Announcement

Collapse
No announcement yet.

Algérie Poste

Collapse
This is a sticky topic.
X
X
 
  • Filter
  • Time
  • Show
Clear All
new posts

  • Guest 123
    replied
    Merouane Mokdad :


    Mardi 30 Mars 2010 -- La panne du réseau national CCP de la Poste, qui s’est produite en fin de semaine dernière, est liée au basculement vers le réseau IP (Internet Protocol) du système informatique de l’opérateur public. «Les bureaux qui fonctionnait avec l’ancien système X25 n’ont pas connu de perturbations. S’ajoutait à cela, la coupure de la fibre optique au niveau de Ben Aknoun à Alger», a expliqué Abdelnacer Sayeh, directeur général par intérim d’Algérie Poste, invité, mardi 30 mars, de la Chaîne III de la radio nationale. Il confirme ainsi les informations publiées dimanche par TSA sur les raisons de la panne. M. Sayeh a expliqué les nombreuses demandes au niveau central concernant des consultations de soldes ou des commandes de carnets CCP ralentissent le système. «Notre système reboote, s’il n’y pas de réponse au bout de 60 secondes. Le redémarrage freine un peu le service. Mais ce n’est pas un bug. Notre nouvelle application permet d’avoir plus d’informations sur les comptes», a-t-il appuyé.

    Le responsable de La Poste a toutefois reconnu que la perturbation des services n’a pas été suffisamment prise en charge sur le plan de la communication. «Cette insuffisance a créé de la panique au niveau des bureaux de poste. Nous allons améliorer notre communication à travers notre site internet mais également au niveau de chaque bureau de poste», a-t-il dit. Un contrat de performance conclu entre Algérie poste et l’Etat en 2009 implique la mise en place d’un programme de modernisation et de densification du réseau postal. Ce programme est doté d’une enveloppe de 3 milliards de dinars. «D’ici 2013, l’ensemble des bureaux de poste seront informatisés. La même prestation est fournie sur l’ensemble des guichets. C’est un guichet unique. Actuellement, nous avons 26 établissement qui ne sont pas connectés au réseau informatique», a-t-il indiqué. Le guichet unique permet, selon lui, au client d’effectuer toutes les opérations dans le même bureau sans changer de guichet.

    Leave a comment:


  • Guest 123
    replied
    Riyad Hamadi :


    Dimanche 28 Mars 2010 -- Algérie Poste a annoncé, dimanche 28 mars, que la situation a été rétablie sur son réseau de comptes CCP. « Le réseau CCP d’Algérie Poste a connu ces derniers jours des perturbations provoquant des désagréments à la clientèle d’Algérie Poste. Cette situation est le résultat de problèmes techniques. À cet effet, Algérie Poste présente ses excuses à sa clientèle et la rassure que la situation normale a été rétablie depuis ce dimanche 28 mars », précise la direction de l’entreprise. Algérie Poste ne précise pas la nature exacte du problème. Le réseau CCP d’Algérie Poste a connu une panne inquiétante qui a débuté jeudi dernier. Les six millions de comptes actifs gérés par l’opérateur postal public étaient inaccessibles. Une situation qui a provoqué des inquiétudes sur la nature et l’origine du problème.

    Leave a comment:


  • Guest 123
    replied
    Ibtissem Zaoui :


    Dimanche 28 Mars 2010 -- Depuis jeudi dernier, Algérie Poste fait face à une panne majeure de son système informatique. Les six millions de comptes hébergés par la poste ne sont plus accessibles. Les salariés concernés, essentiellement des fonctionnaires, vont devoir patienter avant de pouvoir retirer leur paye. C’est l’une des plus importantes pannes de l’histoire de l’opérateur public. Et elle tombe mal car elle intervient à la période de paiement des salaires des fonctionnaires. Selon nos informations, la panne n’était toujours pas localisée dimanche dans la matinée. « Les ingénieurs du groupe français Bull travaillent jour et nuit depuis jeudi. Mais la panne n’a toujours pas été localisée », a indiqué à TSA une source proche d'Algérie Poste. Le problème pourrait avoir été engendré par la migration vers le nouveau protocole IP actuellement en cours de réalisation, en partenariat avec le groupe sud-africain Dimension Data. « On ne sait pas d’où vient la panne. Peut-être qu'il s’agit d’un conflit entre l’ancien et le nouveau logiciel », ajoute notre source. Mais aucune hypothèse n’est écartée par le management d’Algérie Poste, y compris celle d’un acte hostile émanant d’un hacker. Aucun délai ne peut être avancé concernant la fin de la panne. « Il y a la phase de détection puis celle de la réparation. Tout dépendra de la durée de la première phase et de l’ampleur des dégâts occasionnés », ajoute la même source. La panne pourrait en effet provoquer d’importants dégâts. « Le risque zéro n’existe pas », reconnaît notre source. Cette panne pourrait par exemple provoquer des dysfonctionnements dans certains comptes : des sommes qui pourraient transiter d’un compte à un autre.

