Announcement

Collapse
No announcement yet.

Canada - Algeria business ties

Collapse
X
  • Filter
  • Time
  • Show
Clear All
new posts

  • Canada - Algeria business ties

    The Canadian ambassador in Algeria, Robert Peck, considered, yesterday, the project of the direct aerial line between Algeria and Canada still exists, and is not abandoned because it is one of many demands expressed by Canadian companies and the Algerian community that is living in Canada. The ambassador made it clear that its materialisation depends on the signature of aerial agreement between the two countries.

    The process, usually takes time, but efforts are being put to shorten this period, then the aerial navigation companies will be assigned to define dates and mechanisms for trips. The Canadian dignatory unveiled new measures to facilitate visas for businessmen, and talked about the improvement of the circumstances of visas delivery for Algerians.

    The Canadian ambassador made it clear... that the Algerian community in Algeria is more than 50 thousand, and it is continually growing. Many of them expressed interest to reinforce their relation with their home country through productive investment projects, pointing out that similar interest was expressed by the Canadian companies that had no information about the Algerian market.

    In the same context, Peck unveiled facilitating measures concerning visas delivery, especially in the context of missions and delegations for businessmen and professionals. The facilitation will be through the enlargement of visas services in Algeria, and the opening of a second counter. The same official declared that 2600 short-stay visas were delivered, plus the delivery of 2500 immigration visas last year. The ambassador added that an association for friendship and Algerian –Canadian partnership will be created.

    >>>Source<<<

  • #2
    Marketing of Canadian products in Algeria

    The Canadian group “Majest” will create, after its winning the 100 million dollar deal, a trade and business centre “Casino”, in Oran, for the Algerian group “SM Gif” which is presided over by Farid Mehrab.....

    Continue reading..... Creation of the first trade centre in Algeria

    Comment


    • #3
      Algeria continues debt repayment with Canada

      Algiers - Algeria Saturday agreed with Canada for early repayment of its debt totalling some 255 million dollars, the eighth such accord with creditor countries since mid-May, the state news agency reported.

      The APS agency said the accord to pay off the debt by June 30 was signed in Algiers by Finance Minister Mourad Medelci and Ottawa's Ambassador Robert Peck.

      The 19-member Paris Club of official creditors on May 11 approved plans by oil-rich Russia and Algeria, two of the group's largest borrowers, to make early debt repayments.

      Both countries are in strong positions to wipe out their indebtedness thanks to a tripling in the price of oil over the past four years to levels exceeding 70 dollars a barrel.

      Russia said Thursday it would pay off its 22 billion dollar debt to the Paris Club by the end of August, while Algeria has signed accords covering 3.25 billion of an estimated eight billion dollars.

      Apart from Canada, they cover France ($1.6 billion), Portugal ($20 million), the Netherlands ($45-million), Belgium ($225 million), Denmark ($54.3-million), Austria ($396 million) and Spain ($690 million).

      Agreements would be concluded this week with Sweden, for $11 million, and Finland for 15 million, APS said.

      The main creditors still outstanding include Italy, which is owed $1.7 billion, and the United States, $1.2 billion.

      >>>Source<<<
      Last edited by Guest 123; 23rd May 2008, 05:19.

      Comment


      • #4
        Canada, Algeria open air route

        July 5th, OTTAWA (CP) — Canada and Algeria signed a deal Wednesday that will open up a Montreal-Algiers air travel route, a significant addition to the scarce number of transport links between the Arab world and North America.

        Air Algerie has indicated it plans to operate two flights per week between Algiers and Montreal. Air Canada intends to offer code-sharing services to Algeria via Europe with its partner airlines.

        Currently, only Royal Air Maroc of Morocco and EgyptAir fly directly to Canada from the Middle East and North Africa. Air Algerie has no other North American routes.

        The Algerian embassy estimates there are 50,000 people of Algerian descent living in Canada, and thousands more business operators who trade with the country. Canada considers Algeria its top trading partner in the Arab region.

        "We sincerely believe that not only does this faciliate the transport of individuals, but at the same time it allows us to open up more commerical links that are so important to the two countries," said Transport Minister Lawrence Cannon.

        Algerian ambassador Smail Benamara said the new air route "will ensure and reinforce this trade, and faciliate the movements of many businessmen and Canadian experts who work in Algeria."

