Announcement

Collapse
No announcement yet.

Algeria’s women quietly advance in careers and society

Collapse
X
  • Filter
  • Time
  • Show
Clear All
new posts

  • #61

    Lundi 3 Mai 2010 -- Les habitants de la cité Dragados, * Mila, en majorité des anciens cadres de l’ex-ECVE, sont en litige avec l’APC depuis plusieurs années déj*. Celui-ci a trait * l’assiette foncière sur laquelle est implantée cette cité, constituée de chalets en préfabriqué que ces familles ont acquis en toute propriété auprès de la société qui s’est désistée en leur faveur, procédant en même temps * la régularisation de l'assiette foncière auprès de l’APC. C’était en 1989. Ces dernières années, les autorités communales ont décidé de récupérer une bonne partie du terrain, poussant au retranchement la majeure partie des habitations. Un bras de fer a été engagé, depuis, entre les uns et les autres. Ne voyant rien venir et sentant la lassitude des hommes, les femmes ont décidé de prendre le relais pour faire aboutir ce dossier, en suspens depuis au moins 5 années. Accompagnées de leurs progénitures et priant leurs hommes de se tenir * l’écart, elles sont passées * l’acte ! Prenant possession de la route (sortie nord) qui relie Mila * Grarem, qu'elles ont barricadée pendant plus d’une heure, elles ont obligé les autorités locales * venir négocier avec elles, leur promettant une solution * l’amiable, dans les jours * venir ! Voir des émeutes pareilles, * Mila, c’est vraiment exceptionnel ! Menées exclusivement par des femmes, c’est tout simplement inimaginable !

    Comment


    • #62

      Samedi 8 Mai 2010 -- Le CENEAP a lancé une étude en 2008 sur la population féminine en Algérie et l’impact sur sa contribution au développement socioéconomique. Il ressort du premier rapport que 54% des femmes occupent des professions intellectuelles et exercent des activités de cadres supérieures dans les institutions de l’Etat. «Une évolution qui a été favorisée par le nombre de diplômés universitaires qui sont constamment en augmentation durant les 20 dernières années», relève le document. La profession de recherche dans le secteur biomédical, les technologies de la communication, l’enseignement dans ses 3 cycles et le secteur de services, sont les domaines clés de la réussite de la femme. Selon le rapport, cette progression dans l’employabilité est de l’ordre de 61% des contrats d’embauche dans les différentes entreprises algériennes. Ainsi, le ratio de recrutement au sein des entreprises privées et publiques algériennes est en nette évolution entre 2000 et 2009 avec une avancée remarquée dans les postes de cadres moyens et les postes de direction administrative.

      L’éducation est un facteur d’évolution pour les jeunes filles, note le rapport qui met en exergue de larges pourcentages de la scolarisation féminine depuis l’indépendance. Sachant que chez certains de nos voisins, les référents traditionnels et le manque de ressources pour dispenser une éducation pour tous sont ressentis comme une inégalité chez les femmes. Dans ce cadre, explique le document de recherche, l’accès * l’éducation et la politique contre l’analphabétisme chez les femmes a été une totale réussite. Le centre de recherche note que «l’analphabétisme est circonscrit dans une catégorie d’âge dépassant les 60 ans». D’ailleurs, plusieurs centres de lutte contre l’analphabétisme sont implantés au niveau du territoire national avec «un encouragement et une aide matérielle et logistique sur concours de l’Etat», affirme le document. Il y a, par ailleurs, une régression selon l’étude de recherche dans «le pourvoi en postes comme ceux de P-DG au niveau des entreprises». Il ressort donc que «très peu de femmes qui ont pourtant des qualifications supérieures ont accédé * ces postes de grande décision». Contrairement * la Tunisie où les femmes P-DG ont conquis une large place, les Algériennes sont très peu nombreuses au niveau de ces postes stratégiques.

      Comment


      • #63

        Mercredi 3 Novembre 2010 -- Le ministre des Affaires étrangères Mourad Medelci a annoncé mercredi la nomination, sur 27 "postes diplomatiques supérieurs", de quatre femmes, ce qui représente une "première" en Algérie. M. Medelci qui s'exprimait * l'ouverture d'un cycle de conférences destiné aux chefs de postes diplomatiques et consulaires nouvellement affectés * l'étranger, a toutefois précisé que trois femmes exerçaient déj* hors du pays ce qui porte * sept le nombre de diplomates algériennes.

        Relevant que quatre nominations en même temps étaient "une première depuis l'indépendance du pays" en 1962, M. Medelci a reconnu, selon l'agence APS, que le nombre de sept femmes diplomates sur un total non révélé restait "insuffisant". Les quatre nominées figurent dans un mouvement de diplomates comprenant 19 ambassadeurs, six consuls généraux et deux Consuls. Le ministre n'a toutefois pas précisé * quel poste elles avaient été affectées.

        Comment

        Unconfigured Ad Widget

        Collapse
        Working...
        X