Announcement

Collapse
No announcement yet.

Turkey - Algeria business ties

Collapse
X
  • Filter
  • Time
  • Show
Clear All
new posts

  • Turkey - Algeria business ties

    ANKARA - Turkey will send trade delegations to Algeria, Qatar and the Philippines to further improve economic and commercial ties with those countries.

    A group of Turkish businessmen will pay a visit to Algeria from April 17th to 20th to promote Turkish products and to develop cooperation between the two countries.....

    Source

  • #2
    Algerian Chamber of Commerce participates in Istanbul Business Fair

    The Turkish Independent Industrialists and Businessmen's Association (MUSIAD) is preparing to bring the heads of state and 1,500 businessmen from 50 countries to Istanbul.

    MUSIAD’s planned guests include the Islamic Chamber of Commerce and Industry, the Islamic Development Bank (IDB), the Organization of the Islamic Conference (OIC), ministers and chamber heads from Saudi Arabia, Kuwait, the United Arab Emirates, Syria, Egypt, Algeria, Morocco, Iran, Pakistan, Kazakhstan, South Africa, Australia and Singapore.

    According to MUSIAD Chairman Omer Bolat, the organization will help advertise Turkey and contribute at least $2 billion to the real economy through potential commercial and investment deals.

    MUSIAD will simultaneously organize the 10th International Business Forum and MUSIAD 11th International Fair from Nov. 22-26.

    The OIC, the IDB, Turkish Foreign Trade Undersecretary, the Small and Medium Enterprise Development Organization, Istanbul Chamber of Commerce, the Istanbul Metropolitan Municipality and Turkish Airlines are supporting the forum and fair organized by MUSIAD.

    Bolat and MUSIAD executive board members held a joint press conference to elaborate on the organization.

    Scheduled to be inaugurated by Turkish Prime Minister Recep Tayyip Erdogan, the 10th International Business Forum and MUSIAD 11th International Fair will be simultaneously held Nov. 22-26 at the CNR Expo Center and Grand Cevahir Hotel respectively.

    Bolat said the first leg of the organization included the international collaboration that has representatives from 350 firms, 50 of them foreign. The second leg includes the international business forum attended by prime ministers and ministers from 15 countries.

    The 11th International Fair, called “Afro-Eurasia’s largest reference fair,” by Bolat will host nearly 4,000 foreign and domestic businessmen at the CNR Expo Center Nov. 22-26.

    Bolat noted they sent delegations to 22 countries to publicize the fair and added the fair has grown by 60 percent in the last two years. “This is the Turkey’s largest collaboration in terms of capacity and business connections volume. It will be held on a 27,000-square meter closed area with the participation of 350 firms, 50 of them foreign. We are expecting over 150,000 visitors.”

    According to the MUSIAD chairman, Arab firms in particular were willing to cooperate and establish partnerships with their Turkish counterparts.

    Bolat recalled Turkey chose a “partner country” every year ahead of the fair, naming Syria the partner country for 2006.

    Syrian Deputy Prime Minister Abdullah Dardari is expected to represent his country with 100 Syrian businessmen.

    Damascus Commercial Village will be set up on a 400 square-meter area, and domestic Syrian products and services will be exhibited.

    50 foreign firms to attend Istanbul Business Fair

    Comment


    • #3
      Turkey's Demirdöküm opens a new factory in Algeria

      April 17, 2007 -- Demirdöküm, leader in the heating and cooling sector in Turkey, opened the Demrad Algeris flash heater and gas heater production facility last week at the country's capital Algiers. The company is expected to produce a total of 200,000 heaters including 50,000 flash heaters and 150,000 gas heaters. Demirdöküm is planning to begin exporting to Tunisia and Morocco very soon.

      Comment


      • #4
        Algerian commercial delegation visits Turkey

        ISTANBUL, May 22, 2007 -- African entrepreneurs, who arrived in Turkey to participate in the "Turkey-Africa Foreign Trade Bridge 2nd Meeting" organized by the Confederation of Turkish Businessmen and Industrialists (TUSKON), continue holding talks and seeking investment opportunities in several Anatolian provinces.

        After attending the 3-day meeting held in Istanbul last week, Togolese businessmen paid a visit to central Anatolian city of Eskisehir.