    Leave a comment:


  • Guest 123
    replied

    Jeudi 18 Mars 2010 -- Algérie Poste a franchi un nouveau pas dans pour sa modernisation à la faveur de la signature, hier à Alger, d’un contrat avec Dimension Data, le fournisseur spécialisé dans les services et solutions informatiques. Il s’agit plus précisément d’un contrat d’extension du réseau principal appelé backbone IP, reliant tous les bureaux de poste, au nombre de 3 300, et les guichets automatiques de billets de banque (GAB). L’ensemble du réseau d’Algérie Poste, actuellement en réseau X25, devra migrer vers le réseau IP. L’achèvement de l’opération, qui s’effectue progressivement, devra prendre fin à la fin de 2011. Il est enregistré jusqu’à présent le basculement vers le réseau IP de 500 bureaux de postes et 600 autres sont programmés pour 2010, tandis que le reste devra avoir fini la migration à la fin de l’année prochaine. Le projet d’extension intègre la technologie MPLS, une technique très avancée de gestion dynamique des ressources d’un réseau.

    En outre, Algérie Poste est en train de dédoubler ses équipements dans toutes les wilayas pour parer à toute éventuelle panne qui surviendrait sur le premier équipement. «Nous sommes en train d’effectuer cette migration progressivement, sans que soit interrompu le travail quotidien de nos agents dans les bureaux de poste et sans que le client le ressente», a déclaré Mme Merzoug, directrice opérationnelle des systèmes d’information à Algérie Poste, lors d’une conférence de presse conjointe avec M. Christian Jonniaux, directeur général de Dimension Data Afrique du Nord, et M. Kurt Horrix, directeur général de Dimension Data Algérie. Entre autres avantages du réseau IP, Mme Merzoug a cité le fait que l’Epic Algérie Poste n’aura plus à payer les factures téléphoniques puisque ses propres communications seront effectuées à travers son réseau IP.

    «À travers l’acquisition de sa propre plate-forme IP, Algérie Poste peut offrir à ses clients une meilleure disponibilité et une plus grande sécurité lors de leurs transactions», a soutenu M. Kurt Horrix, qui a fait une présentation et un bref historique de Dimension Data Algérie, ainsi que des relations privilégiées qui la lient à Algérie Poste. Il faut savoir que la filiale Dimension Data Algérie a été ouverte en 2002 et emploie actuellement 20 personnes, dont 85 % sont des ingénieurs. Outre la réalisation de projets stratégiques pour les ministères de la Défense et des Finances, son partenariat avec Algérie Poste date de 2005. Pour M. Horrix, il ne s’agit pas pour son entreprise de réaliser seulement des projets et de s’en aller, mais aussi d’»investir du temps» avec ses partenaires. Une raison qui a poussé la maison mère à ouvrir sa filiale algérienne pour être là, constamment à l’écoute et au service de ses partenaires. C’est ainsi que des ingénieurs ont été formés pour avoir des compétences locales, notamment pour la gestion des infrastructures réalisées et les interventions rapides en cas de panne.

