Announcement

Collapse
No announcement yet.

Le groupe chinois Citic veut renforcer sa présence en Algérie :

Collapse
X
  • Filter
  • Time
  • Show
Clear All
new posts

  • Le groupe chinois Citic veut renforcer sa présence en Algérie :


    Samedi 22 Mars 2008 -- Le groupe chinois Citic projette d'investir en Algérie. En visite dans le pays, dans le cadre du projet de réalisation de l'autoroute Est-Ouest, M. Chang Zhenming, président-directeur général du groupe chinois Citic, a déclaré avant-hier ?* Oran, que le groupe projette d'investir pas moins de 30 milliards de dollars dans différents projets, en l'occurrence une école de gestion de grands projets ainsi qu'une unité de montage des équipements des travaux publics.

    Le groupe avait, rappelons-le, remporté le marché pour la réalisation de deux lots (Centre et Ouest) de l'autoroute Est-Ouest, le plus grand chantier de l'histoire du pays. Il ne reste, désormais, au groupe chinois CRCC et au groupement japonais Cojaal, que quelques mois pour compléter le tapis autoroutier qui va relier Tlemcen ?* Annaba sur 1 216 km. Ce méga-projet est perçu comme la preuve tangible de la grande amitié qui lie la Chine ?* l'Algérie. Une amitié que Citic est déterminé ?* exploiter et en tirer profit. D'ailleurs ce dernier, a l'intention d'élever le nombre d'employés algériens travaillant dans le cadre de ce projet lequel, actuellement est 2 000 personnes.

    Mieux encore, le groupe Citic s'engage ?* remplir ses engagements sociaux. Un engagement que le groupe a promis ?* l'occasion de la signature du projet de construction de l'autoroute algérienne. Le groupe Citic a promis, en effet, ?* la partie algérienne de mettre en œuvre un programme d'engagements sociaux, dont une série de services tels que des soins médicaux, des démonstrations agricoles et des formations techniques. Une formation de 38 jours sur la gestion d'autoroute s'est ouverte il y a quelques jours ?* Beijing pour 70 techniciens algériens. Les cours de formation concernent la conception, la construction, l'opération et l'entretien de l'autoroute.

    Selon Chang Zhenming, des équipes médicales et agricoles seront envoyées prochainement, pour fournir des services ?* la population algérienne le long de l'autoroute en construction. Il convient, cependant, de noter que le groupe Citic, créé en 1979, est la fenêtre sur l'ouverture de la Chine au monde extérieur. Depuis son commencement, Citic adhérait toujours au principe d'innovation, et aux technologies avancées. Le groupe a, en effet, exploré beaucoup de domaines et d'affaires avec un succès remarquable et a réalisé des bons résultats économiques. Jouissant d'une bonne réputation ?* l'intérieur comme ?* l'extérieur de la Chine, le groupe Citic contribue grandement ?* la cause de la réforme et de l'ouverture de la Chine.

    Le groupe possède actuellement 44 filiales dont des banques de première catégorie ?* Hong Kong, aux Etats-Unis d'Amérique, au Canada, en Australie et des représentations ?* Tokyo, New York et Rotterdam. Ses activités principales se concentrent dans les secteurs des finances, de l'industrie et des services. Relevant de l'autorité du groupe Citic, le Groupe de construction Citic dispose de deux instituts d'études et de recherches architecturales et municipales classés parmi les dix premiers de l'ordre national dans le secteur et de deux entreprises des travaux reconnues dans le monde et dont les activités se développent essentiellement ?* l'étranger. Vers la fin de 2006, les actifs totaux du groupe Citic ont atteint les 929.2 milliards de yuans (environ 132 milliards de dollars).

  • #2
    Hocine Lamriben :


    Dimanche 23 Mars 2008 -- L’Algérie se dotera prochainement d’un Institut supérieur de gestion des grands projets (ISGGP). Dotée d’une très importante enveloppe financière de 10 millions d’euros, la réalisation de l’institut en question sera lancée incessamment pour un délai de 18 mois.

    C’est l’annonce faite, hier, par Amar Ghoul, ministre des Travaux publics, en présence des responsables du groupement chinois CRRC-CITIC, chargé de la réalisation des lots Centre (169 km) et Ouest (359 km) du mégaprojet autoroutier Est-Ouest. L’autre partie est confiée ?* la société japonaise COJAAL pour le tronçon Est (399 km). L’objectif ?* travers la construction de cette école est de créer un pôle de compétence algéro-chinois, ajoute le ministre.

    La signature des deux conventions portant sur le financement et la réalisation de l’ISGGP et la formation dans le domaine des travaux publics aura lieu aujourd’hui ?* Djenane El Mithak entre les responsables du département de M. Ghoul et de la société chinoise. «Le financement, l’équipement et la formation seront pris en charge par la société chinoise. Cet institut, qui s’ouvrira sur le monde, aura pour vocation de former des cadres de haut niveau pour encadrer les projets qui seront lancés notamment la grande rocade des Hauts Plateaux et les 7 autoroutes qui seront réalisés dans l’avenir», a estimé le ministre.