        The Togolese delegation which first held talks in the Organized Industrial Zone in the city, had a meeting with Eskisehir Mayor Yilmaz Buyukersen afterwards.

        Moreover, another delegation comprising of 52 businessmen from Morocco and Kenya held meetings in central Anatolian province of Kayseri.

        Moroccan and Kenyan entrepreneurs held bilateral talks at Kayseri's Organized Industrial Zone within the framework of their visit.

        While the Kenyan delegation is expected to leave Kayseri later in the day, Moroccan businessmen will continue with their talks in the city till Wednesday.

        Furthermore, an Algerian commercial delegation paid a visit to the southern province of Kahramanmaras.

        Algerian businessmen indicated that Turkish textile products were both cheap and of good quality.

        On the other hand, some other businessmen from Chad, visited several industrial institutions in central Anatolian city of Corum last Saturday.

        Comment


        • #5
          Turkey - Algeria business ties

          November 26, 2007 -- Turkey-Algeria trade has increased dramatically. The target for 2008 is 4 billion dollars. USAK experts say that 10 billion dollars trade volume between two countries is not a dream in 5 years. Algeria, with Egypt, is the biggest export and import market for the Turkish businessmen in Africa.

          *** Algeria’s imports from Turkey ***

          2005 - $US 605.858

          2006 - $US 706.723

          2007 - $US 442.099
          (first 6 months)


          *** Algeria’s exports to Turkey ***

          2005 - $US 1.725.234

          2006 - $US 2.009.539

          2007 - $US 1.017.302
          (first 6 months)


          *** Trade volume between Turkey and Algeria ***

          2005 - $US 2.331.092

          2006 - $US 2.716.262

          2007 - $US 1.459.401
          (first 6 months)


          Source: USAK Africa Studies

          Turkey-Algeria trade volume will reach 3 billion dollars in 2007

          Comment


          • #6

            Lundi 28 janvier 2008 -- « Oran est la région qui commerce le moins avec la Turquie». C'est l'une des petites révélations de l'ambassadeur turc, lors de son crochet au Quotidien d'Oran. Occasion de donner quelques détails sur la présence turque en Algérie, celle du «made in...», des entreprises et des échanges commerciaux. L'Oranie reste un terrain ?* conquérir pour les entreprises turques et «Oran est la région qui commerce le moins avec la Turquie», révèlera l'ambassadeur de ce pays ?* l'occasion de sa 3ème visite dans la ville. «Une 3ème visite parce que ?* chaque déplacement, j'ai rarement eu l'occasion d'entrer véritablement en contact avec la société de cette ville et ?* comprendre ses attentes», nous confiera-t-il ?* l'occasion d'une discussion «libre».

            La teneur faible des échanges, mis ?* part une entreprise de bâtiment qui a déj?* ?* son actif un gros chantier de logements et un prochain projet de fabrication de rond ?* béton pour un investissement qui se chiffre en centaines de millions de dollars, «serait peut-être due ?* l'absence de ligne aérienne directe entre Oran et Istanbul».

            La raison? «Officiellement, la compagnie algérienne a parlé de concurrence déloyale» malgré un plaidoyer insistant - «depuis des années», dira Mr Ahmet Necati Bigali - et l'existence d'un marché et d'une clientèle qui se bouscule «au point où il est impossible de trouver une réservation un mois ?* l'avance». Le marché aérien entre les deux pays reste «verrouillé» alors que la «présence» des compagnies aériennes charters ne date pas d'hier en Algérie et que les pilotes turcs font partie du personnel d'Air Algérie depuis longtemps. «La concurrence ? Elle se situe peut-être dans la qualité des services mais surtout dans les coûts, puisque la compagnie algérienne reste très cher» face ?* des privés turcs qui se déploient agressivement dans le marché mondial, offrent mieux et «rentabilisent» au maximum les saisons mortes de l'hiver turc «durant lequel le flux des 23 millions de touristes par an est au point mort».

