Announcement

Collapse
No announcement yet.

News from Algeria 2007

Collapse
X
  • Filter
  • Time
  • Show
Clear All
new posts

  • Dimanche 15 juillet 2007 -- La ville de Barika, wilaya de Batna, a été secouée hier après midi par une explosion qui a ciblé une salle de jeux, généralement bondée d’enfants * cette heure de la journée, cette explosion a fait deux morts et quatre blessés, ces derniers ont été transportés d’urgence * l’hôpital de la ville.

    Les déclarations obtenues de la ville de Barika diffèrent, certains indiquent qu’un enfant âgé d’environ 12 ans est entré dans la salle de jeux, située sur l’avenue Setif, avec un sachet. L’enfant a jeté le sachet par terre et une explosion s’est produite causant des morts et des blessés.

    D’autres sources déclarent qu’avant que l’enfant ne rentre dans la salle il aurait été interpellé par des inconnus, qui étaient * bord d’une Renault Clio, ils lui ont donné le sachet et lui ont demandé de le porter * la salle de jeux, ce qui la fait.

    Nous avons essayé * maintes reprises d’entrer en contact avec les services de sécurité, mais aucune partie n’a voulu révéler les circonstances de ce douloureux incident, qui a secoué la ville de Barika et les communes avoisinantes, les éléments de la sécurité et de la Gendarmerie, ainsi que le wali et la protection civile se sont rendus sur les lieux du drame.

    Comment


    • Comment


      • Dimanche 15 juillet 2007 -- Après s’être consacrée * la mise sur pied de multiples réformes qui se sont imposées après la scission de la Tchécoslovaquie, la République slovaque renoue avec l’Algérie. La délégation conduite par le ministre slovaque des Affaires étrangères qui a fait le déplacement * Alger est venue faire part de la disposition de la Slovaquie * trouver des domaines de coopération. Le gaz figure en tête de liste. C’est ce qu’a indiqué M. Jan Kuderjavy, le directeur général, responsable de l’Europe, auprès du ministre slovaque des Affaires étrangères.

        Il a expliqué qu’en raison de sa dépendance * 100% de la Russie, la Slovaquie envisage d’autres alternatives qui viendraient en remplacement en cas d’éventuels problèmes avec le voisin russe. Même si elle reste tournée vers l’Europe, la Slovaquie «est consciente de la dimension fort importante de la rive sud de la Méditerranée avec laquelle elle voudrait développer des relations», a indiqué le diplomate au cours d’un point de presse tenu juste avant son départ. Interrogé au sujet de la position de son pays sur le conflit entre le Sahara occidental et le Maroc, le diplomate a eu une réponse très diplomatique, affirmant : «Nous sommes contents que les deux parties se mettent autour d’une table de discussions. Nous pensons qu’il faut créer les conditions nécessaires pour que les concernés puissent arriver * une solution.»

        Membre de l’Union européenne depuis 2004, la Slovaquie se prépare, dès 2008, * mettre un pied dans l’espace Schengen avant de généraliser l’utilisation de l’euro en 2009. Des objectifs qui sont tributaires de plusieurs indices, notamment la croissance du PIB et la stabilité des indicateurs macro-financiers. Particulièrement optimiste, M. Jan Kuderjavy considère que son pays dispose de tous les moyens pour y arriver. «Nous sommes un petit pays, mais nous avons réussi * attirer les investisseurs. Trois grands constructeurs automobiles se sont installés chez nous, la croissance atteint 9% et les réformes sont soutenues par la plus grande majorité des Slovaques», a-t-il dit avant de reprendre l’avion, direction la Slovaquie.

        Comment


        • Algiers, July 15, 2007 (SANA) – Algerian President Abdelaziz Bouteflika received on Sunday the credentials of Numair al-Ghanem, Ambassador Extraordinary and Plenipotentiary of the Syrian Arab Republic to the People's Democratic Republic of Algeria.

          Al-Ghanem conveyed the greetings and best wishes of prosperity from President Bashar al-Assad to President Bouteflika and the Algerian people, who in turn sent greetings to President al-Assad and the Syrian people.

          Talks during the meeting dealt with relations and cooperation between the two countries and means of supporting and developing them in all fields.

          Comment


          • Comment


            • Dimanche 15 Juillet 2007 -- La paisible ville de Barika, distante de 90 km du chef-lieu de la wilaya de Batna, a été secouée, hier, par une forte déflagration suite * l’explosion d’une bombe dans une salle de jeux. En effet, l’explosion, qui a eu lieu vers 13h dans une salle de jeux située au quartier El-Aâtaouta, sur la route de Batna, qui grouillait de garçons, a fait deux morts et quatre blessés. Les deux victimes mortes sont Y. Alaaeddine, 9 ans, et S. Bilal, 12 ans. Les blessés dont un garçon dans un état grave, ont été évacués au CHU de Batna. Les autorités locales, * leur tête le wali, se sont déplacées sur les lieux de l’attentat.

              Comment


              • Ya Allah. This is awful. How can anyone use a child like that ?