    Dimension Data, a expliqué M. Jonniaux, n’attend pas par ailleurs que des problèmes surviennent pour intervenir ou que son client commence à trouver ses installations obsolètes pour les changer, elle anticipe aussi sur ses besoins en faisant des propositions à même d’assurer, en fin de compte, la meilleure qualité de service au consommateur final. Dans ce contexte, le directeur général d’Algérie Poste a déclaré, dans un message lu en son nom par Mme Merzoug, que l’entreprise qu’il dirige «cherche à satisfaire sa clientèle à travers l’amélioration de la qualité de service de ses prestations». Dans cette optique, a-t-il poursuivi, «la solution installée par notre partenaire Dimension Data tend à offrir à nos clients encore plus de simplicité, de rapidité et de fiabilité dans leurs transactions financières avec un échange de données et d’informations en temps réel». En outre, «il est clair que la présence de notre partenaire en Algérie se traduit par le transfert de connaissances et la création de postes d’emploi», a-t-il conclu.

    Leave a comment:


  • Guest 123
    replied

    Mercredi 3 Mars 2010 -- Algérie Poste a adopté une nouvelle organisation de l’entreprise avec l’installation de trois directions : la division du courrier et colis, la division monétique et services financiers postaux et la division réseau. Un nouvel organigramme est prévu et il est même envisagé de faire appel à des compétences externes. Abdenacer Sayeh, directeur général par intérim d’Algérie Poste, a réuni récemment les cadres de l’opérateur postal pour présenter le bilan d’activités de l’exercice 2009, le plan d’action 2010 et la présentation de la nouvelle organisation de l’entreprise. Le directeur de projet de la division du courrier et colis a relevé que « la concurrence constitue à présent une véritable menace pour les métiers de la poste ». Le directeur de projet division monétique et services financiers postaux a mis en exergue la complexité des ramifications liant les services financiers postaux avec la place bancaire. À ce propos, il préconise la mise en place de normes professionnelles à même d’assurer des prestations de bonne qualité. Dans cet ordre d’idées, le directeur général a annoncé à l’assistance la mise en place d’une structure, rattachée à la direction de la qualité, prenant en charge la normalisation des activités de l’entreprise. Quant à l’intervention du directeur de projet division réseau, elle a concerné la rentabilisation de ce grand potentiel dont dispose l’entreprise et qui assure avec plus de 3500 bureaux de poste une proximité certaine aux citoyens où qu’ils se trouvent sur le territoire national.

    Noureddine Boufenara, directeur de la communication d’Algérie Poste, nous a affirmé : « Après avoir connu une première étape de sa mise en place à partir du 1er janvier 2003, mise en place des infrastructures, modernisation des équipements et généralisation de l’outil informatique, Algérie Poste est passée à une deuxième étape, à savoir l’étape opérationnelle en tant que prestataire de services en direction de la clientèle dans un environnement concurrentiel. Il s’agit maintenant de se frayer un chemin dans un environnement économique. » Ainsi, une nouvelle organisation s’est imposée avec pour principal objectif de diversifier les services. La poste assure des prestations extra-postales (paiement des factures de Sonelgaz et Seaal, vente de cartes téléphoniques). Le seul point commun de ces opérations reste le bureau de poste qui, grâce à l’informatisation des guichets, permet aux clients de bénéficier de toutes les prestations offertes. Plus de 65% des revenus proviennent des services financiers, le reste émane des services de la poste.

    Suivant la tendance mondiale, Algérie Poste a pris conscience que les services postaux devront s’adapter et innover face à la communication électronique. Depuis 2000, le volume du courrier domestique et international n’a cessé de baisser et cela va continuer, selon les experts. Les gens changent leurs habitudes et optent pour les nouvelles formes de communication électronique pour envoyer des lettres ou des imprimés. Les personnes privées envoient plutôt leurs lettres par courrier. Il s’agit maintenant de développer les gammes de services, notamment financiers, de diversifier les sources de revenu, de négocier le virage des nouvelles technologies et de s’impliquer davantage dans le transfert d’argent. Le métier de postier a changé, il ne se limite plus à celui de facteur. L’avenir de la poste passe ainsi par les services financiers. Le conseil de direction a formulé différentes recommandations dont le traitement des mandats 1418 (versement aux comptes CCP) et 1419 (mandats sociaux) dans les bureaux de poste sous forme de virement accéléré (VAC) afin de réduire le délai de traitement et l’application de l’IPS (tracking du courrier) dans les centres de distribution du courrier (CDD).

