Announcement

Collapse
No announcement yet.

La balance commerciale de l’Algérie

Collapse
X
  • Filter
  • Time
  • Show
Clear All
new posts


  • ALGIERS, November 24, 2010 (Reuters) -- Algeria's trade surplus reached $13 billion by the end of October, eight times its level a year earlier, after a rise in energy prices lifted the value of the North African country's exports, official figures showed. Exports came to $45.8 billion for the January-October period, a 31 percent increase from the same period last year, while imports stood at $32.8 billion, down 1.8 percent from last year, the official APS news agency said, citing customs data. Exports of hydrocarbons rose 30 percent to $44.4 billion, it added.

    Comment


    • Samy Cherroud :


      Samedi 27 Novembre 2010 -- Pour la première fois depuis le début de l’année, les importations de l'Algérie ont connu une hausse en octobre 2010, indique un bilan provisoire du Centre national de l'informatique et des statistiques des Douanes (Cnis), publié samedi 27 novembre. Avec 3,44 milliards de dollars au mois d'octobre 2010, les importations ont ainsi enregistré une hausse de 9,38% par rapport ?* la même période en 2009 (3,14 milliards de dollars). Après des baisses enregistrées dès janvier 2010, les importations ont renoué le mois dernier avec la courbe progressive. Quatre groupes de produits sur les sept que contient la structure sont concernés, précisent les Douanes. La hausse la plus importante a été relevée pour les "biens de consommation non alimentaires" (63,74%) pour une valeur de 596 millions de dollars, suivis par le groupe "alimentation" (+25,93%) pour 476 millions de dollars, les "biens d'équipements industriels" (+7,93%) pour 1,40 milliard de dollars et enfin, les "produits bruts" (5,66%) pour 112 millions de dollars.

      Par ailleurs, le Centre des Douanes relève que trois groupes de la structure des importations ont chuté, il s'agit des "biens d'équipements agricoles" (-33,33%) ?* 30 millions de dollars, "énergie et lubrifiants" (-26%) pour 37 millions et enfin les "demi-produits" (-12,83%) pour 788 millions de dollars. Pour le groupe des produits de consommation non alimentaires, les hausses ont été enregistrées pour les véhicules de tourisme avec une évolution de 40,30% ?* 163,44 millions de dollars, les médicament (+26,70%) ?* 141 millions de dollars, parties et accessoires de véhicules automobiles (73,50%) ?* 26,91 millions de dollars et des ouvrages en fer ou en acier (83,56%) pour une valeur de 14,74 millions de dollars.

      S'agissant du groupe des produits alimentaires importés, le Cnis précise qu'a l'exception du groupe "céréales semoules et farines" qui a connu une baisse de 16,77% pour totaliser 129 millions de dollars, les autres produits ont tous enregistré des hausses "relativement importantes". La hausse la plus remarquable a été enregistrée, selon la même source, par les ''légumes secs et autres'' avec 69,23% ?* 22 millions de dollars, les viandes avec une hausse de 54,55% ?* 17 millions de dollars, sucres et sucreries de 29,41% ?* 44 millions de dollars, café et thé de 31,25% ?*21 millions de dollars, et enfin les laits et produits laitiers avec une hausse de 24,64 totalisant 86 millions de dollars.

      Après des hausses répétées les années précédentes, l'année 2009 a connu une légère diminution de 0,95% des importations. Cette tendance s'est poursuivie pour les neuf premiers mois de 2010 avec un recul des importations de 2,94%, rappelle-t-on. Par ailleurs, il est ?* relever que les importations réalisées au cours du mois d'octobre 2010 ont été financées essentiellement par cash ?* raison de 55,33% soit 1,90 milliard de dollars, enregistrant une baisse de 17,7% par rapport au même mois de 2009, précise le Cnis. Les lignes de crédits ont financé 33,22 % du volume global des importations (1,14 milliard de dollars) pour cette période, en hausse de plus de 174%, le reste des importations ayant été financé ?* 11,45%, soit 394 millions de dollars par d'autres moyens de paiement, ajoute la même source.