                Comment


                • Dimanche 15 Juillet 2007 -- Les éléments de la compagnie de la Gendarmerie nationale de Maghnia ont arrêté une trentaine de clandestins refoulés du Maroc. Parmi ces clandestins, 17 sont de nationalité algérienne et les 13 autres sont d’origine syrienne. Ils étaient hébergés chez des Marocains chez qui ils auraient creusé plusieurs puits. Cependant, ce sont les Marocains eux-mêmes qui les auraient dénoncés auprès des services de sécurité pour ne pas payer leur salaire. Les trente clandestins arrêtés ont été présentés hier devant le parquet.

                  Comment


                  • Lundi 16 juillet 2007 -- Le président des Emirats arabes unis, cheikh Khalifa Ben Zayed Al-Nahyane, est attendu aujourd’hui * Alger pour une visite d’Etat de deux jours, a annoncé hier la présidence dans un communiqué. Cheikh Khalifa effectue cette visite * l’invitation du président Abdelaziz Bouteflika, a ajouté cette source.

                    Selon l’agence officielle émirienne Wam, cheikh Khalifa évoquera avec son homologue Abdelaziz Bouteflika les moyens de promouvoir la coopération ainsi que la conjoncture régionale et internationale. Cheikh Khalifa Ben Zayed Al-Nahyane était hier en Syrie où il a été accueilli * l’aéroport par son homologue syrien Bachar Al-Assad.

                    Cheikh Khalifa et M. Assad a eu des entretiens qui ont porté sur la situation régionale et les relations bilatérales lors de la visite qui a duré deux jours, selon une source officielle syrienne. M. Khalifa a exprimé sa «satisfaction face au développement remarquable ces dernières années de la coopération économique et commerciale entre les deux pays et face aux perspectives de coopération identifiées par le comité ministériel mixte» syro-émirien, précise l’agence Sana.

                    Après l’Algérie, le président émirien doit se rendre en visite en France.

                    Comment


                    • "According to official authorities in Batna, the explosion has nothing to do with terrorist acts"

                      Death toll rises in Batna blast

                      Comment


                      • Comment


                        • July 15, 2007 -- A report issued by the European Union on Friday (July 13th) shed light on an international exchange program called "External Co-operation Window" which would help 1,800 students and academic staff to study, or teach, or conduct research both within the countries of the EU, and through the Euromed Scheme, in Mediterranean littoral countries such as Algeria, Tunisia, Morocco and other states in the Middle East region.

                          When Portugal took over the EU's rotating presidency on in June, Prime Minister José Sócrates announced that Portugal "will endeavour to support co-operation between both shores of the Mediterranean."

                          Comment


                          • Comment


                            • GENEVA, July 16, 2007 (AP) - Switzerland has released the last remaining man in detention from a group previously accused of plotting to shoot down an Israeli passenger flight, an official said Monday.

                              The 29-year-old man has been sent back to his native Algeria, said Swiss investigating magistrate Paul Perraudin.

                              The man was the last suspect from a group of eight people of North African origin arrested last year for their alleged participation in the terror plot. The Swiss Criminal Court in April rejected the charges against the man, saying that the existence of the plot could not be proved.

                              While Swiss prosecutors have provided few details of their probe, they confirmed the arrests in June 2006, a month after Israeli media reported that the cell planned a rocket attack on an El Al plane that would take off from Geneva airport in December 2005. The discovery of the plot prompted the airline to divert its flights to Zurich for a week, according to the reports.

                              Perraudin said the man was deported because Algeria refused to provide Switzerland with judicial assistance, leaving authorities no other option but to release him from custody. The man is still under investigation for charges that he carried out thefts in Switzerland and sent the money he gained to a terrorist group in Algeria via France.

                              Paris prosecutors said last year that the arrests were part of a broader takedown of a European network that helped finance what was then called the Salafist Group for Call and Combat.

                              They said that French authorities arrested six people in the move against the Algerian group, which changed its name to al-Qaida in the Islamic Maghreb when it announced its alliance with the international terrorist network in January.

                              None of the suspects arrested in Switzerland was identified because of the country's strict privacy laws.

                              Comment


                              • Dimanche 15 juillet 2007 -- Reporté il y a une quinzaine de jours en raison de l’absence d’un des quatre inculpés, détenu * Oran, le procès en appel de l’ex-wali d’Oran, Bachir Frik, s’est ouvert hier * la cour d’Alger. Toute la matinée a été consacrée * la lecture de l’arrêt de renvoi, qui contient près de six cents pages. Dans ce dernier, ont été retenus les chefs d’inculpation de dilapidation de deniers publics et participation dans la dilapidation, * l’encontre des quatre accusés.

                                Ces derniers, rappelons-le, ont déj* été condamnés en première instance, le 26 avril 2005, par le tribunal pénal près la cour d’Alger. Bachir Frik a écopé de 8 ans de réclusion criminelle pour dilapidation de deniers publics. La même peine a été retenue contre l’ex-directeur de l’agence foncière communale d’Oran, Laoufi Tayeb. L’ex-directeur de la direction des Domaines, Hocine Balas, a écopé de 5 ans de réclusion alors que l’ex-directeur de l’Office de promotion et de gestion immobilière (OPGI) d’Oran, Chaabane Makhloufi, a été condamné * 3 ans de réclusion. Le médecin, propriétaire d’une clinique privée * Oran, Abdelkader Bouarfa, avait été acquitté par le même tribunal.