    Leave a comment:


  • Guest 123
    replied

    Samedi 6 Février 2010 -- Des peines allant de deux à huit ans de prison ferme ont été requises par le représentant du parquet général dans l’affaire des 36 ex-employés d’Algérie Poste poursuivis pour détournement de deniers publics, exploitation volontaire des biens de l’Etat à des fins personnelles, corruption et complicité dans la dilapidation des deniers publics. Parmi les accusés figurent, entre autres, des Palestiniens et un Irakien. Les mis en cause sont par ailleurs impliqués dans le piratage des lignes téléphoniques des clients de l’entreprise. Le préjudice financier causé à la société est de l’ordre de plus de 57 milliards de centimes. Les mis en cause ont nié tous les faits qui leur ont été reprochés durant l’enquête préliminaire et l’instruction judiciaire, notamment en ce qui concerne l’utilisation des biens de l’Etat à des fins personnelles et le piratage des lignes téléphoniques des privés. Les avocats de la défense ont sollicité des acquittements au profit de leurs clients, estimant que «les véritables commendataires de ce scandale n’ont jamais été inquiétés lors de l’enquête préliminaire».

    Par ailleurs, plusieurs entreprises étatiques, dont la Sonatrach, le Trésor public et l’ambassade d’Argentine, se sont constituées partie civile pour demander des réparations matérielles pour les préjudices qui leur ont été causés suite à ces agissements frauduleux. Il est à signaler que l’enquête a été ouverte par des officiers de la police judiciaire du département des renseignements du ministère de la Défense suite à des informations affirmant que des Palestiniens et des employés pirataient les lignes téléphoniques et permettaient de ce fait à leurs parents et proches de contacter leur famille résidant à l’étranger, notamment aux Etats-Unis, en Angleterre et en Espagne. Pour rappel, cette affaire revient après le pourvoi en cassation formulé par les accusés et le représentant du parquet général. Notons enfin que des peines allant de trois à dix ans de prison ferme ont été prononcées à l’encontre des accusés en juillet 2006. Par ailleurs, les lignes téléphoniques ont été piratées au niveau des centres de la poste et des télécommunications, et plus particulièrement au niveau de l’agence de Larbi-Ben M’hidi. Au moment où nous mettons sous presse, les délibérations se poursuivaient au niveau du tribunal criminel d’Alger. Les inculpés ont purgé presque la durée des peines prononcées à leur encontre.

    Leave a comment:


  • Guest 123
    replied

    Jeudi 26 Novembre 2009 -- La grande affluence des citoyens sur les bureaux de poste, à la veille de la fête du sacrifice, a dévoilé la lenteur des prestations postales. À l’intérieur du bureau de poste sis place du 1er-Mai, une foule compacte s’est agglutinée depuis les premières heures de la matinée pour la perception de leurs salaires. Des files interminables de vieux, de jeunes et de femmes se prolongent jusqu’à l’extérieur. Les citoyens s’impatientent. Nombreux sont ceux qui montrent leur mécontentement en s’adressant directement au receveur. «Un seul agent est chargé du paiement des chèques CCP, alors que les autres se tournent les pouces !», s’exclame un homme. Et un autre de s’interroger : «Où sont les fameux guichets uniques promis par la poste ?» Au fur et à mesure que le temps passe, les esprits s’échauffent. «J’ai laissé mon travail pour venir ici», clame une femme, et à une mère de famille de prendre le relais : «On a tous laissé notre travail, mais le problème est que l’agent n’est vraiment pas rapide dans sa tâche.» Même son de cloche au niveau d’un centre payeur de la rue Hassiba. Un nombre très important de citoyens se trouvait à l’intérieur. Des files interminables. Un père de famille, stressé par les demandes incessantes de son fils qui n’arrête pas de réclamer l’achat du mouton, lui répond : «Doucement mon fils, ce n’est pas de ma faute, on doit attendre.» Dans les agences bancaires, à l’image du CPA de Hassiba, les citoyens forment une longue en file. Devant l’affluence nombreuse, le directeur de l’agence, M. Louelhi Abdelhamid, n’a pas hésité à se mettre au guichet pour traiter les chèques des clients. Ce geste a été grandement apprécié par les présents qui n’ont pas manqué de le féliciter. Dans une déclaration au Jeune Indépendant, M. Louelhi a indiqué que «le personnel de l’agence est à la disposition des clients. On va tout faire pour les satisfaire et on est prêts à rester jusqu’à 20 heures si les circonstances l’exigent». Contrairement aux scènes habituelles d’énervement et de bousculade en pareille circonstance, l’opération se déroule le plus normalement du monde dans cette agence. L’avènement de l’Aïd-el-Adha, qui coïncide cette année avec la dernière semaine du mois, a contraint les entreprises et administrations à effectuer le virement des salaires précocement, à titre exceptionnel, pour permettre aux salariés de faire face aux dépenses engendrées par cette fête. Cet état de fait a provoqué une hausse de trois à quatre fois la normale des transactions des services des CCP.