      Comment



      • Samedi 25 Décembre 2010 -- L'Algérie a enregistré un excédent commercial en forte hausse ?* 14,84 milliards de dollars durant les onze premiers mois de l'année, contre seulement 4,68 milliards durant la même période en 2009 grâce notamment aux exportations d'hydrocarbures, ont indiqué samedi les douanes. Les exportations ont atteint 51,27 milliards de dollars, contre 40,44 milliards au cours de la même période de 2009, en hausse de 26,78%, selon les chiffres du Centre national de l'informatique et des statistiques (Cnis) des douanes. De janvier ?* novembre, les importations se sont établies ?* 36,43 milliards de dollars contre 35,76 milliards de dollars au cours de la même période de 2009, soit une hausse de 1,89%, précise le Cnis. Cette hausse de l'excédent commercial s'explique notamment par l'augmentation de plus de 26% des recettes des exportations d'hydrocarbures et par une légère baisse des importations, a précisé le Cnis, cité par l'agence APS. Sur le montant global des exportations, les hydrocarbures ont représenté 97,16% avec 49,81 milliards de dollars lors des onze premiers mois de 2010, contre 39,46 milliards durant la même période de 2009, soit une hausse de 26,24%. Les exportations hors hydrocarbures demeurent marginales avec seulement 1,45 milliard de dollars, soit moins de 3% des exportations globales.

        Comment



        • ALGIERS, December 26, 2010 (Reuters) -- Higher world oil prices pushed Algeria's trade surplus up to $14.80 billion in the first 11 months of 2010 from $4.70 billion in the same period last year, official figures showed on Saturday. Exports were up 26.8 percent to $51.27 billion from $40.44 billion in January-November 2009, while imports were up 1.9 percent to $36.43 billion versus $35.76 billion in the first 11 months of last year, the official APS news agency reported, citing customs data. The value of oil and gas sales abroad, which accounted for 97.16 percent of total exports, rose 26.24 percent to $49.80 billion, it said.

          Comment


          • Samy Cherroud :


            Lundi 27 Décembre 2010 -- Les importations de l'Algérie ont atteint 2,86 milliards de dollars au mois de novembre 2010, soit une hausse de 20,53% par rapport ?* la même période de 2009 (2,37 milliards de dollars), selon les chiffres provisoires du Centre national de l'informatique et des statistiques (Cnis), relevant des Douanes algériennes, repris par l’APS. Après des baisses enregistrées dès janvier 2010, les importations ont entamé leur tendance haussière en octobre qui s'est poursuivie en novembre. Six groupes de produits sur les sept que contient la structure ont enregistré un accroissement et sont ?* l’origine de cette hausse. La plus importante a été relevée par le groupe alimentation avec 35,38% pour une valeur de 528 millions de dollars. Les biens d'équipements agricoles ont plus que triplé pour passer de 9 millions de dollars en novembre 2009 ?* 28 millions de dollars et les "biens de consommation non alimentaires" affichent une hausse de 32,68% pour une valeur de 471 millions de dollars. D'autres groupes de la structure ont également connu des hausses, mais de moindre ampleur. Il s'agit des demi-produits (+24,87%) pour un montant de 728 millions de dollars, des produits bruts (+23,40%) pour 116 millions de dollars et enfin des biens d'équipement industriels (+10,39%) pour 967 millions de dollars.