                                Hier, a été appelé * la barre en premier, Hocine Balas. Le président du tribunal, M. Zibouchi, commencera par demander * l’inculpé si les biens de l’Etat étaient répertoriés. Balas répond par la négative, affirmant qu’* sa nomination * ce poste en 1994, son prédécesseur n’avait pas effectué de liste des biens de l’Etat. «Il y a pourtant un arrêté qui l’exige», fait remarquer le magistrat, avant d’interroger l’accusé sur ses prérogatives : «Aviez-vous le droit de contrôler la destination des biens de l’Etat une fois cédés ?» Pour l’ex- directeur des Domaines, le contrôle ne faisait pas partie de ses prérogatives. «Nous devions évaluer les biens avant leur cession.»

                                Pas convaincu, le magistrat ne tergiversera pas pourtant et ira droit au but : «Il vous est reproché certaines opérations de cession. Commençons par la parcelle de terrain de Haï El Mokhtar d’une superficie de 1 042 m² qui a été cédée par les Domaines au profit de l’agence foncière. La décision de cession du wali prévoyait clairement que cette parcelle devait servir * la construction d’une clinique et d’un parking. Vous n’avez pas précisé la destination sur l’acte de cession * l’agence foncière, pour quelle raison ?» Ballas essaye d’expliquer alors au tribunal que la destination n’a pas été précisée sur l’acte mais «c’est dans le cahier des charges indexé qu’est précisée la destination».

                                Le magistrat fait alors remarquer * l’accusé que lors de l’enregistrement de la cession au niveau de la conservation foncière, c’est * l’acte que l’on se réfère : «La loi est claire. Il est exigé que la destination d’un bien de l’Etat soit indiquée clairement dans l’acte.» Il lui fera remarquer par la suite que son acte a permis * l’agence foncière de revendre le terrain * deux particuliers qui l’ont sectionné en petites parcelles, revendues * leur tour * des particuliers. Le procureur demandera * Ballas si l’agence foncière avait le droit de revendre le terrain. «Ce n’est pas de mon ressort de contrôler la destination du terrain, une fois cédé.»

                                «Vous établissez pourtant un cahier des charges avec l’agence foncière dans lequel vous indiquez la destination. Quelle importance a ce cahier des charges s’il ne vous donne pas le droit de contrôle ?», intervient le magistrat. «C’est l’agence foncière qui devait spécifier en rouge que le terrain cédé était destiné * la réalisation d’une clinique avant de le revendre et non aux Domaines», insiste Ballas. Le magistrat lui demande ensuite de s’expliquer sur la cession d’une deuxième parcelle de terrain de plus de 2 ha.

                                L’accusé précise alors qu’* Hay Fellaoucene, 26 628 m² ont été vendus : «C’est un dossier qui a été déposé au niveau de la wilaya en 1988. En 1989, 16 688 m² ont été affectés pour la réalisation d’un complexe touristique et 10 126 m² pour des espaces verts. J’ai vendu uniquement la surface du complexe. Les espaces verts sont incessibles.» Le président relèvera que sur l’acte de vente figurent 26 628 m² au prix de 350 016 DA. «Il y a 10 000 m² qui n’ont pas été comptabilisés», fait remarquer le magistrat.

                                Le procureur général rappellera que M. Ballas a acquis bien après les faits une voiture auprès de la personne qui a acheté le terrain, même si la chambre d’accusation n’a pas retenu le chef d’inculpation de corruption. Autre terrain, celui d’une surface de 2 045 m² * Ibn Rochd affecté * l’origine aux PTT en 1979 et qui a été cédé * l’agence foncière. Ballas précisera qu’il n’a pas signé l’acte de cession : «C’est le chef de service qui a les mêmes prérogatives que moi.»

                                Le magistrat fera remarquer alors que ce terrain cédé au gré * gré * l’agence foncière sera revendu * un particulier au prix de 36 millions de centimes. Ce dernier le sectionnera en trois parcelles dont l’une sera revendue au père de l’inculpé Laoufi, ex-directeur de l’agence foncière, au prix de 220 millions de centimes. «Il avait une société écran et un registre du commerce falsifié. Il revendra d’ailleurs ce terrain * 300 millions de centimes.» Le magistrat demandera ensuite * Ballas pour quelle raison les cessions étaient faites au gré * gré ? «La loi vous oblige * la vente aux enchères. Il y a même eu par la suite une instruction interdisant la vente de gré * gré.

                                La loi vous oblige également d’évaluer un terrain * son prix réel.» La séance s’est poursuivie dans la soirée d’hier et le tribunal a poursuivi l’audition des autres inculpés.

                                Comment

                                Unconfigured Ad Widget

                                Collapse
                                Working...
                                X