            Il existe, «pour information», 6 vols hebdomadaires ?* partir d'Istanbul vers Alger, et «les avions sont archi-pleins, alors qu'Air Algérie assure un programme de trois vols hebdomadaires avec un taux de remplissage faible pour des raisons d'offres de services aussi». Pour l'ambassadeur, «L'itinéraire Alger reste l'itinéraire le plus cher au monde» : un vol Istanbul-New York coûte 500 dollars, alors qu'un billet Istambul-Alger revient ?* 700 dollars, nous assurera-t-il. Reste que face ?* une Air Algérie qui impose ses prix, la concurrence impose la ruse en quelque sorte: «pour les compagnies turques, si vous voulez aller ?* Tokyo ?* partir d'Alger via Istanbul, on vous fera payer le vol Alger-Istanbul ?* 700 dollars selon les prix fixés, mais vous ne payerez que 50 dollars entre Istanbul et Tokyo par exemple».

            La Turquie reste cependant, selon son représentant, un «gros carrefour» pour la carte du transport aérien mondial et pour l'Asie centrale par exemple, malgré des concurrences naissantes. Les filons de la clientèle sont quant ?* eux constitués par les Algériens intéressés par les étalages turcs, touristes ou porteurs de valises, mais aussi des Chinois et des Japonais dont la main-d'oeuvre investit le marché algérien en force et les Turcs eux-mêmes, entre opérateurs, représentants de sociétés ou simples ouvriers de chantiers. Au fait, «combien sont-ils en Algérie ?». 1.600 pour les résidents permanents, avec carte de séjour, mais «ils ne faut pas oublier les 5.000 par jour qui transitent par Alger pour de courts séjours de travail ou de transactions». Un flux motivé par les échanges commerciaux entre les deux pays et qui ont connu une «explosion» depuis 2004. «Au début de 2004, ?* ma prise de fonction, j'avais vu qu'il existait 16 sociétés turques au total qui avaient une représentation ?* Alger. Aujourd'hui, elles sont 164». Les chiffres des échanges sont eux aussi très éloquents: «Le commerce extérieur turc avec votre pays était de l'ordre de 1.32 milliard de dollars pendant longtemps. En 2006, ce chiffre était de trois milliards de dollars pour la globalité des échanges. Ceci sans parler de la nouvelle crise d'approvisionnement» en gaz imposée par l'Iran ?* la Turquie.

            «Nous avons été obligés de revenir nous approvisionner en Algérie et pour le seul début de 2008, nous en sommes déj?* ?* une facture payée de plus d'un milliard de dollars en gaz». Les chiffres de la balance commerciale entre les deux restent cependant peu capables de «refléter» la réalité. «Les statistiques ne disent pas la vérité sauf pour le GNL avec un peu plus de deux milliards/an».

            L'explication est assez complexe et se résume ?* l'inexistence d'un accord de libre échange avec l'Algérie, «ce qui oblige la marchandise turque ?* transiter par des pays européens pour bénéficier des effets d'exonération de l'accord entre l'Algérie et l'UE», analysera l'invité «puisque la Turquie est, commercialement parlant, membre de l'UE mais n'étant pas encore membre ?* part entière, elle ne bénéficie pas des mêmes relations privilégiées avec l'Algérie».

            Certains pays développés du nord de la méditerranée se sont même fait une spécialité juteuse de ce filon d'achat de produits turcs ?* revendre pour les pays tiers de la rive sud dans le cadre de l'accord «UE». Un frein pour le flux de la production turque qui a su, selon beaucoup, attirer le marché des délocalisations, capter les ventes de licences de fabrication, qualifier sa main-d'oeuvre et se placer dans le marché mondial par une «politique d'ouverture sans limites» pour tout ce qui pourra relancer l'économie de ce pays. Le catalogue des produits «made in Turkey» écoulés dans le marché algérien est vaste: fer, acier, textile, électronique, électroménager, produits finis ou semi-finis et, surtout, les véhicules. La rumeur des voitures européennes montées en Turquie est une réalité donc.

            «La Turquie est devenue le 2ème grand producteur de l'électroménager en Europe», selon le représentant de ce pays, et «50 % des téléviseurs vendus en Europe viennent de la Turquie».