            Par ailleurs, le Cnis relève que seules les importations du groupe "énergie et lubrifiants" ont chuté de 61,43% pour passer ?* 27 millions de dollars en novembre dernier contre 70 millions de dollars en novembre 2009. S'agissant du groupe des produits alimentaires importés, le Cnis précise qu'a l'exception des groupes "sucres et sucreries" qui a connu une importante chute (64,56%) pour passer ?* 28 millions de dollars en novembre dernier contre 79 millions ?* la même période de l'année écoulée, et celui du "café et thé" avec une baisse de 21,05% pour atteindre 15 millions, les autres produits ont tous enregistré des hausses "relativement importantes". La branche des "céréales, semoules et farines" a enregistré une hausse de 69,37% pour totaliser 188 millions de dollars, suivie par les légumes secs et autres (48,48%) pour une valeur de 49 millions de dollars. Les viandes ont presque triplé pour passer ?* 14 millions de dollars en novembre dernier contre seulement 5 millions en novembre 2009, de même pour les laits et produits laitiers passant ?* 100 millions de dollars contre 29 millions.

            Concernant le groupe des produits de consommation non alimentaires, les hausses ont été enregistrées pour les médicaments (+49,58%) ?* 174,98 millions de dollars, les parties et accessoires de véhicules automobiles (93,10%) ?* 18,79 millions de dollars et des ouvrages en fer ou en acier (86,98%) pour une valeur de 6,75 millions de dollars, ainsi que les véhicules de tourisme avec une hausse de 19% ?* 91,50 millions de dollars. Après des hausses répétées les années précédentes, l'année 2009 a connu une légère diminution de 0,95% des importations. Cette tendance s'est poursuivie pour les neuf premiers mois de 2010 avec un recul des importations de 2,94%, rappelle-t-on. Par ailleurs, le Cnis relève que les importations réalisées au cours du mois de novembre 2010 ont été financées essentiellement par Cash ?* raison de 52,18% soit 1,49 milliard de dollars, enregistrant une baisse de 2,73% par rapport au même mois de novembre 2009. Les lignes de crédits ont financé, quant ?* elles, 32,64% du volume global des importations (935 millions de dollars) pour cette période, en hausse de plus de 61,49%.

            Comment



            • Lundi 24 Janvier 2011 -- L'Algérie a enregistré un excédent commercial en forte hausse ?* 16,45 milliards de dollars en 2010, contre seulement 5,90 milliards de dollars en 2009, grâce notamment aux exportations des hydrocarbures, ont indiqué lundi les douanes nationales. Les exportations ont atteint 56,66 milliards de dollars contre 45,19 milliards de dollars en 2009, en hausse de 25,38%, selon les chiffres du Centre national de l'informatique et des statistiques (Cnis) des Douanes. Les importations se sont établies ?* 40,21 milliards de dollars contre 39,29 milliards de dollars au cours de l'année 2009, soit une hausse de 2,34%, a précise le Cnis. Les recettes des hydrocarbures (gaz et pétrole) de l'Algérie ont atteint 55,7 milliards de dollars ?* la fin 2010 et représentent une hausse de 25% par rapport ?* l'année précédente, selon le ministre de l'Energie Youcef Yousfi.

              Comment



              • January 24, 2011 -- Algeria's oil-dependent trade surplus reached 16.45 billion dollars in 2010, according to figures released on Monday. Exports totalled 56.66 billion dollars (41.5 billion euros), 25.38 percent up on 2009, largely due to a similar percentage increase in world oil prices, while imports rose 2.34 percent to 40.21 billion (29.48 billion euros). Oil products were responsible for 97.14 percent of all exports, with the United States the main customer, followed by Italy, Spain, France and the Netherlands. France remains the main supplier of goods to Algeria, tailed by China.

                Comment


                • Ali Idir :


                  Mardi 25 Janvier 2011 -- Quelle est la facture réelle des importations de l’Algérie ? Selon les chiffres officiels, cette facture avoisinait 40,21 milliards de dollars en 2010 contre 39,29 milliards en 2009. Le chiffre comprend les importations de marchandises et les services. Mais en réalité, l’Algérie importe annuellement pour un montant bien supérieur aux 40 milliards de dollars déclarés. En fait, les chiffres des douanes correspondent aux transferts de devises effectués par la Banque d’Algérie pour le compte des fournisseurs étrangers. Des économistes et des députés contestent ce chiffre qui ne reflète pas la réalité du terrain. «La facture de l’importation dépasse largement les 40 milliards de dollars déclarés officiellement», affirme Boubekeur Derguini, député RCD. «Cette facture ne prend pas en compte les montants en devises transférés illégalement et qui proviennent du marché parallèle», explique-t-il.