        >>>Source<<<

        Comment


        • #5
          Algeria open to breeding cattle from Canada

          OTTAWA, Ontario, July 7, 2006 - Canada and Algeria have agreed on terms of an export certificate for breeding cattle to Algeria.

          "This agreement illustrates how negotiations based on sound science are helping resolve market access issues for Canadian beef," said the Honourable Chuck Strahl, Minister of Agriculture and Agri Food and Minister for the Canadian Wheat Board. "It is very encouraging to see Canada's success in opening the Algerian market and creating new opportunities for producers."

          "This is welcome news for Canadian exporters of live breeding cattle and a positive step in restoring market access with all of our trading partners," said the Honourable David L. Emerson, Minister of International Trade. "It is an important vote of confidence for our industry that sets a precedent not only in the region but also in the rest of the world."

          Following the detection of Canada's first case of bovine spongiform encephalopathy (BSE) in May 2003, Algeria imposed a ban on live cattle imports from Canada. The agreement on an export certificate for breeding cattle is a first step in fully restoring trade with Algeria.

          Algeria is the latest country to recognize the effectiveness of Canada's science-based BSE-mitigation measures.

          Algeria open to breeding cattle from Canada

          Comment


          • #6

            Jeudi 22 mai 2008 -- Près de 40 chefs d’entreprise algériens se trouvent actuellement au Canada pour prendre part au 13e forum mondial de la PME Futurallia Québec 2008. L’édition de cette année se tient du 20 au 22 mai dans la ville de Québec, la capitale de la province canadienne du même nom. Les organisateurs de ce forum affirment que « la croissance et le succès connus par Futurallia les 15 dernières années en ont fait le mondial de la PME ». Ces entreprises algériennes sont menées par quatre chefs de mission : la Bourse algérienne de partenariat et de sous-traitance (régions Centre et Est), le Business club algéro-canadien et la Chambre française de commerce et d’industrie en Algérie. Concrètement, chaque chef d’entreprise algérien pourra, moyennant paiement de frais pour l’organisateur, avoir jusqu’* 12 rendez-vous d’affaires de 30 minutes chacun. L’objectif, selon les organisateurs, est de « permettre aux chefs d’entreprise d’entamer des discussions qui mèneront au développement de partenariats internationaux sous forme d’alliances commerciales, financières, stratégiques ou technologiques ». Plus de 1000 chefs d’entreprise venant de 25 pays sont présents * cet événement. Bien que 40 chefs d’entreprise algériens sont présents, on apprend que leur nombre aurait pu être plus important si toutes les demandes de visa pour le Canada avaient été acceptées. Initialement Futurallia était un forum régional créé par la Chambre de commerce et d’industrie de la Vienne en France en 2000. Malgré sa naissance en France, il se tient chaque année dans une ville différente - entre la France, la Belgique et la province canadienne du Québec.

            Comment


            • #7

              Mardi 27 Mai 2008 -- Développer la coopération économique entre l'Algérie et le gouvernement du Québec est l'un des thèmes importants abordés lors de l'entretien qu'a accordé le président de la République, Abdelaziz Bouteflika, * la ministre québécoise des Relations internationales et de la Francophonie, Mme Monique Gagnon-Tremblay. Lors d'une conférence de presse, donnée hier, * l'ambassade du Canada, Mme Monique Gagnon-Tremblay a indiqué que suite * l'entretien qu'elle a eu avec M. Bouteflika, il est probable d'organiser une mission économique québécoise en Algérie pour exploiter les possibilités de coopération.

              "Nous avons discuté beaucoup de l'économie, des besoins des entreprises économiques ciblées, comme l'industrie pharmaceutique", a noté Mme. Gagnon-Tremblay. "L'objectif est d'organiser une mission économique pour exploiter les possibilités de coopération", a-t-elle ajouté. La ministre québécoise est revenue sur les échanges commerciaux entre l'Algérie et le Canada et les investissements des entreprises canadiennes en Algérie. Elle a parlé, aussi, du partenariat entre l'Institut algérien des hautes études financières qu'elle a visité, hier, et l'université de Sherbrooke.