    Leave a comment:


  • Guest 123
    replied
    Ibtissem Zaoui :


    Mercredi 25 Novembre 2009 -- Les salariés du Centre national des chèques postaux (CNCP) ont observé, mercredi 25 novembre, un débrayage de plusieurs heures, a appris TSA auprès de source proche d’Algérie Poste. Un débrayage a également été observé aujourd’hui par des postiers à El Harrach et hier à Boumerdès. Un préavis de grève a été déposé à Tizi Ouzou. Situé à Alger, le CNCP, qui emploie plus de 700 salariés, est l’une des structures les plus sensibles de l’entreprise : il gère plus de 9 millions de comptes postaux et les salaires de l’ensemble des fonctionnaires du pays. Mercredi après-midi, le directeur général d’Algérie Poste et le DRH de l’entreprise se sont déplacés au siège du CNCP où ils ont rencontré les salariés grévistes. Ils ont promis des réponses favorables à leurs revendications. Selon nos informations, les revendications sont au nombre de treize. « Vieilles de quelques année », selon un cadre de l’entreprise, ces revendications concernent notamment : l’évolution des carrières, les primes de rendement, le paiement des heures supplémentaires, les primes d’astreinte, le repositionnement professionnel pour tenir compte des qualifications, l’amélioration des conditions de travail… « Il y a des salariés qui ont le même grade depuis plus de 20 ans alors que d’autres, sans explication, ont vu leur carrière connaître une évolution très rapide. Autre exemple : des salariés de niveau Bac+4 travaillent comme agents de guichets alors que pour ce poste le niveau requis est celui du Bac. Les exemples sont nombreux », explique notre source. Interrogé, un responsable syndical n’a pas souhaité commenter les débrayages en cours. Pour leur part, la direction d’Algérie Poste et le ministère de la Poste et des Télécommunications n’étaient pas joignables pour commenter le mouvement de protestation.

    Leave a comment:


  • Guest 123
    replied

    Lundi 12 Octobre 2009 -- Pour la célébration de la Journée mondiale de la poste de cette année, le choix s’est porté sur l’émission d’un timbre sur la thématique de la protection des personnes âgées. À cet effet, des portes ouvertes sont organisées depuis samedi dernier à la Grande-Poste, à Alger, parallèlement à une exposition philatélique. Algérie Poste a émis, hier, depuis la Grande-Poste, le premier timbre portant sur la thématique en question. Faisant part des projets de cette institution, le chargé de communication auprès d’Algérie Poste, M. Boufanara, a fait part de l’extension des bureaux de poste à travers les wilayas du pays, dans le but d’assurer de bonnes prestations de service. Relevant, dans ce registre, que l’Algérie enregistre un déficit, notamment en milieu urbain, le chargé de communication a fait savoir qu’il existait 3 345 bureaux au niveau national, à raison d’un bureau pour 10 500 habitants. Au niveau de la capitale, on signale un déficit de 100 bureaux de poste. Pour y remédier, une vingtaine de bureaux ont été ouverts au cours du dernier trimestre. Une opération qui se poursuit au niveau national. Il est prévu, a précisé M. Boufanara, l’ouverture prochaine de quelque 24 bureaux dans les villes sujettes à une surpopulation. Abordant les nouveautés d’Algérie Poste, le même responsable a fait état de travaux d’aménagement des salles d’accueil des bureaux de poste au niveau de la capitale. Il a fait savoir, à ce sujet, que 50 bureaux ont déjà été réaménagés. Et de souligner, au passage, que 80 % des missions de la poste relèvent d’activités financières. Signalons qu’un autre timbre a été émis à l’occasion de cette Journée, portant sur la thématique de l’environnement, qui constitue un impact fort de l’activité des postes. Selon l’Union postale universelle, (UPU) dans son message à l’occasion de la célébration de cette Journée, pour contribuer à la sauvegarde de l’environnement, celui-ci doit être «mieux considéré» par l’ensemble de la famille postale.