                  En fait, de nombreux importateurs de produits finis ne déclarent pas la valeur réelle de leur marchandise aux douanes algériennes, et ce afin de réduire au maximum la taxe douanière. Les importateurs s’entendent avec leurs fournisseurs pour sous‑facturer les marchandises afin que les taxes douanières ne soient pas élevées. «Le montant mentionné sur la facture est transféré par le canal bancaire, le reste, est transféré via le marché noir. L’importateur achète les devises sur le marché parallèle pour payer cash ses fournisseurs», explique un économiste qui a requis l’anonymat. Le recours au marché parallèle des devises explique la flambée de l’euro dont le taux de change a atteint 130 dinars pour un euro. La facture officielle des importations ne prend pas non plus en compte les transferts de devises effectués par les Algériens lorsqu’ils voyagent ?* l’étranger. Les touristes algériens ouvrent droit ?* une allocation touristique ne dépassant pas 150 euros, une somme insuffisante pour passer des vacances en France ou en Tunisie. Les Algériens ont également recours au marché noir pour acheter les devises dont ils ont besoin pour voyager ?* l’étranger.

                  Comment


                  • Riyad Hamadi :


                    Lundi 31 Janvier 2011 -- L'indice des prix ?* l'importation de marchandises de l'Algérie a enregistré une baisse de 1,6% au cours des neuf premiers mois de 2010 par rapport ?* la même période une année auparavant, a indiqué l'Office national des statistiques (ONS). L'évolution de l'indice de valeur unitaire (IVU) ?* l'importation n'a pas touché tous les groupes des importations, a précisé l’ONS ?* l’APS. Les baisses ont touchées les groupes «biens de consommation non alimentaires» (-28,7%), «produits bruts» (-21,5%), «alimentation, boissons, tabacs» (-6,7%) et «demi-produits» avec ‑1,7%. Le groupe des biens de consommation non alimentaires est constitué essentiellement des médicaments, véhicules et accessoires, réfrigérateurs et congélateurs. Quant au groupe alimentation, boissons, tabacs, il regroupe notamment les céréales, semoule et farine, lait, produits laitiers, sucres, café et thé.

                    Comment



                    • Mercredi 16 Mars 2011 -- Les produits importés par l'Algérie bénéficiant des avantages de l'accord de la Zone arabe de libre échange (ZALE) ont connu une baisse de plus de 44% entre 2009 et 2010, selon selon les données du Centre national de l'informatique et des statistiques (CNIS) relevant des Douanes. En revanche, le volume total des importations des produits bénéficiant des avantages de la ZALE, a connu une hausse de 2,6% sur la même période. Le montant de ces importations a atteint 886,9 millions de dollars, contre près de 1,60 milliard de dollars en 2009.

                      Comment


                      • Abdellah Allab :


                        Lundi 21 Mars 2011 -- L’Algérie a réalisé un excédent commercial de 3,93 milliards de dollars durant les deux premiers mois de l’année 2011, soit une hausse de 36,9% par rapport ?* la même période de l’année 2010, a appris TSA ce lundi 21 mars auprès du Centre national de l’informatique et des statistiques (CNIS) de la douane nationale. Les importations de l’Algérie ont progressé de 2,22%, passant de 6,4 milliards de dollars durant les deux premiers mois de l’année 2010 ?* 6,54 milliards durant la même période de 2011, selon le CNIS. Si ce rythme d’importation est maintenu pour le reste de l’année, la facture algérienne d’importation devrait avoisiner 40 milliards de dollars en 2011. Pour les exportations algériennes, qui sont constituées ?* plus de 98% d’hydrocarbures, elles ont augmenté de 12,75%, en passant de US$9,28 milliards durant les deux premiers mois de 2010 ?* 10,47 milliards durant la même période de 2011, selon la même source.