              Outre la coopération économique, culturelle et universitaire, la ministre des Relations internationales et de la Francophonie, Mme Monique Gagnon-Tremblay a abordé avec le président Bouteflika les enjeux du sommet de la francophonie qui se tiendra * Québec du 17 au 19 octobre prochain. Interrogée sur la position du président algérien, * qui elle a rendu une lettre de la part du premier ministre canadien, M. Stephen Harper, Mme.Gagnon-Tremblay s'est montrée optimiste quant * la position du président algérien. "J'ai ressenti la volonté de sa part d'adhérer * l'Organisation internationale de la francophonie". En d'autres termes, M. Abdelaziz Bouteflika, en bon diplomate, s'est montré favorable * l'idée de l'adhésion de l'Algérie * l'OIF, sans donner de réponse affirmative * ce sujet.

              Mme Gagnon-Tremblay a signalé, lors du point de presse, qu'elle respecte la position algérienne qui consiste au fait de vouloir conserver son identité. Elle a précisé que la francophonie n'est pas seulement une question de langue et que l'objectif du prochain sommet est de renouveler l'organisation. Par ailleurs, Mme Monique Gagnon-Tremblay quittera Alger aujourd'hui, pour Tunis où elle passera deux jours. Elle se rendra après au Maroc, au Burkina-Fasso et au Sénégal pour des entretiens avec les autorités politiques de ces pays, notamment sur le sommet de la francophonie.

              Signalons que l'Organisation internationale de la francophonie (OIF) compte, actuellement, 55 États et gouvernements membres et 13 observateurs répartis sur les cinq continents, regroupant plus de 800 millions de personnes, soit le tiers des pays du monde et un peu moins de 13% de la population du globe. En outre, selon les statistiques officielles, l'ensemble francophone représente, aujourd'hui, 18,9 % des exportations et 19 % des importations mondiales. Les échanges commerciaux entre les pays francophones totalisent près de 700 milliards de dollars américains, soit le quart de leur commerce mondial total. Quant aux investissements effectués par les pays francophones, ils atteignent 170 milliards de dollars américains, soit 26 % du total des investissements mondiaux.

              Comment


              • #8

                Lundi 9 juin 2008 -- Avec un total d’échanges commerciaux estimé, en 2007, * plus de 5,5 milliards de dollars, l’Algérie demeure le premier partenaire commercial du Canada en Afrique du Nord et au Moyen-Orient. La présence des entreprises canadiennes en Algérie, datant de plusieurs années, se renforce de plus en plus et « atteint aujourd’hui près de 70 compagnies évoluant dans divers domaines économiques ». C’est ce qu’a indiqué, hier * Alger, M. Patrick Parisot, l’ambassadeur du Canada * Alger lors d’un point de presse organisé * la Safex, * l’occasion de la tenue de la 41e édition de la Foire internationale d’Alger (FIA). Le Canada fait partie cette année du pavillon nord-américain, en compagnie des Etats-Unis et du Mexique. 18 entreprises canadiennes y participent couvrant différents secteurs d’activité : construction, ingénierie conseil, transport, industrie, services, agroalimentaire et les nouvelles technologies de l’information et de la communication. Selon M. Parisot, « les autorités canadiennes et leurs représentations consulaires ne manquent jamais l’occasion de faire comprendre aux entreprises canadiennes que l’Algérie a besoin de plus en plus de leur expertise ». « Le message passe bien, mais nos entreprises préfèrent se faire discrètes et médiatisent rarement les projets qu’elles réalisent en Algérie. » Le conseiller chargé des affaires économiques auprès de l’ambassade du Canada citera, entre autres exemples, celui de Dessau-Sauprin qui a pris en charge l’étude et le suivi de deux grands projets en Algérie, * savoir ceux de l’autoroute Est-Ouest et de la Grande mosquée d’Alger. Il citera également le projet de réalisation d’une usine d’aluminium, d’un montant de 7 milliards de dollars, que le groupe canadien Alcan-Rio Tinto International envisage de lancer en partenariat avec le groupe Cevital. A ce propos, l’ambassadeur du Canada * Alger dira que « le Canada est déterminé * renforcer ses investissements en Algérie » et * diversifier son commerce vers d’autres pays comme l’Algérie, « surtout que son partenaire traditionnel, en l’occurrence les Etats-Unis, connaît actuellement une récession économique ». A la question de savoir les raisons pour lesquelles les banques canadiennes ne s’intéressent pas au marché algérien, le conseiller économique de l’ambassade du Canada dira que « cela est dû au fait que les banques canadiennes n’ont pas cette politique qui les incite * aller s’installer * l’étranger ».