    Leave a comment:


  • Guest 123
    replied

    Leave a comment:


  • Guest 123
    replied

    Mercredi 9 Septembre 2009 -- Algérie Poste informe le public qu’à compter du samedi 12 septembre 2009, les grands bureaux de poste situés dans les chefs-lieux de commune, de daïra et de wilaya seront ouverts du samedi à jeudi après le f’tour de 21h30 à 23h. Ces ouvertures seront maintenues jusqu’à la fin du mois de Ramadhan.

    Leave a comment:


  • Guest 123
    replied

    Samedi 29 Août 2009 -- Algérie Poste informe sa clientèle du service des chèques postaux que les taxes d’inactivité et de tenue annuelle de compte CCP pour l’exercice 2008, fixées respectivement à 150 DA et 100 DA par décret exécutif n°04-172 du 10 juin 2004 seront recouvrées au cours du mois de septembre 2009. Les titulaires dont l’avoir du compte courant postal est inférieur au montant de la taxe correspondante sont invités à alimenter leur compte par mandat de versement afin d’en éviter la clôture d’office.

    Leave a comment:


  • Guest 123
    replied

    Samedi 22 Août 2009 -- La majorité des citoyens ainsi que les fonctionnaires sont unanimes à dire que le nouveau système «Poste pilote», lancé il y a quelques jours par Algérie Poste, n’est pas vraiment rentable et est la cause de beaucoup de retard dans l’exécution des différentes opérations postales. Les citoyens rencontrés hier dans les différents centres de retrait de la capitale estiment que le nouveau système «Poste pilote», qui fait obligation à chaque agent de faire toutes les opérations postales, «ne peut pas fonctionner dans les grandes villes, sauf peut-être dans les villages», comme nous l’a déclaré un fonctionnaire de la poste de Sidi M’hamed. Un autre fonctionnaire dira dans le même sens que «ce nouveau système ne marchera jamais, parce que les citoyens sont habitués à payer leurs factures dans des endroits précis et à effectuer des retraits d’argent dans des endroits destinés à cet effet». Un autre fonctionnaire dans le même centre de retrait souligne que «ce nouveau système est infernal. Nous avons déjà de grands problèmes avec des citoyens qui n’arrivent pas à s’habituer. En plus, ce système va créer une irrégularité dans la charge de travail». Un père de famille, venu payer sa facture de téléphone, nous dira : «Je ne sais même pas où je dois aller. C’est vraiment un grand problème. Ce nouveau système n’arrange ni les fonctionnaires ni les citoyens.» Ce même père de famille continue à se poser des questions : «Comment voulez- vous que ces fonctionnaires travaillent devant un monde pareil ?» Par ailleurs, à la veille du mois sacré du ramadan, la majorité de centres de retrait sont pris d’assaut par les citoyens. Le nouveau système mis en place par la direction d’Algérie Poste retarde beaucoup les opérations, de l’avis de nombreuses personnes interrogées. Un citoyen rencontré à la poste d’Hussein Dey, venu payer une facture d’eau, se pose cette question : «Pourquoi à chaque fois qu’un système ne marche pas ailleurs, nos responsables le testent en Algérie ?» Par contre, pour un autre citoyen, ce nouveau système marche bien. Il permet, selon notre interlocuteur, de supprimer toutes les queues, et une très bonne organisation à l’intérieur de l’agence postale. Enfin, une dame d’un certain âge, rencontrée dans la même poste, avoue que «c’est une catastrophe. Au lieu d’aller faire mes courses pour le mois du ramadan, je suis là en train d’attendre pour retirer mon argent». La vieille dame suggère le retour à l’ancien système.