                        Comment


                        • Riyad Hamadi :


                          Jeudi 7 Avril 2011 -- L'excédent du compte courant extérieur de l'Algérie a bondi ?* plus de 6 milliards de dollars en 2010 contre un déficit de 2,47 milliards de dollars au 1er semestre 2009, a affirmé jeudi le gouverneur de la Banque d'Algérie, Mohamed Laksaci, lors d'une réunion avec les responsables du secteur bancaire. Le compte courant extérieur de l'Algérie a connu «un excédent appréciable de plus de six milliards de dollars, réalisé au titre de chacun des deux semestres de 2010, alors que le premier semestre 2009 avait enregistré un important déficit de 2,47 milliards de dollars», a précisé M. Laksaci lors d'une communication sur les principales évolutions monétaires et financières au deuxième semestre 2010.

                          Comment



                          • ALGIERS, April 25, 2011 (Reuters) -- Higher world oil prices pushed Algeria's trade surplus up to $4.24 billion in the first quarter of 2011 from $3.37 billion in the same period last year, a rise of around 25 percent, official figures showed on Monday. Exports were up 14 percent compared with January-March 2010, while imports were up 10 percent, he figures released by the customs service showed. The value of oil and gas sales abroad, which accounted for 96.7 percent of total exports, rose 13.3 percent in comparison. There was no breakdown of energy exports.

                            Comment



                            • Lundi 25 Avril 2011 -- La balance commerciale de l'Algérie a enregistré 4,24 milliards de dollars d'excédent au 1er trimestre 2011 contre 3,37 milliards ?* la même période en 2010, une hausse de 25,64% en pleine augmentation des prix du pétrole, selon des chiffres officiels publiés lundi. Les hydrocarbures comptent pour 97% des exportations algériennes. Les exportations ont atteint US$14,99 milliards en janvier, février et mars 2011 contre US$13,15 milliards l'an dernier, soit 13,96% de hausse, selon les chiffres provisoires du Centre national de l'informatique et des statistiques des Douanes (Cnis), cités par l'agence APS. Les importations ont atteint US$10,75 milliards contre US$9,78 milliards, soit 9,94% de hausse, selon le Cnis.

                              Comment


                              • Samy Cherroud :


                                Dimanche 22 Mai 2011 -- L'Algérie a réalisé un excédent commercial de 8,646 milliards de dollars durant les quatre premiers mois de 2011 contre 6,807 milliards de dollars ?* la même période en 2010, selon les chiffres des Douanes algériennes publiés ce dimanche 22 mai par l'APS. Selon les résultats provisoires du Centre national de l'informatique et des statistiques des Douanes (Cnis), les importations de l’Algérie se sont établies ?* 14,98 milliards de dollars contre 13,48 milliards de dollars, enregistrant une hausse de 11,12%. Les exportations ont atteint quant ?* elles 23,63 milliards de dollars au cours des quatre premiers mois de l'année, contre 20,29 milliards de dollars ?* la même période l'année dernière, en hausse de 16,45%. Selon la même source, l'amélioration du commerce extérieur s'explique en premier lieu par la hausse de plus de 16,70% du montant des exportations d'hydrocarbures, induite par la bonne tenue des prix du pétrole. Les hydrocarbures ont représenté 97,49% du montant des exportations algériennes avec 23,04 milliards de dollars durant les 4 premiers mois de 2011, contre 19,73 milliards de dollars ?* la même période de l'année écoulée (+16,74%), précise le centre. Avec 293 millions de dollars ou 5% des exportations globales de l'Algérie, les exportations hors hydrocarbures restent toujours aussi faibles.

                                Comment

                                Unconfigured Ad Widget

                                Collapse
                                Working...
                                X