            Ceci sans parler des coups d'éclats comme l'achat par des entreprises de ce pays de grandes marques européennes de l'électronique pour des fabrications ou des montages sous licence «dans des pays étrangers comme l'Allemagne ou l'Autriche par exemple». Des formules diversifiées avec, souvent, des capitaux d'investissements étrangers et une production turque. Mieux encore, nous révèlera notre interlocuteur, presque pour illustrer le débat prévu aujourd'hui ?* Oran, sur invitation de la Confédération des cadres de la finance et de la comptabilité, sur le modèle de développement turc, certains grands labels ont démarré avec la formule de «coopératives d'anciens officiers de l'armée qui ont investi leur argent dans ces secteurs», par exemple. Le modèle de développement turc ? Peut-être une solution ?* creuser, pour ce pays qui nous ressemble tant, coincé entre la montée de l'islamisme, le poids du nationalisme, le jeu de séduction-répulsion face ?* l'Europe, la position géographique enviée et les obligations d'alliance pour la survie, sans parler des fragilités du système politique en quête d'équilibre.

            Comment


            • #7
              thnx...admin

              Comment


              • #8

                Mercredi 6 Février 2008 -- La dernière visite de travail ?* Oran de son Excellence l’ambassadeur de Turquie ?* Alger s’est concrétisée par d’importants contrats et plusieurs projets, dont la construction d’une usine de cosmétiques. En effet, dans le domaine pharmaceutique et parapharmaceutique, l’entreprise Farmasi et Hupharm ont signé un contrat pour la construction d’une usine au niveau de la zone industrielle sur une surface de 40 000 m2. Cette unité, en plus de la création d’emplois, fabriquera 600 produits de la gamme du géant du paramédical turc, Farmasi, dont le produit est très prisé dans plusieurs pays.

                Comment


                • #9

                  Comment


                  • #10

                    Vendredi 21 Mars 2008 -- Bonne nouvelle pour les Algérois. La décharge d'Oued Smar ?* l'est d'Alger sera entièrement rasée par une entreprise turque. Les travaux de fermeture et de réaménagement de la célèbre décharge seront réalisés par la société System Yapi Turquie pour plus de 6.4 milliards de dinars (65 millions d'euros). Le ministre de l'environnement et de l'aménagement du territoire vient d'annoncer officiellement l'attribution de ce projet ?* cette société. Les autorités ont décidé de fermer cette décharge gigantesque au cœur de la capitale et de la transformer en espaces verts et jardins publics. Mais le projet traîne depuis plusieurs années. La décharge d'Oued Smar qui existe depuis la fin des années 1970 s'étend sur des dizaines d'hectares. Les odeurs nauséabondes qu'elle dégage polluent une très grande partie de l'est et de l'ouest d'Alger.

                    Comment


                    • #11

                      Dimanche 23 Mars 2008 -- Tout en affichant sa satisfaction ?* propos des relations entre son pays et l’Algérie, M. Ercümend Ahmed Enç, ambassadeur de Turquie en Algérie, considère que la signature d’un accord de libre-échange auquel n’ont pas abouti les deux pays reste le seul point négatif. L’ambassadeur a insisté pour dire que son pays a besoin de la coopération active de l’Algérie pour accéder ?* l’Afrique subsaharienne.

                      L’ambassadeur dont le mandat arrivera ?* son terme dans quelques jours, estime que la signature de l’accord de libre-échange aurait été sa plus grande réalisation durant les 4 ans qu’il a passés en Algérie. Lors d’une rencontre d’adieu avec des représentants de la presse algérienne, organisée dans sa résidence, Son Excellence l’ambassadeur a déclaré qu’il s’est attelé depuis son arrivée en 2005 ?* faire aboutir ce projet. D’ailleurs, il a eu la promesse des officiels algériens dans ce sens. La dernière en date est celle de M. El-Hachemi Djaâboub, notre ministre du Commerce, lors de son déplacement ?* Lisbonne (Portugal). A cette occasion, le ministre s’était engagé devant son homologue turc ?* «entamer les discussions dès janvier 2008, et nous sommes en mars», a noté l’ambassadeur. Celui-ci s’est étalé sur les avantages que peut procurer pour les deux parties la signature de cet accord, précisant au passage que ledit accord demeure une obligation internationale de l’Algérie, dans la mesure où elle a signé un accord d’association avec l’Union européenne.