                Comment


                • #9

                  MONTREAL, June 16, 2008 — Construction and engineering firm SNC-Lavalin has won a $150-million (U.S.) contract to build, operate and maintain a seawater desalination plant in Algeria.

                  The Montreal-based firm said Monday that construction has begun on the plant west of Algiers in the province of Tipaza. The facility will have the capacity to process 120,000 cubic metres per day.

                  The contract is with Myah Tipaza, 51 per cent owned by Algerian Water Investment (a partnership between SNC-Lavalin and Acciona Agua) and 49 per cent by Algerian Energy Company Spa.

                  Companies held by the Algerian government will buy the water plant's production under a 25-year “take or pay” contract.

                  The plant is expected to be completed in 24 months.

                  Shares in SNC were up 85 cents at $58.35 in morning trading at the Toronto Stock Exchange.

                  Comment


                  • #10
                    Sonia Lyes :


                    Lundi 16 Juin 2008 -- Le groupe canadien annonce aujourd'hui avoir remporté, dans le cadre d'un consortium avec l'espagnol Acciona Agua, un contrat de 150 millions de dollars avec l'Algérienne des eaux. Le projet concerne la construction d'une usine de dessalement d'eau de mer d'une capacité de 120 000 m3/jour dans la wilaya de Tipaza. La construction de l'usine a commencé et devrait s'achever dans 24 mois, selon la même source.

                    SNC-Lavalin fournira l'ingénierie, l'approvisionnement et la construction de l'usine. «En outre, SNC-Lavalin, en co-entreprise avec Acciona Agua, a signé un contrat pour exploiter et entretenir l'usine pendant les 25 ans suivant sa construction », souligne le communiqué du groupe canadien.

                    L'Algérienne des eaux et Sonatrach achèteront la totalité de la production d'eau de l'usine dans le cadre d'un contrat d'une durée de 25 ans, selon SNC Lavalin. «Ce projet s'inscrit dans une démarche du gouvernement algérien visant * sécuriser * long terme l'alimentation en eau potable de la ville d'Alger et de ses environs », explique le groupe canadien.

                    Par ailleurs, « SNC-Lavalin Capital a agi en tant que conseil financier auprès de Myah Tipaza pour la mise en place d'un financement * long terme sans recours souscrit par le Crédit Populaire d'Algérie (CPA) portant sur 80 % de la valeur du projet. Les actionnaires de Myah Tipaza complèteront le financement de ce projet en investissant environ 35 millions de dollars dans le capital social de cette société ».

                    Comment


                    • #11

                      Vendredi 27 Juin 2008 -- La société canadienne de portefeuille Noveko international annonce avoir fait l’acquisition de la SARL Noveko Algérie, une société d’importations d’équipements médicaux située * Zeralda. « Avec Noveko Algérie au sein de notre groupe, nous pourrons développer de façon plus intensive les marchés de l’Algérie, du Maghreb et du Moyen Orient qui représentent un fort potentiel pour les différentes gammes de produits de nos filiales », prévoient les dirigeants de Noveko. Noveko international possède ses propres laboratoires, développe des produits biomédicaux ainsi que les systèmes d’échographes portatifs. Elle opère également dans le domaine de la transformation et la distribution de produits d’acier.

                      Comment


                      • #12

                        Samedi 28 Juin 2008 -- En vue de renforcer sa présence dans le marché algérien, et d'intensifier ainsi son développement dans le secteur médical, la société Noveko International Inc (une firme canadienne) a enfin acheté la totalité des actions de la Sarl "Noveko Algérie", spécialisée dans l'importation d'équipements médicaux, installée * Zéralda, * 30 km * l'ouest d'Alger, a-t-elle annoncé le 25 juin dernier dans un communiqué. A noter que la société Noveko Algérie est propriété * 50% de Mourad Ramdane, président, et * 50% de BLT Capital Inc dont le capital était détenu * parts égales par trois dirigeants de Noveko, * savoir André Leroux, Alain Bolduc et Jacques Tessier. "Avec Noveko Algérie au sein de notre Groupe, nous pourrons développer de façon plus intensive les marchés de l'Algérie, du Maghreb en général et du Moyen-Orient, qui présentent un fort potentiel pour les différentes gammes de produits de nos filiales. Sa mission et ses activités sont donc appelées * s'élargir et * se renforcer dans le futur", souligne M. Leroux. "Lors de la constitution de Noveko Algérie, notre conseil d'administration n'avait pas autorisé l'achat par Noveko de 50 % des actions de celle-ci, du fait qu'il n'était pas certain qu'une telle acquisition dans ces marchés allait être suffisamment profitable pour Noveko. Cependant, nous avions permis * cette société d'utiliser "Noveko" dans sa raison sociale en vue de tester sérieusement ces marchés et d'y distribuer nos produits. Le conseil d'administration se dit maintenant satisfait des résultats de Noveko Algérie et a donc décidé d'en autoriser l'acquisition", a-t-il ajouté. En effet, la transaction sera réglée au moyen de 240 000 actions catégorie A de Noveko, réparties également entre M. Mourad Ramdane et BLT Capital Inc.