    Leave a comment:


  • Guest 123
    replied

    Lundi 13 Juillet 2009 -- Le président du tribunal correctionnel de Sidi M’Hamed a rendu hier son verdict dans l’affaire des anciens cadres et receveurs d’Algérie Poste, poursuivis pour détournement de deniers publics et octroi de marchés non conformes à la réglementation. Ainsi, l’ancien directeur des moyens généraux, Bechar Redouane, a été condamné à deux ans de prison dont un an avec sursis. Le président a condamné dans la même affaire l’ancien directeur des finances et de la comptabilité, à quatre ans de prison dont une année avec sursis. Le même juge a par ailleurs condamné l’ancien receveur de la poste de Hydra, Doughdag Toufik, à quatre de prison dont trois avec sursis. Quant à l’ex-receveur de Birkhadem, Bouchefaâ Hassen, il a été reconnu coupable et entièrement responsable de la mauvaise gestion de la caisse. Il a été condamné à deux ans de prison ferme. Le sous directeur chargé des bâtiments a été purement et simplement relaxé pour manque de preuves légales et matérielles. Le président du tribunal a prononcé pas moins de huit relaxes au profit d’anciens employés. Le président a en outre prononcé pas moins de dix autres peines d’un an de prison, notamment avec sursis. Pour rappel, la représentante du parquet de la République avait requis la semaine écoulée des peines allant de cinq à quinze ans de prison ferme à l’encontre des mis en cause. Quant aux avocats de la défense, ils ont sollicité soit la relaxe pure et simple de leurs clients soit l’application des articles ayant trait aux circonstances atténuantes. À noter que l’enquête préliminaire a été menée par la brigade économique de la Gendarmerie nationale. Le trou financier découvert serait de plus de 13 milliards de dinars. Signalons enfin que le juge a conclu qu’il n’y a jamais eu de détournement mais plutôt dilapidation de deniers publics.

    Leave a comment:


  • Guest 123
    replied

    Jeudi 9 Juillet 2009 -- Sur les 5,8 millions de cartes monétiques CCP d’Algérie Poste fabriquées et personnalisées, à peine 2 millions de cartes ont été utilisées par leurs propriétaires. C’est ce qu’a annoncé hier l’opérateur postal, qui impute cette situation à « un état d’esprit qui ne changera qu’avec le temps ». Noureddine Boufennara, directeur des études et de la communication, reconnaît qu’« il faut comme pour toute technologie passer par une courbe d’apprentissage ». Pour booster cette opération, Algérie Poste a pris deux mesures importantes : la validité des cartes monétiques qui était de 2 ans a été portée à 4 ans et la réactivation des anciennes cartes dont la date a expiré dans un délai d’une dizaine de jours. En fait, cette dernière mesure répond à un souci d’ordre économique : chaque carte coûte 150 DA l’unité. Un lourd investissement que l’entreprise ne peut plus continuer à supporter.

    Depuis janvier 2007, Algérie Poste a procédé au lancement de l’opération de mise en circulation de la nouvelle carte de retrait à partir de guichets automatiques (GAB) à l’échelle nationale. Il a fallu 20 mois pour toucher les 48 wilayas du pays. L’opération a commencé à Alger, qui compte quelque 1,5 million de clients CCP ; l’opérateur a pris un premier lot chez les clients les plus actifs qui ont effectué au moins une opération CCP durant les six derniers mois, soit 660.000 clients retenus, mais 93.000 cartes ont été utilisées. À Oran, ce sont 230.000 clients qui ont été ciblés, mais à peine 60.000 l’ont réellement utilisée. Il y avait dans les bureaux de poste certaines cartes qui n’ont jamais été retirées malgré les avis d’appel. Au même moment, les demandes de chèques ne cessaient d’être enregistrées. Actuellement, il existe 500 GAB et il est prévu d’en déployer 200 autres chaque année, selon le plan d’action qui s’étale jusqu’à 2013.

    Leave a comment:

Unconfigured Ad Widget

Collapse
Working...
X