                      Toutefois, cela n’a en rien altéré les relations des deux pays. Bien au contraire, si l’on sait que ces relations ont connu, selon M. Ercümend Ahmed Enç, un sursaut qualitatif et quantitatif ces derniers temps, les réalisations ayant atteint ce qui a été enregistré durant les 40 ans postindépendance. Pour preuve, la Turquie figure parmi les sept principaux partenaires de l’Algérie et ce, depuis quatre ans. Elle fait partie du quatuor de pays avec lesquels elle a signé des traités d’amitié et de coopération. «La visite du président Bouteflika en Turquie en 2005 a été vécue comme un moment historique et un événement national fructueux qui a ouvert la voie ?* une coopération effective», a-t-il dit. Une coopération qui est allée au-del?* des questions bilatérales, pour un partenariat englobant des questions stratégiques comme la concertation avec les officiels au niveau du ministère des Affaires étrangères. Concernant le projet de Sarkozy, «j’ai procédé ?* trois reprises ?* des consultations pour voir ce qu’on peut faire ensemble face au projet Euro-Méditerranée». Il en est de même pour ce qui est de l’Organisation de la conférence islamique où les deux pays conjuguent leurs efforts pour restaurer l’image de l’islam et lutter contre l’islamophobie.

                      En termes de chiffres, M. Ercümend Ahmed Enç a indiqué que pas moins de 25 visites officielles ont été effectuées réciproquement par les ministres des deux pays. Cent soixante-cinq firmes turques se sont installées en Algérie depuis 2005, alors qu’elles n’étaient que 35 avant cette date. Des projets d’investissement ?* hauteur de 900 millions de dollars sont ?* l’étude. Le taux des échanges commerciaux a atteint 3 milliards de dollars au cours de l’année 2007 et les prévisions pour 2008 vont jusqu’?* 4 milliards de dollars. Les hydrocarbures constituent 97 % des exportations, tandis que les importations avoisinent 500 millions de dollars annuellement. Toutefois, M. Ercümend Ahmed Enç considère que ces chiffres ne reflètent pas la réalité des échanges. Car en fait plusieurs produits turcs sont réexportés vers l’Algérie, mais proviennent d’autres pays, comme l’Italie ou la France.

                      Comment


                      • #12

                        May 4, 2008 -- Textile Machinery-Turkey is developing into the most influential and established as well as the largest professional international textile machinery exhibition in Turkey.

                        It will be functioning as the key platform for the information exchange and business cooperation all over the world.

                        The fair hosts more than 30 000 professional visitors from Turkey and 47 other countries (Albania, Algeria, Armenia, Azerbaijan, Bangladesh, Bulgaria, Canada, Czech Republic, Denmark, Egypt, England, France, Georgia, Germany, Greece, Holland, Hungary, India, Iran, Iraq, Ireland, Macedonia, Malaysia, Mauritus, Morocco, Pakistan, People's Republic of China, Poland, Romania, Russia, Republic of Northern Cyprus, U.A.E., U.S.A., Ukraine).

                        Trade Visitors - importers & exporters from all sectors of the textile machinery industry, including spinning, nonwovens, weaving, knitting, dyeing and finishing, garment making, testing, software as well as dyestuffs and chemicals & General Public are the target visitors.

                        Exhibitors include manufacturers from all sectors of the textile machinery industry, including spinning, nonwovens, weaving, knitting, dyeing and finishing, garment making, testing, software as well as dyestuffs and chemicals.

                        Textile Machinery-Turkey
                        14 May 2008 to 18 May 2008
                        Beylikduzu, Fair Convention & Congress Center
                        Istanbul
                        Turkey


                        Contact details

                        Tuyap Fairs and Exhibitions Organization Inc

                        Telephone 90 212 8866843

                        Email fairarea@tuyap.com.tr

                        Comment


                        • #13
                          Turkey - Algeria business ties


                          Mercredi 7 Mai 2008 -- La Turquie a émis le vœu de relier Istanbul ?* Oran et Constantine par l’ouverture de nouvelles lignes aériennes entre ces villes. La demande a été exprimée hier par le nouvel ambassadeur de ce pays, lors d’une visite de courtoisie qu’il a effectuée au niveau du ministère des Transports où il a été reçu par M. Meghlaoui, peut-on lire dans un communiqué rendu public par ce département. Une requête qui a déj?* été exposée par l’ex-ambassadeur M. Ercümend Ahmed Enç, et ce, ?* quelques jours de son départ.

