Announcement

Collapse
No announcement yet.

Algeria: Energy news: Oil / gas / electricity / solar / nuclear power developments

Collapse
X
  • Filter
  • Time
  • Show
Clear All
new posts


  • Mardi 24 Mai 2011 -- La société nationale des hydrocarbures Sonatrach pourrait prendre une part allant jusqu'?* 10% du groupe gazier espagnol Gas Natural, affirme ce mardi 24 mai le journal espagnol Cinco Dias. Cette opération permettra de régler le litige financier qui les oppose sur le prix du gaz livré ?* l'Espagne, ajoute la même source. Dans ce dossier, Gas Natural conteste les hausses de tarifs du gaz naturel appliquées ?* partir de 2007 par Sonatrach, qui fournit environ le quart du gaz consommé en Espagne ?* travers le gazoduc Maghreb-Europe. Une procédure d’arbitrage international a donné gain de cause au groupe algérien mais la société espagnole a émis le souhait de négocier un accord amiable. Selon Cinco Dias, qui cite des sources industrielles, Gas Natural, actuellement contrôlé ?* 68% par le groupe pétrolier Repsol et la caisse d'épargne La Caixa, serait sur le point de réaliser une augmentation de capital pour permettre l'entrée de Sonatrach, en règlement de l'argent qu'il lui doit. Le reste de l'argent dû serait payé en liquide et via des révisions de prix ?* l'avenir. Gas Natural a réagi ?* l’information en publiant un communiqué assurant qu' «?* cette date aucun accord n'a été conclu». «Nous répétons que Gas Natural Fenosa et Sonatrach continuent d'avoir des négociations dont nous espérons un résultat bénéfique pour les deux parties, qui règle définitivement la controverse», a-t-il indiqué. L'Algérie est le premier fournisseur de gaz naturel de l'Espagne, devant le Nigeria et le Qatar. Gas Natural a estimé en novembre qu'il allait devoir payer rétroactivement 1,97 milliard de dollars (1,43 milliard d'euros) ?* Sonatrach après l'arbitrage rendu en août 2010 en faveur de ce dernier.

    Comment


    • Abdellah Allab :


      Mardi 24 Mai 2011 -- Sonatrach n’aura pas sa propre banque. Selon nos informations, la Banque d’Algérie a informé officiellement la semaine dernière Sonatrach de son refus d’agréer l’établissement financier que le groupe pétrolier souhaite créer. L’institution monétaire a demandé ?* Sonatrach de patienter en attendant la promulgation de nouvelles lois permettant de créer ce type d’établissement. Le projet a été lancé il y a près de quatre ans par l’ancien ministre de l’Énergie Chakib Khelil. En novembre 2008, M. Khelil avait précisé que l’objectif de la banque est de «financer les projets d’investissements du secteur des hydrocarbures». La banque devait aussi être celle des salariés de la compagnie. Ils devaient bénéficier de divers crédits. Selon une source proche du dossier, la banque devait être dotée d’un capital de 2 milliards de dollars.

      Selon une source de la compagnie, Sonatrach attendra les nouveaux textes qui régiront l’activité bancaire en Algérie pour relancer la demande d’agrément. Ces textes sont actuellement en cours d’élaboration sous la responsabilité directe du gouverneur de la Banque d’Algérie, Mohamed Laksaci. Mais selon une autre source au sein de la compagnie, les vraies raisons de ce refus d’agrément sont ?* chercher dans les craintes du gouverneur de la Banque d’Algérie de voir ce projet se transformer en un scandale «Khalifa bis». Les récents scandales de corruption qui ont secoué la société nationale des hydrocarbures ne sont pas de nature ?* rassurer Mohamed Laksaci. La gestion d’une banque demande une grande rigueur et un scandale bancaire peut avoir des conséquences beaucoup plus désastreuses qu’une affaire de passation de marchés publics effectuée en dehors de la réglementation.

      Comment


      • Riyad Hamadi :


        Mercredi 25 Mai 2011 -- Les recettes pétrolières de l’Algérie ont atteint 18 milliards de dollars durant le 1er trimestre 2011, a déclaré mercredi 25 mai le ministre de l’Énergie et des mines, Youcef Yousfi devant la commission du budget et des finances de l’APN. «L’Algérie a réalisé 18 milliards de dollars de recettes pétrolières durant le 1er trimestre alors que la fiscalité pétrolière a atteint 821 milliards de dinars», a‑t‑il précisé. M. Yousfi a affirmé que son département va s’atteler durant les cinq prochaines années «?* développer le rythme de production, en élargissant les opérations de prospection, en développant les projets pétrochimiques et en continuant ?* relier des villes et villages du pays aux réseaux de gaz et d’électricité». Le ministre a ajouté que les efforts se poursuivent pour «produire 22 000 MW d’électricité ?* partir d’énergies renouvelables».

        Comment


        • Hakim Arous :


          Lundi 6 Juin 2011 -- Avec la crise libyenne, l'Italie est de plus en plus dépendante de l'Algérie pour ses approvisionnements en gaz. Depuis le mois de février, l'Italie a cessé toute importation de gaz depuis la Libye et les autorités italiennes s'inquiètent aujourd'hui de ce qui se passera cet hiver lorsque la demande en gaz augmentera. 35% des importations italiennes de gaz proviennent de l'Algérie. Pourtant, selon un responsable du ministère italien de l'Industrie chargé des infrastructures énergétiques, Gilberto Dialuce, avant cette crise en Libye, l'Italie était plutôt dans une stratégie de réduction des importations de gaz depuis la rive sud de la Méditerranée. «Nous avons essayé d'arrêter d'importer du gaz algérien», a ainsi déclaré Gilberto Dialuce ?* l'agence Reuters. En fait, cette stratégie s'inscrit dans un programme européen d'expérimentation lancé après la crise du gaz entre l'Ukraine et la Russie. Cette crise avait entraîné une baisse des approvisionnements en gaz pour plusieurs pays d'Europe. L'UE a donc demandé aux pays membres de vérifier que même si leur plus importante source de gaz devait se tarir, leur approvisionnement serait suffisamment diversifié pour compenser cette perte. L'Italie est donc formelle aujourd'hui avec cette dépendance forcée du gaz algérien. «Dans une telle situation nous réussirions ?* constituer nos stocks en été, mais nous serions confrontés ?* une crise en janvier et février lorsque la demande atteint son pic», explique Gilberto Dialuce.

          Comment


          • Comment


            • Comment

              Unconfigured Ad Widget

              Collapse
              Working...
              X