ?* l'oeil nu, quoique une paire de jumelles devrait permettre de mieux apprécier les différentes phases du phénomène. La Lune sera alors assez basse sur l'horizon et la fraction éclairée du disque lunaire ne sera que de 13%. Sur le plan purement astronomique, Sirius indique que l'immersion se produira près de la pointe inférieure du bord éclairé de la Lune, quelque une heure plus tard, soit ?* 18h17 ?* Alger, 18h15 ?* Constantine et 18h14 ?* Oran, mais la Lune sera alors assez basse au-dessus de l'horizon et il faudra choisir pour cela un endroit présentant l'horizon dégagé. Le phénomène, ajoute le communiqué, sera précédé aujourd'hui par un rapprochement planétaire remarquable. Le trio Lune-Venus-Jupiter apparaît dans le ciel dans un rapprochement serré.

    Comment


    • #17

      Dimanche 7 decembre 2008 -- Le 20 décembre 2007, l'année 2009 a été proclamée l'Année internationale de l'Astronomie par les Nations unies, suite ?* une demande de l'Union internationale de l'Astronomie (IAU). Cette année qui a également été adoptée comme telle par l'Unesco, est une célébration de l'Astronomie ?* travers le monde et une mise en valeur de tout ce que cette discipline a donnée ?* l'humanité ?* travers les âges. Cette année coïncide par ailleurs avec le quatrième centenaire de l'utilisation de la lunette astronomique par Galilée qui a permis ?* l'astronomie de connaître le fulgurant développement qu'elle a eu depuis.

      Comment


      • #18

        Lundi 22 Décembre 2008 -- L'Algérie célèbrera l'année prochaine, ?* l'instar des autres pays du monde, l'année internationale de l'astronomie (IYA2009), ?* travers un riche programme d'activités. Le programme qui se trouve en phase de finalisation comprend, notamment, un cycle de conférences, des soirées thématiques, des expositions ainsi que des observations nocturnes du ciel pour le public sur tout le territoire national. Dans la perspective de la célébration de l'IYA2009, un comité au sein duquel sont représentés tant les astronomes professionnels que les principaux clubs d'astronomie actifs au niveau du territoire national a été installé, pour rappel, en juillet dernier.

        Comment


        • #19

          Samedi 7 Février 2009 -- C’est au palais de la Culture Malek-Haddad de Constantine que s’est déroulée, jeudi dernier, la deuxième édition du grand concours scientifique de l’association Sirius d’astronomie. Ainsi, soixante élèves, sur les cinq cents venus passer les épreuves du concours, ont réussi leur passage au deuxième tour qui se déroulera au mois de mars prochain. «Les concurrents ont été désignés par leurs lycées», a expliqué Mlle Imene Aimeur, membre du bureau de l’association. «Chaque lycée nous a envoyé ses trois premiers élèves dans toutes les filières et représentant les trois paliers», a-t-elle ajouté. Sous le regard de leurs parents et de leurs professeurs, les cinq cents participants ont répondu aux questions du concours, sous forme de Q.C.M. projeté en Data Show. Il était question de mathématiques, de physique, de géographie, mais aussi d’environnement, de biologie, de culture générale et surtout d’astronomie.

          D’autre part, les soixante gagnants de ce premier tour devront se revoir au mois de mars prochain pour répondre ?* une deuxième série de questions. Trois d’entre eux, représentants les trois paliers de l’enseignement secondaire, gagneront un voyage en Chine. «Ils se rendront précisément ?* Shanghai pour assister ?* l’éclipse totale qui aura lieu cette année», a précisé notre interlocutrice. L’année dernière, les trois lauréats de la première édition de ce concours ont gagné un voyage d’une semaine pour l’Allemagne. Accompagnés des membres de l’association Sirius, ils ont visité la station spatiale ESA, pour leur plus grand bonheur.

          L’association Sirius d’astronomie a été créée en 1996 par le Dr Djamel Mimouni, professeur de physique ?* la faculté Mentouri et doyen de l’Ecole doctorale d’astrophysique. L’association, ?* caractère scientifique, regroupe plusieurs amateurs et professionnels qui activent dans le domaine de l’astronomie. Elle compte ?* son actif plusieurs manifestations scientifiques ainsi que des expositions relatives au même domaine.