                        La conclusion de cette acquisition est conditionnelle notamment * une vérification diligente complète de Noveko Algérie et au consentement de la Bourse de croissance TSX. A la suite de la clôture de la transaction, qui est prévue vers le 15 juillet prochain, M. Mourad Ramdane, note-t-on, continuera d'exercer ses fonctions de président de Noveko Algérie au sein du Groupe Noveko. Toutes les actions catégorie A émises dans le cadre de cette transaction seront soumises * une période de détention obligatoire de quatre mois, a indiqué Noveko International Inc, dans un communiqué. Il convient de signaler que Noveko International inc est une société de portefeuille inscrite en Bourse, dont les filiales opérantes sont S.A.S. ECM, Noveko inc., Laboratoire SyMa inc., Bolduc Leroux Inc. et Magnum Pharmaceutics Inc. ECM est spécialisée dans les échographes portatifs en temps réel pour les médecines animale et humaine. Noveko Inc. développe les produits biomédicaux et environnementaux dérivés de sa technologie de filtration antimicrobienne brevetée (masques et filtres antimicrobiens Noveko (MC)). SyMa se spécialise dans la fabrication de produits d'hygiène assainissants, commercialisés sous la marque Azuro(MC). BLI opère dans la transformation et la distribution sur demande de produits d'acier selon les spécifications du client. Quant * Magnum, elle agit en tant qu'agent stratégique pour la commercialisation des produits biomédicaux et environnementaux ainsi que les produits d'hygiène assainissants du Groupe Noveko et pour d'autres fabricants.

                        Comment


                        • #13

                          Jeudi 24 juillet 2008 -- Des responsables de grandes entreprises canadiennes et l’ambassade d’Algérie au Canada ont décidé de remettre sur les rails l’Alliance d’affaires Canada-Algérie (AACA). Créée en 2004 et n’ayant jamais été opérationnelle, cette alliance a pour but initial de promouvoir et de faire fructifier le partenariat entre les deux pays.

                          Selon l’ambassade d’Algérie au Canada, une réunion a été tenue * cet effet * Montréal et a permis de «jeter les bases d’une véritable renaissance de cette alliance», qui a réaffirmé * l’occasion, «son objectif de contribuer au développement des échanges économiques et * la promotion des investissements et du partenariat avec l’Algérie». Les participants * cette rencontre ont décidé de procéder, avec le soutien de l’ambassade d’Algérie au Canada, * une vaste campagne d’adhésion et de contribuer * une meilleure information sur les importantes potentialités de partenariat, offertes par le marché algérien. Ils ont également procédé * l’élaboration d’un programme de travail avec l’organisation de journées d’étude dans des grandes villes canadiennes et la préparation de missions économiques en Algérie.

                          Les représentants des entreprises canadiennes ont décidé, en outre, selon l’ambassade, d’apporter le soutien financier nécessaire au lancement et au développement des activités de cette alliance. Ils ont convenu d’une étroite collaboration avec les représentations diplomatiques algériennes et canadiennes dans les deux pays et de veiller * conforter l’excellente image du Canada en Algérie et de l’Algérie au Canada en développant un partenariat profitable aux deux pays. L’ambassadeur d’Algérie au Canada, M. Smaïl Benamara, qui était présent * la réunion, a estimé que la composante de la rencontre est «une garantie du sérieux de cette relance et qu’elle augure des perspectives prometteuses pour le renforcement et l’encadrement des relations économiques et commerciales entre l’Algérie et le Canada».

