Announcement

Collapse
No announcement yet.

L'autisme, entre incompréhension et tare

Collapse
X
 
  • Filter
  • Time
  • Show
Clear All
new posts

  • #16

    ALGER, Mercredi 14 Avril 2010 -- Un plan stratégique pour la période 2010-2015 sur la prise en charge des autistes vient d'être lancé, a annoncé, lundi à Alger, le ministre de la Solidarité nationale, de la Famille et de la Communauté nationale à l'étranger, Djamel Ould Abbès. "Un plan stratégique 2010-2015 sur la prise en charge des personnes atteintes de syndromes autistiques en Algérie a été lancé", a indiqué le ministre lors d'une rencontre consacrée à la présentation de ce plan. M. Ould Abbès a souligné, dans ce contexte, la nécessité d'une "prise en charge spéciale" pour les autistes, insistant sur le rôle des parents aux côtés des professionnels pour mener à bien cette prise en charge.

    Comment


    • #17

      CONSTANTINE, Lundi 26 Avril 2010 -- La prise en charge des jeunes autistes dont le nombre est "en constante augmentation en Algérie" se fera désormais dans des centres spécialisés qui seront réalisés à Tlemcen, Annaba et Constantine, a affirmé, samedi à Constantine, le ministre de la Solidarité nationale, de la famille et de la communauté nationale à l'étranger, Djamel Ould Abbès. L'idée de "détacher" cette pathologie des autres déficits physiques et mentaux traités dans les établissements spécialisés est "imposé par le nombre important de personnes souffrant d'autisme, estimé à 39.000 à l'échelle nationale", a souligné M. Ould Abbès au cours d'une visite de travail entamée dans l'après-midi à Constantine.

      Comment


      • #18

        Dimanche 11 Juillet 2010 -- La salle des activités pédagogiques du CHU de Sétif a abrité jeudi une journée de formation médicale sur la pédopsychiatrie, la schizophrénie et la dépression. Rehaussée par la présence d’éminents spécialistes. La quatrième journée nationale de santé mentale a été une occasion pour sensibiliser les participants, à savoir les psychologues et les psychiatres sur la nécessité du lancement d’un service de pédopsychiatrie au niveau de Sétif. En effet, c’est le Pr Ould Taleb Mahmoud, pédopsychiatre à l’EHS Drid-Hocine de Kouba qui a annoncé qu’il est entièrement disponible pour parrainer la formation des psychologues et psychiatres afin de créer un premier noyau de pédopsychiatre qui auront la mission de prendre en charge les enfants de la région. Selon notre interlocuteur, l’autisme constitue un véritable problème de santé publique. “Pour une moyenne de 300 naissances, nous avons 1 enfant autiste, ce qui nous ramène à conclure que nous n’avons pas moins de 60.000 enfants et adolescents atteints d’autisme en Algérie. C’est une spécialité négligée et il est de notre devoir de tirer la sonnette d’alarme. Le ministère doit planifier la santé mentale de la population et en faire une priorité. Les capacités, notamment, les structures existent cependant il faut se pencher davantage sur la formation des ressources humaines”, dira le professeur Ould Taleb. Notre interlocuteur, qui récuse catégoriquement que cette maladie est incurable, voit qu’il est indispensable de programmer une formation continue obligatoire à l’attention des thérapeutes d’enfants tout en instaurant une culture de dépistage afin de bien prendre en charge cette thérapie, notamment avant l’âge de trois ans.

        Par ailleurs, le chef de service des actions sanitaires et de la psychiatrie à la direction de la santé de Sétif, B. Sana, a indiqué que ce cycle de formation qui intervient quelque jours après les journées de pédopsychiatrie est une opportunité pour rassembler les spécialistes et penser à la création d’un service de pédopsychiatrie au niveau du CHU de Sétif qui servira désormais de noyau pour la création d’un établissement spécialisé dans la santé mentale des enfants et adolescents. D’autres thèmes dont le dépistage précoce et la prise en charge du retard mental, les dépressions de l’adolescent, la prise en charge de l’enfant infirme moteur d’origine cérébrale ainsi que l’hyperactivité chez l’enfant ont été abordés par les spécialistes. Le Dr Haddad et Ziri ont présenté une intervention sur la prescription des psychotropes chez l’enfant et l’adolescent. Le Pr Alouani, chef de service de psychiatrie au CHU de Sétif a présenté une communication sur la psychologie de l’enfant hospitalisé. Les spécialistes ont laissé entendre que pas moins de 3 000 tentatives de suicide sont recensées chaque année, la cause est très liée à ces maladies mentales et aux troubles du comportement.

        Comment


        • #19

          Comment


          • #20

            Comment

            Unconfigured Ad Widget

            Collapse
            Working...
            X