          Comment


          • #20

            Mercredi 1 Avril 2009 -- À l’instar des plus grandes villes du monde, Constantine sera au rendez-vous des “100 heures de l’astronomie” qui se déroulera du 2 au 5 avril prochain ?* l’esplanade de la mosquée Émir Abdelkader. Organisée par l’association Sirius, la manifestation sera l’occasion pour les férus d’astronomie d’observer le ciel avec des instruments variés mis ?* leur disposition par l’association. “Ils pourront admirer, entre autres, les cratères lunaires d’une lune ?* son premier quartier, Saturne et ses très fins anneaux et la comète Lulin qui devra être visible en début de nuit dans la constellation des Gémeaux”, indique le professeur Jamel Mimouni, Président de l’association Sirius d’astronomie et vice-président de l’Union arabe d’astronomie et des sciences de l’espace. Il est prévu, par ailleurs, une série de conférences sur l’astronomie au profit de jeunes amateurs qui auront lieu, le premier jour de la manifestation au complexe de jeunesse Saâdi, sis Filali.

            Comment


            • #21

              Jeudi 2 Avril 2009 -- Dans le cadre de la célébration de l'Année mondiale de l'astronomie, l'association constantinoise d'astronomie «Sirius» organise, en cette fin de semaine, une grande manifestation astronomique dans la ville des ponts. Parlant de cet événement, le professeur Jamel Mimouni, enseignant au département de physique de Constantine, président de l'association constantinoise et vice-président de l'Union arabe d'astronomie et des sciences de l'espace, a indiqué que le réseau mondial «Les 100 heures d'astronomie» fera revivre aux populations des différentes contrées de la planète une expérience historique unique : l'observation du ciel nocturne ?* travers des instruments astronomiques, tel que faite par le savant italien Galilée, il y a près de quatre siècles, avec une lunette de sa confection. Dans cette perspective, l'Algérie ne sera pas en reste et M. Mimouni a convié la population constantinoise, particulièrement les jeunes et les familles, ?* la manifestation que «Sirius» compte organiser au niveau de l'esplanade de la mosquée Emir Abdelkader de Constantine dans l'après-midi de ce vendredi 3 avril ?* partir de 18h30.

              «Cette manifestation scientifique, précise le professeur Mimouni, sera encadrée par des amateurs d'astronomie chevronnés dans le maniement des instruments d'observation variés, qui seront mis ?* la disposition du public et ?* travers lesquels il pourra, entre autres, admirer les cratères de l'astre lunaire ?* son premier quartier, la planète Saturne avec ses très célèbres anneaux, la belle comète de Lulin qui sera visible au début de la nuit dans la constellation des Gémeaux, ainsi que d'autres visions du ciel profond». Parallèlement ?* l'observation, une exposition astronomique se tiendra sur l'esplanade, est-il précisé. Auparavant, avant le début des observations, l'association constantinoise d'astronomie prévoit d'organiser le même jour, au niveau du complexe de jeunesse Ahmed Saadi de la cité Filali, de 15h30 ?* 18h30, un cycle de conférences de vulgarisation sur l'astronomie données par des experts et des universitaires, ?* destination du grand public en général et des amateurs de l'astronomie en particulier.

              Comment


              • #22

                Samedi 4 Avril 2009 -- L’année 2009 ayant été déclarée Année mondiale de l’astronomie, plusieurs pays s’apprêtent ?* célébrer l’événement, tel que décrété par les Nations unies, l’Unesco et l’IAU (International astronomical union). L’organisation prochaine du Salon de l’astronomie par la ville de Béjaïa n’est pas due au hasard. En effet, tout le monde sait que la ville de Béjaïa a connu deux périodes durant lesquelles elle et sa région ont grandement contribué au développement des connaissances dans le domaine de l’astronomie. Les indices de cet allant historique remonte donc ?* l’époque médiévale. D’abord, il faut rappeler que Béjaïa était réputée ?* l’époque pour le niveau de son école. C’est ainsi que le Marocain Abu El-Hassan Ali (1262) y réalisa des observations astronomiques, alors que l’Andalou Ibn Raqqam (1315) y établit ses tables astronomiques. Après la prise de la ville par les Espagnols, le relais a été assuré par la province. C’est par la suite que débuta l’épopée des zaouïas de la Kabylie.