                          Ainsi, lors de cette rencontre, M. Ahmed Necati Bigali en poste depuis quelques semaines seulement, a aussi évoqué la possibilité de l’augmentation des vols entre Istanbul et Alger. Il est ?* signaler que la Turquie constitue une destination de prédilection pour les Algériens notamment pendant la période estivale, sachant que le consulat de Turquie a attribué environ 70 000 visas pour l’année 2006 aux Algériens et un peu moins pour l’année 2007. Toutefois, ce chiffre ne reflète en rien la réalité du nombre des déplacements des Algériens en Turquie, dans la mesure où le visa est octroyé pour plusieurs sorties, explique t-on au niveau consulaire. Ce qui est sûr, indique-t-on, environ 40 000 Algériens se rendent en Turquie chaque année, ce qui semble motiver la demande des autorités de ce pays pour renforcer le transport aérien en créant de nouvelles lignes.

                          La Turquie, par le biais de ses représentants diplomatiques en Algérie, a affiché ?* maintes reprises sa satisfaction quant au développement des relations entre les deux pays mettant en relief le saut qualitatif et quantitatif réalisé ces dernières années (la Turquie figure parmi les sept principaux partenaires de l’Algérie, depuis quatre ans). Les représentants turcs avaient déclaré aussi que des projets d’investissements turcs en Algérie ?* hauteur de 900 millions de dollars sont ?* l’étude.

                          Par ailleurs, les entretiens entre le ministre des Transports et l’ambassadeur turc ont également porté sur le renforcement de la coopération dans le secteur des transports et des moyens ?* mettre en œuvre pour la développer, ajoute le ministère, qui précise que les deux parties ont abordé plusieurs domaines d’intérêt commun. Il est ?* noter que le taux des échanges commerciaux entre les deux pays a atteint 3 milliards de dollars au cours de l’année 2007 et les prévisions pour 2008 vont jusqu’?* 4 milliards de dollars. Les hydrocarbures constituent 97 % des exportations, tandis que les importations avoisinent 500 millions de dollars annuellement.

                          Comment


                          • #14

                            ALGIERS, June 9, 2008 - Turkish Ambassador to Algeria said on Friday that Algeria offered great business opportunities especially in housing construction and infrastructure for Turkish companies.

                            Following the 15th Foreign Ministers` Meeting of the Mediterranean Forum, attended by Turkish State Minister Mustafa Said Yazicioglu, Ambassador Ahmet Necati Bigali told the A.A. that nearly 150 Turkish companies were active in Algeria.

                            He said trade volume between the two countries was around 4 billion USD which is disadvantageous for Turkey that buys significant amount of natural gas from Algeria.

                            Bigali said high level state officials of Turkey and Algeria were expected to make mutual state visits in the near future.

                            Bigali also gave information about the meeting and said that Turkey expressed its objections regarding the Union for the Mediterranean.

                            He said things were going well after France and EU offered a guarantee to Turkey that it would not be an alternative to the EU.

                            Comment


                            • #15

                              Jeudi 3 juillet 2008 -- Bonne nouvelle pour les usagers de la route nationale 43 reliant la wilaya de Béjaïa ?* celle de Jijel. Cette dernière sera incessamment rénovée. En effet, la commission nationale des marchés vient d’approuver le marché qui a été désormais confié ?* une société turque. Rénovation tous azimuts de cette route nationale avec installation de tunnels, et ce, jusqu'?* la coquette localité de Melbou, dans la wilaya de Béjaïa semblent être les travaux ?* effectuer sur ce tronçon reliant deux villes touristiques par excellence. Ce projet, qui ne manquera certainement pas de booster l’investissement ?* moyen et long terme dans cette zone, coûtera, avance-t-on, la bagatelle de 450 milliards de centimes. Avec ce projet de grande envergure et celui de la pénétrante sur 100 km reliant Béjaïa ?* l’autoroute Est-Ouest, c’est toute la wilaya de Béjaïa qui se trouvera engagée dans une autre dimension, notamment sur le plan économique.

                              Comment

                              Unconfigured Ad Widget

                              Collapse
                              Working...
                              X