Announcement

Collapse
No announcement yet.

Risques sismiques et de tsunami sur le littoral algérien :

Collapse
X
  • Filter
  • Time
  • Show
Clear All
new posts

  • Risques sismiques et de tsunami sur le littoral algérien :


    Dimanche 22 Mai 2011 -- Le littoral algérien n’est pas ?* l’abri de vagues de type tsunami qui seraient générées par des séismes d'une magnitude supérieure ?* 6,5 sur l’échelle ouverte de Richter. La Méditerranée a par le passé connu ces phénomènes dévastateurs. Cette vision était défendue ce dimanche 22 mai par les membres du réseau algérien des sciences de la mer (RASMER) créé en mai 2009, réunis ?* l'USTHB. Ils plaident pour le développement d’une stratégie nationale de gestion des risques majeurs et ambitionnent de rassembler les compétences nationales pour devenir une véritable force de proposition. Ils ont tenu, huit ans après le séisme de Boumerdès, ?* rappeler toute l’importance de la prévention. Le Professeur Rachid Semroud spécialiste en écologie marine a souligné qu’en géologie et tectonique «tout ce qui risque d’arriver un jour, arrivera un jour. Aujourd’hui, de quoi dispose-t-on pour l’affronter (le tsunami, ndlr) ?»

    Pour ces spécialistes, comme nous sommes encore loin de cerner les phénomènes marins extrêmes, notamment leur fréquence et leur gestion, il faut établir une cartographie dynamique de la côte algérienne et l’identification des zones inondables. Cette zone, longue de 1200 km concentre en effet 70 % de la population algérienne. Vivre avec le niveau de risque accepté – et l’exemple du Japon, habitué de ces phénomènes – serait une preuve de maturité politique, selon ces spécialistes. La veille est une action collégiale qui requiert une action transversale, martèlent les experts. Selon le Dr Abdelhakim Ayadi, directeur de recherche au Craag (Centre de recherche en astronomie, astrophysique et géophysique), «il est primordial que les scientifiques unissent leurs efforts. Il est capital d’avoir un système d’information géographique sur les risques sismiques en particulier et les risques majeurs en général». Les catastrophes naturelles, au-del?* des dégâts matériels qu’elles engendrent, causent des pertes humaines. Cela fait une raison de plus pour mettre la population face ?* une réalité jusqu'ici occultée.

Unconfigured Ad Widget

Collapse
Working...
X