                Dans la vallée de la Soummam, l’Astronome Ash Shellati rédigea alors son fameux traité Ma’alim el-istibsar. Le niveau des lettrés locaux du siècle ainsi que leurs pratiques «peuvent être cernés» en analysant le contenu d’Afniq n’Ccix L’muhub (le traité de Cheikh El-Mouhoub). Le Salon d’astronomie sera donc organisé par la capitale des Hammadides, d’ailleurs chère également ?* Ibn Khaldoun, avec la participation de Gehimab, le laboratoire Lamos et l’université de Béjaïa. Le comité qui s’occupera du programme sera composé de plusieurs spécialistes issus des universités de Béjaïa, Sétif, Constantine, Barcelone, ainsi que des Centres de recherche du Craag d’Alger, du CNRPAH d’Alger, du CNRS de Paris, de l’Union astronomique internationale… À l’occasion de cette manifestation culturelle d’envergure, il sera institué le prix Ibn Raqqam 2009. 1er prix : 25 000 DA, 2e prix : 15 000 DA, 3e prix : 10 000 DA. Ce sera sans aucun doute un événement qui fera honneur ?* la région et ?* toute l’Algérie, grâce ?* la précieuse collaboration de l’association Sirius de Béjaïa et du Gehimab (Groupe d’études sur l’histoire des mathématiques ?* Béjaïa).

                Comment


                • #23

                  Dimanche 5 Avril 2009 -- Malgré le mauvais temps et un ciel couvert, la manifestation scientifique «les 100 heures d'Astronomie» a connu un certain succès au niveau de l'esplanade de la mosquée Emir Abdelkader où, un public, évalué entre deux cents et trois cents personnes, s'était rassemblé vendredi soir, après la prière du Maghreb, pour observer les astres et voir l'exposition montée sur les lieux. La manifestation a duré jusqu'?* 23 heures et a permis ?* ce nombreux public d'amateurs de l'astronomie d'observer, grâce ?* quelques éclaircies, ?* l'aide de télescopes mis ?* leur disposition par les membres de l'Association «Sirius», les cratères de la lune et certaines constellations. Ensuite, le temps s'étant gâté, les visiteurs se sont contentés des explications données au moyen du système data-show, mis en place et encadré par des amateurs chevronnés membres de l'association. Auparavant, l'Association «Sirius» a organisé quatre conférences de vulgarisation astronomique au niveau de la maison des Jeunes de la cité Filali, située ?* côté de la mosquée Emir Abdelkader, où les méthodes d'observation du ciel, les instruments d'observation utilisés il y a quatre siècles et ceux plus sophistiqués utilisés aujourd'hui, ont été présentés, et le public a eu droit ?* une initiation ?* l'observation nocturne du ciel, commentée par des spécialistes. À cette occasion, le professeur Mimouni, président de l'Association, rappellera que la semaine prochaine, il y aura la remise des prix du concours scientifique organisé au niveau de cinquante lycées de la wilaya, dans le cadre de la célébration de l'Année mondiale de l'Astronomie 2009. Les trois lauréats bénéficieront d'un voyage en Chine au cours de cette année.

                  Comment


                  • #24

                    Dimanche 12 Avril 2009 -- L'Office des établissements de jeunes (ODEJ), la Ligue de wilaya des activités scientifiques et techniques et la direction de la Jeunesse et des Sports de Tlemcen se joignent ?* la communauté internationale pour l'année mondiale de l'astronomie célébrée cette année sous le slogan «ensemble revivifions notre héritage astronomique». Outre des expositions photo et picturales, des conférences sur les thèmes de la science de l'observation des astres, l'astrophysique et la structure de l'univers, animées de main de maître par le duo Brix Mohamed Amine (professeur d'université) et Haffaf Abdjellil (enseignant), ?* la maison de jeunes «Akid Lotfi» ?* Kebassa, le public averti et acquis a pu se délecter en assistant, dimanche dernier, ?* des observations uniques des étoiles et autres planètes qui habitent le ciel, non pas dans un planétarium, mais dans un environnement qui rapporte une base thématique forte et actuelle d'un monde sublime contemplé ?* partir de la ville de Zenata (20 km de Tlemcen). L'observation astronomique, qui a regroupé un nombre important d'astronomes amateurs et de jeunes de la wilaya de Tlemcen, a été assurée par un matériel de haute technologie avec 7 télescopes. Cette observation astronomique inoubliable, qui a duré plus de 4 heures (entre 20h et minuit), a permis ?* ces nombreux curieux de l'espace de traquer les astres, de se familiariser avec le ciel nocturne et de localiser précisément des zones sur la voûte céleste, des directions où pointer un instrument. «La pratique de l'astronomie d'observation remonte où plusieurs siècles avant la naissance de Jésus-Christ. Avant que la lunette astronomique et le télescope ne soient inventés, les observations se faisaient ?* l'oeil nu : c'est ce que l'on appelle l'astronomie pré-téléscopie. Aujourd'hui on pratique l'observation astronomique essentiellement pour deux raisons. Les professionnels disposent des plus puissants télescopes automatisés, qu'ils utilisent ?* des fins scientifiques, ils sont ?* l'origine de la plupart des grandes découvertes astrophysiques. C'est au cours du 20e siècle que la cosmologie apparaîtra comme une science révolutionnaire de l'astronomie», nous a expliqué au cours de cette observation, M. Mohamed Meradji, chef de service de l'information et animation ?* l'ODEJ de Tlemcen.