                          Le représentant de l’Algérie au Canada a rappelé * cette occasion que l’Algérie est depuis plusieurs années l’un des premiers partenaires économiques du Canada, avec un volume d’affaires de plus de 5 milliards de dollars par an. La réunion a regroupé, faut-il le souligner, des représentants d’une dizaine de grandes entreprises canadiennes, dont Rio-Tinto Alcan, Talisman Energy, Bombardier aéronautique, et SNC, MMM Group de Toronto, Tecsult, Cordiant Capital, Lavalin, ainsi que les représentants de 2 grands cabinets d’avocats canadiens, * savoir M. Gar Knutson, ancien ministre et avocat chez Borden Ladner Gervais» et M. Denis Paradis, ancien ministre, bâtonnier du cabinet Dunton-Rainville.

                          Comment


                          • #14

                            Dimanche 28 septembre 2008 -- Un nouveau logiciel en l'occurrence CalMedic, conçu par la société Rachidia inc., vient d'être mis récemment sur le marché algérien. CalMedic, est un logiciel de gestion des rendez-vous pour les professionnels de la santé en Algérie, destiné et dédié * tout professionnel du secteur médical, notamment les médecins ou dentistes. A noter que Rachidia inc., est une compagnie canadienne située * Montréal, qui a pour vocation la performance dans la conception et le développement des sites web. Désormais, si vous êtes par exemple, un professionnel de la santé et que vous éprouviez le besoin d'améliorer et d'optimiser la gestion des rendez-vous de vos patients, d'emblée, CalMedic, ce logiciel d'attribution des rendez-vous, fera votre affaire. Il faut savoir, également, que ce logiciel de gestion des rendez-vous des professionnels de la santé avec leurs patients, est une nouveauté sur le marché algérien de par son aspect organisationnel, visuel et original, qui améliore et rentabilise tout le processus d'orientation vers les professionnels désignés. Assigner un rendez-vous tout en prenant en considération la disponibilité du professionnel est l'une des fonctionnalités de CalMedic. A vrai dire, CalMedic dispose de plusieurs fonctionnalités et atouts qui font de lui un produit de haut niveau et qui répondra aux besoins de gestion des services concernés. Gain de temps, accès sécurisé, réservation des rendez-vous par un simple clic, multispécialités, multiprofessionnels, personnalisation de l'affichage selon besoin, prise en charge de la disponibilité des professionnels, recherches simples et ciblées et plusieurs autres fonctionnalités intégrées. CalMedic vous aide * mieux gérer les rendez-vous des patients. Réservation des rendez-vous avec un simple clic de la souris, inscrire les informations du patient une seule fois avec possibilité de modifier par la suite. Afficher la liste quotidienne des rendez-vous des patients, afficher aussi les recettes journalières, hebdomadaires et mensuelles. Il permet aussi de transmettre des données vers d'autres logiciels et enfin, communiquer avec un confrère via un système de messagerie intégré et sécurisé. Tout ce dont vous avez besoin pour alléger les tâches administratives et faciliter l'accueil et l'orientation. S'agissant du coût de ce produit, il est de 16 900,00 DA pour le prix de lancement (pour 30 jours seulement) et 25 000, 00 DA pour un prix régulier. Il y a lieu de noter que CalMedic a été réalisé grâce * l'implication de médecins chevronnés qui ont * cœur l'optimisation de la gestion des rendez-vous pour alléger les tâches quotidiennes effectuées lors de prise de rendez-vous et d'orientation vers les services concernés. Il faut dire que ce genre de logiciel contribue au développement du secteur de la santé, puisqu'il facilite la tâche aux professionnels en la matière et leur permet de bien s'organiser et de travailler ainsi dans de bonnes conditions avec leurs patients.

                            Comment


                            • #15

                              Samedi 18 Octobre 2008 -- Le ministre des Affaires étrangères, Mourad Medelci, a rencontré, hier au Québec, les chefs d'entreprises et firmes canadiennes présentes en Algérie, et ce en marge de la participation du président de la République, Abdelaziz Bouteflika, en qualité d'invité spécial, au 12e sommet de la Francophonie. A l'issue de cette rencontre, M. Medelci a indiqué, dans une déclaration * la presse, que cette réunion "nous a permis de rencontrer des chefs d'entreprises et des représentants de grandes firmes qui travaillent déj* en Algérie et qui ont le sentiment, de par leur présence dans notre pays, qu'elles pouvaient faire encore davantage". Ces firmes, a-t-il précisé, "se sont constituées sous forme d'alliance et entendent donner * leur union un contenu opérationnel".

                              Comment

                              Working...
                              X