    S’étendant sur une superficie de 10 hectares, l’assiette de terrain où sera bâti l’ISGGP est déj?* choisie et se trouve ?* Sidi Abdellah. Une fois réalisé, ce projet générera 900 emplois, dont 700 pour les Algériens. Le nombre des enseignants sera de 110 professeurs, dont 70 algériens. Environ 5 laboratoires et 40 formations post-graduation y seront implantés.

    M. Ghoul a indiqué que son département accorde un très grand intérêt ?* la formation. Déj?* une équipe de 70 lauréats est en stage de formation en Chine depuis quelques jours. Selon lui, une autre escouade sera envoyée avant la fin de 2008. M. Ghoul a indiqué que les Chinois auront aussi la tâche de construire du matériel utilisé dans le domaine des travaux publics.

    Par ailleurs, si le ministre des Travaux publics a exprimé son soulagement quant ?* «l’avancée» des travaux concernant la réalisation de l’autoroute Est-Ouest, il n’a pas manqué de dire son «exigence de la qualité et du respect des délais».

    De son côté, M. Chang Zheming, président-directeur général de CRCC-CITIC, a renouvelé, malgré les problèmes rencontrés sur le terrain, l’engagement de son entreprise ?* achever les travaux dans les délais prescrits, ?* savoir la fin de 2009. Selon lui, environ 6 000 Algériens sont recrutés dans les chantiers de l’autoroute comme main-d’œuvre. Il a affirmé son désir d’investir encore plus dans les domaines des travaux publics, de la cimenterie, de l’énergie et des mines.

    Comment


    • #4

      Jeudi 27 Mars 2008 -- Dans le cadre du grand projet de l’autoroute Est-Ouest, le partenaire chinois va également réaliser un institut supérieur de gestion des grands projets. Il fait partie des mesures d’accompagnement du projet. Son montant est de 10 millions d’euros, sa réalisation devrait s’achever avant 2009 ; c’est un engagement du partenaire chinois. D’une surface globale de 10 hectares et d’une surface constructible de près de 3 hectares, le projet de la Cité des sciences et des technologies mobilisera, selon la présentation ISGGP, un investissement total de 10 millions d’euros et exigera un délai de réalisation de 18 mois.

      Toujours selon la même source, le projet va générer 900 emplois, dont 700 occupés par les Algériens et le reste par les Chinois. Ce premier pôle d’excellence exigera la présence de 110 enseignants, dont 70 Algériens et 40 Chinois. Il est en outre prévu la constitution de 24 équipes mixtes de recherche et d’expertise, ainsi que la création de cinq laboratoires (laboratoire de blanc, laboratoire de béton, laboratoire de noir, laboratoire “maritime” et laboratoire “aéroportuaire”).

      En matière de capacités pédagogiques, la Cité des sciences et des technologies de Sidi Abdallah dispensera 40 formations postgraduées. Dans ce cadre, l’ISGGP table sur la formation de 20 spécialités, organisées au sein de quatre départements (management et finances, ingénierie et maturation de projets, stratégie de partenariat et analyse des risques) et celle de 220 formateurs, de même que sur la fréquentation par 200 postgraduants et experts.

      Pour les autorités du pays en général et l’Institut supérieur de gestion des grands projets en particulier, la finalité est de “constituer un potentiel de compétences mixtes (algéro-chinois) capable de conduire et de concrétiser les objectifs de partenariat”, où exerceront des chercheurs associés pour la recherche appliquée (modernisation et/ou implantation de techniques et technologies avancées, des enseignants en génie civil, en résistance des matériaux et en travaux publics en général, des experts en géologie et géotechnique). Cela sans oublier la spécialisation d’ingénieurs majors de promotion, la présence de gestionnaires de projets en administration ou en entreprises, celle des spécialistes en gestion des autoroutes et celle des techniciens hautement qualifiés, ainsi que des opérateurs d’engins spécifiques et de mécaniciens.

      Dans le registre du partenariat dans le domaine des travaux publics, celui-ci portera sur la “fabrication industrielle d’engins et d’accessoires de technologies avancées”, le “montage d’usines de fabrication de matériaux et la création d’entreprises de fabrication d’éléments préfabriqués” (destinés ?* la concrétisation des projets autoroutiers du secteur des travaux publics) et la création de “complexes industriels intégrés et modernes” pour le développement et la modernisation du secteur des travaux publics.

      La Cité des sciences et des technologies, pour rappel, s’intègre dans le schéma d’aménagement de la nouvelle ville de Sidi Abdallah, qui comprend d’importants programmes d’habitat et d’équipements sociaux de proximité, aux côtés de grands équipements structurants d’envergure nationale et internationale. Ce nouveau pôle urbain, propice aux affaires, sera des plus attractifs avec la construction prochaine d’une autoroute reliant Sidi-Abdellah ?* l’autoroute Est-Ouest.

      Comment

      Unconfigured Ad Widget

      Collapse
      Working...
      X