                    Comment


                    • #25

                      Samedi 6 Juin 2009 -- L’imposante exposition internationale d’art cosmique TWAN (The World at Night), organisée par le CRAAG en coordination avec le palais de la culture Moufdi Zakaria, aura lieu en Algérie ?* partir d’aujourd’hui, samedi 6 juin 2009. Cette exposition internationale qui, après avoir été présentée au siège de l’Unesco lors de la cérémonie, en janvier 2009, est passée par 15 pays et le sera également aux Nations unies en 2010. Les images TWAN sont des images de sites du patrimoine mondial (culturel et naturel) de Ia terre sous un ciel étoilé. Le slogan de cette manifestation indique que nous sommes une même famille sous un seul toit et qu’il n’y a pas de frontières dans le ciel. TWAN est une partie de l’Association internationale Astronomes sans frontières, et ce sont des projets spéciaux de l’Année internationale de l’astronomie 2009 sélectionnés par les Nations unies (section éducation) et par I’IAU (International Astronomical Union). TWAN représente un pont entre l’art, la culture et la science. TWAN est organisée par un groupe de 30 photographes spécialistes de la photographie de nuit, venant de plus de 20 pays. Le directeur de TWAN, qui est le plus jeune photographe du groupe, Babak Tafreshi de Téhéran, et un membre français de TWAN, Laureat Laveder, seront en Algérie pour présenter cette exposition et aussi pour intervenir dans un workshop sur la photographie du ciel nocturne. Le workshop, qui s’adresse ?* un public d’astronomes amateurs, sera organisé, quant ?* lui, les 5 et 6 juin par l’AAJAA (Association algérienne des Jeunes astronomes amateurs), sous l’égide du ministère de la Jeunesse et des Sports. L’ouverture de l’exposition se déroulera ?* 16 h au palais de la culture Moufdi Zakaria, elle sera suivie par une conférence sur le projet TWAN donnée par les responsables du projet. Le public est cordialement invité.

                      ***

                      Pour plus d’informations sur le projet TWAN : The World At Night (TWAN)

                      Comment


                      • #26

                        Mardi 23 Juin 2009 -- L'association Sirius d'astronomie organise, du 22 au 25 juin, un symposium d'astronomie grand public ayant pour thème «l'astronomie en toute beauté». Cette manifestation est initiée en collaboration avec la faculté des sciences exactes de l'université Mentouri ainsi que l'université des sciences islamiques Emir Abdelkader, sous forme d'un symposium qui entre dans le cadre des célébrations de l'Année mondiale de l'astronomie 2009. Selon le communiqué de Sirius, il est prévu des interventions de scientifiques et autres spécialistes, parmi lesquels l'éminent scientifique et penseur le professeur Nidhal Guidoum, de l'université américaine de Charjah des Emirats Arabes Unis, astrophysicien qui a été chercheur associé ?* la NASA américaine. Ce savant, qui est également spécialiste du dialogue science-religion, aura l'occasion d'intervenir ?* deux reprises aujourd'hui mardi 23 juin ?* l'auditorium de l'université Mentouri, pour donner une conférence sous le thème «Y a-t-il une vie extraterrestre ?», avec en supplément d'autres conférences et des films scientifiques. Le jeudi suivant, le 25 juin 2009, le professeur Guidoum abordera le problème délicat de l'Ijaz scientifique du Saint Coran «qui enflamme les passions», et ce d'une manière méthodologique et réfléchie, selon une approche épistémologique. Cette conférence, qui se déroulera dans l'auditorium de l'université ?* partir de 13 heures 30, aura pour thème «La théorie de l'Ijaz Ilmiy survit-elle ?* l'examen objectif ?». À noter enfin qu'une exposition astronomique et des observations solaires aux instruments sont programmées sur la grande esplanade de l'université Mentouri les 23 et 24 juin.

                        Comment


                        • #27

                          Mercredi 24 Juin 2009 -- Sommes-nous seuls dans l'univers ? La question taraude les esprits depuis des lustres, sans trouver une réponse scientifiquement fondée. L'éminent professeur Nidhal Guessoum, de l'université de Charjah (Emirats Arabes Unis), astrophysicien et ex-chercheur associé ?* la NASA, a affirmé hier, lors d'un symposium organisé par l'association Sirius d'astronomie, en collaboration avec la faculté des sciences exactes de l'université Mentouri, que « la science n'a trouvé jusqu'au jour d'aujourd'hui aucune trace ou signe de vie dans notre système solaire (?* l'exception de la Terre)».

                          Dans son allocution prononcée ?* l'occasion de ce symposium au sein de la salle des conférences Med Seddik Benyahia de l'université Mentouri, dont le thème est «L'astronomie en toute beauté», M. Guessoum axera sa communication sur trois volets liés directement ?* la question «Y a-t-il une vie extraterrestre ?». Le premier évoque «la recherche d'une vie hors de la terre», qui tire ses conclusions ?* partir de la portée scientifique, excluant toute supposition hasardeuse, alors que le second aborde l'aspect religieux et les indices qui pourraient inspirer l'homme sur l'existence d'une vie extraterrestre. Quant au troisième axe, il livre la vision de cet «inconnu» sous un angle purement éducatif et culturel, où des statistiques (occidentales) font valoir que plus de 50% des personnes interrogées se déclarent persuadées de l'existence d'une vie hors de la terre.

                          Toutefois, le conférencier fera remarquer que l'exploration du système solaire, qui contient 200 milliards d'étoiles, n'est pas chose aisée. «350 planètes ont été découvertes ces 15 dernières années, et les explorations sont actuellement concentrées sur la recherche d'une planète conforme aux dimensions de la terre, qui se situerait ?* la même distance du soleil», soulignera le professeur N. Guessoum. Ce dernier ne manquera pas de rappeler dans ce sillage la célèbre question du mathématicien Enrico Fermi, qui lancera lors d'un débat restreint entre scientifiques : «S'ils (les extraterrestres, ndlr) existent, où sont-ils ?». Qui, plus de cinquante ans après, attend toujours sa réponse...

                          Notons qu'en parallèle avec ce symposium, se tiendront les 23 et 24 juin, sur l'esplanade de l'université Mentouri, une exposition astronomique et des observations solaires aux instruments télescopiques ; alors que le 25 juin, c'est l'université des sciences islamiques Emir Abdelkader qui accueillera le professeur pour une conférence autour de «l'Ijaz scientifique du Coran».

                          Comment


                          • #28

                            Dimanche 28 Juin 2009 -- Le projet de réalisation d’un planétarium dans la ville des Ponts, envisagé dans les années 1980, vient d’être relancé par l’Assemblée populaire de wilaya de Constantine. L’APW a pris attache avec le docteur Djamel Mimouni, professeur ?* l’Ecole doctorale nationale d’astronomie de l’université Mentouri de Constantine, pour relancer le projet de réalisation d’un planétarium dans la ville des Ponts. C’est ce que l’on a appris en marge de la conférence sur l’astronomie tenue jeudi dernier ?* l’université des sciences islamiques Emir-Abdelkader, ?* l’initiative de l’association Sirius d’astronomie. Pour rappel, les autorités nationales avaient décidé, dans les années 1980, la réalisation d’un planétarium national dans la région est du pays. A l’époque, les spécialistes avaient choisi un site situé ?* 16 km du chef-lieu de wilaya, sur le plateau de Djebel Ouehch. La décennie noire que connaissait alors le pays a conduit ?* mettre ce projet en stand-by. «Aujourd’hui, je peux vous dire que suite ?* la demande de l’APW, je vais étudier la question et voir si ce projet est toujours réalisable. Mais rien n’est encore sûr», a précisé le docteur Mimouni. La communication présentée par le docteur Nidhal Guessoum, professeur en astronomie physique ?* l’université américaine d’Acharika aux Emirats Arabes Unis et ex-chercheur ?* l’agence spatiale américaine, la NASA, a tourné autour de la théorie du miracle scientifique du Coran. Le docteur Guessoum a, quant ?* lui, très longuement et scientifiquement critiqué cette théorie qui commence ?* devenir une philosophie. Il a, lors de son intervention, proposé de la prendre avec beaucoup d’objectivité et exhorté les scientifiques et les oulémas ?* recourir ?* leur intelligence et au bon sens pour comprendre l’univers et le miracle divin. Il est ?* rappeler que l’association Sirius d’astronomie a voulu, ?* travers l’organisation de cette conférence, faire de l’année 2009 celle de l’astronomie. Sirius a, la semaine dernière, organisé une série de conférences au niveau de l’auditorium Mohamed-Essedik de l’université Mentouri, portant sur l’astronomie et différentes questions liées ?* l’univers.

                            Comment


                            • #29

                              Mercredi 15 Juillet 2009 -- Selon un communiqué de l'association Sirius d'astronomie de Constantine, «une caravane» scientifique algérienne partira dimanche 19 juillet de Constantine pour rallier la République Populaire de Chine, où elle passera cinq jours, afin d'être au rendez-vous international pour l'observation de l'éclipse solaire attendue pour le 22 juillet au sud de la ville de Shanghai. Ce phénomène astronomique est qualifié de remarquable, car, précise le communiqué, cette éclipse qui durera 6 minutes, est considérée comme la plus longue et la plus importante de ce siècle. La délégation qui représentera l'Algérie ?* cette rencontre internationale est composée de 13 personnes entre universitaires et scientifiques, dont le chef du département d'astronomie du Centre de recherche en astronomie, astrophysique et géophysique (CRAAG), un avocat, un médecin ainsi que des jeunes amateurs et des lycéens, en particulier les trois lauréats du grand concours scientifique «Cirta-Science II», que l'association Sirius a organisé ?* travers les 47 lycées de la wilaya au cours de la dernière année scolaire. Pour de plus amples informations sur cet événement scientifique de grande importance, le professeur Jamal Mimouni, président de Sirius et vice-président de l'Union arabe d'astronomie et des sciences de l'espace, a convié les médias et les amateurs d'astronomie ?* une conférence de presse qu'il organisera samedi prochain, ?* la veille du départ de la caravane, au siège de l'APC de Constantine, en présence de tous les membres de la délégation algérienne et des autorités de la ville.

                              Comment


                              • #30

                                Dimanche 19 Juillet 2009 -- La plus longue éclipse solaire totale du XXIe siècle sera observable le 22 juillet en Chine. Dans la perspective d’observer cette éclipse historique, l’association Sirius d’astronomie a organisé une caravane scientifique pour rallier, aujourd’hui, le pays de Mao. La caravane est constituée de 13 personnes : des universitaires, des scientifiques, des avocats et des médecins ainsi que des jeunes amateurs et lycéens. Cette caravane, qui séjournera durant 5 jours en Chine, observera l’éclipse de la bande de totalité située ?* quelque 100 km au sud de Shanghai. Par ailleurs, tous les spectateurs auront le droit de suivre sur l’écran cette éclipse qui traversera le continent asiatique de part en part. Les spectateurs du monde entier pourront admirer l’éclipse solaire la plus longue du siècle via la télévision, Internet et les téléphones mobiles. C’est ce qu’a annoncé vendredi dernier l’Observatoire astronomique national (NAOC) de l’Académie des sciences de Chine (ASC). Quatre stations de diffusion en direct seront mises en place ?* Chongqing, Wuhan, Hangzhou et Shanghai, où l’éclipse totale pourra être observée, alors que six stations seront établies ?* Beijing, Kunming, Urumqi, Taipei et Hong Kong, où une éclipse partielle sera visible, indique-t-on de même source. La diffusion durera de 7h30 ?* 11h30. Ce projet de diffusion est sponsorisé par l’Observatoire astronomique national, Microsoft Research Asia, le Centre d’information du réseau informatique de l’ASC et l’Observatoire astronomique de Shanghai. Cette éclipse sera la plus longue jamais observée ou ?* observer en Chine entre 1814 et 2039, précise le NAOC. La zone de 250 kilomètres de large et de 10 000 kilomètres de long où l’éclipse pourra être observée recouvre la vallée du fleuve Yangtsé dont plusieurs grandes villes. Dans cette zone, l’éclipse totale sera visible pendant 4 ?* 6 minutes, a déclaré Cheng Zhou, astronome de l’Observatoire de la montagne pourpre de l’ACS ?* Nanjing, dans la province orientale du Jiangsu. Cependant, l’endroit où l’éclipse pourra être observée le plus longtemps, ?* savoir six minutes et 40 secondes, se trouve au large de la côte orientale de la Chine, a-t-il précisé. Cette éclipse n’a pas manqué de provoquer un boom touristique cette année, dans l’est de la Chine, réputé le meilleur endroit pour jouir du phénomène céleste.

                                Comment

                                Unconfigured Ad Widget

                                Collapse
                                Working...
                                X